Avertir le modérateur

Guilleux

  • La forfaiture des 'forfaitistes'

    Ils sont nombreux et impunis dans les tournois open: les 'forfaitistes'. Cette maladie incurable et assez répandue touche plus souvent les gros Zelo; elle est plutôt limitée à des tournois se déroulant dans leur zone d’habitation. Le modus operandi est toujours le même: le gros Zelo, professionnel, semi-professionnel, petit professionnel ou amateur débute son tournoi avec un moral de 'gagniste'. Mais il prend une bulle; puis deux, parfois trois.

    Variante: Il perd contre un beaucoup moins fort. La vie est injuste! De 'gagniste', il passe à défaitiste. Et puis, c’est trop. Il se découvre un mal de tête, une fatigue soudaine, un manque de forme, une belle-mère insupportable... Bref, n’importe quoi pour abandonner le tournoi, et le pompon, le plus souvent sans prévenir l’organisateur.

    Conséquence: il a été apparié et son adversaire a un 'manque à gagner': il joue une partie de moins que les autres et sa victoire par forfait ne compte pas pour le Elo.
    Cette pratique antisportive (ah bon, le jeu d’échecs est 'sport'?) est répandue, impunie et la FFE ne prend aucune mesure coercitive. Qui sont les forfaitistes les plus connus voire compulsifs? Quelles mesures pourrait-on prendre? Cliquer ligne suivante pour voir ces génies du forfait, notamment dans l’open FIDE du récent championnat de Paris.

    Lire la suite

  • Tour de Juvisy: second tour gagnant

    2010_04_juv 001.jpgLe grand maître Alberto David alias AD a joué les effaceurs dans le second open de Pâques de Juvisy: avec une nulle où il n’a pu passer contre Guilleux, AD termine en solitaire avec 6,5 points sur 7. Il gagne 700 euros pour environ 28 h de travail à la table sans compter la préparation. Il n’a jamais été en danger. 116 participants étaient au rendez-vous, mais 98 ont joué les 7 rondes. Qué paso? Des Shirazi ou Debray ont fait forfait après une défaite. La classe. Pour les autres, on mettra cela sur l’excès de chocolat.

    Lire la suite

  • Top 16 : Evry beauty

    Le championnat de France par équipes de première division (‘Top 16’) a été remporté pour la première fois par le club d’Évry Grand Roque le 31 mai 2009. Les dernières minutes du match ont eu lieu dans une grande salle rectangulaire du chic club privé Les Pyramides, à Port-Marly, à 22 km à l’ouest de Paris et en contrebas du château de Monte-Cristo, dans le parc de la demeure d’Alexandre Dumas.

    Évry Grand Roque n’a jamais été inquiété: dans environ un match sur trois, fort de ses vedettes mondiales Nakamura et Svidler, le club ne concédait qu’une défaite sur l’un des 8 échiquiers. Les autres matches se terminaient par des boucheries sans os allant de 4-0 à 7-0.
    Seul Châlons-en-Champagne a relevé le menton en arrachant un match nul (3 victoires partout, les nulles ne comptent pas dans les matches par équipe) lors de l’antépénultième ronde en partie grâce ou à cause des défaites des ‘buteurs habituels’ Vachier-Lagrave (Évry) contre Cornette et de Sophie Milliet (Évry) contre le jeune Fabien Guilleux, un jeune qui prend son pied dans des parties techniques.

    La photo de famille des vainqueurs montre l’unité des coéquipiers tant sur le plan sportif que vestimentaire: la chemise est la même pour tous. Pour le reste, c’est Évry beauty version concours de jeans froissés. Mais avec la piscine à deux pas, les champions de France ont des excuses: ils n’étaient pas les seuls. Voir le compte rendu de l’intérieur sur le site d’Évry Grand Roque et en passant l’excellent entretien vidéo avec le champion des États-Unis, Nakamura, 21 ans.

    V.O des rencontres sur le site fédéral

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu