Avertir le modérateur

maclès

  • Svechnikov, une légende à Malakoff

    forfaitiste,bounzou,houmberger,svechnikov,sochacki,gouliev,shirazi,gidel,maclès,chevaldonnetLes légendes aux échecs se font de plus en plus rares. Evguenyi Svechnikov, inventeur de la variante du même nom, en fait partie. Et le grand maître et auteur de nombreux ouvrages est un grand monsieur accessible.

    Malakoff est l’un des derniers Mohicans avec le championnat de Paris. C’est l’un des rares tournois d’Île-de-France de neuf rondes à la cadence 90 min/40 coups + 30 min avec 30 s par coup (27.04-04/05).

    Sa particularité ? On y accède à une station de métro au-delà du périphérique. Le parking est gratuit et… Svechnikov y a pris un abonnement. Il vient chaque année en famille notamment avec son fils, maître international.


    L’ambiance est sympathique, 93% des inscriptions sont reversées en prix dont de nombreux par catégorie, il y a un jour à double ronde et un apéro chips après la cérémonie de clôture.

    Le jeune maître international Christophe Sochacki (19 ans, 2414), très en forme, a pris le tournoi en main et n’avait lâché qu’une nulle contre Gouliev à l’issue de la 8e ronde. Sochacki avait fait le show. Svechnikov était même passé sous ses fourches caudines à la 5e ronde !

    Sochacki ? Un jeune en pleine ascension ou plein de réussite ? Il a joué à l’énergie en tirant le maximum des positions, en jouant les positions tendues et en faisant le jeu. Arrive sa bête noire, celui contre qui il gamberge : Shirazi. Et c’est la dernière ronde.

    Le MI de Bois-Colombes a le chic pour faire perdre ses repères à ses adversaires quitte à prendre des risques ahurissants, comme s’il jouait au casino ou nuitamment sur le Net, son péché mignon. Le même avait perdu avec les noirs une finale T + F de case blanche + pion h contre Jean-Louis Gidel (Elo 2104) puis une partie insensée contre le vainqueur du tournoi Gouliev.

    Au lieu d’assurer la nulle et le premier prix, le jeune Sochacki veut tout : la victoire, le premier prix et engranger des points Elo supplémentaires. Avec les blancs, il obtient une position gagnante avec sa dame contre les deux tours de Shirazi. Une, deux, puis trois imprécisions plus tard, c’est encore nulle et enfin Sochacki s’écroule.

    Abracadabra, Shirazi, dans une position déséquilibrée, a une fois de plus fait mentir la vérité de la position et a inversé le score attendu. Il remporte la dernière ronde, se place seul en 3e position pendant que Gouliev a blitzé Christopher Debray au premier échiquier et termine seul en tête avec 8/9. Svechnikov termine deuxième des 4-12e à 6,5 sur 9.


    Qui est Svechnikov ? La naissance de sa variante, radio M., l’after de Malakoff, une partie de 172 coups, cliquer ici même.

    Histoire passionnante de la ville de Malakoff et de sa tour sur le site de la ville.

    Grille américaine, statistiques, gain/perte de points Elo et album photos sur le site du club de Malakoff.

    Malakoff : 202 participants dont 17 forfaitistes, 7 MI, 2 GMI, 1 GMIf, 8 Mf.

    Voir aussi l’album photos de Malakoff dans la colonne de gauche.

    Surfer sur Echecs64 twitter (sans ouvrir de compte)

    forfaitiste,bounzou,houmberger,svechnikov,sochacki,gouliev,shirazi,gidel,maclès,chevaldonnet

    Lire la suite

  • Tricherie de Maclès: reprendre son coup peut-il rendre aveugle ?

    Cas peu commun dimanche  15 janvier, dans la 5e ronde de Nationale III (groupe VIII) entre l’équipe de Paris-Canal Saint Martin et Rouen salle Maurice Ravel, à Paris. Le champion de France 1970 Jacques Maclès a triché en reprenant son coup face au multi-handicapé et champion de France en titre des aveugles Adrien Hervais.

    Vu et surpris, Maclès a dû effectuer son (mauvais) 10e coup qui perdait sur-le-champ. Il est parti a tempo sans serrer la main de son adversaire. Compte rendu de cette histoire pas banale, la partie, l’entretien avec Adrien Hervais, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Les simultanées: un impact indéniable pour tous

    A l’Est comme à l’Ouest, les simultanées de « propagande » comme l’on disait autrefois se font de plus en plus rares. L’image, l’Internet, la multiplicité de forts joueurs les rend sûrement accessibles et une simultanée est peut-être banale alors qu’auparavant on considérait un fort joueur comme un demi-dieu.

    Pourtant, la simultanée d’un champion dans votre club reste et restera sûrement comme une madeleine de Proust dans le cœur des amateurs comme il est resté dans celui des champions du monde.

    Ainsi, Capablanca joua une simultanée où figurait le jeune Botvinnik en 1925, Botvinnik contre le jeune Karpov (1964) , Spassky contre le jeune Karpov (1965) et Karpov eut le dessus de justesse en simultanée contre le jeune Kasparov (1975); voir les explications plus détaillées sur Chess Notes 5953. Et vous, quel fut votre champion?

    maclès

    Mon premier « simultaneur » fut Jacques Maclès, le champion de France 1970 (+10 =0 -1 photographié par Roland Lecomte dans sa partie gagnée contre Derremaux). Invité à déjeuner en 1975 par une amie à Lésigny, mon premier club, le président René-Yves Cotting eut vent de son arrivée. Et c’est ainsi qu’il fut convié, après le café, à nous massacrer agréablement et gratuitement. Quelle initiative magnifique de M. Cotting! Maclès avait 30 ans, moi 14 et mes camarades 16. Voilà à quoi ressemblait un champion de France: il jouait vite, semblait tout connaître et prenait les choses sérieusement en considérant nos coups mais en analysant de meilleures variantes à l’analyse. L’homme savait écouter, pas seulement matraquer.

    Après des dizaines d’années d’absence, il a fait un retour remarqué au Canal Saint Martin (Paris) où il a gagné le traditionnel tournoi du vendredi soir! Depuis juillet 2010, il a joué quelques parties pour ce club. Tenant solidement un échiquier à l’Olympiade de Nice en 1974, Maclès s’était fait pousser la barbe depuis 1970. Hormis cette différence pileuse entre 1970 et 1975, la position des mains est restée la même: il semble prier et ses mains symbolisent un esprit concentré à l’extrême.

    Maclès barbu en 1975 à l’Olympiade de Nice, cliquer ligne suivante.
    Avec quel engin Maclès arrivait-il au championnat de France qu’il survola, à Mulhouse, en 1970? Réponse dans cette page du site Héritage des échecs français.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu