Avertir le modérateur

khalifman

  • Stefanova ne patauge pas dans le yaourt

    Sebag_r4_tb_09.jpgÉpilogue des départages du 22/11: Marie Sebag sortie
    Marie Sebag s’est fait « mopper » en quarts de finale (comme on dit en québécois) par la Bulgare Stefanova dans les départages (25 min + 10 s) par 2 à 0 de manière indiscutable. Au revoir le championnat du monde féminin, au revoir Khanty-Mansiïsk.

    - Techniquement, la première partie a été une comédie des erreurs réciproques comme analysé (en anglais) par le site de ChessBase.

    - Nerveusement, le commentateur (en anglais) du site officiel, l’ancien champion du monde Alexandre Khalifman, note que la Française « a montré beaucoup de nervosité dans les moments critiques » ; à ses côtés, une forte joueuse avec un accent russe (une sœur Kosintseva ?) renchérit : « Antoaneta a l’expérience des matches de départage. Elle en avait joué beaucoup pour accéder à la finale du championnat du monde qu’elle avait finalement remporté. »

    16 000 dollars nets (12 000 euros) étaient en jeu sur ces deux parties. La Française est repartie avec 9 600 euros nets selon la liste des prix de la FIDE.

    Photo : site officiel

  • Aix: Potkine champion, Judit Polgar 3e, Feller 7e, effacé par la FFE

    Potkine2010.jpgLe Russe Vladimir Potkine, 29 ans, remporte le titre de champion d’Europe, premier au départage devant Wotjaszek, Judit Polgar et Moïssenko.

    Il avait mené tout le tournoi et a fait une nulle rapide en dernière ronde contre la Hongroise Judit Polgar qui signe son grand retour après avoir terminé le tournoi avec 4,5 sur 5 dans un brillant style d’attaque.


    Le premier Français est Sébastien Feller, 7e, le présumé tricheur de Khanty-Mansiïsk condamné le 22 mars par la commission de discipline fédérale à 5 ans de suspension de licence dont 2 avec sursis. 

    Le dernier du tournoi est la fédération. Dans le plus pur style soviétique, elle a ignoré la performance de son condamné, préférant nous parler de l’actualité heureuse des autres Français. Le nom de Feller? Effacé, ignoré.
    Feller a montré son visage de joueur. La FFE a montré le sien également, dans un autre registre. La FFE? Enfin, plutôt quelques-uns qui décident, là-haut, et se cachent derrière l
    acronyme fédérateur.

    Le site fédéral a dû citer le nom de Feller trois fois en tout lors du tournoi. Mieux: la retransmission des parties de la 11e et dernière ronde a été interrompue vers 20 h 15. Hasard? Feller jouait encore. Il a un peu souffert mais a tiré une nulle qui le propulse à la 7e place et le qualifie pour la Coupe du monde. Une défaite l’aurait exclu de cette grande compétition.

    Malgré l’ambiance du tournoi où toutes les conversations tournaient autour de la triche, Feller a joué comme à son habitude. A 19 ans, il a un détachement apparent sur une affaire qui peut tuer sa carrière. Mais sur l’échiquier, sa concentration était maximale pendant ses éternels zeitnots, notamment dans son incroyable partie de la 10e ronde contre Volotikine qu’il aurait pu gagner bien avant tandis que l’Ukrainien ne craque que sur la fin.

    Au bar, les officiels de la fédé attendaient à chaque ronde sa défaite, informés par des petits rapporteurs. Elle n’est pas venue, Feller terminant invaincu. Prochain épisode: la commission d’appel. Elle devrait avoir lieu en juin.

    Les parties des 11 rondes (50 premiers échiquiers, format PGN)

    Exclusif MMS: La bise de Moingt à Feller! La parano de la triche a atteint Wirig! Les Français? Tous derrière et Feller devant; Khalifman fait valser les chaises;
    1,5 spectateur par ronde! Cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu