Avertir le modérateur

coupe de france

  • Coupe de France : Bois-Colombes sorti

    Les 1/32e de finale de la Coupe de France ont eu lieu le 8 février 2015. Cette compétition se joue sur 4 échiquiers. Particularité: la hiérarchie Elo ne compte pas et l’une des deux équipes a les blancs au 1 et au 4 (BNNB).

    Rentraient en lice les équipes du Top 12. La surprise est l’élimination du tenant du titre, Bois-Colombes. Avec un match nul 2-2 contre Drancy mais une défaite au premier échiquier (Bijaoui-Dionisi 1-0), Drancy passe en 1/16e.


    Les parties du match sur le site de Drancy

    Étonnant car Bois-Co était favori et avait battu les Drancéens 1-0 l’année dernière avec une équipe plus forte de part et d’autre grâce à une victoire de Dionisi sur… Bijaoui !

    Des 64 équipes, celle qui semble afficher les plus grandes ambitions est Strasbourg. Avec 2 GMI (Doettling et Vaïsser), 1 MI (Louis Roos) et un maître FIDE (Heinz), les Strasbourgeois ont sorti Mundolsheim 4-0 et avertissent sans coup férir leurs futurs adversaires.

    Résultat des 1/32e et 100 € d’amende pour 4 équipes forfaitistes.

    Le tirage au sort du prochain tour prévu le 8 mars sera encore régional. Ensuite, il sera intégral. A propos d’intégral sur la plage des 64 cases, la FFE fait peu de cas de cette compétition de masse, bien antérieure à 1961 contrairement à la liste en ligne sur le site fédéral.

    La Coupe de France en stats et dans tous ses états: archives du blog.

  • 2e tour de la Coupe de France : rires et délire

    Petit exercice de mathématique économique.
    Sachant que la Coupe de France est l’une des plus vieilles compétitions de l’Hexagone, comment inciter le maximum d’équipes à participer nonobstant la volatilité du club et une fonction affine pas fine du second degré avec une constante décroissante de son compte en banque ?

    Réponse : lire le polar-club-fiction page suivante après avoir épluché le tableau ci-dessous.

    Or donc, ce 2e tour de la Coupe de France, 1/128e de finale en langage révolutionnaire, fut joué le 31 frimose de l’an 2014. C’était il y a deux jours autant dire une éternité car à J+2 et alors que 100% des joueurs ont un téléphone intelligent ou un ordinateur abrutissant, une poignée de clubs retardataires n’avaient pas encore saisi les résultats en ligne.

    Que nous dit ce tableau muet ? Les grandes régions échiquéennes en désaccord avec la vraie géographie suivent la mécanique des ligues et la densité de population de notre beau pays :

    •   142 clubs se sont lancé dans la danse ;
    •    les clubs de Nationale II entraient directement dans ce 2e tour ;
    •    568 participants (moins quelques forfaitistes d’équipe ou individuels) ont phosphoré dont 2% de femmes ; le jeu d’échecs connaît la paire de fous, mais pas la parité.

    Les rares clubs forfaitistes s’exposent, sans excuse valable, à 50 € d’amende et pas de rendez-vous chez le surgé.

    Au 3e tour (1/64e de finale), les clubs de Nationale I entrent en piste. La magie de cette Coupe  à élimination directe oblige la FFE ou plutôt son bon samaritain en la personne de Christian Cureau, à retomber fatalement sur une puissance de deux. La boucle est bouclée, 64 cases nous délivrent une racine carrée.

    La suite presque imaginaire en riant et en ripaillant ou histoire délirante d'un président de club, cliquer en bas du tableau.

     

    Grande
    région

    Matches
     
    (4+ 4 personnes)

    Nb joueurs

    Nb joueuses

    Équipe(s) forfaitiste(s)

    Centre

    19

    149

    3

    Villepinte

    Est

    17

    132

    4

    Montrevel, Pontarlier

    Sud

    14

    111

    1

    Hyères,
    Toulon

    Ouest

    11

    86

    2

    Nord

    10

    78

    2

    Bihorel

    Totaux

    71

    556

    12

    6

    Lire la suite

  • Textos texto d'avril : le top 12 devient Top 50!

    Vous êtes nombreux à m’envoyer des textos. Des indics de la FFE et d’ailleurs, des informations sérieuses et pas mal de blagues pour ce bli-blog.

    Seules vos blagues (ou presque) ont été retenues pour cette catégorie ‒ "Les textos texto". Des titres ont été rajoutés pour situer le contexte et l’orthographe a été "rattroupée" comme l’on dit dans le Doubs. Bon zapping !

    top12


    Le Top 12 de la bouillabaisse

    Marseille ferait forfait pour le Top 12. Dans la capitale phocéenne, les subventions, ça bout, ça baisse ; ils sont furieux à la FFE. Diego veut organiser un Top 50 sur le modèle des radios périphériques avec des bons d’achat chez Lidl pour les 3 premières équipes.

    Aldo la classe, Aldo en classe
    Ai reconnu Aldo Haïk sur une photo de Copains d’avant ; on a fréquenté le même lycée (Limeil-Brévannes) à dix ans pile d’écart. Même tête, même en seconde et c’était déjà un fort joueur !
    Son père a été prof de maths dans cet établissement. Aldo et son frère étaient des bêtes en tennis de table. On en parlait encore des années plus tard.

    Le match de la réconciliation
    Un match Clichy-Levallois Perret serait sur les rails. Le thème ? Voix-échecs pour faire de la tévé.
    Table 1 : Catoire-Patrick Balkany
    Table 2 : Carlsen, champion du monde et sociétaire fantôme de Clichy contre Mme Balkany.
    Jules Moussard et l’ex-Clichois Igor Nataf lanceront les parties en chantant : « a3 de jouer ».
    Match organisé par le président du « syndicat des perdants », Jean-Claude Moingt, déjà pardonné par Catoire.

    Boutombe en trombe
    Un Corse m’a demandé de te transmettre un texto de menaces : « J’irai cracher sur boutombe. » Réponds-lui via le courrier des lecteurs d’EE. Il n’existe plus, mais Babar transmettra en beauté sur l’Île.

    Camba-délice $$ nommé
    « T’aurais définitivement dû faire de la politique au lieu de militer limité. »

    Réponse : Un repris de justice succède à un repris de justice par la volonté d’un nul et d’un archi-bidon. Et mon équipe de N3 s’est mangée plein d’amendes et est reléguée. Annus horribilis ! La droite, Moingt et Battesti doivent revenir !

    Bois-Co minute soupe
    Bois-Colombes vainqueur de la N2, N3, N4, N5. C’est historique probablement dans l’histoire de la FFE. De quoi faire pleurer Mullon.

    Cherche club de fumeurs
    Dois déménager dans les Yvelines. Cherche club de crevards attachants qui ont horreur des subventions et des jeunes et où l’on peut fumer. Club physiquement proche de la FFE et de sa mare aux canards s’abstenir.

    La loose de Montbé
    « Championnat des jeunes à Montbéliard : parents connards ; enfants p’tits cons prétentieux. C’est la loose. J’exagère, mais j’en suis à mon 4e whisky. »

    Diego S. en Coupe de France : « a3 de jouer »
    Fasciné par la mousse de Moussard et son « 1.a3 de jouer » dans le junior, le président fédéral va ordonner aux deux joueurs ayant les blancs lors de la finale de la coupe de France de jouer 1.a3. C’est (presque) de la triche… car son club compte bien être en finale.

  • Top 12 : vous reprendrez bien une petite Coupe… de France ?

    Ce dimanche 16 janvier, les clubs de Top 12, dispensés des tours de Coupe de France précédents car censés être trop forts, ont fait leur entrée en 1/32e de finale. Comme au football, les miracles peuvent arriver en Coupe. Mais ici, les grosses écuries n’ont pas prêté attention à cette compétition et n’ont pas envoyé de très forts joueurs pour verrouiller.

    Résultat ? Sur les… douze équipes du Top 12, six ont perdu sur l’échiquier et deux ont fait forfait sans présenter un mot d’excuse au « surgé » (Bischwiller et Évry). Les rescapés sont Bois-Colombes, Mulhouse et Châlons-en-Champagne, le club du président Salazar. Strasbourg passe à 1-1 : Jean-Luc Roos (au 3e échiquier, 2 nulles au 1 et 2, une défaite au 4) a dû gagner (très facilement) une finale F + C sans pion.

    Résultat de tous les matches sur le site FFE

    En Coupe, les matches peuvent basculer sur un rien : on joue sur quatre échiquiers et l’ordre des couleurs est tiré au sort avec la particularité BNNB pour les uns et NBBN pour les autres.
    Mais quand on envoie des joueurs moins forts pour sortir plus vite et faire des économies, tout devient plus simple. Qu’en pense M. le Maire et les partenaires institutionnels ? Du bien sûrement, la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) dans le monde des 64 cases, ça a de la gueule et ça pourrait faire du buzz, non ?

    Trou noir contre Tour Blanche
    La plus grosse performance est à mettre à l’actif des Parisiens de Tour Blanche. Clichy est sorti par un net 3-0. Drôle de trou noir contre Tour Blanche et oubli fâcheux qu’il faut toujours se méfier sans compter une composition à remettre en question.
    Les anciens vainqueurs de la Coupe (11 victoires et 7 finales) affichaient pourtant une avance importante au Elo sur les 3 premiers échiquiers.
    Tour Blanche est l’un des clubs les plus actifs de Paris et doit en partie sa qualification à Benoît RENÉ qui a fait nulle contre le MI Jean-Baptiste MULLON au premier échiquier.

    Les géants du Top 12
    (en minuscule) éliminés :

    Montpellier 1-2 contre CARCASSONNE
    Marseille Echecs 1-3 contre NÎMES
    Metz Fischer 0-3 contre NANCY STANISLAS
    Rueil Malmaison 1-3 contre SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES
    Tours de Haute Picardie 1-2 contre BAISIEUX

    et les deux forfaitistes (coucou, l’amende à 100 euros !) Bischwiller (contre HOENHEIM) et Évry (contre FONTAINEBLEAU-AVON). 

    La Coupe de France, comment ça marche ? Cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Marseille s’offre une belle Coupe de France… au tribunal

    Cette saison, Marseille a ramené la Coupe de France face à Évry sur une boucherie sans appel de 3 à 0 (et une nulle). Naiditsch et Bacrot avaient les blancs et Évry leur avait respectivement opposé le mousse Moussard et Christophe Sochacki. Le choc à qui ? A Bacrot qui termina la partie par une attaque de mat après avoir « aspiré » les pièces noires à l’aile dame. A 2-0, le match était plié car au 4e échiquier, Hauchard était un peu mieux, mais il fallait s’appeler Karpov pour passer Gozzoli. Feller finit par perdre une position supérieure contre Mazé.

    Marseille a dignement fêté sa victoire, et pas seulement sur son blog. Vous reprendrez bien une coupe Monsieur le Maire comme l’an passé pour le titre de champion de France par équipes ? Petit problème. La Coupe ? Évry, détenteur en titre, ne l’a  envoyée ni à la Fédé ni à Marseille. Mieux : Évry conteste la restitution de la licence de Marzolo (le Lyonnais joue pour Marseille) et a engagé une procédure en référé.

    Lire la suite du pastis avec scoop explosif, cliquer suite.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu