Avertir le modérateur

bricard

  • La Nationale 1 féminine ? Connais pas

    La Nationale 1 féminine ? Connais pas.
    Vous n’avez pas loupé une miette des loupés techniques du top cheftaine 12 féminin. Vous allez adorer le silence fédéral sur la Nationale 1 féminine, jouée aux mêmes dates. Le gag est le même, la FFE adore le comique de répétition : on joue 2 fois moins de rondes qu’il n’y a d’équipes : 5 rondes pour le Top 12 et 3 rondes pour la N1F dans quatre groupes de 6 équipes. La première de chaque groupe grimpe de bonheur aux rideaux du Top 12F.

    Coucou, dans la poule de Tours, il n’y avait que 5 équipes. Du coup, les équipes sont appariées au système Molter dixit le directeur de groupe, un truc qui me rappelle mes débuts, en... 1975 à Lésigny (Seine-et-Marne) sous la houlette de René-Yves Cotting, lequel vit arriver incrédule Manuel Apicella.
    Pour accéder à tous ces résultats, pas de lien direct, l’internaute est invité à faire, du site fédéral :
    (Rubrique Compétitions): Par Équipes clic,
    Interclubs féminins clic,
    Nationale I clic, et balade des gens heureux au sein des 4 groupes : Esbarres (prononcer 'ébar', petite village gaulois qui attire tous les joueurs de Dijon), Tours, Nîmes et Clichy montent en Top 12. C’était notre rubrique : le niveau des échecs féminins n’en finit plus de progresser et la FFE n’en parle pas.

    Open monstre à Majorque
    La petite ville de Llucamajor accueille un open de 185 joueurs avec une brochette de titrés. Agdestein et Granda Zuniga ont fait le déplacement, mais Fedortchouk a débuté avec 6,5 sur 7. Le GMI Thal Abergel est défait d’entrée par un espoir angolais de 47 ans à 1877 Elo, lequel enchaîne avec une nulle contre une joueuse polonaise à 2377.

    Thal sera vengé par le deuxième représentant français, Vincent Schmit (2119), un jeune qui monte. Suivent Jean-Roger Louvrier Saint-Mary (2033) et Joël Léost (1445) partis bronzer. Les parties débutent à 20 h 30 !

    Liste des joueurs, résultats, parties sur chess-results.com

    Metz : Shoker a choqué
    3e et dernière norme de GMI pour Samy Shoker, formé et récemment revenu à Bois-Colombes mais qui bat pavillon FIDE égyptien. Shoker termine premier au départage (6,5 sur 9) devant plein de gros z’Elo au traditionnel tournoi de Metz. Le site de Bois-Co retrace son parcours.

    Ce tournoi est tellement traditionnel que le fidèle Aldo Haïk est sorti de sa tanière pour une honorable 16e place (5 sur 9). 

    Quand Bricard joue serrure
    En ouvrant une porte de la plus haute importance, mes yeux ont encore calculé une variante. La clé Bricard - c’est une marque - m’a rappelé que le GMI (nîmois depuis cette saison) ne joue pas que 1... Cc6 sur 1.e4. Il sait aussi jouer serrure avec les noirs comme avec les blancs et contre n’importe qui. Non, mais !

    Mais où est donc OrniCAR ?
    Carlsen, Caruana, Kariakine (et non car-jacking) : les meilleurs mondiaux n’ont pas trouvé de commandite dans l’automobile alors que la pub télé nous en abreuve. Bon OK, le pourcentage de ceux qui ont le permis de conduire est assez faible.

  • Dorfman: A quand les vacances, à Caen les vacances

    Juste après la 3e ronde du National à Caen et alors que tous les autres joueurs étaient encore sur la scène, Echecs 64 a eu le temps de s’entretenir dans une interview presque imaginaire avec le GMI Iossif Dorfman, le favori du championnat de France des nulles.

    Entretien passionnant avec un coup de rétroviseur sur les performances au championnat de France de cet entraîneur sans pareil. Cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • National: dernière ligne droite

    La Dorfmanite continue. Dans la 8e ronde (sur les 11) jouée mardi, on ne compte qu’une seule partie décisive: Fressinet bat avec les noirs Hamdouchi. Il a joué comme un pro et rejoint en tête du classement Édouard. À trois rondes de la fin, tous deux sont à ‘+4’, soit 4 victoires et 4 nulles sur 8 parties. Étienne Bacrot reste à un demi-point derrière avec ‘+3’ soit 3 victoires et 5 nulles.

    Bricard-Sokolov: nulle en 9 coups. Bricard veut sûrement rester dans le National. Il est provisoirement 4e avec '+1' (2 victoires, 1 défaite, 5 nulles) et Sokolov n’a pas voulu rater Miss Marple de sa chambre d’hôtel.

    Édouard-Bacrot: nulle en 10 coups dans une variante choisie de part et d’autre pour sa solidité et son manque de perspectives. Le rire, mais pas l’oubli: on retrouve la même suite dans une partie... Bacrot-Beliavsky, dans le match joué à Albert en... 1999. Beliavsky avait alors montré au jeune champion comment faire nulle facilement en 20 coups. Et qui était en cuisine pour la préparation de variantes du match? Dorfman!

    Écœurante, cette nulle en 10 coups montre la stratégie de Bacrot: il a 2 fois les blancs au cours des 3 dernières rondes dont 1 fois contre son « client » Fressinet... à la dernière ronde. Mais Fressinet est en forme... Bacrot le cible quand même dans un duel à haute tension, sachant qu’il a toujours su gagner ce type de partie contre cet adversaire. 'Rien de personnel, je vais seulement vous couper la tête'.
    Bacrot parie par ailleurs que (dans l’ordre) Tchernoutchévitch, Tkatchiev et Sokolov pourront neutraliser Édouard. C'est un peu risqué, surtout quand on a un demi-point de retard.

    De son côté, Édouard a 2 fois les noirs. Il fait confiance à Bacrot pour sortir Fressinet et blancs ou noirs, peu lui importe: il joue actif et en confiance. Le demi-point était de toute façon une bonne affaire pour lui. Il est toutefois étonnant qu’il n’ait pas cherché à mettre la pression en jouant plus longtemps.

    La Dorfmanite mute en supercherite
    Le pire fut la nulle Cornette-Dorfman: 32 coups totalement maquillés en nulle de combat. Cette vraie supercherie a même été moquée sur le site fédéral via la voix du maître international Jean-Baptiste Mullon. Il parle de « la gentille plaisanterie concoctée par Cornette et Dorfman ». Il en dit trop peu ou pas assez, mais chaque terme est exact et cruel.
    Tout est effectivement théorique au moins jusqu’au 20e coup. Donc, la partie n’a duré que 12 coups. Pour le reste, les deux complices ont fait semblant de réfléchir pour la plèbe fascinée par un tel ballet de pièces. Tu parles, Charles. Sortez ces pitres!

    Dorfman- Édouard: une vraie-fausse nulle
    La veille, lors de la 7e ronde, Dorfman avait pourtant joué malin, à la Salov, en adoptant Fb5+ sur la Grünfeld d’Édouard. En choissisant une ligne peu jouée (Fe3), Dorfman a voulu tester son adversaire. Et juste au moment où la partie rentrait dans les hautes sphères de l’incertitude, les deux joueurs ont sorti leurs couches-culottes: ils ont eu peur et se sont mis d’accord pour la nulle. Avec une dame contre des pièces, Dorfman ne risquait rien, mais Édouard avait vu juste: il avait créé le déséquilibre pour déclencher la crise de Dorfmanite.

    Liste des appariements des dernières rondes sur le site fédéral

    Quelques propositions impulsives, parallèles et simultanées pour le prochain National et autres compétitions fédérales, c’est ici.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu