Avertir le modérateur

whychess

  • Spassky réapparaît à la télé russe

    Le 2 octobre, Boris Spassky a donné une interview à la télé publique russe, la Première Chaîne. Il a indiqué qu’il y avait une « pomme de discorde » entre sa famille et lui. Et pas seulement pour des raisons médicales où Spassky se serait senti en « résidence familiale surveillée », mais également pour une affaire de répartition de biens.

    Il serait prêt à « faire des compromis » et aurait envoyé de Moscou une demande de divorce. Le GMI Vlad Tkatchiev était présent lors de cet entretien. Spassky en a donné un second pour le site de Vlad, ‘Whychess’, où il a répondu à des questions plus… techniques.

     

    spassky,losson,kouznetsova,whychess,chessbase,tkachiev

    Le reportage de la télé russe montre sa maison à Meudon et interroge à Moscou son avocate française Me Julie Losson. Elle parle parfaitement russe et se montre prudente dans ses réponses, se limitant à dire que Spassky peut parler librement et décider de lui-même.
    Mais la réponse est sûrement dans sa spécialité indiquée sur le site du cabinet parisien où elle exerce : le droit patrimonial de la famille et le droit international privé. Le décor est planté.

    De son côté, Spassky se montre tel qu’en lui-même dans ses meilleures années sur l’échiquier : combatif. Il ménage au maximum sa famille, car chaque mot pèsera dans ce « conflit familial fort » comme le rapporte la Première chaîne.

    Quelques détails

    • Il est clair qu’à la suite de son AVC, le champion ne peut plus marcher sans être aidé. On voit qu’il a été fortement maquillé pour les besoins de l’entretien. Son discours est cohérent et il a l’air d’assumer ses choix.
    • Il prétend avoir un « sponsor » pour l’aider à payer la clinique. Mais qui paie son avocate ? Une femme s’occupe de lui : Valentina Kouznetsova. Elle refuse d’être filmée et est omniprésente.
    • Son regard est dur, très dur. Il n’a plus cette insouciance de se cacher sous une blague pour amuser le public. Elles réapparaissent en passant sans le sourire de malice d’autrefois dans l’entretien qu’il donne à Tkachiev sur WhyChess.

    Ce Boris est méconnaissable sur le plan du caractère. En l’état, il ne rentrera pas en France et l’affaire semble prendre une tournure privée. Triste fin de partie sur laquelle il est interrogé par Vlad sur WhyChess en comparaison avec celle de Fischer.

    Le résumé (en anglais) sur ChessBase

    L’interview (en anglais) sur WhyChess

    Le reportage (5 min)avec l’interview du champion sur la Première Chaîne russe

  • Averbakh : mon cours s’appelle « Théâtre de pièces d’échecs »

    Le site russe WhyChess est animé par le GMI russo-français Vlad Tkatchiev. Un très long entretien (traduit en français) entre Vlad et le GMI et historien Youri Averbakh a été mis en ligne le 7 août 2012.

    Averbakh nous livre une théorie passionnante sur les origines du jeu d’échecs et ses cheminements dans les différents pays.

    La fin de l’article donne un aperçu sur la technique employée pour captiver l’attention des 6‑9 ans lors d’un cours collectif que nos pédagogues patentés pourront méditer.

    averbakh,tkatchiev,whychess,kgb,bronstein,spasskyAverbakh divise les profils des joueurs d’échecs en six groupes : « rage de vaincre », « combattants », « joueurs purs » etc. Il est fascinant de voir à quel(s) groupe(s) appartiennent les plus grands noms comme Fischer, Karpov, Kasparov, Lasker, Tarrasch,  Spassky et Bronstein.

    Dans cet entretien modeste et génial, Vlad renvoie toutes les balles du fond de court comme au filet.

    Ma préférée est cette anecdote concernant Spassky.

    Averbakh le range dans le groupe des artistes « même s’il n’en est pas toujours conscient ». (
    Photo : © Irina Stepaniuk / WhyChess)

    "La Averbakh-anecdote"
    « En 1962, à Erevan, lors d’un banquet suivant le championnat d’URSS, Spassky prit la parole et dit :

    « Je souhaite porter un toast ni à la santé des grands joueurs d’échecs, ni aux dirigeants, mais à la santé de mon modeste voisin ».
    En effet il avait remarqué que tout le monde buvait du vin sauf son voisin qui ne buvait que de l’eau. Puis il garda un moment le silence et ajouta « … pour mon voisin et son carnet ! ».

    V.Т.: Donc c’était un type du KGB ?
    Y.А.: Mais bien sûr. A l’époque ceci eut l’effet d’une bombe ! Chercher à attirer l’attention des autres est typique pour les artistes. »

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu