Avertir le modérateur

Carvallo

  • FFE : 12 commissions créées en 22 h ttc

    La FFE a créé 12 commissions comprenant 92 bénévoles dont des membres du comité directeur. Tout ce beau monde s’est réuni le week-end du 15 et 16 juin au siège de la fédé, à Élancourt (Yvelines) en présence du nouveau président Diego Salazar.

    Le tout a duré plus de 22 h repas et réunions annexes compris. Les rescapés non forfaitistes du précédent CD
    et qui ont joué le jeu de la démocratie étaient MM. Carvallo, Escafre, Fressinet et Mensch.

    Les plus aguerris à ces débats records (paraît-il) ont fait la pause « canard » : une promenade-détente indispensable à proximité du plan d’eau sis à la Commanderie des Templiers. Redonnons la parole aux « comités Théodule » ?

    Voir les nombreuses et importantes décisions sur cette page.

    • FFE_canards.jpgLes échecs chez Starbucks Coffe?
    • Nakamura reconnu par une serveuse dans un restaurant moscovite!
    • Cht de France de Nancy: hébergements Crous, dépêchez-vous!
    • Quand Salazar ira-t-il en Corse?


    Et encore plus à lire en mode zapping (sans s’enregistrer) sur le compte twitter d’Echecs 64

  • Battesti se retire, analyse de la courte victoire de Salazar

    Battu par Diego Salazar car devancé de 17 voix dans un vote des clubs français, Léo Battesti a choisi de se retirer et ne pas être présent au comité directeur comprenant 28 membres. Johanna Pomian et Jérôme Maufras ont adopté cette même position de démissionnaire. Leurs confessions sont à lire sur le site de campagne de Léo Battesti, « Un sport pour tous ».

    Un sport pour tous ou un sport pour « nous » ?
    Les valeurs du sport, la correction, tout ce que l’on apprend aux jeunes comme serrer la main de son adversaire, toute cette logorrhée maintes fois publiée sur le site fédéral a volé en éclats en quelques minutes.

    Léo n’a pas donné l’exemple : Je gagne, tout va bien. Je perds, je balance les pièces et mets le monde des 64 cases en pièces (détachées ?).


    Récit des derniers instants du vote du dimanche 31 mars et analyse, cliquer ligne suivante.

    Revivre la journée du 30 mars et l’AG élective du 31 mars minute par minute sur le compte twitter d’Echecs64

    Lire la suite

  • Vachier-Lagrave champion de France de blitz

    C’était annoncé à cor et à cri. Les Internationaux de blitz de Paris allaient compter pour le classement FIDE et couronneraient le champion de France blitz dans ce tournoi de 13 rondes à la cadence à 5 min + 2 s.

    La Halle Carpentier, en plein quartier chinois de Paris, fêtait non pas son Nouvel An chinois, mais son nouveau tournoi international de blitz !

    vachier-lagraveInscrit depuis plusieurs jours, Maxime Vachier-Lagrave, champion d’Europe en titre de la spécialité était la star qui a sûrement motivé la venue de quelques dizaines d’amateurs venus admirer le 1er Français et 30e mondial.
    Étienne Bacrot, n °3 (44e mondial) s’était fait inscrire en méga zeit la veille à quelques minutes de la clôture par le GMI Jean-Pierre Leroux via Ticketlib. Il venait de gagner un open en Allemagne et comptait ramasser quelques billets en passant avant de repartir chez lui dans le Sud.

    Ne manquait que le chouchou de la Fédé, Fressinet (n° 2 français, 40e mondial). Il jouait le tournoi de parties rapides Aeroflot à Moscou (5,5 sur 9). Et puis ce dimanche, sa compagne Almira Skripchenko fêtait son 37e anniversaire.

    Le tournoi fut un joli succès : 13 rondes pour les 430 participants répartis dans 3 tournois. Dans le tournoi «des As», on comptait 13 GMI, 1 GMI féminine et 6 MI sur 122 participants. Le président de la FFE Henri Carvallo y participait. La fédé avait ajouté au pot plus de 1000 € au premier prix de 1500 € qui allait se jouer entre Maxime Vachier-Lagrave et Étienne Bacrot.

    Impressions, photos légendées de l’album Picasa d’Echecs 64 et vidéo de la fin de partie Bacrot-Vachier-Lagrave (0-1), cliquer sur "lire la suite".

    Résultats, grille américaine, vidéos et photos sur le site de la Ligue dans la page spéciale.

    Lire la suite

  • Bacrot vainqueur à Ajaccio

    Après avoir sorti Vachier-Lagrave (en 19 coups) en demi-finale sur 2 parties, Étienne Bacrot a battu 2 à 0 en finale d’un tournoi de parties rapides ‘chouchou’ présidentiel : le souriant, l’aimable, mais impitoyable sur l’échiquier Laurent Fressinet. Presque ‘son client’ en parties rapides. Voilà comment s’est terminé, à Ajaccio, un festival de parties rapides. Un tournoi de blitz festif (dominé par Vachier-Lagrave avec 9 sur 9) et la dernière épreuve du Grand Prix FFE avaient débuté quelques jours plus tôt à Bastia.

    Pour se qualifier en quarts de finale, il fallait figurer dans les six premiers de l’open de parties rapides de Bastia auxquels on ajoutait deux invités de marque : Short et Fressinet. Comme Short faisait partie des 6 premiers, le 7e du classement, l’espoir corse Massoni, a été repêché.

    Bon j'avais pas tout compris vu les explications minimalistes du site FFE et le désintérêt général des Grand Prix, sauf pour les pros. Voici le bref courriel communiqué le 1/11 par le MI Ch. Philippe :
    Salut christophe, une petite correction sur ton article corse... C’est l'occasion de te passer le bonjour ;) En fait l'open corsica master permettait aux 8 premiers de rejoindre les 8 gms qualifiés après les 4 Grand Prix Port-Marly, Nancy, Aix-les-Bains et Villandry et donc de disputer des huitièmes, quarts, demis et finale remportée par 'Bac'. Mais le bateau d'Istra n'a pas pu partir cause tempête, le 9e de l'open a été repéché... moi ;) Tu peux lire les détails sur mon site... A+ Christophe"

    Le MI français Battaglini a mis tout le monde d’accord : il est arrivé seul en tête avec 8 sur 9. Le tournoi était fort bien doté : 60 000 € de prix pour 149 joueurs dont :

    • 108 licenciés en Corse (dont Léo Battesti lui-même, 61e) et 2 forfaitistes locaux.
    • 6 GMI, 6 MI, 5 maîtres FIDE (dont l’insulaire Massoni) et une maître internationale féminine venus pour les prix.
    • 13 Continentaux ont fait le déplacement ! Et encore, parmi les 13, on compte le président fédéral actuel (24e), un arbitre et un membre du Comité directeur et ses deux enfants, tous proches du candidat Léo Battesti.

    Une annonce rapide pour des classements rapides
    Lu en Une du site fédéral à propos du tournoi de Bastia : « 4 joueurs à plus de 2700 Elo en demi-finale, c’est une denrée très rare. Mais il est vrai que les échecs laissent peu de place au hasard. »

    2700 Elo en parties longues, oui. 2700 en parties rapides, non. Pas de place au hasard. Sur les quatre joueurs en question – Bacrot, Fressinet, Short et Vachier-Lagrave –, seul l’Anglais possède un Elo de parties rapides de 2702.
    Le télégraphiste fédéral est condamné à un voyage AR (sous surveillance arbitrale) Paris-siège de la FFE… par les transports en commun.

    Finale à Aiacciu : se prononce comme cela s’éternue
    Tous les titres du site de la Ligue d’échecs de Corse sont en corse. Les contenus sont en français sauf la tévé. Même la Ligue de football corse n’a pas osé. Cette façon d’imposer la langue corse jusque dans un communiqué officiel a même fait sourire ‘Euh-Euh’, le site Internet d’Europe Échecs. Pour une fois, il n’a pas hésité à faire de l’humour : Dans le communiqué publié par Léo Battesti-organisateur, sur ce site, EE rectifie par une ‘Note De La Rédaction mdr’ en traduisant pour nous, pauvres pommes : « (…) de Bastia et Aiacciu [NDLR : Ajaccio en français]. ».

    Comment dire Corsican Circuit en corse ?
    Titres en corse, Ajaccio en corse sur le site fédéral : beaucoup de dirigeants de clubs sont choqués. Et silencieux jusqu’au moment… du vote. Mais la pointe, c’est de nommer le super tournoi de parties rapides… en anglais. ‘Corsican Circuit’. Une fronde par rapport à cette langue continentale que l’on appelle le français ? Ou simplement une manière de remercier les 26 joueurs étrangers sur 149, titrés compris, qui ont participé au tournoi ?

    Le site fédéral en main et au pied
    Quand Léo Battesti l’organisateur organise, comment communique-t-il sur le tournoi ? Il demande au président de la ligue corse, Battesti, L. ? Non. Au vice-président fédéral L. Battesti ? Non. Au responsable de la communication à la FFE, Battesti, Léo ? Ouuuiii ! Conclusion : pas de site dédié au tournoi et le site de la ligue de Corse renvoyait gentiment sur… le site fédéral pour les résultats, le direct et tutti quanti histoire sûrement de gonfler les statistiques ! Pendant ce temps-là, l’autre tournoi majeur – Le Cap d’Agde –, avait son site depuis belle lurette.

    Les simultanées de maîtres : parfaite « empreinte »

    S’il y a une chose dont les jeunes (et les adultes) se souviennent toute leur vie, c’est quand ils ont joué contre un grand maître en simultanée. C’est formateur et pour les plus doués, ils sont aussi repérés voire encouragés. C’est ainsi que Vachier-Lagrave, Van Wely et Youssoupov ont affronté des joueurs dans la matinée de la cérémonie d’ouverture, le 27 octobre. Ce genre d’initiative était la routine en URSS. Ce devrait systématique le cas dans les tournois à haut niveau et les manifestations de prestige.

    Gens Una Listus
    Dans quel « sport » voit-on un président en exercice et l’organisateur jouer un tournoi avec des prix conséquents ? Le président Carvallo a un niveau tout à fait raisonnable ; à chacune de ses victoires, ses adversaires voient les chances d’accrocher un prix par catégorie s’envoler. Dans une moindre mesure et parce qu’il est moins fort, cette remarque vaut aussi pour Léo Battesti.

    Short a sorti un Gromovs
    Short est un GMI poli qui a perdu son accent de jeunesse pour parler un peu ‘upper class’. Mais à Bastia, le naturel est revenu au galop… ou presque. Il a sorti un ‘Gromovs’. A savoir, il a battu Sergueï Gromovs (2169 Elo). Et bien sûr en jouant 16.Fxf7+ suivi d’une boucherie avec deux pions de plus (1-0, 31e).

    Élections : ne pas perdre la main
    A peine terminé son tournoi, 'Léorateur' se rend au Cap d’Agde pour présenter ses idées de candidat à la présidence. Réunion prévue le 2 novembre. Son concurrent Diego Salazar occupe déjà le terrain pour une réunion le 1er novembre.
    Léorateur part avec un avantage dans ce débat décalé : l’apéro est offert. A noter que l’organisateur du Cap d’Agde, Pascal Lazarre, fait partie de son 'comité de soutien' (3 membres connus à ce jour).
    Nom de quelques-uns de leurs soutiens sur les affiches ci-dessous.

    battesti,salazar,bacrot,vachier-lagrave,fressinet,short

    battesti,salazar,bacrot,vachier-lagrave,fressinet,short

  • Pas de candidature de Léo Battesti possible… selon les règlements !

    Léorateur1.JPGC’est dans les statuts de la fédé, écrit noir sur blanc. En l’état, Léo Battesti ne pourrait légalement se présenter à la présidence de la FFE à cause des activités d’une société dont il est le gérant et qui facture plus de 60 000 euros de services par an à la FFE, soit plus de deux fois les prix du National.

    Incroyable, mais c’est écrit noir sur blanc au chapitre « Incompatibilités » des Statuts de la fédé. Récit de cette découverte hasardeuse due aux fortes chaleurs, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu