La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

29 mars 2012

Le téléphone pleure… en mode avion

Une ronde d’Interclubs. Comme il est arrivé des dizaines de fois, un bruit bizarre après quelques minutes de jeu. Les deux équipes se toisent. Il  s’agit bien d’un téléphone portable qui couine. Le « coupable » est identifié. Il a mis plus de 100 secondes à comprendre qu’il s’agissait bien de son engin.

Cette règle de la défaite automatique en cas de sonnerie a été adoptée par la FIDE. Elle est souvent appliquée avec zèle par les arbitres, malgré leur avis personnel sur le sujet.

tel_portable.jpgCe jour-là, l’arbitre a écouté les arguments du joueur qui était prêt à accepter la sanction et à continuer sa nuit : il s’agissait d’une ronde du matin dans un match par équipe. Mais l’arbitre, également joueur de compétition, n’aime pas les règlements appliqués « à la lettre » suite notamment à deux mauvais souvenirs où les pendules ont été mises en route par les clubs hôtes de Clichy et de Noisy-le-Grand.

Le mode « avion » a sauvé le joueur. C’est bon à savoir d’ailleurs. Même en mode avion, les alarmes peuvent se déclencher alors que le téléphone est éteint. A vérifier sur votre modèle. Le match a continué, le joueur a livré sa bataille (nulle). L’arbitre a rappelé que le café était chaud et gratuit. Gens una sumus.

Lire aussi l’anecdote de 2006 sur ce blog. Pour rappel, Ponomariov fut le premier GMI à être victime de cette règle...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu