Avertir le modérateur

tas

  • Feller et Hauchard : la Cour d’Appel de Versailles confirme

    La Cour d’Appel de Versailles, dans son arrêt rendu le 21 novembre 2012 a confirmé ce qu’avait dit le juge des référés en août : Feller et Hauchard peuvent jouer des compétitions FFE, mais rejette leurs demandes concernant les sanctions de la Commission d’Éthique de la FIDE d’août 2012. Les deux joueurs ont été condamnés aux dépens et à 3000 € in solidum au titre de l’article 700.

    Le juge d’Appel a précisé ce qui pouvait être ambigu : les compétitions organisées par la FFE et homologuées FIDE leur sont interdites. D’ailleurs, ils ont, avec Marzolo, disparu de la liste des joueurs classés sur le site de la FIDE. Concrètement, ils peuvent jouer dans les tournois de parties rapides non homologués FIDE n’importe où dans le monde tel le Grand Prix FFE de la dernière saison, comme relevé par Europe Échecs qui analyse l’arrêt.

    Ce dernier signale que la décision de la FIDE pouvait être contestée devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne (TAS) « dont les décisions sont elles-mêmes soumises à l’appréciation du Tribunal fédéral suisse ». Exact, mais le ticket d’entrée du TAS est très cher et il confirme la plupart du temps les sanctions des fédérations, ce qui explique peut-être le choix de Feller et Hauchard de ne pas s’y présenter.

    Conclusion : sauf pourvoi en cassation et pour un résultat incertain, les GMI Feller et Hauchard ne rejoueront pas de tournoi FIDE avant mi-2015 en l’état de la procédure. Pour sa part, Marzolo a passé un accord avec le CNOSF dont la FIDE a tenu compte. La FIDE devait revoir son cas le 27 novembre.

    Restent au moins deux autres volets : le jugement sur le fond et la plainte pour « escroquerie » déposée par la FFE contre les trois joueurs. Pour l’instant, Hauchard ne sera plus capitaine d’une quelconque équipe jusqu’en 2015, soit cinq années après l’Olympiade de Khanty-Mansiïsk. Feller aura perdu quelques années à un âge où il aurait pu rivaliser avec les meilleurs Français.

    Le feuilleton de la triche sur ce blog

  • Touzé en mode auto-suspension contre la FIDE

    L’organisateur et arbitre international Jean-Paul Touzé a encore rugi en direct de Belfort. Dans une lettre ouverte de deux pages adressée au président fédéral Henri Carvallo, Touzé proteste contre la FIDE et son vice-président turc Ali Aziri. Cet affidé du président Ilioumjinov a en effet déclaré qu’il ne donnerait aucune place aux arbitres des pays ayant soutenu la liste Karpov (contre le président réélu Ilioumjinov) lors des prochaines Olympiades disputées à Istanbul. La France a lutté contre Kirsan aux dernières élections et quand on touche à Karpov, JPT se met à r(o)ugir...

    Touzé rappelle dans sa lettre que les « messages de protestation [comme celui émis par la FFE] est pour moi nettement insuffisant. En effet, l’histoire a montré, s’il en est, que l’isolement pour des causes justes est beaucoup plus fort qu’une majorité de circonstance en faveur de telle ou telle cause contraire à l’éthique au sens large ».


    touzé,botvinnik,smyslovConséquence ? Touzé demande à la FFE d’attaquer cette décision devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne et devant la Cour européenne des droits de l’homme.

    Supplément touzéesque :
    Jean-Paul demande à la FFE de « faire suspendre, hors de France, son titre d’arbitre international et ne plus envoyer, à partir du 1er septembre, les résultats de ses parties comptant pour le classement FIDE ».

    Que fera la FFE ? Ben… un mouvement de menton et on enverra comme qui rigole nos équipes masculine et féminine dans cette compétition sacrée par le président de la FIDE, vous savez celui qui rend visite au dictateur lybien et syrien en pleine guerre civile. Un représentant FFE ira sur place faire des moulinets dans un discours et affaire suivante.

    Autre variante, (presque) imaginaire : Les Clichiens aboieront, la Caravano passera. A moins que la FFE se saisisse du problème dans un comité Théodule basé à Bastia, France. Auquel cas, il faudra « débattre, débattre, oui mais débattresti »

      Télécharger le Touzé-communiqué dans son entièreté (PDF).

    Photo (© Facebook JPT) : Grande première en 1988 : Jean-Paul Touzé, organisateur du tournoi de la Coupe du monde à Belfort, avait invité deux ex-champions du monde : Smyslov (à g., 1921-2010) et Botvinnik (à dr., 1911-1995). Ce fut l’une des premières sorties à l’Ouest de Botvinnik, un an avant la chute du Mur de Berlin tandis que des légendes telles Tal, Kortchnoï, Spassky, Kasparov et Karpov jouaient ce tournoi d’anthologie. Quelle époque épique !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu