Avertir le modérateur

Karpov

  • Karpov : ses larmes à la télé !

    karpov,osipovLe programme de la première chaîne russe (Pierviy Kanal) « Le meilleur d’entre tous » accueille des enfants de moins de 12 ans qui excellent dans une matière : harpe, batterie, mémoire, tout y passe. L’animateur a son chic pour faire parler les enfants et les mettre à l’aise tout en impliquant les parents comme le faisait Jacques Martin dans l’École des fans.

    Le 13 novembre 2016,  Mikhail Osipov, 3 ans, a été invité sur le plateau. L’animateur lui fait croire dans un premier temps qu’ils vont jouer ensemble… avant de lui annoncer qu’il ne sait pas jouer et qu’on lui a fait un cadeau… en invitant le 12e champion du monde Anatoli Karpov ! Le gosse est interloqué (capture d'écran du programme).

    Karpov donne le choix de la couleur, propose au gosse 5 min-2 min et lui demande quel début ils jouent : le jeune gamin, à genoux sur sa chaise, pour jouer les coups cite la « Partie Nimzovitch » (ainsi dénommée en russe, on dit ici « Défense Nimzovitch »).

    La partie continue. Karpov discute un peu, le conseille ("loin" sur Fg5) gagne un pion et bien sûr il a une position gagnante (quoique cet enfant joue déjà beaucoup mieux que la plupart des champions de France poussins…). Il lui propose nulle.

    karpov,osipovLe jeune Osipov refuse ! Il perd au temps et fond alors en larmes. Karpov tente de le rassurer en le félicitant puis en lui expliquant qu’il aurait dû accepter la nulle. Mais l’enfant pleure de nouveau, n’en peut plus de la pression et demande sa mère. Un plan furtif montre alors Karpov très ému, les larmes lui sont montées aux yeux ; en quelques secondes, le Karpov enfant et moqué qui s'est forgé seul un mental d'acier  est ressorti...

    Le programme s’est terminé par une série de combinaisons de mat résolues par le jeune moscovite.
    C’était notre épisode : il y a encore de la réserve de champions en Russie.

    En russe, la vidéo de 13 min (larmes des Karpov à 10 min)

    La partie reconstituée est à télécharger ou à lire sur le Net.

  • La Trump-ovsky de Carlsen

    Clin d’œil du champion du monde : lors de sa première partie (sur 12) du championnat du monde qui l’opposait à Kariakine à New York le 11 novembre, Carlsen a surpris le monde entier en jouant « l’attaque Trompovsky » anciennement appelée attaque tchèque. Et ceci trois jours après l’élection… soi-disant surprise de Donald Trump à la Maison Blanche.

    De tous les championnats du monde joués depuis le XIXe siècle, cette ouverture ne s’est invitée qu’une seule fois : Anand l’avait « sortie du musée » et avait gagné contre Karpov à Lausanne en 1998.

    La suite du match nous dira si Carlsen veut "trumper son monde", fatiguer le cerveau de son adversaire à chaque partie et surtout épuiser ceux de tout le camp Kariakine qui travaille la nuit pour prévoir les parties et les stratégies jouées le jour.

    Parties retransmises à partir de 20h avec Judit Polgar comme commentateur officiel!
    Un jour de repos après les parties paires. Règlements et détails expliqués sur Europe Echecs.

    Personnellement, je préfère les explications sur chessbomb.com et aussi les reportages après-coup sur chessbase.com

    Le site officiel et la retransmission coûtent des milliers de dollars mais ils n’ont pas su trouver de traducteur pour les conditions d’utilisation : on a donc droit à un charabia « google-traduit », c’est n’importe quoi.

  • Carlsen et son « client » du Qatar

    Oui Carlsen est le plus fort. Oui, on a l’impression que c’est facile, qu’il renvoie la balle dans des positions simples avant de rincer son adversaire en finale. Mais certains joueurs craquent leur slip avant même de le rencontrer. C’est le cas de Nakamura, son client mené quelque chose comme 12 à 0. Et rien n’y fait.

    Dans un genre tout aussi craqueur, le GMI azéri Mamedyarov est comme un petit lapin face à un lion féroce chaque fois qu’ils s’assied face à Magnus Carlsen. En son temps, on disait de Tal qu’il « hypnotisait » ses adversaires. Idem pour Karpov et ses nerfs d’acier en toute circonstance. Ou Petrossian qui prévenait toute menace avant même qu’elle survienne dans la tête de l’adversaire. Leur point commun ? Euh… champions du monde.

    Voilà comment a été résumé dans des termes mesurés ce qu’est un « client » et comment « un fort joueur a toujours de la chance ».

    En mode texto le passionné d’échecs parisien "Grabbi Jacob" résume l’affrontement de la 8e ronde Mamedyarov-Carlsen de ce tournoi d’anthologie qu’il a suivi en direct sur le net :

    « Mamed en mode truffo-patzer, mais Minus est monstrueux : il joue tous les coups de l’ordi ! Et Vlad a les noirs demain… »

    2015_QAT_Mam_

    carlsen,mamyedarov,petrossian,karpov,tal,savina

    Photo site officiel de Katerina Savina

    Site officiel avec parties et moult photos

    La partie entre les deux champions se rejoue ici

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu