Avertir le modérateur

adams

  • Clichy champion de France

    Sans surprise, les tenants du titre ont récidivé à Haguenau. Ils ont fait même mieux : le titre était acquis une ronde avant la fin. Aucune des onze autres équipes n’a rien pu faire contre cette machine bien huilée. 

    Pourquoi Clichy a gagné ?
    Deux des meilleurs Français dans l’équipe – Vachier-Lagrave et Fressinet. Bacrot est resté fidèle à Marseille et a rejoint en route son équipe après son tournoi très difficile du Grand Prix.

    L’arrivée du jeune Hongrois Richard Rapport. Ce talent phénoménal âgé de vingt ans et vice-champion du monde junior 2012 a permis à Clichy de faire peur à tous.
    La marque de fabrique de Clichy a souvent été d’embaucher des étoiles montantes « au berceau », futures stars du top mondial.
    Le tarif est moins cher et cela secoue un peu les cadres. Ce fut le cas, par exemple, avec Michael Adams.

    Un pack de joueurs à plus de 2600
    C’est sûr qu’il faut les payer les plus de 2600 et leur voyage, mais au moins cela permet la permutation. Ainsi, MVL fut renvoyé au 5e échiquier dans le duel crucial contre Châlons-en-Champagne, finalement 2e.

    Mais attention, ce n’est pas une assurance tous risques. La preuve ? Les deux plus faibles Elo de Clichy, Tregoubov et Pelletier, ont perdu contre Châlons au 6 et au 7. Et on peut dire que Clichy n’a pas montré sa supériorité sur les 7 échiquiers étant entendu qu’au 8e le point était assuré. Lors de cette 5e ronde, la joueuse de Châlons (Benmesbah) avait déjà une position délicate au bout de 15 coups avec les blancs… (0-1, 29).

    Et après le départ de Jakovenko puis de Van Wely dans d’autres tournois, Clichy en avait encore sous la chaussette, mais le titre était en poche sur les dernières rondes.
    Skripchenko – compagne de Fressinet à la ville – est la machine à points de Clichy. Deuxième meilleure joueuse de France mais en pratique la meilleure au 8e (Sebag à Évry ne pouvait jouer au 8 à cause de la différence Elo avec ses « faibles camarades » des échiquiers 6 à 8).

    Archi-favorite pour battre les femmes des autres équipes ou les petits MI, elle a marqué 10 points sur 11 soit 1/5e des points de parties de l’équipe (54 victoires).

    Clichy : 4 défaites individuelles sur 88 parties
    En plus de jouer aux cartes le soir, Clichy aurait pu jouer à « qui perd une partie paye sa tournée ». Quatre parties sur 88 ont été perdues par le champion de France ! 54 gains, 30 nulles et 4 défaites en 11 matches.

    Le score aurait pu monter à 5 car Rapport était complètement perdant contre Andreï Sokolov (Mulhouse s’est pris 6-0), mais il a gagné. Les forts joueurs ont toujours de la chance.

    Quand on compare aux 8 parties gagnées par le dernier Migné, on se dit ces promus se seraient même fait étriller dans le fort groupe Est de N2. Ce top 12 n’est pas uniforme, pas adapté ou bien est-ce le championnat de France des budgets ?

    Quels sont les Clichois qui auraient dû payer leur tournée ?
    Trois d’entre eux dans le même match, celui pour le titre : Jakovenko et les deux « maillons faibles » de la meilleure compo, Tregoubov et Pelletier.

    La 4e et dernière est une blague – la défaite de Skripchenko, presque un cadeau fait à Vandoeuvre en guise d'adieu au Top 12. Elle perd la dernière ronde dans une position complètement gagnante à moult reprises face à Le Corre qui fait « tapis » à chaque coup. Bref, elle perd l’imperdable dans une partie de café (à ce niveau) pour un match sans enjeu remporté finalement 3-1.

    Vandoeuvre descend en Nationale 1 avec Grasse et Migné.

    • Le ronde par ronde échiquier par échiquier sur le site fédéral (lien direct*:) Heureux)


    Allô, fédé, non mais allô ?

    • Côté fédéral, à noter les erreurs lors la retransmission et donc des fichiers pgn sur les parties.
    • Absence totale de fiche biographique sur les joueurs ou les équipes. Les sites des clubs concernés ? Comme au jeu des chiffres et des lettres : « Pas mieux. »

    • Aucun "Comment marche le top 12" sur le site, ce que fait la fédé allemande à propos de son propre championnat.
    • Aucune signalétique dans la salle sur l’évolution des scores, mais bon suivi sur le Net à ce sujet.
    • Photos de la remise des coupes : pas légendées ET FLOUES. Prises avec un appareil mobile ?

    • On ne sait pas qui gagne quoi. Meilleur échiquier ? Meilleure perf ? Aucune information le lendemain de la compétition alors que le logiciel libre Chess Results nous calcule tout cela.
    • A part les coupes, et sauf erreur, les équipes ne gagnent rien. Ah si ! Clichy a le droit de dépenser plus d’argent en allant jouer la Coupe d’Europe.


    Clichy : pas un pli pour les futurs sponsors
    Sans vouloir tailler de costards à cette équipe de champions, un passage chez le tailleur s’imposera lors d’une prochaine photo, par exemple lors de la Coupe de France où Clichy est aussi archi-favori.

    Sur la photo de groupe (site fédéral), Pelletier est en tennis et tenue de sport (par chance, il n’est pas en sueur et sans raquette). Le seul joueur avec cravate est le capitaine Mullon. Aucun fer à repasser n’a pu être réquisitionné avant la photo pour les plis de pantalons des 4 costumés sur 9. Nous étions un dimanche, dans le monde fermé des 64 cases.

    Clichy 4 - 3 Chalons en Champagne

    g RAPPORT 2674 1 - 0 g DAVID Alberto 2584

    g VAN WELY 2689 1 - 0  g EDOUARD 2659

    g JAKOVENKO 2731 0 - 1  g SOKOLOV I. 2642

    g FRESSINET 2693 X - X  g KRASENKOW 2642

    g VACHIER-LAGRAVE  2718 1 - 0 m COSSIN 2509

    g PELLETIER 2599 0 - 1 g SALGADO LOPEZ 2598

    g TREGUBOV 2611 0 - 1 m DOURERASSOU 2464

    m SKRIPCHENKO 2430  1 - 0 mf BENMESBAH 2237

  • Mémorial Alekhine : Fressinet n’attrape pas le Mickey

    Ronde 4 : Une seule victoire et le retour de Levon Aronian ! L’Arménien joue une partie d’entrain, défie puis pulvérise à l’énergie la Grünfeld du Russe Svidler. Quatre joueurs sont à ‘+1’ (un demi-point au-dessus de la moyenne soit 2,5 sur 4) : Vachier-Lagrave, Aronian, Guelfand et Adams.
    La 5e ronde du jeudi 25/4 est la dernière à Paris avant les quatre dernières à Saint-Pétersbourg.

    Dans la série il est difficile d’attraper le Mickey dans la foire aux 64 cases, l’Anglais a été récompensé de ses efforts face à Fressinet. Adams ne se lève jamais de sa chaise et a poussé Fressinet en zeitnot alors que le Français a toujours eu le ballon. A l’instar du foot, avoir le ballon est une chose, le mettre au fond en est une autre.

    L’occasion la plus claire s’est présentée au 39e coup. Oui, cette zone du Triangle des Bermudes où l’on peut perdre ses moyens ou ses avantages. Dommage, le Français a fait une super partie.
    Tiens ! SeulsGuelfand et les deux Français sont invaincus !!

    Fress_Adams_39e.JPG

    Au lieu de 39.g6 Cf6! (nulle au 72e), il fallait éliminer un cavalier d’abord par 39.Fxc3! Cxc3 40.g6 fxg6 (40...Db2 41.gxf7+ et mat) 41.fxg6 (41…Db2 42.De6+) et l’attaque conjuguée sur h7 et la colonne e avec la tour a1 est mortelle.

    Appariements ronde 5 à 14 h
    Svidler – Vachier-Lagrave
    Anand-Ding
    Kramnik-Fressinet
    Gelfand-Aronian
    Adams-Vitiugov

    Parties en direct
    Sur le site officiel et commentées en trois langues : anglais, français, russe.

    Sur whychess.com ou sur chessbomb avec des analyses de l’ordinateur Houdini.

    Suivre le direct avec les gazouillis du compte twitter d’Echecs64 (avec photos). Pas la peine de posséder un compte, on y zappe comme sur un blog).

    Les toillettes psychédéliques pour spectateurs dans la salle, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Mémorial Alekhine : 3 minutes au journal télévisé russe de 21h

    Passionné averti, si tu veux suivre la ronde 3 du Mémorial Alekhine, va voir ton site préféré. Sache que Guelfand a bullé le leader Adams. C’est propre, c’est positionnel, c’est russe. Toutes les autres parties se sont achevées par le partage du point. Trois joueurs sont à « +1 » : Vachier-Lagrave, Adams et Guelfand.

    Le héros du jour est sans contestation possible Maxime Vachier-Lagrave. Il sort une grande partie contre Kramnik. Il ne s’est pas laissé avoir par le style de boa du grand Russe. Très vite, ça a pétaradé dans tous les sens ; Maxime a voulu rendre dingue le GPS milieu de jeu positionnel-transposition en finale de celui qui comprend peut-être le mieux les échecs parmi les dix participants.

    La finalR3_Kramnik_MVL_analyse01.jpge de tours est passionnante et la nulle est obtenue après un dur combat. Le défi était difficile car les deux hommes se connaissent bien et pour contourner Kramnik avec les noirs, il faut se lever de bonne heure. Ce qu’a dû faire MVL tout en anticipant sur le résultat du match de football Bayern-Barcelone abondamment commenté sur son compte twitter. Comme une délivrance.

    Après la partie, Maxime Vachier-Lagrave a analysé de concert avec Kramnik, a répondu de bonne grâce aux diverses sollications de la presse puis est resté longtemps avec la fine équipe d’Europe Échecs au complet en commentant vaguement la finale Cavalier + pions contre Tour et pion entre Guelfand et Adams. Mais pour lui, la messe était dite et pour Madame Fontaine, plus connue des listes FIDE comme la GMI Lahno, elle s’amusait beaucoup à analyser la position à l’aveugle.

    L’autre événement du jour, ce sont trois petites minutes.
    La routine en Russie, un OVNI médiatique pour la France. Trois minutes consacrées au Mémorial Alekhine. Rubrique ‘sport’. Case ? « Plus forts grands maîtres de la planète qui s’affrontent à Paris ».

    Où ? Sur la première chaîne de télévision russe ORT. Quand ? Le mardi 23/4 au grand journal de 21 h, Vremia (équivalent de notre 20 h).


    Une journaliste interroge brièvement Anand, filme la première ronde. Le co-sponsor Timtchenko et Karpov donnent leur avis. Ce dernier se souvient de l’importance de la victoire de son premier Mémorial Alekhine. Kramnik explique qu’il connaît pratiquement toutes les parties d’Alekhine car cela faisait partie de son éducation « échiquéenne ».





    Les têtes françaises dans le filet de la caméra russe

    Des millions de téléspectateurs russophones intéressés ou pas par le jeu d’échecs ont écouté d’une oreille distraite ou passionnée ces trois minutes. Paris était au programme et cela méritait un soulèvement de paupière. Paris est toujours une fête.

    Kramnik, Karpov sont des noms et des visages connus en Russie. Blitzés en 3 min avec une réalisation et une lumière impeccables contre zéro minute sur une chaîne majeure au pays de Descartes, au pays de la logique, au pays qui investit pourtant des milliers d’euros d’argent public via des associations dans des cours optionnels à l’école.


    Mais rions un peu. En Russie, des millions d’yeux ont vu champions et échiquiers. Les Français ? Ils sont passés malgré eux à la tévé russe, pris dans le champ de la caméra baladeuse. Echecs64 a relevé le nom de ces prises dans les filets de la caméra. Saurez-vous les reconnaître toutes en 3 minutes ?

    La liste (club ou fonction entre parenthèses)

    Gérard Demuydt (magazine Europe Échecs)
    Maria Leconte (GMI féminin, Metz)
    Anda Safranska (GMI féminin, Villepinte)
    Bertrand Guyard (Drancy)
    Kirsan Ilioumjinov (président de la FIDE)
    Gilbert Grimberg (Paris, BNP-Parisbas)
    Joël Lautier (GMI à la retraite)
    Gilles Miralles
    (le GMI champion de France est venu avec huit jeunes, Monaco)
    Genna Sosonko (GMI, magazine néerlandais en anglais New in Chess)
    Anatoly Vaïsser (GMI, champion de France et du monde senior, Strasbourg)
    Vladimir Barsky (journaliste, entraîneur et auteur moscovite).

    La pointe ? Une Russe m’a alerté de l’existence de ce reportage… et m’a repéré dans dans le champ, loin derrière un Very Important People.

    Le surcontre ? J’ai dû me le repasser trois fois avant de me trouver ! Comme les gosses qui cherchent la petite souris cachée dans chaque page d’une B.D.

    Suivre tous les jours le tournoi avec quelques gazouillis en direct sur le compte twitter d'Echecs64 (inutile d'avoir un compte, on peut zapper comme sur un blog)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu