Avertir le modérateur

sebag

  • Tous les garçons et les féminines

    Dans son dernier billet, « Les filles féminines seront-elles un jour des femmes et des joueuses ? » le site Échecs et Mixte  s’intéresse… ben... à la place des femelles et mâles des 64 cases via la sémantique fédérale. C’est à 90 % ‘pan sur le bec’ de la fédé pourtant truffée de profs qui connaissent la langue française et c’est boooon. Mais comme dirait Ivantchouk ‘beut okéé’’, le problème n’est pas nouveau, Françoise Hardy le chantait déjà à sa manière. Sans compter le dossier crash-test du « Péniblet de service » dans Europe Échecs.

    libro_vera_menchik.jpg

    Le fantastique parcours de vie de la plus forte joueuse avant Judit Polgar, Vera Menchik; lire sa fiche Wikipedia in English: elle est passée par le club de Hastings (qui a formé aussi Conquest!) et a bénéficié de cours avec des grands maîtres pour progresser. Même par Skype ou par correspondance, rien ne change, tout se transforme!

    Lire la suite

  • Islande : Équipe de France (déconnade)

    Le championnat d’Europe par équipes vient de se terminer à Reykjavik. L’équipe « mixte » traditionnellement composée d’hommes essentiellement termine à la 4e place, son rang de départ. A une place du podium synonyme de médaille et surtout de prix:)

    Tout ça pour ça. Entourée des GMI Libiszewski et Mazé, l’équipe a tout de même failli malgré les tweets du bonheur ou les selfies sourire publiés pendant la journée de repos et non à la fin du film comme l’équipe de Russie !

    Certes, une 4e place ex aequo « se joue à des détails » (Édouard), mais regardons les maillons faibles : 4 défaites en tout sur 36 parties : deux pour Laurent Fressinet et deux pour Romain Édouard ; ce dernier, au lieu de prendre une nulle « d’équipe », a continué une attaque et a perdu à la 8e ronde. Faute. Les deux dernières rondes sont toujours cruciales dans une telle compétition et les demi-points valent très très chers.

    Et les entraîneurs ? En mode déconne sympa, on est tous potes. Le problème ? Le « retour d’expérience » est nul depuis des dizaines d’années en équipe de France. Les entraîneurs sont nommés par cooptation en fonction des affinités avec le président en place : qui se souvient encore du sélectionneur Joël Lautier sous la présidence Moingt 17 qui traitait Romain Édouard de « chèvre » ?

    Revenons en 2015

    Bilan comme dans « L’Équipe », un journal qui traite un peu les joueurs d’échecs comme des neuneus surdoués :


    Vachier-Lagrave, 3 gains, 0 défaite
    Monsieur Top gun avec une grosse tronche de gaucher contrarié apparent ; un coup à droite, un coup à gauche, il est injouable et quasi imbattable (+3 avec 6/9). Même pas peur. Il gratte 8 points Elo, la médaille de bronze du 1er échiquier. Sa partie contre Vallejo Pons est un monument. Mais pourquoi la planète l’appelle MVL ? Même pas drôle !

    Bacrot, 2 gains, 0 défaite
    Va s’acheter une Berline pour fêter ses succès avec la Berlinoise. 5/8 (+2). Il gratte 6 points Elo et score aux moments opportuns. Encore un super joueur d’équipe… médaille d'argent au 4e. Étienne, Étienne !

    Fressinet, 2 gains, 2 défaites
    Où est le joueur qui nettoyait Roublevsky dans un match France-Russie aux Olympiades de Turin en 2006 ? Craquage lié à des raisons extra-échiquéennes ? Jeu décevant et défaite impensable contre son ex-pote secondant, le Hongrois Rapport. Dommage. Fressinet perd rarement, marque souvent des points importants, mais quand le Dacquois passe à côté, il ne fait pas les choses à moitié. Et toujours avec son sourire énervant.


    Édouard, 1 gain, 2 défaites
    Gros décalage entre les déclarations d’intention sur twitter « on est tous potes, on a bossé, c’était dur, on a raté la médaille à un chouilla » et les prises de décision. Candidat pour le prochain « maillon faible » et pour le « je me prends super au sérieux ». A d’ailleurs été repéré comme tel par les équipes adverses. Perte de 6 points dans le Spiel.

    Tkachiev, 2 gains, 0 défaite
    La Soviet School sans alcool, c’est cool. Au 5e échiquier, il a fait le job, notamment dans une superbe partie de la 9e et dernière ronde où il a atomisé « Tivi », Tiviakov. Gain de 6 points Elo dans la chess besace.

    L’équipe féminine

    Entraîneur : Cornette, le bien-nommé.
    Dans quel sens doit-on parler d’entraîneur ? Nettoyage technique 2-0 des Russes contre une équipe de France qui fait illusion et qui se prend un 4-0 contre l’Ukraine !

    Globalement, on a plutôt l’impression de voir des joueuses en vacances et un « entraîneur » qui fait copain-copine-j’encaisse mon chèque avec des titrées en mode smiley.
    La FFE ferait bien d’embaucher un homme à poigne type Andrei FILATOV pour mettre de l’ordre dans tout cela.
    Individuellement, les joueuses veulent bien faire (Skripchenko, médaille de bronze au 2e échiquier...), mais casser l’encadrement basé sur la séduction est une priorité. Que peut-on dire de plus ?

  • Rapides et blitz à Nancy et Paris

    Nancy, le rapide du 22/2
    Le GMI Christian Bauer a remporté sur ses terres d’origine, à Nancy, le championnat de France des parties rapides dimanche 22 février 2015. Il empoche 1000 € et devance au départage le GMI Fressinet (800 €, battu par ChB). Tous deux ont 7,5 sur 9. Les prix sont vraiment faibles aux échecs pour une discipline difficile et une telle concurrence !


    sebag,tkachiev,blitz,rapide,bauer,dobrov,fressinet,feller,guliyevA noter le retour de Sébastien Feller qui peut jouer les tournois non classés FIDE. Il termine 11e avec 6,5, battu par l’Indien Gopal et Fressinet. Marie Sebag est 12e et perd contre un cadet russe qui fera forfait plus tard dans le tournoi.
    Ce même Vladimir Minko, un 2100 en parties lentes, mais 2340 en blitz international (2180 blitz français, allez savoir pourquoi) avait battu Fressinet la veille dans le blitz.

    Blitz
    La veille, un tournoi blitz de chauffe avait eu lieu. Il a été remporté par le trio Dobrov, Tkachiev et Bauer (ci-contre) avec 9 sur 11.
    13e Sebag (8) ; 14e Fressinet (7,5), 20e Feller 7,5 (il perd ses deux dernières rondes contre Tkachiev et Guliyev). Après un parcours pénible, Fressinet a perdu l’ultime ronde contre Bauer qui le visse et construit une longue partie de torture.

     Classement du blitz

     Nancy, grille du tournoi rapide

    Paris, 27-28/2
    Le complexe sportif Louis Lumière (Paris XXe) accueillera lui aussi son festival international ‘R&B’, rapide et blitz. Le tournoi de blitz par catégories Elo a lieu le samedi. Fressinet tentera de nouveau sa chance avec Madame et des gros requins comme Fedorchuk et les dizaines d’inscrits de dernière minute.

    La faiblesse des prix ne semble attirer que des joueurs de région parisienne, mais ce rendez-vous est incontestablement une grande fête.. qui se termine tôt (cadence 5 min + 2s). Chaque ronde n’excède pas 30 min.
    Le tournoi rapide aura lieu le lendemain.

    L’inscription postale était de mise, s’inscrire en ligne sur  le site de la ligue d’IDFest possible depuis jeudi, soit deux jours avant le tournoi...

    Question pour le jeu des 1000 € : pourquoi, à partir d’un même corpus de parties, le classement Elo blitz FFE diffère-t-il sensiblement du classement FIDE blitz ?

  • Olympiades : la FFE dit ‘no’ à Nino

    Nino Maisuradze, championne de France 2013 grâce à une victoire au départage blitz sur Mathilde Congiu n’est pas sélectionnée en EDF (équipe de France) pour les Olympiades de Tromsø débutant le 1er août.
    Le courant n’est apparemment pas passé avec le sélectionneur, le GMI Cornette. Pour info, le champion de France Hicham Hamdouchi n’a pas été pris non plus dans l’équipe masculine, même pas pour couper les citrons.

    Tout débute par un chouinage public de Nino elle-même sur sa page Facebook. Le sélectionneur Cornette aurait justifié son choix par un génial et diplomatique « ton niveau est inférieur aux autres ». Bon…

    Les « amis » de la toile s’en offusquent. La FFE se réveille et la contacte ou la fait contacter pour demander de bouche fermer. Mais Nino, elle sait pas fermer sa bouche. Alors, la réplique est venue comme un boomerang ce 29 juillet sur le site de ChessBase, qui fait une bonne pub sur ce coup… un vrai coup de comm’ de la championne de France !
    Plus prosaïquement, elle viendra défendre son titre sur l’échiquier lors du championnat de France fin août à Nîmes.

    Echecs64, toujours en embuscade virtuelle, a réalisé une interview presque imaginaire sur cette non sélection où la seule règle – comme dans d’autres sports collectifs – est dans les mains du seul sélectionneur.

    *****

    Echecs 64 : Alors, Nino, heureuse de rester sur le banc de touche ?
    Nino M. : Je suis FIER du choix de la France par la voix de son sélectionneur. C’est normal, FIER, c’est le nom de mon grand maître de mari. Il est brésilien. Lui, il était fu-rieux. Il m’a dit en portugais, à la brésilienne : c’est la « li-qui-da-sa-on to-tchal ». En fait, il m’a arnaqué, ça veut dire « les soldes ». J’ai failli tomber dans le piège.

    Echecs64 : Tu prends toujours tout avec le sourire. Même ton titre l’an passé, où tout juste après avoir accouché, tu as joué tout le tournoi sans perdre de parties longues.
    Nino : En fait, ça me fait beaucoup rire, mais je vais me plaindre à François.

    Echecs64 : François Ier ?
    Nino : Non, tu sais, je suis une globe-trotteuse des tournois. Je vais demander direct à François Hollande. D’ailleurs, je l’ai rencontré à Tbilissi, va voir la photo sur Chessbase.com.
    Il m’a à la bonne, mais lui aussi n’était pas content. Le président fédéral l’a écarté pour faire l’équipe de France féminine, tu te rends compte ?

    2013_maisuradze_Nancy.JPGEchecs64 : Tu vas suivre les Olympiades ?
    Nino : Oui, en direct sur l’Internet. Je veux voir ce que feront les copines sans moi. Je veux, une fois pour toutes, en avoir le « corps net ».

    Echecs64 : Finalement, il n’y a pas que sur Facebook que tu veux te faire des « amis ».
    Nino : Regarde les entraîneurs, ce sont aussi des joueurs en activité ! Mazé et ‘Corps-net’ vont tous deux participer au National à Nîmes, quelques jours après l’Olympiade. Mazé devra donc se battre contre les 3 joueurs qu’il aura supportés, Bacrot, Fressinet et Édouard.

    Echecs64 : Merci Nino pour cette interview presque imaginaire.

    ***

    Dossier complet du bin’s et le point officiel sur Europe Échecs

    Les chances de l’EDF à Tromsø
    9e au classement sur la ligne de départ avec Sebag, Milliet, Guichard, Collas et Congiu, l’équipe de France devra probablement, sans Skripchenko, se surpasser pour dépasser la 5e place légendaire obtenue à Calvià en 2004.

    Un vrai stage d’hommes, zéro stage pour les femmes
    Au nom de l’égalité des chances, pas de stage avant les Olympiades pour l’équipe féminine. Les hommes, les vrais, les durs, les tatoués en avaient eu un... risible : il n’y avait que 3 joueurs sur 5 et 2 entraîneurs !

    Photo issue de la vidéo de Nancy Echecs 2013.

  • Championnat de Paris : Marie Sebag arbitre!

    Oyez, oyez  France échiquéenne. Près de 600 destriers ont bravé la pluie pour venir guerroyer au stade Charléty du 5 au 13 juillet dans le championnat de Paris (CHIP). Pas pour faire des tours de piste. Non, pour s’enfermer dans la moiteur d’une salle immense qui sent un peu la piscine, on ne sait pourquoi.

    Dehors, du vrai sport à la dur, sous la pluie ! Des meetings d’athlé… La ligue d’Île-de-France a un budget aussi gros que celui de la FFE… Question finances, on est en plein dans les bonnes pratiques : la ligue IDF d’athlé encaisse d’abord l’argent des licences avant de reverser la part à la FFE et non l’inverse comme dans le monde vertueux des 64 cases où les ligues pleurent la nulle.

     

    MarieS_AF4.JPG

    CHIP 2014 : crû exceptionnel des sandwiches. Il faut dire qu’ils ont une fine équipe. Les toilettes ? Une horreur comme dans tous les tournois de masse, et encore j’ai la chance de ne pas être une femme. L’équipe arbitrale ronronne et des parties sont disponibles après chaque ronde.

    Les appariements sont disponibles en ligne… mais peuvent être changés à cause des forfaitistes. L’ami Gromovs, vedette blitzante de l’open A, n’avait pas encore fait forfait à l’issue de la 7e ronde (sur 9) …

    Ce n’est pas une blague, mais une certaine Marie S., grand maître de son état, ex-forfaitiste dans la télé-réalité, passe son stage d’arbitre débutant (AF4). Interdit de rire. Objectif ? Sûrement rattraper Anémone K., arbitre internationale qui doit avoir une centaine de points Elo de moins, mais une certaine expérience en plus dans la vraie vie, il faut l’avouer.

    Soyons cool, Marie S. la joue toujours « bretelle gauche décolletée », c’est donc bien de la joueuse qu’il s’agit et ce sera pas noté dans le stage. Avec sa voie haut perchée et sa méthode d’enseignement qui consiste à faire apprendre des parties par cœur à de jeunes élèves, c’est bien elle.

    Le tournoi FIDE des gros z’Elo ? RAS à part Fedorchouk, impressionnant dans « le rasage en finale ». On reconnaît un tas de forts joueurs non invités, mais le tournoi n’est pas valorisé. Pas de piédestal, pas de retransmission en direct, pas de chevalet, pas un troquet, pas une mob, rien (© Coluche).

    Ces gros z'Elo sont comme tout le monde, dans l’anonymat des bases de données et des parties publiées en différé car enregistrées automatiquement. Zéro cravate bien sûr sauf Dourerassou alias « John à temps » sur twitter qui déploie le costard genre « j’ai ramé de La Défense pour venir jouer ma partie du soir ».

    Les trois tournois de l’après-midi sont plein de jeunes. Ils sont classés par ordre de force. Venez au tout début de la ronde si vous voulez voir une connaissance du ‘petit c’. Les jeunes jouent à toute blinde et les parties durent moins de 90 min. Pas de 7 à 1 à l’horizon, seulement quelques coups du Berger.

    Autres blagues sur le compte twitter du blog.

    Résultats de tous les tournois sur la page de la ligue IDF

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu