La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

02 avril 2014

Les poissons d’avril auxquels vous avez échappé

Le match Carlsen-Anand (bis) a lieu sur une plateforme pétrolière norvégienne.

"Remanie-ment" à la fédération : Léo Battesti appelé à la rescousse pour nettoyer le fichier fédéral des licences B jeunes.

Match Carlsen-Anand à Paris : La FIDE met la FFE à l’amende et impose Anémone Kulczak arbitre !

2014 : Centenaire du 1er sponsoring privé de Marie Sebag.

Dépôt de main courante Fressinet : il n’est plus le chouchou fédéral. Marie Sebag a pris sa place.

Champion de France des jeunes 2013 : les organisateurs sont inscrits à l’émission « Le compte est bon ».

12 top modèles dans le Top 12 ou douze clubs modèles ? Finalement, la FFE adopte un format avec un nombre premier. 2014 sera l’année du championnat avec… 11 équipes.  Top 11. Si si.

Élan-(très)-court. Championnat du monde Carlsen-Anand. La FFE missionne Bachar Kouatly comme spécialiste média. Rejeté par une commission, il se fait remplacer par Péniblet. Oh non…

Prochaines élections. Le président Salazar missionne un docteur honoris causes perdues. L’ex-président Jean-Claude Moingt fera perdre les listes adverses entre les deux tours. Gratuitement bien sûr !

Avril 2014 : Maxime Vachier-Lagrave s’autorise une cure de silence. Il ne parlera pas de foot une semaine sur son compte twitter.

Bacrot : Son manager lui a ordonné de faire un stage de fou-rire thérapie avec Florence Foresti. Au fait, quel manager ? Euh pardon, erreur sur les fiches, il s’agissait de Romain ÉDOUARD.

jeu_boutique3.JPG

Istratescu : Dégoûté d’avoir été éjecté de l’équipe de France pour cause de 25!’#!!! selon la FFE et de 25 000 griefs selon la paire de sélectionneurs, il change de drapeau FIDE. A chaud, il déclare à Echecs64 : « Je rejoins Sébastien Feller dans son camp d’entraînement secret de Chess Boxing... à Marseille Échecs. Mon nouveau code FIDE, ce sera les Îles Galapagos. »

Affaire de la tricherie : la FFE a demandé à TF1 de diffuser l’enregistrement de Marzolo la mettant en cause. Finalement, ce sera diffusé sur Radio Canard Enchaîné FM.

Tu es président de club et tu n’as pas vu les changements depuis un an? Appuie sur suite pour jouir de la longue liste.

Lire la suite

04 mars 2014

Dernières nouvelles comme dans un rêve

Le bras long de Châlons
Pas compris l’intérêt du match Vaïsser-Velten (10-14 février, +2 =1 -1) . Ah si ! Il se jouait à Châlons-en-Champagne, sur les terres du président. Question : combien de dizaines de fois notre champion du monde vétéran en titre a-t-il adoubé ses pièces et celles de son adversaire ?

Vachier-Lagrave : come-back dans un gymnase
Toujours aussi impressionnant le MVL. Il a raflé sans coup « fait-rire » et sans sourire la première place en solo des tournois « R&B », championnat de France rapide et blitz en patois d’Île-de-France. Oui la ligue d’IDF fait maintenant de l’humour.

10e joueur mondial sur la liste de mars 2014, MVL a retrouvé l’espace d’une fin de semaine la bonne odeur de la sueur des blitzeurs parisiens. Il est ressorti avec deux énormes coupes et environ 3 000 € de prix. Et ses baskets. Fischer, où sont tes costumes hongrois ?

Bacrot et Fressinet lâcheurs
Bah oui, MVL a gagné. Bacrot et Fressinet, moins forts en blitz étaient déjà en route pour Erevan (Arménie) afin de gratter l’une des 23 places qualificatives pour la Coupe du Monde. Et le gymnase Louis Lumière dans le XXe, il ne compte pas ?

Semaine au féminin : 1er-9 mars
Pas entendu parler à part sur le site fédéral. Paraît que Marie Sebag (club : Châlons-en-Champagne, encore un hasard !) en est la marraine. Reine des marraines. La semaine des échecs masculins organisée par Jocelyne Wolfangel avec frais de mission est attendue pour 2015. On est quand même majoritaire. Qui sera le Parrain ?

Championnat IDF des jeunes
Entre parents surexcités quand la progéniture est qualifiée, un "déformateur" avec table ouverte agissant depuis des dizaines d’années et racontant n’importe quoi sur le jeu, des parents ou dirigeants de clubs s'improvisant pour analyser une partie, des entraîneurs ou professeurs allant à confesse, un enfant déjà licencié sous un autre nom dans une autre ligue, et une configuration telle qu’il est impossible ou presque de voir les parties, le championnat d’IDF des jeunes reste un grand rendez-vous. Au moins par la masse et aussi pour le début du mercato.

La thèse du yaka
Ai commencé à lire scolaires.ffechecs.fr : on a l’impression de parcourir une thèse du « yaka ». Mais il y a des trucs intéressants toutefois.


Moussard forfaitiste
Championnat de France de parties rapides, dernière ronde. Moussard avait bien gazé mais venait de perdre contre le Russe Dobrov. Il prend la tangente, rejoint le camp des forfaitistes et le point du forfait revient au mentor de Villejuif, Wojtek Sochacki.


Fahim ? Pas vu !

Pour tous ceux qui auraient loupé la promo radiotélévisée-parmentiée suite au livre Un Roi clandestin (Les Arènes), la DTN aurait décidé de retirer 30 points Elo aux contrevenants sans possibilité d’appel.
Deuxième sanction possible : une mission d’intérêt général comme aller grossir les rangs d’Obernai dont l'exquise spécialité est de jouer avec des forfaits dans nombre de ses matches (N II, groupe Est).

11 décembre 2013

Carlsen champion du monde: interview presque imaginaire!

Happé par les médias du monde entier, Magnus Carlsen n’a pas eu le temps de nous consacrer un entretien. C’est maintenant chose faite. Un entretien presque imaginaire où Carlsen revient sur son match et ses petits secrets, le rôle de Fressinet et son secondant officiel Hammer.

Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui croient aux interviews officielles. Et ceux qui creusent… et qui tombent sur l’entretien presque imaginaire avec le 16e champion du monde !

Echecs64 : Magnus, tu es devenu le 16e champion du monde depuis le 22 novembre 2013 en gagnant 3 parties sur les 10 jouées contre Anand. Ton sentiment ?
Magnus Carlsen : Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui veulent un match en 24 parties pour devenir champion du monde et ceux qui creusent. Toi, tu creuses avec ton p’tit stylo.

Echecs64 : Mais Magnus, le match était en 12 parties !
MC : Faute. En 8 parties : les 2 premières nulles d’échauffement en 16 et 25 coups comptent pour du beurre. Après, tout s’est joué sur 8 parties où j’ai marqué 3 points. Et bonsoir Clara.

Echecs64 : Qui as-tu remercié en premier en France ?
MC : Lautier. Mais il n’est plus dans les Pages Blanches. T’as pas son adresse en Russie ? Il a participé à la Dream Team qui a battu Kaspied (c’est une trouvaille de Fressinette, je l’adore !) via Kramnik en 2000. Ah ! La Défense Berlinoise ! Elle me donne des érections, même la nuit. Je lui avais demandé avant le match quelques tuyaux. Trop pris, il m’a aiguillé sur Fressinet. Merci les Frenchies !

Echecs64 : Concrètement, qu’a-t-il fait ?
MC : Il m’a amené un catalogue de bagnoles. Il croyait que je voulais acheter une Berline à Chennai. Laurent a vraiment du mal avec l’anglais.

Echecs64 : Ah ! tu es vache, il met l’ambiance avec son accent du Sud.
MC : Oui, mais en anglais, il le perd ! T’aurais vu comme mes sœurs se marraient en lui faisant répéter ‘My tailor is rich’. C’est vrai qu’il est sympa. Mais il est ‘too weak, too slow’ *:) Heureux !

carlsen,anand,agdestein,Echecs64 : Tu n’as révélé que ton vieux pote Ludwig Hammer comme secondant. Tu continues de te moquer du monde ? On cite Nepomiachti et même Kramnik !
MC : Ils sont tous jaloux parce qu’ils ne peuvent pas chanter la version norvégienne de Si j’avais un marteau. Je te conseille la VO. Bah oui, Hammer, cela veut dire marteau. Et franchement, il a bossé comme une brute.

Echecs64 : Quand viens-tu jouer en France ?
MC : Justement, tu ne connais pas un club qui peut m’embaucher ? Je vais déchirer ma licence à Clichy ! Je reste tout le temps sur le banc de touche. Tu te rends compte, ne pas sélectionner le premier joueur au Elo ?! Avec un nouveau club, ça ira sûrement mieux et ptet bien que ça leur rapportera des subventions publiques.

Echecs64 : Tu maîtrises l’argot, c’est impressionnant.
MC : En toute modestie, j’ai appris en 15 jours. La Fress, c’est un bon prof. Too strong et très quick en argot.

Echecs64 : Revenons au match. Franchement, c’était chiant. Que des parties techniques, du gavage de Berlinoise.
MC : Désolé pour mes fans, mais je me lève à midi et j’ai horreur de calculer. Alors j’échange les dames et je gratte les cases pendant des heures. Ils n’ont pas l’habitude ces patzers de GMI. S’ils savaient… J’ai fait des séances de spiritisme ! Capablanca m’a tout expliqué pour trouver le meilleur coup instantanément.

Echecs64 : Kasparov t’a félicité après ta victoire ?
MC : Tous les e-mails qui arrivent de Kaspied vont direct dans le pourriel. La boîte à spams en bon français. Paraît qu’il me cire les pompes sur twitter. Il est venu faire son kéké à Chennai pendant le match pour gêner Anand. C’était pathétique. J’ai battu Anand d’une seule main…

Echecs64 : Mais en 2009, tu t’es entraîné avec lui pourtant !
MC : C’est plutôt lui qui a appris sur moi ! J’avais pas besoin de ses variantes. Je suis un échangiste de dames et je passe en finale. Il est devenu fou. Il m’a dit qu’on ne pouvait pas mélanger le sexe et les échecs. Tu vois, il n’a rien compris. Il n’a aucun humour.

Comme Karpov jeune, tu ne me feras jamais lever avant midi.

J’ai envoyé un texto à Papa et à mon manager, Espen Agdestein, le frère de Simen : on lui a donné son chèque et on l’a effacé. Espen lui a envoyé le CD des Doors avec This is The End. J’étais mort de rire !

Echecs64 : Quels sont tes objectifs ?
MC : Gagner tous les tournois. Comme Karpov dans les années 1970-1980, mais sans placer mes potes pour faire des nulles faciles et moins bosser. Je veux tous les rincer. Too weak, too slow.

Echecs64 : Tu vas demander cher ?
MC : Oui, Espen fait bien le job pour les royalties. Mais c’est surtout mes adversaires qui vont prendre cher. Tous des crevards. Ils attendaient l’échec et mat d’Anand. Car en tant que punching ball, grâce à moi, ils vont gagner plus d’argent dans tous les tournois auxquels je participerai !

Echecs64 : Ce n’était pas trop dur l’ambiance en Inde ?
MC : Visité aucun temple. Suis pas sorti de l’hôtel. Mes sœurs se sont éclatées à essayer des saris dans tous les sens. Ma mère et mon père m’ont dit que ce pays avait plus d’un milliard d’habitants.

Echecs64 : T’as une tête de jeune boxeur, tu dis tout le temps ‘may be’. D’où te vient ce sympathique côté de nerd ?
MC : Je veux faire du ChessBoxing. Non, mais arrête, dans tes rêves ! Depuis que j’échange les dames sur l’échiquier, j’ai une girlfriend. Scoop : je ne l’ai pas rencontrée au tournoi du Cap d’Agde.

Echecs64 : Tu nous la présenteras ?
MC : Sur CNN d’abord. Sur Facebook ensuite. Bah oui, MC en France, c’est un rappeur. Moi, je suis une marque internationale. Tu verras, sur Facebook, je ne ferai pas comme Aronian qui montre les citrouilles du jardin de sa mère ou les photos de sa copine sous toutes les coutures.

Echecs64 : Qui pourrais-tu remercier parmi les anciens champions du monde ?
MC : Lasker. Je kiffe la Berlinoise.

Echecs64 : Et Fischer ? Bobby, quand même. Il jouait à fond toutes les positions comme toi.
MC : Qui ça ? Connais pas. Il a joué un tournoi récemment ?

Echecs64 : Quand tu viendras en France, quel monument historique visiteras-tu en premier ?
MC : La fédération française. Tivi (Tiviakov) m’a raconté ; la mare aux canards l’a fait rigoler. On ira en famille. On louera un hélico.

Echecs64 : Mais pourquoi ? T’es pas écolo ! Y’a les transports en commun.
MC : Tivi a mis 5h pour y aller de Paris. OK, il s’est cru dans une Défense Scandinave et est parti au nord de Paris alors que c’est au sud-ouest. Quel poireau !

Echecs64 : Tu rencontreras le président Diego Salazar ?
MC : D’abord une simultanée contre l’équipe de France. Un ‘Faites vous la main’. Ensuite la grosse bouffe avec Diego.

Echecs64 : Amateur de cuisine française ?
MC : Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui aiment la cuisine française. Et ceux qui aiment Quick. Toi, ton président, il aime Quick. D’ailleurs il va me pistonner pour ma carte de fidélité.

Echecs64 : Merci Magnus, de ta disponibilité.
MC : (Carlsen prend alors son téléphone) Espen, prépare la facture pour l’interview d’Echecs64. Rajoute quelques zéros à 64, ce type dit n’importe quoi.

01 décembre 2013

Équipe de France : interview de Sébastien Mazé

La France est vice-championne d’Europe par équipes de 4 derrière l’Azerbaïdjan et devant… la Russie ! Le tournoi s’est déroulé du 7 au 18 novembre 2013 à Varsovie. Battue sur le fil à la 9e ronde par la Russie qui revenait de nulle part, elle fête une deuxième place après avoir été en tête tout le tournoi.

Joie, bonne ambiance, symbiose avec le capitaine et le préparateur, on se demande pourquoi la FFE n’avait pas trouvé avant une telle formule magique. L’ancien entraîneur de l’équipe de France, licencié récemment, pourra s’en inspirer lors de lointaines responsabilités. Et les anciens responsables aussi car les joueurs ne demandaient qu’une chose : jouer pour la gagne.

Ils se connaissent tous depuis des années et ne jouent pas vraiment pour une haute récompense. Cette deuxième place a rapporté 9 000 € à la fédération, ce qui a permis de partiellement répartir les primes équivalentes à chaque joueur du fait de ce bon résultat : un peu plus de 4 000 € chacun.

Avec un impardonnable retard, Echecs64 parle de l’événement. Le nouveau champion du monde Carlsen et notre champion du monde vétéran Vaïsser attendront. C’est pourquoi nous avons posé dix courtes questions au capitaine : le GMI Sébastien Mazé.

La consigne était : « Réponses impertinentes et dans la déconne. » Pitaine a encore réussi ! Il est arrivé au moins deuxième !

Echecs64 : Salut Seb. Ton pseudo est mazetovic sur twitter. Comment s’est passée la préparation des cinq mousquetaires avant la compétition ? Réunion de choc à la fédé, suivi des matches de foot avec MVL, footing à Clairefontaine, stage de hors-bord en Corse ?
Sébastien Mazé : Cette année, on n’a pas trouvé le financement pour le hors-bord en Corse ! Plus sérieusement, on espère faire un stage tous ensemble avant les Olympiades [août 2014 à Tromsø, Norvège.]


Echecs64 :
La FFE a annoncé l’absence de Fressinet pour « raisons personnelles ». On supputait sa présence aux côtés de Carlsen, mais ce dernier a affirmé qu’il n’avait « qu’un marteau » (le GMI Hammer) comme secondant. Avec Fressinet, c’était la médaille d’or ou la mauvaise ambiance assurée dans l’équipe du fait d’une rivalité Bacrot-Fressinet sur l’échiquier ?

SM : L’époque des rivalités est révolue. Laurent était occupé cette année, mais sans aucun doute, il sera là l’année prochaine.

Echecs64 : Combien de fois avez-vous chanté ‘Étienne, Étienne’ avant de décider de le mettre au 1 en bloqueur plutôt que d’envoyer MVL planter ses banderilles ?
SM : Plusieurs compos étaient possibles mais on a opté pour l’expérience d’Étienne au 1. Par contre, on a pas mal chanté Papayou de Carlos !

Echecs64 : Combien d’heures par jour dormait Gozzoli resté en France ?
SM : Yannick récupère encore, quinze jours après la fin de la compétition. Il a effectué plusieurs nuits blanches de travail pendant le tournoi.

Echecs64 : Y a-t-il eu une frayeur du type : « Mon joueur ne s’est pas réveillé, il va arriver 20 s en retard et on se prend une bulle à cause de la règle zéro tolérance ? »
SM : Pour les joueurs, pas de frayeurs ! En revanche, pour donner la compo à 8 h du mat, c’est une autre histoire...

Echecs64 : A propos de bulles, à quelle ronde est arrivé le président fédéral ? A-t-il amené son champagne ?
SM : Diego est arrivé à la ronde 7 [Azerbaïdjan-France, 2-2] avec une sacrée bonne humeur et une grosse envie de gagner.

Echecs64 : Quels étaient les restaurants préférés de l’équipe ? On a vu sur Facebook des photos de MVL se bâfrer de brochettes. Cela faisait Obélix, mais en version Mickey Mouse pour le format.
SM : On a trouvé le meilleur resto Sushi d’Europe ! Du coup, c’est devenu notre QG.

Echecs64 : Comment expliquer la baisse de régime de Tkachiev dans le match contre la Russie ?
SM : Vlad a joué en moyenne 7 h sur ses 8 parties ! Il n’a pas baissé de régime. Il était au top tout le tournoi, mais il est tombé sur un grand Andreikin.

Echecs64 : Même si on ne refait pas le match, vous avez envoyé une boîte de chocolats à Van Kampen après qu’il ait raté un gain évident dans une finale T contre C contre Morozevitch, ce qui permet à la Russie de gagner contre les Pays-Bas au lieu du match nul et qui aurait du coup changé l’appariement de la dernière ronde ?
SM : Van Kampen était déçu lui-même qu’on l’ait laissé tranquille. Mais c’est vrai que c’est un tournant.

Echecs64 : Quelles sont les cinq parties mémorables de l’EdF que tu vas agrafer dans ta chambre et qui rallumeront une tonne de souvenirs ?
SM : Les parties de Romain et Vlad contre l’Ukraine [Édouard-Efimenko 1-0, Moissenko-Tkachiev 0-1]. Un régal.
Les parties d’Étienne contre Mamedyarov (nulle) et Aronian (défaite). La première de toute beauté et la seconde, un gros ascenseur émotionnel. Et les deux boucheries de Max contre la Grèce et l’Arménie.


Échecs64 : Médaille d’or d’Édouard au 3e échiquier. Franchement, pour celui que Lautier appelait « la chèvre », il n’a pas forcé son talent *:D La banane !
SM : Je crois qu’il n’était pas trop en forme ?

Merci Sébastien, à bientôt dans le cyber-espace ou en observateur au stage de hors-bord !


Page FFE dédiée avec photos

Site officiel

Chess-results : Tous les résultats dans tous les sens, équipes, échiquier par échiquier etc.

Et l’équipe de France féminine ? A joué sur la case i9. Tournoi raté. Interdit de rire, cliquez ligne suivante.

Lire la suite

23 octobre 2013

Interview (presque) imaginaire de Diego Salazar

Reprise des entretiens presque imaginaires. Aujourd'hui, le président fédéral Diego SALAZAR répond du tac au toc à des questions échevelées préparées après une longue enquête de faits divers presque imaginaires au sein de la Fédération.

Alors, "Diego +17", quoi de neuf sept mois après ton élection un peu surprenante et gagnée de si peu ?

Je vais m’inspirer de la politique de transparence de l’équipe précédente et on va voir ce qu’on va voir!

Justement il paraît qu’un audit est en cours sur la gestion...
Mort de rire ! Un audit n’est pas fait pour les auditeurs. Vive les affaires publiques, vive la France!

Diego, t’es euphorique, où en est le débat sur l’échiquier féminin obligatoire en équipe ?
Quel débat? Je décide tel Napoléon. Après des années où on n’a rien fait et où d’ailleurs cette mesure n’a aucun effet, je vais prendre une grande décision : on va organiser un championnat de France féminin par équipes en Corse. Pour encourager le développement des « échecs féminins » au-delà de 15 ans. Lol !

Attention, j’émets une condition : il y aura un échiquier masculin (déjà) obligatoire et le reste que des femmes. C’est ma surprise et mon hommage à mon Léo, mon bon perdant. Cela coûtera tellement cher au sponsor local qu’il finira en pièces détachées. Voici les bonnes pratiques de la FFE : faire payer de vrais sponsors qui aiment les échecs, et pas seulement les échecs « continentaux ».

Quel humour, guide suprême. Peut-on rapidement revenir sur cette élection?
J’ai commis une grosse erreur. La prochaine fois, on louera des bus pour faire venir les clubs lointains. Ah ces 17 voix d’écart, je me les repasse ligue par ligue des fois avant de m’endormir. Quel pied ! Je rigole encore des gaffes de communication commises par la liste adverse.

Mais multi-président, quid de la communication ou du débat sur ces licences B dites « loisir » qui gonflent les effectifs de moult clubs et que tu avais tancées pendant la campagne ?
Quel débat? Je te donne la réponse en trois mots : « C’est-comme-avant ». Les clubs prennent des licences B pour les écoliers. Cela coûte moins cher et pour les subventions, ça fait du chiffre. Sur les 60 000 licenciés, je ne suis pas sûr qu’on ait 7 000 licenciés majeurs, vaccinés et résidents sur notre territoire qui jouent au moins 3 parties de compétition dans l’année.

Ah si ! Une seule ligue a suivi mes instructions : la ligue de Corse. Pour rigoler à la FFE, son acronyme est CRS. Ils ont fait du bon boulot, une purge exemplaire. Au 31 août 2012, chiffres arrêtés pour les quotas de l’élection, la ligue de Corse était le bon soldat : 837 licenciés A et 5490 licenciés B (dont 1591 à Bastia et 1556 à Ajaccio).

Maintenant l’île termine en Beauté avec seulement 8 clubs et compte 127 licenciés A et 0 licenciés B. Bastia n’a plus que 20 licenciés A contre 42 à Ajaccio. Des chiffres des années 1980 et encore.
Je suis inquiet. Ou les mômes jouent à cache-cache dans le maquis pendant la leçon d’échecs ou ils ont arrêté les échecs pour le macramé et il s’agit alors d’une chute gravissime du « développement de notre sport ». Cela va sûrement mettre des instructeurs au chômage ! Mais bon, sans la Corse, même pas peur ! La FFE continue sa politique de l’autruche et la variante « planche à billets » des licences B.

Diego_solo.JPGDiego, tu es le président qui a battu le record de "ma trombine partout" sur le site et les revues fédérales ou remises de prix, comment vois-tu nos relations avec la FIDE?
Comme sur les photos. Cheese devant et attaque de mat par derrière. Bon c’est vrai que je vois Kasparov partout en ce moment. Il est même venu dans nos locaux pour voir ma belle cravate. Il n’en avait pas ce jour-là et me demandait des conseils pour se présenter contre Kirsan à la FIDE.

Bachar Kouatly a cassé l’ambiance quand il a rappelé à Garri que le trophée Korloff (un cavalier serti de diamants) gagné à Lyon suite à sa victoire au championnat du monde en 1990… ben c’était Kirsan l’acheteur et Babar (le coup) intermédiaire.

Mais Garri n’est pas mauvais joueur avec les arnaques de Kirsan ; j’ai découvert que c’était un pro du sourire faux-cul. Faut que je m’entraîne comme lui car je fais trop sympa on m’a dit.

J’ai dit à Garri qu’on était des grands démocrates désormais et que les clubs allaient voter pour décider de la position de la France. Échecs participatifs... il a éclaté de rire ! Il m’a fait remarquer que et lui et Kirsan savaient que j’étais le seul à mettre le bulletin dans l’urne au final. Quelle rigolade autour des petits fours et mon champagne à pas cher que j’avais ramené à la Fédé.

Parlons maintenant de la FFE...
Ah tais-toi, même depuis les élections, mon GPS bogue pour retrouver la Commanderie des Templiers. Au bout de la 7e visite après cette élection historique, je m’étais repéré grâce au Léon de Bruxelles à proximité ! Tu te rends compte, ils n’ont pas de carte de fidélité ! Moi, c’est le McDo ma cantine, pas la mezzanine de la FFE où chaque salarié apporte sa gamelle. Ah ça m’donne faim. Je voudrais un Maxi Best...

Et le personnel ?
Comme je dis à ma nouvelle recrue Marie Sebag alias Souris blanche sur le Net, quand le chat long est parti, les soucis dansent.

Mais Diego, le dicton, c’est les souris, pas les soucis.
Non pas à la FFE. Tu sais on se régale quand même. A chaque fois qu’on soulève le tapis d’un dossier, j’ai envie d’inviter le Comité directeur au McDo pour faire des économies sur les frais de bouche et d’entamer une psychothérapie de groupe. Impossible de faire ça dans mon bureau, c’est tout pour la pomme du Dg Laurent Vérat.
Il fait 35 m2, c’est plus grand que celui d’Elkabbach ou d’un sous-ministre ! Au moins, on est une grande fédération.


En fait, tu annonces en exclusivité mondiale que n’as pas de bureau ?
Si. J’en ai 3 : 3 téléphones mobiles, mais rien pour m’asseoir et pas d’ordinateur. Je suis un nain à côté de DSK qui en avait 7.

Justement, la FFE compte faire du lobbying auprès des hommes politiques?
Non c’est bidon. La dernière fois qu’on l’a fait, une sous-ministre est sortie de l’ombre grâce à nous pour un projet plus qu’incertain avec Garri à l’Unesco. Cela avait déjà foiré l’an passé…

Remarque l’avantage avec DSK, c’est que sur l’échiquier, il était "le meilleur d’entre eux".

Son niveau est, sans jeu de mots je le précise, 1700 Elo les bras levés.
Si, si. Mais il fait baisser l’économie de la FFE : il n’a pas repris sa licence virtuelle dans le club anciennement hébergé administrativement par la FFE.

echecs_pour_tous_et_partout_bd.JPGQuel est ton programme des visites à tous ces petits clubs qui ont voté pour ta liste et qui ne voient rien venir?
Ch’te donne du scoop, et du lourd. Je vais me prendre un chauffeur, un photographe perso, une clé 4G pour que le reportage passe avant les infos en jet continu sur la Corse sur le site fédéral et me faire, de Châlons, 9h19 de route sans compter les arrêts. Ça coûtera 129 € à la fédération sans les Mc Do plus 43, 80 € de péage. Idem au retour. Faut pas que je me fasse taper sur les doigts pour les dépenses, j’ai tout organisé avec Mappy.com !

Alors mon programme est le suivant : Départ de Châlons-en-Champagne, 3 clubs en 5 jours, hébergement chez l’habitant avec supers bouffes locales, tu m’connais.

1. Le Cavalier Gaillard de Brive-la-Gaillarde: 14 licences A, 49 licences B. Ils ont d’excellentes méthodes d’apprentissage.
2. Cahors Échecs (21  A, 3 B). Je zappe Toulouse, c’est trop gros trop fort. Et puis je suis sûr qu’ils m’auraient invité dans d’interminables banquets.
3. Échiquier luchonnais à Bagnères de Luchon (7 A, 9 B), si possible pendant une étape du Tour de France cycliste. Si j’ai mal à la tête ou le rhume des foins, j’enchaîne avec une cure thermale.

Faut quand même que je me rattrape.

Pourquoi ?
Eh bien, depuis que je suis président, je gagne tout le temps. Des points Miles, des bonus SNCF, des nouveaux amis sur Facebook. Alors le p’tit club, c’est vrai que je m’en fous depuis que j’ai été élu, mais il  faut comprendre, moi aussi je souffre : toutes ces mains à serrer les fins de semaine un peu partout en Europe avec des VIP, c’est dur !


Que penses-tu de l’émulation du trio Vachier-Lagrave (MVL), Bacrot et Fressinet?
Ils sont exemplaires et pensent déjà à leur reconversion. C
est comme ça que la FFE supporte lélite. On m’a dit que MVL allait entamer un stage de fou-rire thérapie pour performer à la remise des prix et lors des entretiens pour se faire embaucher plus tard à La Défense. Lui, un joueur d’attaque, tu imagines ?
Bacrot suit des cours intensifs d’anglais et d’amabilité devant la caméra. Il veut copier mon pote Fontaine, mais sans le côté Nelson Monfort. Un des ses secondants m’a dit qu’il s’entraînait tous les jours quand il ne se rase pas.

Quant à Fressinet, il a le business dans la peau. Suite à ses défaites répétitives contre Bacrot où il se fait « cagouler » à chaque fois, il va ouvrir des magasins de cagoule. Il a prospecté et il paraît que ça va revenir à la mode dans les pays de l’Est. Il sera coach : comment porter la cagoule discrètement ou de manière ostentatoire, comment l’éviter, comment développer la cagoule dans un club, ce gars fourmille d’idées, il m’a bluffé ! Tu vois, en France, on a personne dans le top 10 mondial, mais on a des idées !

Merci Guide suprême pour cet entretien vérité presque imaginaire et à un de ces quatre autour d’un verre de champagne à pas cher.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu