Avertir le modérateur

Barsky

  • Mémorial Alekhine : 3 minutes au journal télévisé russe de 21h

    Passionné averti, si tu veux suivre la ronde 3 du Mémorial Alekhine, va voir ton site préféré. Sache que Guelfand a bullé le leader Adams. C’est propre, c’est positionnel, c’est russe. Toutes les autres parties se sont achevées par le partage du point. Trois joueurs sont à « +1 » : Vachier-Lagrave, Adams et Guelfand.

    Le héros du jour est sans contestation possible Maxime Vachier-Lagrave. Il sort une grande partie contre Kramnik. Il ne s’est pas laissé avoir par le style de boa du grand Russe. Très vite, ça a pétaradé dans tous les sens ; Maxime a voulu rendre dingue le GPS milieu de jeu positionnel-transposition en finale de celui qui comprend peut-être le mieux les échecs parmi les dix participants.

    La finalR3_Kramnik_MVL_analyse01.jpge de tours est passionnante et la nulle est obtenue après un dur combat. Le défi était difficile car les deux hommes se connaissent bien et pour contourner Kramnik avec les noirs, il faut se lever de bonne heure. Ce qu’a dû faire MVL tout en anticipant sur le résultat du match de football Bayern-Barcelone abondamment commenté sur son compte twitter. Comme une délivrance.

    Après la partie, Maxime Vachier-Lagrave a analysé de concert avec Kramnik, a répondu de bonne grâce aux diverses sollications de la presse puis est resté longtemps avec la fine équipe d’Europe Échecs au complet en commentant vaguement la finale Cavalier + pions contre Tour et pion entre Guelfand et Adams. Mais pour lui, la messe était dite et pour Madame Fontaine, plus connue des listes FIDE comme la GMI Lahno, elle s’amusait beaucoup à analyser la position à l’aveugle.

    L’autre événement du jour, ce sont trois petites minutes.
    La routine en Russie, un OVNI médiatique pour la France. Trois minutes consacrées au Mémorial Alekhine. Rubrique ‘sport’. Case ? « Plus forts grands maîtres de la planète qui s’affrontent à Paris ».

    Où ? Sur la première chaîne de télévision russe ORT. Quand ? Le mardi 23/4 au grand journal de 21 h, Vremia (équivalent de notre 20 h).


    Une journaliste interroge brièvement Anand, filme la première ronde. Le co-sponsor Timtchenko et Karpov donnent leur avis. Ce dernier se souvient de l’importance de la victoire de son premier Mémorial Alekhine. Kramnik explique qu’il connaît pratiquement toutes les parties d’Alekhine car cela faisait partie de son éducation « échiquéenne ».





    Les têtes françaises dans le filet de la caméra russe

    Des millions de téléspectateurs russophones intéressés ou pas par le jeu d’échecs ont écouté d’une oreille distraite ou passionnée ces trois minutes. Paris était au programme et cela méritait un soulèvement de paupière. Paris est toujours une fête.

    Kramnik, Karpov sont des noms et des visages connus en Russie. Blitzés en 3 min avec une réalisation et une lumière impeccables contre zéro minute sur une chaîne majeure au pays de Descartes, au pays de la logique, au pays qui investit pourtant des milliers d’euros d’argent public via des associations dans des cours optionnels à l’école.


    Mais rions un peu. En Russie, des millions d’yeux ont vu champions et échiquiers. Les Français ? Ils sont passés malgré eux à la tévé russe, pris dans le champ de la caméra baladeuse. Echecs64 a relevé le nom de ces prises dans les filets de la caméra. Saurez-vous les reconnaître toutes en 3 minutes ?

    La liste (club ou fonction entre parenthèses)

    Gérard Demuydt (magazine Europe Échecs)
    Maria Leconte (GMI féminin, Metz)
    Anda Safranska (GMI féminin, Villepinte)
    Bertrand Guyard (Drancy)
    Kirsan Ilioumjinov (président de la FIDE)
    Gilbert Grimberg (Paris, BNP-Parisbas)
    Joël Lautier (GMI à la retraite)
    Gilles Miralles
    (le GMI champion de France est venu avec huit jeunes, Monaco)
    Genna Sosonko (GMI, magazine néerlandais en anglais New in Chess)
    Anatoly Vaïsser (GMI, champion de France et du monde senior, Strasbourg)
    Vladimir Barsky (journaliste, entraîneur et auteur moscovite).

    La pointe ? Une Russe m’a alerté de l’existence de ce reportage… et m’a repéré dans dans le champ, loin derrière un Very Important People.

    Le surcontre ? J’ai dû me le repasser trois fois avant de me trouver ! Comme les gosses qui cherchent la petite souris cachée dans chaque page d’une B.D.

    Suivre tous les jours le tournoi avec quelques gazouillis en direct sur le compte twitter d'Echecs64 (inutile d'avoir un compte, on peut zapper comme sur un blog)

  • Mémorial Alekhine-Paris : super luxe made in Russia

    2013_Paris_Mémorial_Alekhine.jpg5 rondes à Paris, 4 rondes à Saint Pétersbourg. Le Mémorial Alekhine est 100% porté par deux sponsors russes, M. Filatov (qui a financé la réfection de la tombe d'Alekhine à Paris suite à la tempête de 1999) et un associé en affaires de Karpov, M. Timtchenko lequel a expliqué qu’il était également parrain de tournois de hockeys en Russie.

    Ce tournoi « des musées » ne se déroule pas au Louvre ni dans l’une de ses salles, mais dans une tente de luxe sortie de nulle part dans le Jardin des Tuileries. L’organisation à la française ? Non, plutôt une efficacité à la russe avec une débauche de moyens. Dommage qu’un tel aréopage de talents n’ait pu jouer et montrer son art dans une vraie salle de musée…

    En attendant, Echecs64 a gratté une invitation à la cérémonie d’ouverture à 80% russe, opulente et jamais vue pour un tournoi d’échecs.

    C’est le plus fort tournoi jamais joué à Paris, même s’il ne s’agit que d’une moitié de tournoi avec les champions du monde Anand et Kramnik, Aronian, Guelfand, le Pétersbourgeois Svidler, Ding Liren et les Français Vachier-Lagrave et Fressinet.

    Sauf erreur, l’appariement de la première ronde du dimanche 21/4 à 14h est le suivant :
    Kramnik-Vitiougov
    Ding Liren-Aronian
    Svidler-Guelfand
    Anand-Adams
    Vachier-Lagrave–Fressinet.

    Mini live tweet de la cérémonie sur Echecs64

     Site officiel ici

     Précisions sur la cadence etc. sur le site d’Europe Echecs

    Pourquoi on a tronqué la bio du « héros » Alekhine, compte rendu de la cérémonie d’ouverture et de la conférence de presse, cliquer ligne suivante.

    Répétez après moi : pas « alé-kine », mais « a’lio-khin »

    Lire la suite

  • Noyeux Joël et bonnes années!

    Le Père Joël est arrivé en retard...
    ... aussi vous en aurez deux pour le prix d’un. Histoire de surfer sur de bons souvenirs, célébrons deux Joël: Benjamin qui, contrairement à son nom, est l’aîné des deux. Le GMI américain aura marqué la fin des années 1990 par sa collaboration en matière grise avec Deeper Blue avec pour objectif (réussi) de battre de Kasparov en match.

    Le second est notre Joël (Lautier) national, semi-retraité de la compétition expatrié pour raison professionnelle extra-échiquéenne dans la mère patrie des échecs: la Russie. Son palmarès mériterait un numéro spécial, mais avant qu’un livre potable ne sorte sur ses exploits, voici quelques bons (et trop courts) souvenirs: cliquez sur les liens et abracadabra, une fenêtre s’ouvre et vous rejouez la partie.

    Lautier se fait placer une super arnaque de pat par Apicella

    Joël B. perd contre Joël L. à Paris, à l’open du cht de Paris, en 1989.

    Joël L. gagne avec les noirs (Linares 1994) contre Kasparov avec sacrifice de pièce !
    Kasparov a même exagéré et a tardé à abandonner!

    8c46f2923abd7cd2385c5e6f2cfe94ab.jpg

    Joël L. gagne avec les noirs (Amsterdam 1995), mais cette fois, c’est Garri qui sacrifie.
    Pas glop, Kasparov se prend encore sa bulle !


    Alekhine parle, Capablanca sexy?
    Dans notre société surmédiatisée, j’aime quand un acteur se contente de jouer ou un sportif se contente d’enchaîner les exploits, sans passer par la case micro du style « ambiance formidable sur le plateau » ou « esprit de groupe qui nous a fait gagner ». Mais révisons nos batteries. Quand on entend la voix d’Alekhine, le mythe du génie prend la forme d’un être de chair et de sang.

    Alekhine n’est plus ce surhomme parlant x langues, mais un Russe blanc avec une voix fluette, «à la Karpov», qui devise, pendant quelques minutes, en anglais sur les ondes de la BBC en 1938.
    Son accent russe roule les « r ». Autres archives radiophoniques alekhinesques bienvenues.

    Comme il était de coutume dans ces années-là à la radio, Alekhine lit son texte et cela s’entend. Ses réponses ne sont pas spontanées mais préparées à l’avance en fonction des questions préalablement données: exactement comme à l'Assemblée nationale française de nos jours, lors des questions au gouvernement du mercredi pour le cirque de la tévé! Écoutez Alekhine, c’est un régal !

    Qui a dit que Capablanca n’était pas un séducteur? Les images sont en noir et blanc, mais ses yeux de braise ont dû faire chavirer nombre de dames et ont dû impressionner tant d’adversaires. À part ça, j’ai craqué sur son feutre. Un film court mais muet du génie cubain.

    Actualités russes

    - Suivez les commentaires en direct sur chesspro.ru du secondant de Morozevitch, Vladimir Barsky. Un régal! Pour ceux qui n’entendent pas le russe parfaitement, il y a une astuce: faites un copier/coller des commentaires et reportez-les sur un site de traduction automatique et avec le jargon échiquéen, on s’en sort! Bon OK, il faut être en vacances ou faire cela de temps en temps de son bureau. Bonne chance.

    - Kortchnoï prépare un livre sur la Sicilienne Rauzer. Il a même fait le déplacement à Moscou pour relire les épreuves et terminer les détails techniques. Voir sa longue et passionnante interview par le même Barsky où Kortchnoï, dans son style inimitable, déclare que Kramnik est le champion du monde « de la paix » (photo: chesspro.ru)

    78e465643d0d4e89429a7fd9a3fbb7ed.jpg
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu