Avertir le modérateur

oursel

  • Lahilhanne, Oursel, Tsarev: 3 de chute...

    Trois joueurs d'échecs nous ont quittés.

    Jacques Oursel en octobre 2008, mais je n’ai su la nouvelle que récemment. J’ai connu Oursel dans ma Seine-et-Marne lointaine, au milieu des années 1970. Il jouait à Meaux, il me semble. Meaux, Provins, Lésigny (mon club), le championnat de Seine-et-Marne.... Un blitzeur acharné, bedonnant et marrant. Ses meilleures années. Il s’est ensuite distingué dans divers domaines, notamment dans celui de l’importation de Chess ChallengersMephisto, l’un des premiers ordinateurs d’échecs avec le joueur Birens. C’était, on va dire, un personnage. Oursel avait ce génie d’embobiner. Dans les affaires comme sur l’échiquier. Avec ses hauts et ses bas. Ce touche-à-tout finissait par retomber sur ses pattes. Son dernier club,
    l’Échiquier berrichon, lui rend hommage. Il nous apprend qu’il était depuis trois années dans une maison de retraite (aller à la date du 12 novembre 2008 une fois sur le site).

    Philippe Lahillhanne (1952-2009), sociétaire du club de Pau-Henri V depuis plus de vingt ans, est décédé mi-févrierjuillet. Éric Prié et moi-même l’avons vu pour la première fois lors de notre premier championnat de France, à Castelnaudary, en 1978. C’était le grand avocat de la Défense Moderne. Môssieur g3-Fg2, g6-Fg7... et gagne!

    Devenu un grand pote échiquéen du Bordelais Jean-Renaud Lagunes  – lequel l’appelait dans son style inimitable « le grand maigre international », Lahilhanne était un professeur de mathématiques d’environ 190 cm. Sa grande spécialité était par ailleurs... les mots croisés.

    Son humour vous prenait toujours au dépourvu, agrémenté d’un sourire un peu crispé et chaleureux. Il ne fallait jamais confondre son ‘assen’ (de Pau) avec un autre du Sud sous peine d’être taxé de ‘Parisien qui parle pointu’. Il hébergeait de bonne grâce ses amis lors des tournois dans sa ville comme lors du championnat de France de Pau. Lagunes et Prié, présents en ce moment même au
    Camping La Rochade, ont partagé des moments inoubliables avec cet enseignant, un temps membre du club de jeunesse d’Éric (Gagny) car muté à Livry-Gargan.

    L’hommage de son club

    Casimir Tsarev
    Bien connu des blitzeurs parisiens jouant ‘tarif’ Vladimir était bulgare. Depuis quelques années, il jouait de la même façon, mais avec un peu plus de fortune, au backgammon où il était classé 14e joueur au niveau national. Le videau et les tournois ‘satellite’ lui brûlaient les doigts et je l’ai toujours vu choisir la passion plutôt que la raison. Apparemment, il aurait fait la même chose avec sa santé qu’il aurait négligée, comme une mauvaise combine qui ne va pas marcher. Dommage, ce gars d’une cinquantaine d’années avait vraiment ‘une gueule’ et de quoi donner du bonheur à tous les kibbitz du BG (backgammon) dans ses parties effrénées.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu