Avertir le modérateur

payot-rivages

  • La Catalane: 416 pages, sinon rien!

    cata.jpgDepuis les années 2000, la Catalane fait partie de l’arsenal des meilleurs joueurs du monde... et de nombreux joueurs de compétition. Payot a publié en novembre un pavé de 416 pages sur la question.

    Cette monographie révisée et augmentée de l’édition originale en russe contient 14 chapitres. Alexander Raïetsky et Maxim Tchétverik y explorent tous les méandres et les systèmes de défense. Outre les statistiques par variante, ce livre aide à mieux comprendre la stratégie, le jeu de cases, le passage de l’ouverture à la finale etc.

    Pour 25 euros TTC, vous aurez entrées (défenses et systèmes), plats (innombrables parties) et desserts (parties Anand-Topalov sur le thème). Le café (ou la vodka) se méritera lors de votre première victoire contre ou grâce à la Catalane :)
    Le livre est traduit du russe par Sylvie Templeur.

    Comment Tartacover a inventé cette ouverture? Pourquoi la Catalane est désormais une ‘arme fatale’? Quelles sont les parties de référence de Tarta? Pourquoi la Catalane est aujourd’hui le gagne-pain de Kramnik puis d’Anand?
    Les impatients doivent cliquer ligne suivante. Les autres peuvent reprendre une activité normale.

    Lire la suite

  • Le zapping de la semaine

    kasparov_short.JPGDevine qui vient dîner ce soir?
    Nigel Short donne régulièrement de courtes nouvelles sur son Facebook à ses contacts, ses "amis". Cela va des laconiques ‘Back home’, ‘Played horribly yesterday’ en passant par le prolixe ‘Have a dinner tonight with Garri Kimovich’. On a tendance à l’oublier, mais Short est le seul homme au monde avec Kasparov, à avoir battu Karpov en match type championnat du monde « à l’ancienne », çàd sans les éliminations directes à la Ilioumjinov.

    Sont marteau ou faucille?
    Vous ne verrez plus, au tournoi de Cappelle-la-Grande, l’arbitre Jean-Claude Templeur et sa femme Sylvie, dans le rôle de contact avec nos amis les maîtres venus de l’Est. Cela s’est apparemment terminé par des noms d’oiseau. Et pour ceux qui ne comprennent rien à la brouille cappelloise, sachez que la nouvelle a été annoncée par Sylvie T. sur son Facebook. Et en russe, pour simplifier la  variante :)


    afek-n.jpg Afek-Neiman, un livre à voir et à avoir
    Les échecs invisibles est une coproduction du MI israélien Afek et du MF parisien Neiman. Un livre très original dont j’ai essayé, en tant que pilote de la collection échecs aux éditions Payot-Rivages, de mener à bien. Je pense que le livre fera date. Les lecteurs pourront jouer au jeu du ‘stop ou encore’ dans les librairies à partir du 28 octobre.

    La fiche du livre sur le site de Payot



    Clichois ou clichien?

    ‘Spassky 300 wins’ m’accompagnait dans une pizzeria parisienne. Le patron sort de nulle part et nous explique qu’il a joué en Italie il y a très longtemps en "Nazzionâlé doué". Assis, je n’ai pu tomber à terre. Quand le même dit qu’il habite Clichy, on se dit avec mon compère échiquéen qu’on va prendre un apéro et trinquer. Mais soudain, le patron devient un usager comme les autres. Il explique confusément s’être présenté au club de Clichy. Voulant jouer une partie amicale, on lui aurait par deux fois poliment refuser. C’était notre rubrique: l’accueil chaleureux en région parisienne.

    Un Marchand qui vend
    Cet été, le joueur François Marchand (une norme de MI au dernier tournoi de Cappelle-la-Grande à 38 ans) a sorti un roman tiré de son expérience dans l’administration. Le livre s’appelle L’imposteur. Pas encore lu, mais mon libraire préféré m’attend. La critique
    d’un hebdomadaire avec la photo de François M. vous incitera sûrement à l’acheter. C’est deux fois moins cher qu’un livre d’échecs.

    Un Bouquin de 1700 pages sinon rien
    Ai commencé à feuilleter la nouvelle version chez Bouquins du ‘Nouveau guide des échecs’ de Nicolas Giffard et Alain Bienabé. Il y a 1700 pages donc on en reparlera plus tard en détail. Mais pour tous ceux qui n’ont pas connu la version 1, il faut se précipiter, c’est un livre de référence : une surprise vous attend presque à chaque page. Le parti pris de ne publier que les parties gagnées dans les championnats du monde est toujours appréciable.
    La fiche officielle de l’éditeur

    Nataf devenu naf-naf?
    Petite balade dans un vieux Yearbook de New in Chess. C’est fou comme le GMI Igor Nataf innovait et était pointe dans les ouvertures. Mais au fait, où est-il passé? Gogor, reviens jouer, ne vends pas tes neurones à Radjabov!

    Meuf brouillée
    Vous avez suivi le parcours de Marie Sebag en Chine? 5 victoires d’affilée après un mauvais début. Moi j’ai cru au miracle, à une forme olympique et à la faute à pas de chance sur la fin. Mais un pro de l’entraînement m’a scotché en disant qu’elle était "coachée de bout en bout". PS : rendons au palmipède ce qui lui est dû: 'meuf brouillée' est un titre du Canard enchaîné de cette semaine.

     

  • L’Art du sacrifice

    Spiel.jpgCertains donnent leur corps au cyclisme. D’autres leur temps libre à l’organisation de tournois. Les plus maximalistes abandonnent leur cerveau aux 64 cases. Rudolf Spielmann était de ceux-là. En plus de gagner, il voulait le beau. Si possible, et surtout en distribuant des pièces à qui mieux mieux afin d’atteindre le roi adverse: le sacrifice.

    La force des maîtres en défense et leur technique ont augmenté avec le temps; les ‘nouveautés théoriques’ ont été repoussées au-delà du 25e coup; l’élévation du niveau général est proportionnelle à la force précoce des jeunes. Conséquemment, on ne cherche pas le beau, mais l’efficace. Dorénavant, les joueurs sachant amener des positions à sacrifices et prenant leur pied dans ce style se font rares…

    Les éditions Payot-Rivages dont bibi est le directeur de collection depuis 1987 (oops!) viennent de rééditer l’ouvrage magique du grand romantique qu’était Spielmann (1883-1942). Contre un billet de 20, troquez plus de 200 heures de plaisir, rajeunissez, apprenez, messieurs-dames! Spielmann y décortique des parties à sacrifice. Les siennes. Cessons de faire le VRP. La suite se lit sur la quatrième de couverture avant de foncer chez le libraire du coin.

    P.S. : L’ouvrage a été recomposé et toutes les variantes passées à la moulinette des moteurs de recherche. Bref, un manuel patiné au silicone.

    Le site de Payot-Rivages

    Plus de 50 livres d'échecs chez Payot-Rivages

  • Tartacover vous parle, Tartacover rend Fou

    Les éditions Payot-Rivages vont réimprimer l’excellent Tartacover vous parle (voir la fiche Payot ici). 350 pages d’un français absolument exquis, comme un miel surfin. Le tout pour 12 euros.
    En révisant et revoyant les épreuves, je tombe sur ce diagramme. Tartacover a les blancs et va planter une banderille gagnante.

    Le coup final m’a fait penser à un Fe8 ! de Fischer, mais j’ai oublié contre qui! Il me semble que c’était dans un championnat des États‑Unis. Blogueurs, à vos machines et révérence d’avance pour la référence !

    Tarta_Bill.JPG

    Les blancs jouent et gagnent

    Cliquer ligne suivante pour goûter la solution donnée par Tartacover lui-même.

    Lire la suite

  • Morozevitch et Du Mont: livres Payot

    Le Russe Alexandre Morozevitch a remporté énormément de succès avec les pièces noires sur la Défense Tchigorine (1.d4 d5 2.c4 Cc6) et la théorie a grandement avancé grâce à lui. Tchigorine était russe aussi et avait horreur des parties ternes du gambit de la dame.
    Mais les bonnes choses ont une fin – heureuse pour nous, lecteurs : quand un champion cesse de jouer une variante, il décide d’écrire un livre. Morozevitch a ainsi suivi le conseil de Bent Larsen en la matière, pour notre plus grand bonheur.

     

    medium_ART_5605.jpg

    C’est ainsi que vous retrouverez, à partir du 24 octobre 2007, dans vos librairies spécialisées préférées Comment jouer la Défense Tchigorine.

    Allez sur le site des éditions Payot-Rivages. Les pros peuvent télécharger la première de couverture en haute définition en s’inscrivant. On peut aussi consulter la quatrième de couverture en cliquant sur un bitonio en haut à droite.

     

    Deuxième opus de l’année pour Payot : la réédition revue, corrigée et augmentée d’un avant-propos important mettant en scène Alekhine : le livre de J. Du Mont, Les Bases de la combinaison aux échecs. Grâce à la vigilance du GMI belge Luc Winants et à la sagacité de l’historien E. Winter, on peut mesurer à quel point Alekhine dévorait toute publication sur les échecs, fût-elle au stade des épreuves, c’est-à-dire, avant publication. Pour en savoir plus, précipitez-vous sur ces deux bouquins.

    medium_ART_5606.jpg


     

    Enfin, à ne pas manquer, même si avez déjà rejoué toutes les parties de Fischer sur ChessBase : l’intégrale des parties de Fischer avec les grilles de tournoi et un index bien utile qui vous montrera que Fischer a joué (et massacré) quelques Français. Fameuse réimpression du livre de Wade/O’Connell.

     

    Pour d’autres questions, n’hésitez pas à intervenir dans les commentaires, je répondrai : je m’occupe de la collection « échecs » chez Payot depuis 1987. Elle comporte maintenant une cinquantaine de titres en circulation et nous publions deux livres par an.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu