Avertir le modérateur

keene

  • Olympiade de Nice 1974 : qui admire Petrossian?

    PetrossianDevinette: qui prend du bon temps à l’Olympiade de Nice 1974 en compagnie de Petrossian? En plus de Petro, j’en ai 4. Et vous? Réponse en cliquant ici.

    Petit retour en arrière: il y a 37 ans, la France organisait l’Olympiade à Nice. Sous la chaleur du mois de juin, d’une salle non climatisée et mal éclairée, les meilleurs joueurs de la planète étaient au rendez-vous. L’organisation subit de nombreuses critiques, aggravées par un manque de personnel officiel dans la préparation à cause de la mort du président Pompidou survenue en avril 1974.

    L’équipe d’URSS domina outrageusement l’épreuve: 8,5 points de parties d’avance sur les 15 rondes du groupe final... Elle avait envoyé, par ordre d’échiquier: le jeune Karpov, l’étoile montante, Kortchnoï, Spassky, Petrossian, Tal et Kouzmine!

    Les Olympiades étaient organisées avec une phrase préliminaire comprenant des groupes de force de 9 à 10 équipes. Après un toutes rondes, les équipes qualifiées s’affrontaient pour la finale dans un toutes rondes de 16 équipes tandis que les autres équipes étaient redistribuées dans d'autres groupes. La France termina ainsi dans les choux du groupe B (28e au final, avec Maclès, Todorcevic, Seret – l’homme en forme –, Puhm, Bessenay et Benoit).

    Keene,LevyQuelques parties mémorables sont restées: Karpov-Unzicker (Espagnole, 24.Fa7!) et le sacrifice de tour de Tal contre le Mongol Miagmasuren en e6
    à la 7e ronde!

    A rejouer aussi à la dur dans le collector, le livre de Keene et Levy, en anglais et en notation
    descriptive :( Tristesse . Téléchargez les bulletins rassemblés sous un fichier PDF: entretiens passionnants avec le Dr Euwe, Mme Chaudé, Muffang, des articles de Lecomte, du Dr Roos, de Zinser, le règlement en français, anglais, espagnol et russe et les parties (oops! à zapper, merci ChessBase!).

    Statistiques, parties à rejouer (et à télécharger) et long article (en anglais) dans la fabuleuse base des Olympiades.
    Question supplémentaire: nommez les joueurs en photo sur le livre de Keene/Levy.

    Lire la suite

  • C’est Bron, mais est-ce bon? Cagoulovitch!

    Vous ne lisez jamais Le Figaro? Vous devriez. Comme nombre de quotidiens en été, ce journal oublie un temps la politique et donne plus de place à la culture. Traditionnellement, les échecs y ont leur place avec leur chroniqueur attitré, Aldo Haïk. Aldo y donne toujours des parties ou des études de qualité. La n° 1747 vole à 15 000 pieds et semble de haute tenue. C’est Bron, mais est-ce bon? Elle m’a rendu « cagoulovitch » (du backgammon  ‘cagoulé – perdre à cause de la faute à pas de chance et ‘vitch’, libre adaptation slave ; néologisme © Ch. B. - mais pas moi, 2009). 

    cagoul1.JPG

    Les blancs jouent et gagnent, V. Bron (1980), Canadian Chess Chat

    Blancs : Rh1, Fa1, pions c7, e7 et h2; Noirs : Rh4, Th7, Cg8, pions f6 et f2.

    V. Bron donne le gain blanc. Je trouve une variante et rentre gai comme un pinson. Puis je mets le logiciel Rybka en route et bing! Cagoulovitch. Cela ne semble plus gagner. N’ayant plus le numéro du Figaro sous la main, je doute sur l’intitulé. Est-ce « et font nulle » ou bien « et les blancs gagnent ». Non, après vérification, c’est bien « gagnent ». Cagoulovitch!

    Cliquer ligne suivante pour réfléchir sur le diagramme et les années yéyé

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu