Avertir le modérateur

bronstein

  • Le César de Jules Armas

    Le maître international d’origine roumaine Jules Armas vient de publier De l’Est à l’Ouest de l’échiquier. Truculent, généreux, cet ouvrage de 240 pages n’est pas un livre d’échecs avec des parties commentées et resituées dans leur contexte, mais c’est aussi un manuel de vie à l’Ouest et de survie en Roumanie.

    Il fourmille d’anecdotes démontrant toute l’inventivité dont doit faire preuve un joueur… jusqu’à l’extrême : fuir en se contorsionnant dans une valise souple pour passer la frontière avec Rike, l’Allemande dont il était devenu fou amoureux.

    Le couple fondera plus tard un heureux foyer avec deux filles (joueuses) et le  Camping d’échecs unique au monde, ‘La Rochade’ à Naujac-sur-Mer (Gironde). De nombreux petits et super gros z’Elo s’y produiront, « en passant » comme le « petit » MVL ou le grand Spassky et Dvoretsky.

    Armas.png

     

    Lire la suite

  • Averbakh : mon cours s’appelle « Théâtre de pièces d’échecs »

    Le site russe WhyChess est animé par le GMI russo-français Vlad Tkatchiev. Un très long entretien (traduit en français) entre Vlad et le GMI et historien Youri Averbakh a été mis en ligne le 7 août 2012.

    Averbakh nous livre une théorie passionnante sur les origines du jeu d’échecs et ses cheminements dans les différents pays.

    La fin de l’article donne un aperçu sur la technique employée pour captiver l’attention des 6‑9 ans lors d’un cours collectif que nos pédagogues patentés pourront méditer.

    averbakh,tkatchiev,whychess,kgb,bronstein,spasskyAverbakh divise les profils des joueurs d’échecs en six groupes : « rage de vaincre », « combattants », « joueurs purs » etc. Il est fascinant de voir à quel(s) groupe(s) appartiennent les plus grands noms comme Fischer, Karpov, Kasparov, Lasker, Tarrasch,  Spassky et Bronstein.

    Dans cet entretien modeste et génial, Vlad renvoie toutes les balles du fond de court comme au filet.

    Ma préférée est cette anecdote concernant Spassky.

    Averbakh le range dans le groupe des artistes « même s’il n’en est pas toujours conscient ». (
    Photo : © Irina Stepaniuk / WhyChess)

    "La Averbakh-anecdote"
    « En 1962, à Erevan, lors d’un banquet suivant le championnat d’URSS, Spassky prit la parole et dit :

    « Je souhaite porter un toast ni à la santé des grands joueurs d’échecs, ni aux dirigeants, mais à la santé de mon modeste voisin ».
    En effet il avait remarqué que tout le monde buvait du vin sauf son voisin qui ne buvait que de l’eau. Puis il garda un moment le silence et ajouta « … pour mon voisin et son carnet ! ».

    V.Т.: Donc c’était un type du KGB ?
    Y.А.: Mais bien sûr. A l’époque ceci eut l’effet d’une bombe ! Chercher à attirer l’attention des autres est typique pour les artistes. »

  • Bon Elo 2011, 2111, 2211...

    Bonne année échiquéenne et personnelle à tous les lecteurs de ce bli-blog. Vous êtes entre 300 et 700 par jour à rendre visite à 1000 à 2500 pages. Heure de pointe: la pause déjeuner en mode ALT TAB sur le clavier alors que le/la chef est dans le bureau.

    Si le Père Noël n’a pas oublié vos petits souliers, n’oubliez pas de revoir les meilleurs moments de 2010 en consultant les archives par mot-clé dans la colonne de droite en bas.

    Bien sûr, l’objectif de 2011 est de faire grimper votre classement Elo. Pas de prétexte cette année sur les jeunes, le surmenage, la résistance, mon ordinateur est en panne. Malgré l’influence grandissante des PC et du Net sur la fluidité de l’information, une partie d’échecs reste un combat entre deux cerveaux dans un temps limité. Et heureusement, petit joueur ou grand mètre quatre vingt cinq, nous restons humains.

    La bonne résolution 2011:
    moins voire plus du tout de jeu en direct sur le Net; ne soyez pas super camé comme notre vrai super champion Maxime Vachier-Lagrave l'est sur le serveur américain ICC. C’est fatigant et pendant ce temps-là, vous n’étudiez pas vos parties perdues ni ne (re)lisez Bronstein ou Nimzovitch.

    Enfin, pour ceux qui sont convaincus que leur « style » aux échecs reflète leur inconscient, qu’ils aillent voir une photo de Papy Freud en train de pousser du bois. C’est sur Flickr, et c’est la dernière bli-blague de ce blog 2010. Promis. Bon champagne ou champomy pour les enfants.

  • Éditions Payot: nouveau site, bons crûs

     

    Chercher un livre d’échecs en français relevait auparavant d’une sinécure. Depuis que les éditions Payot ont relancé leur collection en 1988, la vitesse de croisière annuelle est prise : deux publications, sans compter les réimpressions. Le site vient de faire peau neuve et les échecs ont leur ticket d’entrée. La cinquantaine de titres affichés avec le résumé et la couverture en basse définition sont les titres disponibles en librairie et ne représentent pas l’intégralité des titres publiés chez Payot depuis les années 1930.

    euwe_P&C.jpg

    Cliquer ligne suivante

    Lire la suite

  • Notes secrètes de Bronstein

    Peu de temps après le décès du grand maître David Bronstein, son dernier livre sortait. Une sorte de valse aux adieux, un dernier et curieux pied de nez.

    Secret Notes, coécrit avec le journaliste moscovite Sergueï Voronkov, met en scène tous les périples “bronsteiniens” dans les tournois, côté pile. Il est beaucoup question du partage de sa passion avec les amateurs comme avec les anciennes ou les futures stars (Kasparov et aussi une touchante photo de 1976 avec Short − 11 ans) de l’échiquier.
    Ce livre est aussi un véritable tour du monde. Bronstein revisite ses tournois les plus marquants au travers des personnalités et non des parties. Ainsi, Mar del Plata 1960 où il présenta Spassky à Fischer: ils devinrent immédiatement amis et le sont encore! Concernant les anecdotes sur son passage sur le sol français, il y a bien sûr ses relations avec Mme Chaudé, François Le Lionnais, moi-même et mon sac de couchage!

    f39a047aee493041e5e1aebf105003da.jpg

    Côté compétition avec le club du Paris-Chess XV, sa fameuse partie contre Soulipa avec un sacrifice de dame joué dans un zeitnot infernal est à ne pas rater. Pour y avoir assisté en direct, je peux dire que Soulipa était resté incrédule, K.O. après la partie en se demandant ce qui lui était arrivé !

    La fin du livre aborde sous forme de question-réponse des thèmes variés comme l’Internet, les cadences, les ordinateurs, la beauté, la tricherie électronique etc. Ce livre est le fruit d’une longue maturation: plus de six ans ont été nécessaires au journaliste Voronkov pour l’accoucher avec Bronstein, intarissable dès qu’un échiquier était à portée de main. Encore un livre remarquable et puissant de Bronstein. Encore un livre faisant réfléchir sur le comment des échecs.

    Secret Notes, 232 pages, de 33 à 37 euros.
    Le résumé des Éditions Olms

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu