Avertir le modérateur

congiu

  • Olympiades : la FFE dit ‘no’ à Nino

    Nino Maisuradze, championne de France 2013 grâce à une victoire au départage blitz sur Mathilde Congiu n’est pas sélectionnée en EDF (équipe de France) pour les Olympiades de Tromsø débutant le 1er août.
    Le courant n’est apparemment pas passé avec le sélectionneur, le GMI Cornette. Pour info, le champion de France Hicham Hamdouchi n’a pas été pris non plus dans l’équipe masculine, même pas pour couper les citrons.

    Tout débute par un chouinage public de Nino elle-même sur sa page Facebook. Le sélectionneur Cornette aurait justifié son choix par un génial et diplomatique « ton niveau est inférieur aux autres ». Bon…

    Les « amis » de la toile s’en offusquent. La FFE se réveille et la contacte ou la fait contacter pour demander de bouche fermer. Mais Nino, elle sait pas fermer sa bouche. Alors, la réplique est venue comme un boomerang ce 29 juillet sur le site de ChessBase, qui fait une bonne pub sur ce coup… un vrai coup de comm’ de la championne de France !
    Plus prosaïquement, elle viendra défendre son titre sur l’échiquier lors du championnat de France fin août à Nîmes.

    Echecs64, toujours en embuscade virtuelle, a réalisé une interview presque imaginaire sur cette non sélection où la seule règle – comme dans d’autres sports collectifs – est dans les mains du seul sélectionneur.

    *****

    Echecs 64 : Alors, Nino, heureuse de rester sur le banc de touche ?
    Nino M. : Je suis FIER du choix de la France par la voix de son sélectionneur. C’est normal, FIER, c’est le nom de mon grand maître de mari. Il est brésilien. Lui, il était fu-rieux. Il m’a dit en portugais, à la brésilienne : c’est la « li-qui-da-sa-on to-tchal ». En fait, il m’a arnaqué, ça veut dire « les soldes ». J’ai failli tomber dans le piège.

    Echecs64 : Tu prends toujours tout avec le sourire. Même ton titre l’an passé, où tout juste après avoir accouché, tu as joué tout le tournoi sans perdre de parties longues.
    Nino : En fait, ça me fait beaucoup rire, mais je vais me plaindre à François.

    Echecs64 : François Ier ?
    Nino : Non, tu sais, je suis une globe-trotteuse des tournois. Je vais demander direct à François Hollande. D’ailleurs, je l’ai rencontré à Tbilissi, va voir la photo sur Chessbase.com.
    Il m’a à la bonne, mais lui aussi n’était pas content. Le président fédéral l’a écarté pour faire l’équipe de France féminine, tu te rends compte ?

    2013_maisuradze_Nancy.JPGEchecs64 : Tu vas suivre les Olympiades ?
    Nino : Oui, en direct sur l’Internet. Je veux voir ce que feront les copines sans moi. Je veux, une fois pour toutes, en avoir le « corps net ».

    Echecs64 : Finalement, il n’y a pas que sur Facebook que tu veux te faire des « amis ».
    Nino : Regarde les entraîneurs, ce sont aussi des joueurs en activité ! Mazé et ‘Corps-net’ vont tous deux participer au National à Nîmes, quelques jours après l’Olympiade. Mazé devra donc se battre contre les 3 joueurs qu’il aura supportés, Bacrot, Fressinet et Édouard.

    Echecs64 : Merci Nino pour cette interview presque imaginaire.

    ***

    Dossier complet du bin’s et le point officiel sur Europe Échecs

    Les chances de l’EDF à Tromsø
    9e au classement sur la ligne de départ avec Sebag, Milliet, Guichard, Collas et Congiu, l’équipe de France devra probablement, sans Skripchenko, se surpasser pour dépasser la 5e place légendaire obtenue à Calvià en 2004.

    Un vrai stage d’hommes, zéro stage pour les femmes
    Au nom de l’égalité des chances, pas de stage avant les Olympiades pour l’équipe féminine. Les hommes, les vrais, les durs, les tatoués en avaient eu un... risible : il n’y avait que 3 joueurs sur 5 et 2 entraîneurs !

    Photo issue de la vidéo de Nancy Echecs 2013.

  • La FFE a une panne d’ÉdF

    Dans la série cachez ces saintes que je ne saurais voir, la Fédération française vient de frapper un grand coup. A la soviétique, elle ignore jusqu’au 19/12 au matin, elle gomme le déplacement de quatre des meilleures joueuses françaises, invitées tous frais payés en Indonésie.

    Pas un mot
    jusqu’au 19/12 au matin, de ce match amical sur quatre échiquiers organisé par rien moins que la fédération indonésienne et l’école d’échecs du meilleur joueur local, le GMI Utut Adianto. Sophie Milliet a emmené ses collègues Maisuradzé, Benmesbah et Congiu à Djakarta, là où elle avait disputé un open en compagnie de Tkatchiev quelques mois auparavant.

    L’organisation de cette rencontre a été révélée par le site d’Europe Échecs. Au « Balto » d’EE – le forum france-echecs.com – les bavards ne se chicotent pas sur des âneries, mais font des remarques pleines de bon sens.

     Milliet,djakarta

    La La FFE aurait interdit aux joueuses d’utiliser le label ‘Équipe de France’ (ÉdF). Pourquoi pas.
    Cela me rappelle un ancien président fédéral qui sanctionnait les candidats maîtres au motif qu’ils étaient de vilains « professionnels » en devenir. Gagner de l’argent en jouant lui paraissait sale.

    2)  Tout le travail de préparation a été fait par Sophie Milliet. Tous les frais sont payés par les Indonésiens ! La tenue des Françaises a été confectionnée sur place. Aucune couturière n’était dispo à La Commanderie des Templiers, siège fédéral, France. La filière textile des Yvelines soufre en ce moment, il est vrai.

    • Constat 1 : Pas UNE LIGNE sur le site fédéral. La raison ? Sûrement parce qu’aucune joueuse n’est corse. Non, je plaisante. Chose rectifiée le 19/12 aux aurores. Merki qui ?
    • Constat 2 : Milliet et Maisuradzé ne sont pas sur la liste du vice-président fédéral, candidat à la présidence fédérale (Léonard Battesti), mais sur celle de son opposant (Diego Salazar). Est-ce grave, Docteur ?
    • Constat 3 : Elles sont allées là-bas (24 h de voyage) sans secondant ou entraîneur. Précision : Cornette aurait pu faire l’affaire. Mais il est aussi sur la liste du méchant Salazar, candidat à la présidence fédérale. Je rêve : suis-je dans un album de Tintin ?
    • Constat 4 : Un chicoteur de génie sur F-E nous apprend que nos champions de France ne sont que champions FFE car « la fédération n’a pas de lien de délégation par rapport à l’État français ». Conclusion : la FFE interdirait l’appellation ’EdF’ à des joueuses alors qu’en théorie, cette même fédération n’a pas le droit d’utiliser cette appellation. Interdit de rire.

    MISE A JOUR 19/12 au matin.

    Suite, peut-être à l’article d’EE qui se contentait de rapporter les faits, rien que les faits, puis à cette 'titte' nouvelle sur ce blog en reprise second violon méthode solo, le site fédéral a donné l’information sans commenter et l’a mise en ligne le 19/12 au matin avant 8 h30 ...

    Nous avons pu interroger, de manière presque imaginaire une grosse légume de la FFE sur les raisons de ce manque de soutien. Voici la version officielle (presque) imaginaire de ce grand moment du rayonnement international des échecs féminins français.

    « En fait, c'est un problème d’organisation interne. Il fait actuellement 34° C à Djakarta. On s'est dit qu'on pouvait faire le STRING MINIMUM. Après tout, les Françaises ont la cote à l’étranger, non? D’ailleurs les Indonésiens ont été ravis d’habiller ces dames de pied en cap. Et puis après, on s’est rendu compte. Politiquement, c’était chaud de rester muet, nous on s’était calé sur les températures hivernales de la Métropole, ben oui. Mais enfin, ils sont sympas ces Indonésiens. En moins de deux mois, ils ont réussi à confectionner une tenue à une équipe de France qui n’en porte pas le nom. On essaiera de faire pareil aux prochaines Olympiades. On a un peu plus d’un an. »

    Site officiel: INACHESS

    France-Echecs

    Site fédéral, genre en attendant Godot-Indo

    PS: Coucou aux Français présents à Pékin. Grâce au géocompteur, colonne de droite, on constate qu’ils consultent ce blog *;;) Battements de cils
    Le bonus : les gazouillis Echecs64 sur Twitter

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu