Avertir le modérateur

bureau fédéral

  • National à Caen: on a échappé au huis clos!

    Licencié admiratif et amoureux du « plus fort National de tous les temps », si les spectateurs-joueurs du championnat de France à Caen en août 2011 ont pu voir les parties dans l’ampithéâtre Pierre Daure de Caen, c’est un miracle.

    Caen 20 juillet, réunion technique
    Les organisateurs du championnat de France, des représentants de la mairie et de la FFE mettent les dernières choses au point. La FFE fait alors part de son veto: pas de spectateurs pour les Nationaux à cause d’une tricherie possible. Huis clos donc. Oops!

    Après la réunion, contact des organisateurs avec le Dg de la FFE, Laurent Vérat. Poli mais pas ‘souple’, le Dg invoque une décision-discussion du bureau fédéral. Sept membres dont le président en exercice ont donc eu cette idée de génie?

    Cochon de licencié, tu paies, tu participes au championnat de France, tu dis merci et tu n’as pas le droit de voir les meilleurs joueurs du plus fort National de France du mooonnde?

    Est-ce un exemple échiquéen de Error communis facit jus,  l’erreur commune fait la loi ») ou une déconnexion totale du terrain?

    L’info remonte naturellement à la mairie, accentuée par le mécontentement des organisateurs. Leurs arguments? Une non retransmission risquait également d’amoindrir la venue de joueurs, non seulement pour cette édition mais pour les suivantes.

    Coucou, la mairie de Caen s’est fâchée! Poliment. En souplesse. Avec des arguments aussi: un coup de téléphone rappelant l’adage international « Qui paie décide », et soudain, les instigateurs de la décision du huis clos, les psycho-rigides de la décision, les fins de non-recevoir, tout s’est évaporé. Quelle idée géniale de retransmettre les parties pour le public! Formidable! Bravo M. le Maire! Je suis sûr que Jordi Lopez a applaudi à cette décision.

    Mais à Magny tiret les tiret Hameaux entre parenthèses Yvelines, siège fédéral, à Clichy comme en Chine, il ne faut pas perdre la face. Alors, avec un porte-voix comme le GMI Fressinet et son interview surréaliste avant la première ronde sur le site... fédéral, on a interdit les quatre premiers rangs, on a retardé de 30 minutes la retransmission. Et les spectateurs ont pu suivre gratuitement les parties des Nationaux sur la scène avec championnes et champions. C’est pas beau, ça? Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Conséquences

    Course après le résultat
    Pour tous les internautes installés loin de Caen devant leur boisson gazeuse ou plus si affinités, pas de problème: les 30 minutes de retard sont indolores. Mais sur place, le ridicule n’a tué personne: les écrans retransmettaient identiquement la partie avec 30 minutes de retard.

    Mais une fois la partie terminée, les joueurs quittaient la table et les spectateurs les plus assidus ou les membres de leur famille devaient leur courir après pour connaître le résultat ni affiché ni indiqué bien sûr. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Sur place l’écran ne rendait compte que de 4 parties (!) à la fois de sorte que les positions du National et du National A « tournaient » au gré du bon vouloir d’un régisseur masqué. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague.

    Savoir-faire: Au fait, aucune tricherie n’a été découverte par SFR-Pomian ou autre malgré les multiples rumeurs répandues par une grosse huile de la fédération sur plusieurs joueurs. Merci qui? La FFE? Non, c’est une blague...

    P.S: Lors de la récente Coupe du Monde jouée à Khanty-Mansiïsk, lieu supposé de la tricherie Feller-Hauchard-Marzolo, toutes les parties étaient retransmises en direct. Il s’agissait d’une compétition FIDE avec 128 joueurs au départ donc 64 parties au premier tour!

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu