Avertir le modérateur

benmesbah

  • Équipe de France : interview de Sébastien Mazé

    La France est vice-championne d’Europe par équipes de 4 derrière l’Azerbaïdjan et devant… la Russie ! Le tournoi s’est déroulé du 7 au 18 novembre 2013 à Varsovie. Battue sur le fil à la 9e ronde par la Russie qui revenait de nulle part, elle fête une deuxième place après avoir été en tête tout le tournoi.

    Joie, bonne ambiance, symbiose avec le capitaine et le préparateur, on se demande pourquoi la FFE n’avait pas trouvé avant une telle formule magique. L’ancien entraîneur de l’équipe de France, licencié récemment, pourra s’en inspirer lors de lointaines responsabilités. Et les anciens responsables aussi car les joueurs ne demandaient qu’une chose : jouer pour la gagne.

    Ils se connaissent tous depuis des années et ne jouent pas vraiment pour une haute récompense. Cette deuxième place a rapporté 9 000 € à la fédération, ce qui a permis de partiellement répartir les primes équivalentes à chaque joueur du fait de ce bon résultat : un peu plus de 4 000 € chacun.

    Avec un impardonnable retard, Echecs64 parle de l’événement. Le nouveau champion du monde Carlsen et notre champion du monde vétéran Vaïsser attendront. C’est pourquoi nous avons posé dix courtes questions au capitaine : le GMI Sébastien Mazé.

    La consigne était : « Réponses impertinentes et dans la déconne. » Pitaine a encore réussi ! Il est arrivé au moins deuxième !

    Echecs64 : Salut Seb. Ton pseudo est mazetovic sur twitter. Comment s’est passée la préparation des cinq mousquetaires avant la compétition ? Réunion de choc à la fédé, suivi des matches de foot avec MVL, footing à Clairefontaine, stage de hors-bord en Corse ?
    Sébastien Mazé : Cette année, on n’a pas trouvé le financement pour le hors-bord en Corse ! Plus sérieusement, on espère faire un stage tous ensemble avant les Olympiades [août 2014 à Tromsø, Norvège.]


    Echecs64 :
    La FFE a annoncé l’absence de Fressinet pour « raisons personnelles ». On supputait sa présence aux côtés de Carlsen, mais ce dernier a affirmé qu’il n’avait « qu’un marteau » (le GMI Hammer) comme secondant. Avec Fressinet, c’était la médaille d’or ou la mauvaise ambiance assurée dans l’équipe du fait d’une rivalité Bacrot-Fressinet sur l’échiquier ?

    SM : L’époque des rivalités est révolue. Laurent était occupé cette année, mais sans aucun doute, il sera là l’année prochaine.

    Echecs64 : Combien de fois avez-vous chanté ‘Étienne, Étienne’ avant de décider de le mettre au 1 en bloqueur plutôt que d’envoyer MVL planter ses banderilles ?
    SM : Plusieurs compos étaient possibles mais on a opté pour l’expérience d’Étienne au 1. Par contre, on a pas mal chanté Papayou de Carlos !

    Echecs64 : Combien d’heures par jour dormait Gozzoli resté en France ?
    SM : Yannick récupère encore, quinze jours après la fin de la compétition. Il a effectué plusieurs nuits blanches de travail pendant le tournoi.

    Echecs64 : Y a-t-il eu une frayeur du type : « Mon joueur ne s’est pas réveillé, il va arriver 20 s en retard et on se prend une bulle à cause de la règle zéro tolérance ? »
    SM : Pour les joueurs, pas de frayeurs ! En revanche, pour donner la compo à 8 h du mat, c’est une autre histoire...

    Echecs64 : A propos de bulles, à quelle ronde est arrivé le président fédéral ? A-t-il amené son champagne ?
    SM : Diego est arrivé à la ronde 7 [Azerbaïdjan-France, 2-2] avec une sacrée bonne humeur et une grosse envie de gagner.

    Echecs64 : Quels étaient les restaurants préférés de l’équipe ? On a vu sur Facebook des photos de MVL se bâfrer de brochettes. Cela faisait Obélix, mais en version Mickey Mouse pour le format.
    SM : On a trouvé le meilleur resto Sushi d’Europe ! Du coup, c’est devenu notre QG.

    Echecs64 : Comment expliquer la baisse de régime de Tkachiev dans le match contre la Russie ?
    SM : Vlad a joué en moyenne 7 h sur ses 8 parties ! Il n’a pas baissé de régime. Il était au top tout le tournoi, mais il est tombé sur un grand Andreikin.

    Echecs64 : Même si on ne refait pas le match, vous avez envoyé une boîte de chocolats à Van Kampen après qu’il ait raté un gain évident dans une finale T contre C contre Morozevitch, ce qui permet à la Russie de gagner contre les Pays-Bas au lieu du match nul et qui aurait du coup changé l’appariement de la dernière ronde ?
    SM : Van Kampen était déçu lui-même qu’on l’ait laissé tranquille. Mais c’est vrai que c’est un tournant.

    Echecs64 : Quelles sont les cinq parties mémorables de l’EdF que tu vas agrafer dans ta chambre et qui rallumeront une tonne de souvenirs ?
    SM : Les parties de Romain et Vlad contre l’Ukraine [Édouard-Efimenko 1-0, Moissenko-Tkachiev 0-1]. Un régal.
    Les parties d’Étienne contre Mamedyarov (nulle) et Aronian (défaite). La première de toute beauté et la seconde, un gros ascenseur émotionnel. Et les deux boucheries de Max contre la Grèce et l’Arménie.


    Échecs64 : Médaille d’or d’Édouard au 3e échiquier. Franchement, pour celui que Lautier appelait « la chèvre », il n’a pas forcé son talent *:D La banane !
    SM : Je crois qu’il n’était pas trop en forme ?

    Merci Sébastien, à bientôt dans le cyber-espace ou en observateur au stage de hors-bord !


    Page FFE dédiée avec photos

    Site officiel

    Chess-results : Tous les résultats dans tous les sens, équipes, échiquier par échiquier etc.

    Et l’équipe de France féminine ? A joué sur la case i9. Tournoi raté. Interdit de rire, cliquez ligne suivante.

    Lire la suite

  • A quoi sert le top 12 ?

    Le championnat de France par équipes de première division se déroule actuellement à Haguenau (Bas-Rhin). Il réunit 12 équipes de 8 joueurs dont une femme de nationalité française. Cette règle est exactement la même que celle appliquée dans les divisions inférieures jusqu’en N3.

    Le champion de France en titre Clichy déroule les matches les uns après les autres et devrait engranger un titre supplémentaire. Ce championnat sur 11 jours permet aux joueurs du top de toucher quelque argent et aux dirigeants de repérer des noms pour des saisons suivantes. Sportivement, on voit encore beaucoup de nulles sans jouer… tolérées par les capitaines. Financièrement, c’est un gouffre pour les clubs.

    Mais à quoi sert le top 12 ? Revue de presque, cliquer ligne suivante

    Lire la suite

  • La FFE a une panne d’ÉdF

    Dans la série cachez ces saintes que je ne saurais voir, la Fédération française vient de frapper un grand coup. A la soviétique, elle ignore jusqu’au 19/12 au matin, elle gomme le déplacement de quatre des meilleures joueuses françaises, invitées tous frais payés en Indonésie.

    Pas un mot
    jusqu’au 19/12 au matin, de ce match amical sur quatre échiquiers organisé par rien moins que la fédération indonésienne et l’école d’échecs du meilleur joueur local, le GMI Utut Adianto. Sophie Milliet a emmené ses collègues Maisuradzé, Benmesbah et Congiu à Djakarta, là où elle avait disputé un open en compagnie de Tkatchiev quelques mois auparavant.

    L’organisation de cette rencontre a été révélée par le site d’Europe Échecs. Au « Balto » d’EE – le forum france-echecs.com – les bavards ne se chicotent pas sur des âneries, mais font des remarques pleines de bon sens.

     Milliet,djakarta

    La La FFE aurait interdit aux joueuses d’utiliser le label ‘Équipe de France’ (ÉdF). Pourquoi pas.
    Cela me rappelle un ancien président fédéral qui sanctionnait les candidats maîtres au motif qu’ils étaient de vilains « professionnels » en devenir. Gagner de l’argent en jouant lui paraissait sale.

    2)  Tout le travail de préparation a été fait par Sophie Milliet. Tous les frais sont payés par les Indonésiens ! La tenue des Françaises a été confectionnée sur place. Aucune couturière n’était dispo à La Commanderie des Templiers, siège fédéral, France. La filière textile des Yvelines soufre en ce moment, il est vrai.

    • Constat 1 : Pas UNE LIGNE sur le site fédéral. La raison ? Sûrement parce qu’aucune joueuse n’est corse. Non, je plaisante. Chose rectifiée le 19/12 aux aurores. Merki qui ?
    • Constat 2 : Milliet et Maisuradzé ne sont pas sur la liste du vice-président fédéral, candidat à la présidence fédérale (Léonard Battesti), mais sur celle de son opposant (Diego Salazar). Est-ce grave, Docteur ?
    • Constat 3 : Elles sont allées là-bas (24 h de voyage) sans secondant ou entraîneur. Précision : Cornette aurait pu faire l’affaire. Mais il est aussi sur la liste du méchant Salazar, candidat à la présidence fédérale. Je rêve : suis-je dans un album de Tintin ?
    • Constat 4 : Un chicoteur de génie sur F-E nous apprend que nos champions de France ne sont que champions FFE car « la fédération n’a pas de lien de délégation par rapport à l’État français ». Conclusion : la FFE interdirait l’appellation ’EdF’ à des joueuses alors qu’en théorie, cette même fédération n’a pas le droit d’utiliser cette appellation. Interdit de rire.

    MISE A JOUR 19/12 au matin.

    Suite, peut-être à l’article d’EE qui se contentait de rapporter les faits, rien que les faits, puis à cette 'titte' nouvelle sur ce blog en reprise second violon méthode solo, le site fédéral a donné l’information sans commenter et l’a mise en ligne le 19/12 au matin avant 8 h30 ...

    Nous avons pu interroger, de manière presque imaginaire une grosse légume de la FFE sur les raisons de ce manque de soutien. Voici la version officielle (presque) imaginaire de ce grand moment du rayonnement international des échecs féminins français.

    « En fait, c'est un problème d’organisation interne. Il fait actuellement 34° C à Djakarta. On s'est dit qu'on pouvait faire le STRING MINIMUM. Après tout, les Françaises ont la cote à l’étranger, non? D’ailleurs les Indonésiens ont été ravis d’habiller ces dames de pied en cap. Et puis après, on s’est rendu compte. Politiquement, c’était chaud de rester muet, nous on s’était calé sur les températures hivernales de la Métropole, ben oui. Mais enfin, ils sont sympas ces Indonésiens. En moins de deux mois, ils ont réussi à confectionner une tenue à une équipe de France qui n’en porte pas le nom. On essaiera de faire pareil aux prochaines Olympiades. On a un peu plus d’un an. »

    Site officiel: INACHESS

    France-Echecs

    Site fédéral, genre en attendant Godot-Indo

    PS: Coucou aux Français présents à Pékin. Grâce au géocompteur, colonne de droite, on constate qu’ils consultent ce blog *;;) Battements de cils
    Le bonus : les gazouillis Echecs64 sur Twitter

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu