La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

26 avril 2014

Textos texto d'avril : le top 12 devient Top 50!

Vous êtes nombreux à m’envoyer des textos. Des indics de la FFE et d’ailleurs, des informations sérieuses et pas mal de blagues pour ce bli-blog.

Seules vos blagues (ou presque) ont été retenues pour cette catégorie ‒ "Les textos texto". Des titres ont été rajoutés pour situer le contexte et l’orthographe a été "rattroupée" comme l’on dit dans le Doubs. Bon zapping !

top12


Le Top 12 de la bouillabaisse

Marseille ferait forfait pour le Top 12. Dans la capitale phocéenne, les subventions, ça bout, ça baisse ; ils sont furieux à la FFE. Diego veut organiser un Top 50 sur le modèle des radios périphériques avec des bons d’achat chez Lidl pour les 3 premières équipes.

Aldo la classe, Aldo en classe
Ai reconnu Aldo Haïk sur une photo de Copains d’avant ; on a fréquenté le même lycée (Limeil-Brévannes) à dix ans pile d’écart. Même tête, même en seconde et c’était déjà un fort joueur !
Son père a été prof de maths dans cet établissement. Aldo et son frère étaient des bêtes en tennis de table. On en parlait encore des années plus tard.

Le match de la réconciliation
Un match Clichy-Levallois Perret serait sur les rails. Le thème ? Voix-échecs pour faire de la tévé.
Table 1 : Catoire-Patrick Balkany
Table 2 : Carlsen, champion du monde et sociétaire fantôme de Clichy contre Mme Balkany.
Jules Moussard et l’ex-Clichois Igor Nataf lanceront les parties en chantant : « a3 de jouer ».
Match organisé par le président du « syndicat des perdants », Jean-Claude Moingt, déjà pardonné par Catoire.

Boutombe en trombe
Un Corse m’a demandé de te transmettre un texto de menaces : « J’irai cracher sur boutombe. » Réponds-lui via le courrier des lecteurs d’EE. Il n’existe plus, mais Babar transmettra en beauté sur l’Île.

Camba-délice $$ nommé
« T’aurais définitivement dû faire de la politique au lieu de militer limité. »

Réponse : Un repris de justice succède à un repris de justice par la volonté d’un nul et d’un archi-bidon. Et mon équipe de N3 s’est mangée plein d’amendes et est reléguée. Annus horribilis ! La droite, Moingt et Battesti doivent revenir !

Bois-Co minute soupe
Bois-Colombes vainqueur de la N2, N3, N4, N5. C’est historique probablement dans l’histoire de la FFE. De quoi faire pleurer Mullon.

Cherche club de fumeurs
Dois déménager dans les Yvelines. Cherche club de crevards attachants qui ont horreur des subventions et des jeunes et où l’on peut fumer. Club physiquement proche de la FFE et de sa mare aux canards s’abstenir.

La loose de Montbé
« Championnat des jeunes à Montbéliard : parents connards ; enfants p’tits cons prétentieux. C’est la loose. J’exagère, mais j’en suis à mon 4e whisky. »

Diego S. en Coupe de France : « a3 de jouer »
Fasciné par la mousse de Moussard et son « 1.a3 de jouer » dans le junior, le président fédéral va ordonner aux deux joueurs ayant les blancs lors de la finale de la coupe de France de jouer 1.a3. C’est (presque) de la triche… car son club compte bien être en finale.

09 avril 2014

Au mois d’avril, ne perds pas le fil

Un nouveau maître international : un certain Manuel Valles
Le jeune joueur né en 1990 et formé par le maître international roumain Foisor vient d’obtenir son titre de maître international. Cela tombe juste avec Pile – Richard –, lui aussi nouveau détenteur du titre. Selon la FFE, 92 maîtres sont actifs.

Carlsen, valeur sûre de l’immobilier ?
Suis complètement passé à côté du passage blitz de Carlsen sur le sol français. Le champion du monde a donné une séance de parties simultanées sur le stand d’Oslo lors du salon international de l’immobilier (MIPIM) en mars à Cannes. L’article de Nice-Matin omet une nouvelle capitale : Carlsen est un membre zombie du club Clichy Échecs 92 où évoluent pourtant Vachier-Lagrave et Fressinet…

Villejuif : Invictus
Quand tu vas à l’abattoir de Villejuif, les bourreaux sont jeunes, très jeunes. Il faut monter un escalier dans une maisonnette de banlieue de banlieue transformée en local à culture et cernée par des barres d’habitation plus ou moins modernes.20140406_140157.jpg

Avant de parvenir au deuxième étage, un poster du film de Clint Eastwood te prévient. Matt Damon ressemble presque à Magnus Carlsen et ici les joueurs sont invaincus – invictus.
Ce club a gravi année après année les étapes. Il évoluera la saison prochaine en Nationale I après avoir outrageusement dominé son groupe. Bravo !

Villejuif sert le café gratuit… mais aussi le chocolat. A méditer pour ceux qui n’offrent rien ou dont la machine à café est toujours en panne.

Nationale I à Nationale IV : 8 555 joueurs
Pour une fois, la FFE publie des chiffres très vite à l’issue d’une compétition majeure mais silencieuse : les championnats par équipes. Et en plus sur son compte twitter. Le kif ! 8 555 compétiteurs différents issus de 458 clubs ont croisé le fer. Ces chiffres ne tiennent pas compte des compétitions régionales nombreuses comme en Alsace ou en Île-de-France. Et bien sûr de la Corse ?

Gouvart, organisateur… et joueur
T’as beau organiser avec une équipe familiale 30 fois l’open de Cappelle-la-Grande, le virus du jeu est toujours là ! Tu peux te retrouver… sur l’échiquier. C’est ainsi que Michel Gouvart a dû remplacer au pied levé un joueur de son club évoluant en Nationale I. Emmené par le GMI belge Luc Winants, Cappelle était en visite à Drancy pour les deux dernières rondes de son groupe. Le club nordiste termine 5e et M. Gouvart a perdu puis gagné une partie. Rendez-vous en février 2015 sur zone dans son super tournoi.

201404_N1_Drancy_Gouvart_bd.JPG

24 octobre 2013

Sautron-Clichy: vous reprendrez bien une Coupe… d’Europe ?

Clichy, champion de France par équipes et vainqueur de la Coupe de France était qualifié deux fois pour la coupe d’Europe des clubs se déroulant en Grèce à Rhodes (19-27 octobre 2013). Sautron, finaliste malheureux (0-3) en Coupe de France contre le même Clichy a donc pris la place du club de Châlons-en-Champagne, deuxième du Top 12 (championnat de France par équipes) et qualifié, mais qui a déclaré forfait.

Le championnat d’Europe se joue en 7 rondes sur 6 échiquiers. Avec ses vedettes Vachier-Lagrave, Rapport et Tregoubov, Clichy n’a pas actualisé son site tandis que le petit poucet Sautron nous tient au courant à chaque ronde de ses aventures avec ses jeunes formés au club et le renfort du MI polonais Lubczynski (capitaine : Yannick Berthelot).

Ce championnat est impressionnant car de nombreux GMI du top mondial sont présents : Caruana, Nakamura, Topalov, Kamsky… Classement final : qui sera le colosse de Rhodes ?

Retransmission par match (échiquiers type DGT sans analyse)


Apprendre la géographie mondiale et "mater" qui regarde ce blog et d'où, cliquez sur le géocompteur en bas de la colonne de droite ou ici.

10 juin 2013

Clichy champion de France

Sans surprise, les tenants du titre ont récidivé à Haguenau. Ils ont fait même mieux : le titre était acquis une ronde avant la fin. Aucune des onze autres équipes n’a rien pu faire contre cette machine bien huilée. 

Pourquoi Clichy a gagné ?
Deux des meilleurs Français dans l’équipe – Vachier-Lagrave et Fressinet. Bacrot est resté fidèle à Marseille et a rejoint en route son équipe après son tournoi très difficile du Grand Prix.

L’arrivée du jeune Hongrois Richard Rapport. Ce talent phénoménal âgé de vingt ans et vice-champion du monde junior 2012 a permis à Clichy de faire peur à tous.
La marque de fabrique de Clichy a souvent été d’embaucher des étoiles montantes « au berceau », futures stars du top mondial.
Le tarif est moins cher et cela secoue un peu les cadres. Ce fut le cas, par exemple, avec Michael Adams.

Un pack de joueurs à plus de 2600
C’est sûr qu’il faut les payer les plus de 2600 et leur voyage, mais au moins cela permet la permutation. Ainsi, MVL fut renvoyé au 5e échiquier dans le duel crucial contre Châlons-en-Champagne, finalement 2e.

Mais attention, ce n’est pas une assurance tous risques. La preuve ? Les deux plus faibles Elo de Clichy, Tregoubov et Pelletier, ont perdu contre Châlons au 6 et au 7. Et on peut dire que Clichy n’a pas montré sa supériorité sur les 7 échiquiers étant entendu qu’au 8e le point était assuré. Lors de cette 5e ronde, la joueuse de Châlons (Benmesbah) avait déjà une position délicate au bout de 15 coups avec les blancs… (0-1, 29).

Et après le départ de Jakovenko puis de Van Wely dans d’autres tournois, Clichy en avait encore sous la chaussette, mais le titre était en poche sur les dernières rondes.
Skripchenko – compagne de Fressinet à la ville – est la machine à points de Clichy. Deuxième meilleure joueuse de France mais en pratique la meilleure au 8e (Sebag à Évry ne pouvait jouer au 8 à cause de la différence Elo avec ses « faibles camarades » des échiquiers 6 à 8).

Archi-favorite pour battre les femmes des autres équipes ou les petits MI, elle a marqué 10 points sur 11 soit 1/5e des points de parties de l’équipe (54 victoires).

Clichy : 4 défaites individuelles sur 88 parties
En plus de jouer aux cartes le soir, Clichy aurait pu jouer à « qui perd une partie paye sa tournée ». Quatre parties sur 88 ont été perdues par le champion de France ! 54 gains, 30 nulles et 4 défaites en 11 matches.

Le score aurait pu monter à 5 car Rapport était complètement perdant contre Andreï Sokolov (Mulhouse s’est pris 6-0), mais il a gagné. Les forts joueurs ont toujours de la chance.

Quand on compare aux 8 parties gagnées par le dernier Migné, on se dit ces promus se seraient même fait étriller dans le fort groupe Est de N2. Ce top 12 n’est pas uniforme, pas adapté ou bien est-ce le championnat de France des budgets ?

Quels sont les Clichois qui auraient dû payer leur tournée ?
Trois d’entre eux dans le même match, celui pour le titre : Jakovenko et les deux « maillons faibles » de la meilleure compo, Tregoubov et Pelletier.

La 4e et dernière est une blague – la défaite de Skripchenko, presque un cadeau fait à Vandoeuvre en guise d'adieu au Top 12. Elle perd la dernière ronde dans une position complètement gagnante à moult reprises face à Le Corre qui fait « tapis » à chaque coup. Bref, elle perd l’imperdable dans une partie de café (à ce niveau) pour un match sans enjeu remporté finalement 3-1.

Vandoeuvre descend en Nationale 1 avec Grasse et Migné.

  • Le ronde par ronde échiquier par échiquier sur le site fédéral (lien direct*:) Heureux)


Allô, fédé, non mais allô ?

  • Côté fédéral, à noter les erreurs lors la retransmission et donc des fichiers pgn sur les parties.
  • Absence totale de fiche biographique sur les joueurs ou les équipes. Les sites des clubs concernés ? Comme au jeu des chiffres et des lettres : « Pas mieux. »

  • Aucun "Comment marche le top 12" sur le site, ce que fait la fédé allemande à propos de son propre championnat.
  • Aucune signalétique dans la salle sur l’évolution des scores, mais bon suivi sur le Net à ce sujet.
  • Photos de la remise des coupes : pas légendées ET FLOUES. Prises avec un appareil mobile ?

  • On ne sait pas qui gagne quoi. Meilleur échiquier ? Meilleure perf ? Aucune information le lendemain de la compétition alors que le logiciel libre Chess Results nous calcule tout cela.
  • A part les coupes, et sauf erreur, les équipes ne gagnent rien. Ah si ! Clichy a le droit de dépenser plus d’argent en allant jouer la Coupe d’Europe.


Clichy : pas un pli pour les futurs sponsors
Sans vouloir tailler de costards à cette équipe de champions, un passage chez le tailleur s’imposera lors d’une prochaine photo, par exemple lors de la Coupe de France où Clichy est aussi archi-favori.

Sur la photo de groupe (site fédéral), Pelletier est en tennis et tenue de sport (par chance, il n’est pas en sueur et sans raquette). Le seul joueur avec cravate est le capitaine Mullon. Aucun fer à repasser n’a pu être réquisitionné avant la photo pour les plis de pantalons des 4 costumés sur 9. Nous étions un dimanche, dans le monde fermé des 64 cases.

Clichy 4 - 3 Chalons en Champagne

g RAPPORT 2674 1 - 0 g DAVID Alberto 2584

g VAN WELY 2689 1 - 0  g EDOUARD 2659

g JAKOVENKO 2731 0 - 1  g SOKOLOV I. 2642

g FRESSINET 2693 X - X  g KRASENKOW 2642

g VACHIER-LAGRAVE  2718 1 - 0 m COSSIN 2509

g PELLETIER 2599 0 - 1 g SALGADO LOPEZ 2598

g TREGUBOV 2611 0 - 1 m DOURERASSOU 2464

m SKRIPCHENKO 2430  1 - 0 mf BENMESBAH 2237

29 mars 2012

Le téléphone pleure… en mode avion

Une ronde d’Interclubs. Comme il est arrivé des dizaines de fois, un bruit bizarre après quelques minutes de jeu. Les deux équipes se toisent. Il  s’agit bien d’un téléphone portable qui couine. Le « coupable » est identifié. Il a mis plus de 100 secondes à comprendre qu’il s’agissait bien de son engin.

Cette règle de la défaite automatique en cas de sonnerie a été adoptée par la FIDE. Elle est souvent appliquée avec zèle par les arbitres, malgré leur avis personnel sur le sujet.

tel_portable.jpgCe jour-là, l’arbitre a écouté les arguments du joueur qui était prêt à accepter la sanction et à continuer sa nuit : il s’agissait d’une ronde du matin dans un match par équipe. Mais l’arbitre, également joueur de compétition, n’aime pas les règlements appliqués « à la lettre » suite notamment à deux mauvais souvenirs où les pendules ont été mises en route par les clubs hôtes de Clichy et de Noisy-le-Grand.

Le mode « avion » a sauvé le joueur. C’est bon à savoir d’ailleurs. Même en mode avion, les alarmes peuvent se déclencher alors que le téléphone est éteint. A vérifier sur votre modèle. Le match a continué, le joueur a livré sa bataille (nulle). L’arbitre a rappelé que le café était chaud et gratuit. Gens una sumus.

Lire aussi l’anecdote de 2006 sur ce blog. Pour rappel, Ponomariov fut le premier GMI à être victime de cette règle...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu