Avertir le modérateur

Mercier

  • François Chevaldonnet 1950-2016

    Blitz de Blanc-Mesnil, 1re journée du blitz, le 1er juin 2019. Conversation impromptue avec Bachar Kouatly, président fédéral et ancien gérant d'Europe Echecs : « Il paraît que François est mort. » François Chevaldonnet. Une semaine plus tard, après quelques difficiles recherches, je retrouve sa trace dans une revue ornithologique de Besançon. Il y était devenu spécialiste, entre autres, du « râle bleu », un oiseau migrateur « partiel ». Une fois de plus, il avait changé de vie. Son collègue et ami de la revue ornithologique m’annonce alors qu’il est décédé en décembre 2016. François était né le 22 juillet 1950 à Reims comme nous l’apprend sa fiche Wikipedia... polonaise !

    Lire la suite

  • Les textos texto de l’été

    Vous êtes nombreux à m’envoyer des textos. Des joueurs, des indics de la FFE et d’ailleurs, des informations sérieuses et pas mal de blagues pour ce bli-blog.
    Seules vos blagues ont été retenues pour cette nouvelle catégorie ‒
    "Les textos texto".

    Des titres ont été rajoutés pour situer le contexte et l’orthographe a été "rattroupée" comme l’on dit dans le Doubs. Bon zapping !

    fressinet,moingt,ffe,van wely,forfaitiste,marzolo,libérationLIBÉRATION, JOURNAL POUR LES ÉPLUCHURES ?
    Dommage pour JPM, je suis sûr qu’il nous aurait sorti une chronique d’anthologie [suite à la partie Bacrot-Morozevitch] dans son torchon. Je fais parti des cons qui se sont abonnés quelques années, juste pour ces quelques lignes. Le reste, ct pour les épluchures…

    BOUTONCHIK SE MARRE ?
    Privet Boutonchik ! Comment va la vie ? Toujours autour des 64 cases ? Van Wely éjecté des States, candidature Battesti et Salazar à la feufeu, tu dois bien te marrer ! A part ça ?

    FRESSINET… comme Fernandel ?
    C’est idiot, mais le sourire de Fressinet me fait de plus en plus penser à celui de Fernandel.

    LA BLUNDER
    Mdr ! Qu’est-ce que je fous dans les échecs ? Je suis tombé dedans quand j’étais petit, la grosse BLUNDER de ma carrière.

    JAMAIS LÂCHER DANS LA TÊTE

    Mon conseil, c’est de jamais lâcher la motiv à chaque coup que tu joues, qu’importe ce qui se passe sur l’échiquier. Tu lâches dans la tête, tu lâches dans ta tête, tu lâches tout ton calcul et ton estimation.

    MEILLEUR COUP, PAS FORCÉMENT GAGNER
    Tu te fais un objectif à court terme de toujours chercher le meilleur coup, mais pas forcément de gagner.


    CHESS… BASES
    Revenir aux valeurs de base : le centre, la protection du roi, attaquer quand tu es mieux, et défendre quand tu es moins bien.

    VOUS SAVEZ JOUER AU TANGO ?
    Oui, important aussi d’imposer ses idées et aussi de comprendre les idées adverses, c’est comme un tango, on est 2.


    LE COMPTEUR CONTEUR
    Génial, le compteur de ton site !

    UN FORFAITISTE MÉGA-VERT
    Je me souviens, quand il a perdu contre toi, il était méga-vert. Ouais, le problème, c kil joue pour le fric et d kil perd ou kil voit ki peu plu espérer, il abandonne le tournoi.

    SEIGNEUR 34
    Et à la place 2 x 17  du CHIP : un seigneur.

    DD, UN CHAUFFEUR DE MOINGT
    Tu l’as chauffé avec DD !

    COMME MARZOL
    Merde, j’écris comme Marzol...

  • La chronique quotidienne de Libé supprimée

    « Mercier remercié. Libé : une chronique échec et mat. Chronique échecs : rien ne va plus. » Vous ne lirez pas l’un de ces titres avec un jeu de mots plus ou moins discutable dans un prochain Libération. Mais le résultat est là : la dernière chronique quotidienne tenue par Jean-Pierre Mercier et consacrée au jeu d’échecs dans Libé a paru le samedi 30 juin 2012. Elle s’est arrêtée au numéro 7507. En passant comme on dit aux échecs, les mots croisés sont aussi restés sur le bord de la chaussée.

    Un communiqué de remerciements aux deux rédacteurs – quatre lignes non signées – a été publié sous la grille du sudoku et du mot carré (qui restent) dans cette même édition. La direction de Libération n’a pu être jointe. Elle ne m’a pas rappelé. Ironie, problème de calibrage, préposé au prépresse endormi ou manque de communication ? Ces quatre lignes ont « mangé » les quatre dernières lignes d’adieu de la chronique. Pfff…

    Historique de cette chronique, décédée à 24 ans et le pourquoi du comment d’un quotidien qui a fait la part belle aux 64 cases, cliquer ligne suivante.
    Publier un commentaire ou lire ceux des autres

    Lire la suite

  • Montpellier 1985: revivez le tournoi des Candidats

    En 1985, Montpellier accueillait le tournoi des Candidats au championnat du monde. Souvenirs et photos: l’organisateur Jean Py, vient de consacrer un site, Caissa1000 à ce super tournoi. Anecdotes et informations sont publiées régulièrement.

    Les parties étaient retransmises sur le service échecs Minitel de Libération, animé par Jean-Pierre Mercier et moi-même. Les minitélistes payaient à l’époque 1 franc la minute, soit 9 euros de l’heure pour suivre les parties! Libération avait même un stand sur place!

    Les champions étaient accessibles pour les joueurs de l’open adjacent, mais la bataille était féroce sur l’échiquier. Spassky, à cause d’une partie analysée un peu légèrement à l’ajournement contre Beliavsky en dernière ronde, ne put gagner sa finale de tours gagnante, gâchant sa dernière chance de jouer pour le titre mondial (il aurait alors joué la place qualificative dans un match triangulaire avec Tal et Timman). Mais il nous avait préalablement gâtés avec un Gambit du Roi contre l’Américain Seirawan, de superbes parties et même une arnaque de nulle contre ‘Riblitz’.

    L’un des trois vainqueurs, le Soviétique Andreï Sokolov, chaperonné par son entraîneur Jourkov, était en pleine ascension. Parlant déjà français, il se détendait en jouant de la guitare avec sa tignasse bouclée. Après le tournoi, il fut tout gêné de sortir de sa poche un prix de plusieurs dizaines de milliers de francs à la fin du tournoi. Oui, c’est lui qui allait donner tant de mal à Karpov en demi-finale des Candidats à Linares, en 1987, le ratant de peu. Il ne savait pas qu’il s’installerait, quelques années plus tard, avec toute sa famille à Belfort.

    Voici ce que nous écrit Jean Py:« J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir côtoyer (au siècle précédent!) des GMI de premier plan dont plusieurs avaient obtenu le titre de champion du monde d’échecs. Ils m’ont tous fasciné, moi simple joueur amateur, par leur très grande maîtrise échiquéenne, bien sûr. Boris Spassky a en plus, je peux en témoigner, une qualité humaine hors norme. Nos amis anglo-saxons diraient que c’est un ‘gentleman’. »


    Voir le site Caissa1000 ici et cliquer dans la grille du tournoi pour voir les résultats. Ce site n'est pas seulement consacré à Montpellier 1985 mais a pour vocation de rassembler documents et photos sur des événements majeurs.

    montpleus1985.JPG


  • Devinette Chabanon-Kasparov... de 1993

    Auxerre_1993_1_.jpg

    Mais qui sont ces deux allumés au fond, analysant leur propre partie et ignorant superbement l’analyse post-mortem de la partie Chabanon-Kasparov?
    Indice: l’affrontement a eu lieu au championnat de France par équipes à Auxerre en 1993. L’un jouait au Chess XV, l’autre à Caïssa.

    Cette année-là, Garri jouait pour Auxerre. Le même Kasparov avait « pleuré la nulle » contre le Hongrois Pinter dans une partie de 114 coups dans le match Auxerre-Montpellier.

    Chabanon, coupe romantique, 2400 Elo tout mouillé, maître international depuis trois ans et environ 1000e joueur mondial à l’époque, avait succombé en 26 coups face au n° 1 mondial qui avait déjà 2800 Elo.

    Précision historique: notre Étienne Bacrot, pas encore tout à fait national, avait 10 ans mais déjà 2230 Elo.

    Revenons à nos boutons et à la photo ci-dessus (photo n° 1)

    1.1 Qui est le joueur debout qui a la main sur la tête? De quelle équipe était-il capitaine?
    1.2 Nom du joueur qui a les blancs au fond et nom de son voisin de droite qui kibblitze. Indice: c’est un journaliste lol!
    1.3 Appel à la population: qui est le barbu assistant à l’analyse, accroupi? Niet, ce n’est pas Vaïsser!

    Photo n° 2 (ci-dessous):

    • 2.1. Mais qui est ce blouson noir au premier plan avec les noirs et une coupe hérisson? Un journaliste? lol!

    • 2.2 Nom du monsieur debout entre le joueur à la montre jaune et le joueur au blouson à 2800 Elo.

    • 2.3 Assis au fond: Qui est ce fumeur champion de France mais pas encore maître international qui largue conscieusement sa cendre dans un verre de Coca grâce aux vertus des fonctions du second degré ?

    Vous séchez complètement car trop jeune, pas physionomiste ou oublieux? Réponse PAGE SUIVANTE AVEC COMMENTAIRE DE CHABANON ET UNE PHOTO-SURPRISE!

    Auxerre_1993_2.jpg

     

    COMMUNIQUÉ: Les photos ne sont pas truquées et n’ont pas été envoyées par MMS à l’insu du plein gré de l’auteur. Que soit remercié ici Laurent Corbet (le plus grand au fond de la pièce) qui me les a envoyées en novembre 2009 avec ce mot:

    "Bonjour, j'ai retrouvé ces deux photos et je pense que vous êtes les deux personnes dessus: en regardant sur Chessbase, on voit que vous avez joué une partie gagnée par les Blancs (finale D vs T+F) à Auxerre, en 1993.
    Ce qui m’a interpellé, c’est que je me suis demandé qui étaient ces deux personnes qui ne s’occupent que de leur partie et ne semblent pas du tout impressionnées par leur voisin de table... :-)))

    Cordialement, Laurent Corbet.

    www.yonne-echecs.org www.yonne-echecs.com

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu