Avertir le modérateur

hauchard

  • Décès d’Adrien Hervais

    Le champion de France des malvoyants Adrien Hervais est mort dans la nuit du 14 juillet 2016 suite à un arrêt respiratoire. Il avait 35 ans. Il avait perdu la vue à 4 ans et était dans un fauteuil roulant depuis ses 18 ans.

    Pendant des années, son père Alain lui a lu des bouquins de théorie. Adrien dévorait le peu de littérature spécialisée en braille. Avec le temps et la pratique des tournois, Adrien était devenu un adversaire coriace jusqu’à dépasser la barre des 2000 Elo.

    Bilan: 12 titres de champion de France avec parfois des « prépas » mitonnées par l’ex-Rouennais, son « pote » le GMI Arnaud Hauchard. Fidèle à Rouen, Adrien était devenu le président de Rouen-Echecs et se cassait souvent la tête pour rameuter des joueurs pour les matches en Nationale II.

    Ceux qui ne le connaissaient pas réagissaient vis-à-vis de ses handicaps comme bien relaté dans un article de Libération… Les joueurs d’échecs pouvaient au moins le voir autrement : le classement Elo ne ment jamais sur une longue période.

    Pour ceux qu’Adrien appelait « ses potes » avec son franc-parler, son humour décapant et sa gouaille, toute conversation pouvait partir dans n’importe quelle direction sur tout sujet et parfois pour très longtemps. Ce mec gai adorait la vie et ne renonçait jamais. Combien de fois avait-il appelé ici et là pour mener à bien le championnat d’Europe des déficients visuels que Lyon et l’équipe de Christophe Leroy finirent par accueillir en 2015.

    Le handicap à la FFE ? En dehors de ses performances récurrentes où il n’avait pratiquement pas d’opposition, il voulait désormais s’impliquer : il avait rejoint la liste Bachar Kouatly pour les élections fédérales de décembre 2016.

    A ses parents Monique et Alain et à tous ses proches, Echecs64 présente ses plus sincères condoléances.

    Voir les différents hommages rassemblés en liens sur la page spécialisée de la FFE

    Quand Adrien Hervais présente son visiobraille lui permettant d'animer son émission de radio.

  • Sébastien Feller de retour

    Condamné 5 ans par la FIDE pour triche à l’Olympiade de Khanty-Mansiïsk en 2010, le GMI français Sébastien Feller peut rejouer suite à un communiqué publié sur le site de la FIDE le 6 mai à 6h25.
    Après cinq ans de suspension et divers rebondissements, le grand maître de 24 ans est paraît-il méconnaissable physiquement : il est passé par la salle de musculation suivant en cela les préceptes de Fischer qui affectionnait le sport à outrance avant les grandes compétitions.

    Sa participation au championnat de France des douze meilleures équipes (Top 12) en juin avec son club Évry semble donc acquise. Idem pour sa qualification (au Elo) au championnat de France individuel en août où il retrouvera certains joueurs qui ont témoigné contre lui.

    Sébastien Feller aurait purgé sa peine le 1er mai, mais quelques jours auparavant, la FIDE lui a réclamé par un communiqué sur son site le prix touché (meilleur 5e échiquier de Khanty-Mansïïsk) et la médaille afférente. Le GMI a obtempéré. La FIDE l'a réintégré dans sa liste des joueurs classés.

    Dans cette affaire, l’entraîneur et GMI Arnaud Hauchard (capitaine de l’équipe de France en 2010) devra attendre août avant de pouvoir rejouer. Le troisième condamné de l’affaire, le MI Cyril Marzolo, avait signé en 2011 un accord avec la FFE sous l’égide du CNOSF (article sur le blog).

    Les trois joueurs ont été condamnés, mais le modus operandi de la triche telle que reconnue par la justice de la FIDE, n’a jamais été démontré ni prouvé contrairement aux diverses affaires de triche qui ont fleuri depuis, pratiquement toutes basées à partir d’appareils électroniques dissimulés plus ou moins habilement.


    Affaire dans l’affaire
    Dans la série « A Trappes moi si tu peux » – plus exactement une subornation de témoin –, la police auditionne en ce moment un certain nombre de personnalités du monde des échecs proactives au moment de cette affaire. Ainsi, le directeur général de la FFE en poste en 2010 (et toujours en 2015) a récemment donné sa version de l’affaire.


    Fiche Wikipédia de SF


    Les articles sur l’affaire dans les archives du blog

    Feller

    Marzolo

    Hauchard

    Triche

     

  • Feller et Hauchard : la Cour d’Appel de Versailles confirme

    La Cour d’Appel de Versailles, dans son arrêt rendu le 21 novembre 2012 a confirmé ce qu’avait dit le juge des référés en août : Feller et Hauchard peuvent jouer des compétitions FFE, mais rejette leurs demandes concernant les sanctions de la Commission d’Éthique de la FIDE d’août 2012. Les deux joueurs ont été condamnés aux dépens et à 3000 € in solidum au titre de l’article 700.

    Le juge d’Appel a précisé ce qui pouvait être ambigu : les compétitions organisées par la FFE et homologuées FIDE leur sont interdites. D’ailleurs, ils ont, avec Marzolo, disparu de la liste des joueurs classés sur le site de la FIDE. Concrètement, ils peuvent jouer dans les tournois de parties rapides non homologués FIDE n’importe où dans le monde tel le Grand Prix FFE de la dernière saison, comme relevé par Europe Échecs qui analyse l’arrêt.

    Ce dernier signale que la décision de la FIDE pouvait être contestée devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne (TAS) « dont les décisions sont elles-mêmes soumises à l’appréciation du Tribunal fédéral suisse ». Exact, mais le ticket d’entrée du TAS est très cher et il confirme la plupart du temps les sanctions des fédérations, ce qui explique peut-être le choix de Feller et Hauchard de ne pas s’y présenter.

    Conclusion : sauf pourvoi en cassation et pour un résultat incertain, les GMI Feller et Hauchard ne rejoueront pas de tournoi FIDE avant mi-2015 en l’état de la procédure. Pour sa part, Marzolo a passé un accord avec le CNOSF dont la FIDE a tenu compte. La FIDE devait revoir son cas le 27 novembre.

    Restent au moins deux autres volets : le jugement sur le fond et la plainte pour « escroquerie » déposée par la FFE contre les trois joueurs. Pour l’instant, Hauchard ne sera plus capitaine d’une quelconque équipe jusqu’en 2015, soit cinq années après l’Olympiade de Khanty-Mansiïsk. Feller aura perdu quelques années à un âge où il aurait pu rivaliser avec les meilleurs Français.

    Le feuilleton de la triche sur ce blog

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu