La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

07 mai 2013

La championne du monde ne gagne pas la finale fou + cavalier

2013_Ushenina_GeneveGP.JPGCe devait être élémentaire mon cher Watson. Au Grand Prix féminin de Genève parrainé par la Fondation Neva (Mme Timtchenko, femme du cosponsor du Mémorial Alekhine), la championne du monde en titre, l’Ukrainienne Anna Uschenina, a calé.

Cavalier + Fou sans pion est presque une finale qu’on apprenait à l’École des pionniers. Elle n’a pas su la gagner sur l’échiquier. Pire, elle n’a pu vu le plan de gain et a tourné en rond. Résultat : nulle contre Olga Gyria.

C’est blâmable, mais c’est ainsi. Elle pourra se connecter au livre en ligne du MI français Alain Villeneuve ou vérifier la méthode en W dans n’importe quel livre en russe, en ukrainien ou en javanais traitant de la chose.

F_C.JPEGOu voir aussi sur Wikipedia en anglais, ou suivre la vidéo en anglais qui fait fi de la théorie et montre une méthode pratique où le cavalier reste collé au roi pour repousser le roi nu dans l’angle de la couleur du fou.

A la décharge de Mlle Uschenina, Morozevitch n’a jamais pu gagner la finale D contre T à Pampelune, en 2006.

L’histoire est racontée sur ce blog (avec concours de crêpes à l’appui). Kasparov et Karpov avaient calé de même, il est vrai contre une défense parfaite de la machine à l’époque où ChessBase avait lancé un petit programme sur le sujet. Miam !

17 janvier 2013

Naiditsch : la croix et une bannière

L’Allemand Naiditsch fait partie de ces joueurs de la Bundesliga qui cartonnent. Pour son équipe de Baden Baden, il n’a concédé qu’une nulle (au 3e ou 4e échiquier) sur 6 parties. Ses coéquipiers sont Bacrot, Chirov, Vallejo, Nielsen, Nisipeanu, Gustafsson et Schlosser en (second) buteur au 8e et dernier échiquier.

Au tournoi de Wijk aan Zee qui se déroule actuellement, il joue dans le tournoi B avec la ferme intention de terminer seul premier pour décrocher son billet pour le tournoi A.

croix_naiditsch.JPG
Dans cette position (capture écran WhyChess), avec moins d’une minute à la pendule contre 2 au Néerlandais Smeets, Naiditsch achève le travail d’une position rondement menée sur le plan dynamique.

Après 35.Nxd4, deux coups gagnent pour les noirs, mais l’un deux est magnifique.

Réponse, cliquer ligne suivante.

Lire la suite

23 décembre 2012

L’arbre de Noël

Voici ma « madeleine de Noël ». Des coups incroyables et une forme, celle d’un arbre de Noël avec un petit cadeau au pied du sapin, le pion noir a3.

Publiée pour la première fois sur ce blog en 2006, elle fit la joie de beaucoup de solutionnistes amateurs ou très aguerris comme le jeune (et futur grand maître) Manuel Apicella avec qui j’avais partagé cette blague… en 1980.

Arbre_de_Noël2011.JPG

LES NOIRS JOUENT ET AIDENT LES BLANCS A MATER LE ROI NOIR.

 C’est un « MAT AIDÉ ». A noter que la position est abracadabrantesque mais légale : les noirs ont promu leurs 6 pions restants contre 5 fous de case blanche et un cavalier.
Pourquoi cet arbre de Noël est-il un « marronnier » ?
Parce que chaque année, cher internaute, il réapparaît sous tes yeux hagards ! Plus sérieusement, un marronnier est, en jargon journalistique, un sujet qui revient et qui fait vendre.
Comme le salaire des cadres, les suppléments des revues syndicales pour payer moins d’impôts ainsi que tous ceux que l’on peut imaginer en fonction des saisons en position horizontale ou verticale comme le meilleur oreiller ou la meilleure crème solaire.

Comment, tu n’as pas trouvé la solution ? Arrête les chocolats que tu vois à la télévision ou sinon craque et regarde la magie page suivante. Sans oublier de reprendre des chocolats.

P.-S. : Voir aussi la madeleine préférée du MI Daniel Roos.

Lire la suite

23 octobre 2012

Mariage de rêve entre échecs, arts, voyages, problèmes et études

Le site s’intitule simplement ‘Arts et curiosités échiquéennes’. Son auteur n’est pas nommé, mais il s’agit de Jean-Marc Ricci. Depuis une dizaine d’années, il enrichit son site « avec de longues pauses » nous écrit-il. Ces pauses lui servent peut-être à voyager car si vous voulez découvrir un coin de planète magnifique, visitez ses pages avant d’acheter un guide.


Les tableaux où le jeu d’échecs
est présent ? 1493 scans sont en ligne !

jmrw.JPG


Les problèmes ou études ? Recensés par auteur avec leurs photos, ce qui est assez rare. Oui, Korolkov, Gourguénidzé, Kasparian sont des compositeurs  mondialement connus. Ce site nous permet de les voir en photo.

L’appliquette pour rejouer parties et problèmes est simple et efficace. Ce bon boulot a demandé des dizaines et des dizaines d’heures d’abnégation et de passion. Heureusement, M. Ricci peut se détendre en vacances.

Euh pardon, impossible, il trouve encore le temps de nous régaler en ramenant des dizaines de photos pratiquement toutes légendées. La poésie ressort de ses voyages, c’est magnifique. Combien de joueurs d’échecs comme M. Ricci en France ? Autant que des Bacrot, Fressinet ou Vachier-Lagrave dans leur genre, et encore.

Visiter le site, c’est par ici.

Le bonus : lire absolument le livre d’Or. Il est interactif et l’on réalise l’impact qu’a eu le site sur les choix des internautes.

jmrw1.JPG

18 octobre 2012

Spassky réapparaît à la télé russe

Le 2 octobre, Boris Spassky a donné une interview à la télé publique russe, la Première Chaîne. Il a indiqué qu’il y avait une « pomme de discorde » entre sa famille et lui. Et pas seulement pour des raisons médicales où Spassky se serait senti en « résidence familiale surveillée », mais également pour une affaire de répartition de biens.

Il serait prêt à « faire des compromis » et aurait envoyé de Moscou une demande de divorce. Le GMI Vlad Tkatchiev était présent lors de cet entretien. Spassky en a donné un second pour le site de Vlad, ‘Whychess’, où il a répondu à des questions plus… techniques.

 

spassky,losson,kouznetsova,whychess,chessbase,tkachiev

Le reportage de la télé russe montre sa maison à Meudon et interroge à Moscou son avocate française Me Julie Losson. Elle parle parfaitement russe et se montre prudente dans ses réponses, se limitant à dire que Spassky peut parler librement et décider de lui-même.
Mais la réponse est sûrement dans sa spécialité indiquée sur le site du cabinet parisien où elle exerce : le droit patrimonial de la famille et le droit international privé. Le décor est planté.

De son côté, Spassky se montre tel qu’en lui-même dans ses meilleures années sur l’échiquier : combatif. Il ménage au maximum sa famille, car chaque mot pèsera dans ce « conflit familial fort » comme le rapporte la Première chaîne.

Quelques détails

  • Il est clair qu’à la suite de son AVC, le champion ne peut plus marcher sans être aidé. On voit qu’il a été fortement maquillé pour les besoins de l’entretien. Son discours est cohérent et il a l’air d’assumer ses choix.
  • Il prétend avoir un « sponsor » pour l’aider à payer la clinique. Mais qui paie son avocate ? Une femme s’occupe de lui : Valentina Kouznetsova. Elle refuse d’être filmée et est omniprésente.
  • Son regard est dur, très dur. Il n’a plus cette insouciance de se cacher sous une blague pour amuser le public. Elles réapparaissent en passant sans le sourire de malice d’autrefois dans l’entretien qu’il donne à Tkachiev sur WhyChess.

Ce Boris est méconnaissable sur le plan du caractère. En l’état, il ne rentrera pas en France et l’affaire semble prendre une tournure privée. Triste fin de partie sur laquelle il est interrogé par Vlad sur WhyChess en comparaison avec celle de Fischer.

Le résumé (en anglais) sur ChessBase

L’interview (en anglais) sur WhyChess

Le reportage (5 min)avec l’interview du champion sur la Première Chaîne russe

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu