Avertir le modérateur

manouck

  • Yoccoz : un génie mathématique part dans l’infini

    Jean-Christophe Yoccoz est décédé le 3 septembre 2016 d’une longue maladie. Il avait 59 ans. La nouvelle n’a été rendue publique que le 5 septembre par l’Académie des Sciences et a été suivie d’un communiqué de l’Élysée.

    Yoccoz était un génie des maths. C’était aussi un joueur de compétition qui jouait décontracté à 2200 Elo (550e joueur français à ce jour).

    Né en 1957, il remporte l’Olympiade de maths en 1974 et termine major à Normale Sup l’année suivante. La médaille Fields sera obtenue en 1994 et consacrera ses recherches.

    Les quadras et quinquagénaires parisiens connaissaient bien Jean-Christophe Yoccoz.

    A 200 m de Normale Sup, il y avait le café « Chez Max », rue des Feuillantines, où se réunissaient les meilleurs blitzeurs parisiens : Manouck, Fornasari, Benaribi, Jolliez, Lemoine et tant d’autres.

    Sacha Ladisic, devenu prof de maths, témoigne : « Dès qu’il a su qu’il y avait un club dans les parages, il est venu s’inscrire. Il était d’une simplicité et d’une modestie incroyable : il n’avait pas mentionné qu’il était normalien ni qu’il était déjà une vedette dans sa spécialité. En arrivant, il avait déjà un bon niveau et voulait être reconnu comme joueur d’échecs, je crois. Il est d’ailleurs devenu l’un des piliers du club. »

    Vite accepté parmi les blitzeurs, il prolonge les séances jusque tard dans la nuit. Il joua aussi dans les années 1980 le championnat de Paris et les Accession du championnat de France. Fort joueur de l’Accession à l’époque, Ladisic se souvient : « Il a passé une nuit entière à m'aider à préparer une partie contre Goldenberg (variante Sveshnikov) que j'ai gagnée le lendemain en grande partie grâce à son aide. Aldo Haïk l’avait d’ailleurs commentée sa chronique du Figaro.»

    Yoccoz, c’était aussi la décontraction même avec une immense tignasse bouclée, un sourire rêveur en coin, des sandales et une corpulence qui en imposait sur l’échiquier.

    Pour l’ancien champion de France Nicolas Giffard, membre actif de la bande, c’est aussi la tristesse : « J’ai rarement connu quelqu’un d’aussi sympathique, très brillant et très humble en même temps.

    Cela faisait quelques années que je ne l’avais pas vu et j’ignorais qu’il était malade. Dernier souvenir, chez lui en banlieue sud : il avait invité tous les joueurs de l’Échiquier latin [club avec pas mal d’anciens membres de Chez Max] et sa femme brésilienne nous avait fait danser la samba ! »

    Toutes nos condoléances à sa famille (de scientifiques également) et à son autre famille, les chercheurs en mathématiques.

    • VIDÉO : Quatre médaillés Fields présentent leurs travaux à l’Institut Poincaré (1994). J.-C. Yoccoz explique que les mathématiques sont [par rapport à l’accumulation des connaissances] « une pyramide posée sur sa pointe (contrairement à certains aspects de la physique) et qu’en Terminale, le niveau de mathématiques enseigné s’arrête à peu près à 1850. » Il conclut avec la décontraction de celui qui maîtrisait cela très très jeune : « De la fac jusqu’à la maîtrise, cela va jusqu’à la Première Guerre mondiale. »
    • Suivre diverses conférences de Yoccoz (liens YouTube)
  • Pardubice : norme de GMI de Dourerassou

    Le MI Jonathan Dourerassou a réalisé sa première norme de GMI une ronde avant la fin dans l’open le plus grand du monde, à Pardubice (République tchèque), à 100 km à l’est de Prague.

    Après un départ canon (4,5 sur 5), il a ensuite géré le tournoi tout en jouant actif. La norme a été réalisée à la 8e ronde suite à une nulle de combat sur sa Grünfeld fétiche en 21 coups contre le tout premier leader du tournoi, Laznicka. Dourerassou a pris la nulle alors qu’il était un peu mieux, synonyme de norme de GMI. Il perd la dernière ronde avec les blancs, sûrement relâché dans une Écossaise mal négociée dans l’ouverture, et termine à la 14e place.

    Dourerassou (2476) - Stupkin (2517), nulle en 22 coups à la 7e ronde.
    Photo : site de l'organisation

    dourerassou

    Le tournoi est remporté au départage par le Roumain Nisipeanu (7,5 sur 9) devant l’Ukrainien Oleksienko. Christophe Sochacki rate complètement son tournoi. Après un départ à 3,5/5, gros blanc avec « grand roque » (trois défaites consécutives) et une nulle pour finir. Son frère Wotjek, Le Ruyet et Migot jouaient aussi le A.

    Une quinzaine de jeunes Français participaient aux autres tournois (B, C et D) dont Grigorian (merci à lui pour la confirmation de la norme), Caillé, Ravot, Duchâteau, Tardi, Camille Peyre etc.

    Classemement général du A

    Classement général du B  : le premier Français est Thomas Duchâteau avec 5/9 (1 gain 8 nulles, perf à 2110... et parent du MI Thierry Manouck) devant Caillé (5/9, perf à 2075) et bien d’autres.

    Réaction de Jonathan Dourerassou, qui a gambité une partie de ses vacances et a repris le chemin de son travail, cliquer ici.


    Grille, statistiques et résultats des différents tournois sur chess-results.com

    Site officiel avec des tournois de poker, Rubik’s Cube (y compris à l’aveugle!), dames etc.

    Au fait, comment prononcer Pardubice? Réponse ici.

    Lire la suite

  • Blitz au Canal Saint Martin

    Et j’ai crié, crié, Puro, pour qu’il revienne. Le tournoi de blitz du Canal Saint Martin (Paris) revient avec le printemps. Son nom ? Puro. Pourquoi ? Peut-être pour boire de l’eau pure dans le bar où il se déroule ? Plus exactement parce le blitz de 5 min se joue sans ajout de temps.

    Les tournois de blitz sont rares. Un par an organisé par la ligue IDF, sous un label « international ». De multiples tournois organisés en interne en France par les clubs, les p’tits comme les grands.

    Celui du CSM a une particularité : des prix en nature. Maîtres et gros z’Elo s’y précipitent. Ce club a élu domicile dans un café à quelques mètres de la gare de l’Est et de ses bus de nuit pour rentrer. On y joue dans une ambiance concerts/bœuf jazz pendant le tournoi. Moingt, Kouatly, Édouard, Salazar et des titrés y sont passés ou y ont joué. Alberto David y dîne souvent avec Manouck.

    rubini,moingt,kouatly,édouard,manouck,david,puits artésienHabituellement, les tournois du vendredi sont des tournois rapides organisés de main de maître par l’énorme animateur-arbitre-organisateur Xavier Rubini.
    Ce vendredi 19 avril, le 100e ‘Puro’ accueille les blitzeurs (5 min), inscription limitée aux 30 premiers, on ne peut agrandir les murs. Si le cœur vous dit de gagner le premier prix, (DVD de Scream), allez-y vite. Les tatillons qui veulent gagner la version 4 de Scream pourront kibbitzer.

    Inscriptions 5 € et 2 € pour les « canalistes ». Résultats et grille américaine sur le site du CSM.

    Canal Saint Martin, au café de l’Est parisien 156, rue du Faubourg Saint Martin jusqu’à 2 h, limite préfectorale.


    Prix surprises ainsi que deux bouteilles d’eau du puits artésien de Paris Passy (square Lamartine, Paris XVIe) offertes par Echecs64 (si, si), une eau pure ferrugineuse provenant de la nappe aquifère de l’Albien, à plus de 650 m de profondeur.

    Explication avec vidéo sur cette potion magique à vous faire gagner 100 points Elo.

    Puits artésiens de Paris (Wikipédia)

    Liste des puits artésiens de Paris :

    Place Verlaine
    75013
    Métro Corvisart ou Place d’Italie

    Square Lamartine
    193 avenue Victor Hugo, 75016
    Métro Rue de la Pompe

    Square de la Madone
    Rue de la Madone, 75018
    Métro Marx Dormoy

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu