Avertir le modérateur

short

  • 104e championnat de Grande-Bretagne

    Le cent quatrième championnat de Grande-Bretagne a débuté le 29 juillet dans la station balnéaire de Llandudno (Nord du Pays-de-Galles), ville jumelée à Wormhout, dans la banlieue de Dunkerque. Cela a l’air vraiment cool, notamment les 700 m de longueur du Pier, mais bonne chance pour prononcer correctement le nom de cette ville:)

    Les plus forts joueurs de l’Empire britannique sont présents dans cet open de neuf rondes réunissant une trentaine de joueurs et joueuses titrés.

    Ronde 2: lancement de la partie Gawain Jones (GMI) et Longson (MF), 1-0.

    2017Brit_ch.jpg

    Lire la suite

  • J’ai retrouvé mon Short... à l’Est, toujours à l’Est

    Avec Kortchnoï et Karpov, Short a toujours été dans le top 5 de mes joueurs préférés. Avec le temps, Short décroche moins d’invitations dans les gros tournois. Mais de Banghok à Gibraltar, Edmonton en passant par l’Afrique du Sud, le Nigéria ou l’entraînement en Iran et en Inde, on le retrouve un peu partout en plus des tournois à gros z’Elo où il est régulièrement invité.

    Sur l’échiquier, son attitude est un modèle : tout sur le roi avec les blancs. Style classique et pur avec les noirs. Si vous êtes une patate, il jouera avec les noirs un début irrégulier pour retomber dans une finale supérieure.
    En société, Nigel régale toujours la galerie d’anecdotes. Il dit bonjour à la dame et au sponsor. Il analyse sa partie avec un verre de très bon vin rouge. Bref, il ne néglige jamais son travail de représentant, droit comme un 'i' et toujours en costume-cravate. Et pour lui, les échecs, c’est du plaisir, du voyage et une création.

    short

    Poli, tellement « british », il a perdu son accent de jeunesse, celui de la région de Bolton.
    Il parle un peu « upper class », accent acquis sous l’influence de Dominique Lawson, un journaliste britannique qui l’a supporté lors de son match contre Kasparov en 1993 et lui a ouvert les portes de la haute société.

    Le père de Lawson était un ancien Chancelier de l’Échiquier  (ministre des finances et du trésor).
    Oui, j’avais perdu mon Short depuis quelque temps dans cette surabondance d’informations. Elle nous fait oublier les champions pas comme les autres. Mais en suivant a posteriori les parties de Carlsen à Mexico et le championnat du monde féminin en Sibérie (12 fuseaux horaires d’écart !) sur le site payant de ChessBase (playchess.com), je vois mon Short massacrer des « patates » dans un tournoi en Estonie. Et avec les noirs, il se permet naturellement de jouer l’Anglaise. Ouf, Nigel a toujours autant d’humour !

    De l’humour ? Je dirais même plus : toujours à l’Est. Car Short honore de sa présence la treizième édition du « kiirmaleturniir » (tournoi d’échecs de parties rapides) de Pühajärve, une mégalopole estonienne de 182 habitants. En plus du tournoi de maîtres d’une trentaine de participants (Nyback, Miezis), des hommes d’affaires, journalistes et hommes politiques locaux ont leur propre tournoi. Comme à Wijk-aan-Zee.

    Oui Nigel va à l’Est, toujours à l’Est, à l
    inverse du pendule de Tournesol. Mais avec cette stratégie mondiale, ne va-t-il pas finir par trouver de nouvelles sources de sponsors ?


    Sélection de parties sur le site de ChessBase (allemand)

    Liste des joueurs et résultats complets des 31 rondes ici.

    La presse estonienne déroule le tapis rouge pour Nigel « Court » selon la traduction très sérieuse de google.

  • Bacrot vainqueur à Ajaccio

    Après avoir sorti Vachier-Lagrave (en 19 coups) en demi-finale sur 2 parties, Étienne Bacrot a battu 2 à 0 en finale d’un tournoi de parties rapides ‘chouchou’ présidentiel : le souriant, l’aimable, mais impitoyable sur l’échiquier Laurent Fressinet. Presque ‘son client’ en parties rapides. Voilà comment s’est terminé, à Ajaccio, un festival de parties rapides. Un tournoi de blitz festif (dominé par Vachier-Lagrave avec 9 sur 9) et la dernière épreuve du Grand Prix FFE avaient débuté quelques jours plus tôt à Bastia.

    Pour se qualifier en quarts de finale, il fallait figurer dans les six premiers de l’open de parties rapides de Bastia auxquels on ajoutait deux invités de marque : Short et Fressinet. Comme Short faisait partie des 6 premiers, le 7e du classement, l’espoir corse Massoni, a été repêché.

    Bon j'avais pas tout compris vu les explications minimalistes du site FFE et le désintérêt général des Grand Prix, sauf pour les pros. Voici le bref courriel communiqué le 1/11 par le MI Ch. Philippe :
    Salut christophe, une petite correction sur ton article corse... C’est l'occasion de te passer le bonjour ;) En fait l'open corsica master permettait aux 8 premiers de rejoindre les 8 gms qualifiés après les 4 Grand Prix Port-Marly, Nancy, Aix-les-Bains et Villandry et donc de disputer des huitièmes, quarts, demis et finale remportée par 'Bac'. Mais le bateau d'Istra n'a pas pu partir cause tempête, le 9e de l'open a été repéché... moi ;) Tu peux lire les détails sur mon site... A+ Christophe"

    Le MI français Battaglini a mis tout le monde d’accord : il est arrivé seul en tête avec 8 sur 9. Le tournoi était fort bien doté : 60 000 € de prix pour 149 joueurs dont :

    • 108 licenciés en Corse (dont Léo Battesti lui-même, 61e) et 2 forfaitistes locaux.
    • 6 GMI, 6 MI, 5 maîtres FIDE (dont l’insulaire Massoni) et une maître internationale féminine venus pour les prix.
    • 13 Continentaux ont fait le déplacement ! Et encore, parmi les 13, on compte le président fédéral actuel (24e), un arbitre et un membre du Comité directeur et ses deux enfants, tous proches du candidat Léo Battesti.

    Une annonce rapide pour des classements rapides
    Lu en Une du site fédéral à propos du tournoi de Bastia : « 4 joueurs à plus de 2700 Elo en demi-finale, c’est une denrée très rare. Mais il est vrai que les échecs laissent peu de place au hasard. »

    2700 Elo en parties longues, oui. 2700 en parties rapides, non. Pas de place au hasard. Sur les quatre joueurs en question – Bacrot, Fressinet, Short et Vachier-Lagrave –, seul l’Anglais possède un Elo de parties rapides de 2702.
    Le télégraphiste fédéral est condamné à un voyage AR (sous surveillance arbitrale) Paris-siège de la FFE… par les transports en commun.

    Finale à Aiacciu : se prononce comme cela s’éternue
    Tous les titres du site de la Ligue d’échecs de Corse sont en corse. Les contenus sont en français sauf la tévé. Même la Ligue de football corse n’a pas osé. Cette façon d’imposer la langue corse jusque dans un communiqué officiel a même fait sourire ‘Euh-Euh’, le site Internet d’Europe Échecs. Pour une fois, il n’a pas hésité à faire de l’humour : Dans le communiqué publié par Léo Battesti-organisateur, sur ce site, EE rectifie par une ‘Note De La Rédaction mdr’ en traduisant pour nous, pauvres pommes : « (…) de Bastia et Aiacciu [NDLR : Ajaccio en français]. ».

    Comment dire Corsican Circuit en corse ?
    Titres en corse, Ajaccio en corse sur le site fédéral : beaucoup de dirigeants de clubs sont choqués. Et silencieux jusqu’au moment… du vote. Mais la pointe, c’est de nommer le super tournoi de parties rapides… en anglais. ‘Corsican Circuit’. Une fronde par rapport à cette langue continentale que l’on appelle le français ? Ou simplement une manière de remercier les 26 joueurs étrangers sur 149, titrés compris, qui ont participé au tournoi ?

    Le site fédéral en main et au pied
    Quand Léo Battesti l’organisateur organise, comment communique-t-il sur le tournoi ? Il demande au président de la ligue corse, Battesti, L. ? Non. Au vice-président fédéral L. Battesti ? Non. Au responsable de la communication à la FFE, Battesti, Léo ? Ouuuiii ! Conclusion : pas de site dédié au tournoi et le site de la ligue de Corse renvoyait gentiment sur… le site fédéral pour les résultats, le direct et tutti quanti histoire sûrement de gonfler les statistiques ! Pendant ce temps-là, l’autre tournoi majeur – Le Cap d’Agde –, avait son site depuis belle lurette.

    Les simultanées de maîtres : parfaite « empreinte »

    S’il y a une chose dont les jeunes (et les adultes) se souviennent toute leur vie, c’est quand ils ont joué contre un grand maître en simultanée. C’est formateur et pour les plus doués, ils sont aussi repérés voire encouragés. C’est ainsi que Vachier-Lagrave, Van Wely et Youssoupov ont affronté des joueurs dans la matinée de la cérémonie d’ouverture, le 27 octobre. Ce genre d’initiative était la routine en URSS. Ce devrait systématique le cas dans les tournois à haut niveau et les manifestations de prestige.

    Gens Una Listus
    Dans quel « sport » voit-on un président en exercice et l’organisateur jouer un tournoi avec des prix conséquents ? Le président Carvallo a un niveau tout à fait raisonnable ; à chacune de ses victoires, ses adversaires voient les chances d’accrocher un prix par catégorie s’envoler. Dans une moindre mesure et parce qu’il est moins fort, cette remarque vaut aussi pour Léo Battesti.

    Short a sorti un Gromovs
    Short est un GMI poli qui a perdu son accent de jeunesse pour parler un peu ‘upper class’. Mais à Bastia, le naturel est revenu au galop… ou presque. Il a sorti un ‘Gromovs’. A savoir, il a battu Sergueï Gromovs (2169 Elo). Et bien sûr en jouant 16.Fxf7+ suivi d’une boucherie avec deux pions de plus (1-0, 31e).

    Élections : ne pas perdre la main
    A peine terminé son tournoi, 'Léorateur' se rend au Cap d’Agde pour présenter ses idées de candidat à la présidence. Réunion prévue le 2 novembre. Son concurrent Diego Salazar occupe déjà le terrain pour une réunion le 1er novembre.
    Léorateur part avec un avantage dans ce débat décalé : l’apéro est offert. A noter que l’organisateur du Cap d’Agde, Pascal Lazarre, fait partie de son 'comité de soutien' (3 membres connus à ce jour).
    Nom de quelques-uns de leurs soutiens sur les affiches ci-dessous.

    battesti,salazar,bacrot,vachier-lagrave,fressinet,short

    battesti,salazar,bacrot,vachier-lagrave,fressinet,short

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu