Avertir le modérateur

Andruet

  • Faites entrer l’accusé : après coup

    L’émission Faites entrer l’accusé (FELA) consacrée à l’assassinat de Gilles Andruet a été diffusée le samedi 11 octobre 2014 sur France 2. Elle reste en replay sur le site de la chaîne jusqu’au 18/10 environ.

    Ce documentaire est l’un des plus complets consacrés à l’affaire. Sur le format, il avait un avantage de départ – 110 min contre 52 aux formats doc classiques – et sur la temporalité aussi puisque France 2 a chargé la société 17 Juin Media, pourvoyeuse de tous les FELA, de se pencher sur l’affaire suite à l’acquittement prononcé en faveur de Sacha Rhoul, le dernier mis en cause et extradé du Maroc bien que marocain.

    Selon la loi, un maximum de 7 voix sur 12 (9 jurés et 3 juges) ont opté pour sa culpabilité. 7 voix coupables ou moins = acquittement. Une huitième voix et la condamnation tombait. Le détail des votes des jurés n’est jamais rendu public.

    Pour tous ceux qui n’ont pas connu ce champion fantasque, l’enquête montre bien toutes les facettes et les fractures d’un personnage attachant et complexe, provocateur-né qui ne laissait personne indifférent. Ceci est renforcé par les interventions émouvantes et motivées de Jean-Claude, le père de Gilles.

    Ce champion de rallye automobile des années 1970 n’a jamais cessé de tracer sa route judiciaire malgré les bâtons dans les essieux qu’on a pu lui mettre tout au long de l’instruction.

    Le piège de ce documentaire pour tous ceux qui ont connu Andruet est de ne pas regarder ces 110 min comme un « dossier » avec la signature télévisuelle et scénarisée de FELA qui nous emmène dans un « faits divers » comme on irait dans un film noir.

    Oui, il faut se représenter que Gilles Andruet a été massacré avec préméditation (il a été drogué) pour 300 000 francs (moins de 50 000 €). Il est mort sous de multiples coups. Les photos de l’instruction sont insoutenables, non diffusées. Et il a été lâchement jeté même pas comme une bête en pleine nuit, déjà mort, dans un endroit introuvable, une petite rivière de l’Essonne.

    Si le fils Liany a embourbé la presque totalité de l'argent du compte-joint (et accepté sa condamnation de recel),  les assassins (‘les’ car il a bien fallu transporter le corps et bouger sa voiture) restent juridiquement dans les limbes. Comme l’indiqua l’avocat général, l’affaire tourne ‘autour’ de Sacha Rhoul mais par ‘sur’. Ce que n’a pas dit FELA, c’est la durée de la plaidoirie de cet avocat général : 17 min dont une bonne partie consacrée à retracer sa propre carrière.

    Le doc ne fait intervenir qu’un seul proche de Gilles dans les dernières années de sa vie. Il raconte comme si on y était la fascination des spectateurs quand Andruet brillait aux tables de blackjack. Tinny sa copine de casino, Bernard, qui l’hébergea en partie dans les dernières semaines, sont absents.

    Acquitté en appel, Joseph Liany est représenté par son avocat Me Forster dans ce doc. Chez lui, on retrouva le jeu de backgammon et un livre prêté quelques jours auparavant à Gilles Andruet. Me Forster lance une hypothèse crédible sur les circonstances de l’assassinat sauf que Gilles Andruet a été drogué et donc la préméditation était bien là.

    Me Garbarini, second avocat du père de Gilles (procès en appel de Joseph Liany) lance une grosse pointe sur le palais Rhoul de Marrakech tenu par Sacha Rhoul grâce à l’argent de maman, sœur de Joseph : certes des vedettes comme Anelka s’y marient, des défilés de mode s’y déroulent, des séries télé y sont tournées et notre Johnny Hallyday national y a séjourné. Mais Me Garbarini lâche en passant que « des avocats généraux y passent aussi leurs vacances ». Pour des vedettes de la radio, on le savait, mais là, c’est une nouveauté balancée en quelques phrases.

    C’est à ce genre de « détail » que l’on mesure les petits et grands secrets avérés ou pas qui ont fait sortir les accusés un à un du dossier. Pour quoi au final ? 2 acquittements, 1 condamnation pour recel, 1 suicide, 0 coupable et 0 réponse pour Jean-Claude Andruet.

  • Gilles Andruet: 'Echecs et mort' sur France 2 le 11/10 à 14h50

    L’émission de France "Faites entrer l’accusé", consacrée aux affaires criminelles change de "case" (jargon télévisuel) et s’installe provisoirement pour quelques semaines le samedi après-midi au lieu du dimanche soir, une heure de grande écoute.

    Gilles Andruet, champion de France 1988, maître international et fils de Jean-Claude Andruet, champion de rallye a été sauvagement assassiné le 22 octobre août 1995. Son assassinat reste impuni. A la suite de l’acquittement du dernier mis en cause de la famille Rhoul, 'FLEA' comme le surnomment ses fans, a consacré un numéro à cette affaire complexe.

    Andruet_wiki.jpgTrois accusés, un condamné pour recel, un condamné... mais acquitté en appel et enfin un acquittement du dernier mis en cause qui est venu s’expliquer devant la justice après avoir été extradé du Maroc.

    Et toujours pas de réponse sur le nom du ou des assassins du champion fantasque qui s'était perdu dans le backgammon et le casino. Mais pour les uns et les autres, et notamment le père de Gilles, reste une "intime conviction".

    Faites entrer l’accusé, "Échecs et mort" samedi 11/10/2014 sur France 2 et toute une semaine en replay.


    L’affaire Andruet au cours des années sur Echecs64

    Premier procès, suivi heure par heure devant la Cour d’assises de l’Essonne

  • Sacha Rhoul sur RTL : faites entrer l’acquitté

    L’entretien en exclusivité entre Sacha Rhoul et l’animateur Marc-Olivier Fogiel a eu lieu le 3 février 2014. Il dure 7 min 45 s d’après la mise en ligne sur RTL. Cet entretien n’était pas en direct. Il a été monté. On ne commence à parler de l’affaire qu’à partir de la 4e minute.

    Comme aux assises de l’Essonne, Sacha Rhoul se présente comme le gendre et mari idéal, le père attentionné, le travailleur infatigable et sa parole d’innocent judiciaire est enfin libérée. Il n’est plus le « Chahine » Rhoul, son prénom marocain revendiqué par son avocate avant son extradition contestable.

     « La vérité judiciaire n’est pas la même que la vérité humaine » dit-il comme un professeur de droit à Marc-Olivier Fogiel qui manifestement connaît bien Sacha Rhoul.

     « J’ai beaucoup de peine pour ce monsieur [Andruet père], mais on ne répare pas une injustice avec une injustice […] il m’a toujours été interdit de m’en approcher. Cet homme a droit à la vérité, il a pu imaginer que cela vienne de moi, mais […] pour ceux qui ont vécu ce procès pendant quatre jours, tout était très clair […] ce procès m’a appris beaucoup de choses qu’on ignorait avant et j’espère que cela aura servi à éclairer ce monsieur, ce papa dans la recherche de la vérité. »

    MOF : Après ce procès, vous avez compris qui a tué Gilles Andruet ?

    SR : Je crois que ce n’est pas à moi de vous répondre, mais oui j’ai une conviction après ce procès que je n’avais pas avant ce procès.

    Et puis l’animateur FOG se lâche et TUTOIE Sacha Rhoul lequel termine l’entretien par un « Merci Marc-Olivier ». Fogiel aurait-il passé du (bon) temps dans le palace Rhoul de Marrakech comme Anelka et tant d’autres ? En tout cas la première radio de France a donné la parole au second acquitté dans cette affaire.


    ****

    DEUX POINTS DE VUE DIFFÉRENTS SUR CET ACQUITTEMENT

    Triste épilogue judiciaire dix neuf ans après l’assassinat du “Mozart des échecs” de Jacques-Marie Bourget, est à lire sur Mondafrique.com. L'article revient sur la stratégie de défense de Me Dupond-Moretti, qui a partiellement utilisé la déstabilisation et des noms d’oiseau que la présidente a toujours écouté sans sanctionner.
    Il ne loupe pas la performance très rare de 20 min montre en main (dont 10 consacrées à sa propre carrière !) de l’avocat général qui a demandé l’acquittement. L’article donne aussi beaucoup de détails croustillants et inédits sur l’entourage de Sacha Rhoul au moment des faits. Cet autre Sacha Rhoul d’il y a 18 ans.

    Si Sacha Rhoul verse encore une larme est publié dans La Voix du Nord sous la plume d’Éric Dussart. Sacha Rhoul vit à Dunkerque d’où est originaire sa femme. L’article conclut que Rhoul a à transmettre « l’élégance des gens qui ont de l’éducation ».

    "Quand on a assisté aux quatre jours du procès" et vu la faune qui entourait le jeune Sacha Rhoul dans l’établissement qu’il dirigeait en 1995, on ne peut que lui souhaiter qu’il écarte sa famille et ses enfants du monde interlope qui fréquentait cet endroit si souvent cité dans le procès et central pour les emplois du temps des uns et des autres avant l'assassinat de Gilles Andruet.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu