Avertir le modérateur

new in chess

  • Quand j’entends, quand je lis, quand je vois...

    Nouvelle rubrique écrite à la sauce Woody Allen: « Quand j’écoute trop de Wagner, j’ai envie d’envahir la Pologne. » (‘I can't listen to that much Wagner. I start getting the urge to conquer Poland’– Woody Allen dans Manhattan Murder Mystery (1993).

     

    Dexter et les échecs
    Quand j’entends les litanies sur « les échecs sont un sport », j’ai envie de mettre la musique du générique de ‘Dexter’. Avant de silencieusement massacrer ma feuille de partie au scalpel.

    corsican_video.JPGCorsican video en breton
    Quand je vois la palanquée de vidéos en corse sous-titrées en français sur le site de la fédé, cela me motive pour apprendre le breton fissa. Je veux être le premier druide sur 64 cases et fabriquer la potion magique de la comm’.



    Serrer la Moingt

    Quand Jicé, ex-président, traite ses contradicteurs de ‘crétins’ sur ce blog, je suis alors certain qu’il gambitera un serrage de Mains(gt) ou deux en réunion publique pour choper des Léo-voix. Avec photo, évidemment.

    Pervenche en treillis
    Quand je vois la multitude de courriels à propos des amendes sur les équipes, je me réveille en nage, sorti d’un cauchemar : une pervenche en treillis m’alignait car j’avais mal garé mon échiquier.

    La Gifle
    Quand je vois quelqu’un manger sa banane ou un sandwich à la table pendant une partie, je rêve d’avoir la carrure de Lino V. et l’énergie dIsabelle A. Et de les remplacer dans La Gifle.

    Nous le savon(s) tous

    Quand je hume le parfum 'naturel' de certaines salles de tournois, j’ai envie de devenir représentant en savons. Enfin un partenariat fédéral utile. =)) Mort de rire

    Réfléchir, c’est déjà désobéir

    Quand je vois le niveau du débat démocratique de cette fédé depuis toujours, je me dis que c’est comme à l’armée : « Réfléchir, c’est déjà désobéir. »

    EE-FFE : bien pâle en Moingt ?
    Quand je vois qu’Europe Échecs offre un mois gratuit d’abonnement à tout licencié, je me dis que ce mensuel est bien mal en point. Bien pâle en Moingt est plus exact.

    NIC7_2012.jpgUne semaine de nationalité arménienne ?

    Quand je lis dans New In Chess 7/2012 l’état d’esprit de l’équipe d’Arménie aux Olympiades comparativement aux autres, j’ai envie de demander une semaine d’essai gratuit de nationalité arménienne.


    Le pluriel d’une chose triste peut être très agréable.

    Exemple : une vie vouée à l’échec devient : des vies vouées aux échecs.
    (Philippe Geluck)

    https://twitter.com/Echecs64

    http://www.facebook.com/pages/Echecs-64/359812697406136

    www.youtube.com/user/echecs64

  • J’ai fait un rêve…

    Avez-vous fait un rêve ‘échiquéen’ ? Cela faisait très longtemps, mais l’un d’eux m’a pris par surprise, l’autre nuit. Je rêvais avoir joué une partie contre mon camarade de club Carl Strugnell. Je visualise encore parfaitement l’agencement propret des tables de cet open fictif, les couleurs du mur, l’ambiance.

    Mais je me voyais me réveiller – dans le rêve – en demandant, dépité, à mon adversaire le résultat de la partie ! Oui, il me semblait que je m’étais endormi… comme cela m’arrive si fréquemment au cinéma ! Pour ajouter de la tristesse à mon désarroi, Carl me répondit que j’avais longtemps résisté dans une finale Dame contre Tour (sans pions) où sa Dame avait fini par avoir le dessus. Impossible de me souvenir de cette partie… dans ce rêve.

    martin luther king,short,conquest,rêve,new in chess

    L’interprétation me renvoyait-elle à mes turpitudes comme les oublis fréquents, cette faculté à s’endormir face à un spectacle ennuyeux… ou à  celles de mon chaleureux camarade de club
    ;) Clin d’œil ?

    Hasard ou révélation, le matin même (!), le postier me délivra de ce rêve non encore élucidé. Dans la livraison du dernier New in Chess (2012/1), le GMI britannique Nigel Short parle de la peur, de l’autosuggestion (avec une analyse objective des performances et des limites du joueur Joël Lautier)… et des rêves ou cauchemars.


    Ainsi, Short se réveilla plusieurs fois en sueur, il s’imaginait sur l’échiquier face à Kasparov, quelques mois avant leur match de blitz. Oui, l’article était bien là, devant moi. Non, cette fois, je n’avais pas fait un rêve.

     

     

  • Moingt et Babar au Congrès FIDE: l’union fait la farce

    khanty.jpgLe 81e Congrès de la FIDE a consacré la réélection du président Ilioumjinov lors de l’Olympiade de Khanty-Mansiïsk (Sibérie de l’Ouest) le 30 septembre 2010.

    Kirsan ‘Voyou-mjinov’ a acheté une fois de plus les votes et a balayé la liste Karpov par 95 voix à 55. Si le jour de l’élection a été un modèle de réunion stalinienne avec coupure des micros par Kirsan (maître des débats!!), des provocateurs astucieusement disséminés dans la salle (Kasparov est tombé bêtement dans le piège...), les interventions de certains supporteurs du camp Karpov ont été pitoyables: ainsi, selon le compte rendu à la fois désespérant, hilarant et accablant du dernier numéro de New in Chess, notre président fédéral a vécu un grand moment de solitude. Et Babar Kouatly a servi – en vain – de passe-plat.

    Résumé du feuilleton catastrophique pour l’image de la fédé: cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Des news de Samir El Fani

    J’aurais reconnu sa stature entre mille. Eh Samir ! C’était le 28 juin à Paris. Rue Lubeck, non loin du Consulat de Tunisie. J’avais décidé de terminer un autre jour la lecture passionnante de l’article de Jeremy Silman dans New in Chess sur « le plus grand écrivain d’échecs ». Après deux crèmes à 2,60 euros pièce, il était temps. Pourquoi donc suis-je sorti à ce moment-là de ce troquet ? Le hasard échiquéen ? «Eh Samir !» Naturellement, il se retourne. Et avec son sourire inimitable, il rétorque : «Christopheee».

    Il s’agit bien sûr de Sami El Fani, l’infatigable organisateur d’open dans les années 1980-1990 dans la région parisienne. On lui doit naturellement les championnats de Paris sur le front de Seine, à l’Institut français de gestion, mais aussi ceux d’Aquaboulevard, cette immense piscine-détente non loin de l’héliport, au sud de Paris. Des tournois jeunes à foison, des tournois rapides avec l’inséparable Patrick Humbert. Et tant d’autres choses.

    Samir n’a pas changé. Il a monté en grade. Il n’est plus prof de maths, mais il est toujours au lycée Guillaume Budé à Limeil-Brévannes (Val-de-Marne). Mon lycée. Second hasard ! Celui d’Aldo Haïk, de son frère et de son père, lui aussi prof de maths ! Troisième hasard. Aldo épatait déjà son monde avec les échecs et son frère avec le tennis de table. Enfin, moi, je vous parle d’un temps que j’ai à peine connu puisque les deux oiseaux avaient déjà quitté la cage quand j’y suis entré. Dès la première année, mon prof de maths avait imposé sa loi ; et pas seulement celle des grands nombres. Ce jeune prof, 31 ans après, est toujours en place et il est le meilleur pote de Samir. Mister Weiman, si vous me lisez, je vous salue chaleureusement !

    Comme les élèves bien sages qui cessent la compétition avant le grand bain des études supérieures, Samir a fait de même avec l’organisation. Raison banale : ses enfants prenaient des centimètres. Alors, il a suivi l’actualité de loin. Il a ainsi appris via Europe Échecs la mort de « Jean-Claude ». Loubatière, l’ancien président de la FFE : « Il l’a vraiment structurée la fédération. Quand je pense qu’à l’époque, le siège de la Fédération était dans un collège et qu’on se réunissait, à la ligue d’Île-de-France, dans des cafés ! »

    Il faisait beau ce jour-là et la Tour Eiffel digère ses touristes. Juste au moment où Samir et moi allions nous encroûter dans la pâte à souvenirs, on a eu le sursaut du zeitnot : celui de la réalité. On a déconnectés des 64 cases et nous sommes retournés à nos affaires.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu