La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

13 février 2015

Coupe de France : Bois-Colombes sorti

Les 1/32e de finale de la Coupe de France ont eu lieu le 8 février 2015. Cette compétition se joue sur 4 échiquiers. Particularité: la hiérarchie Elo ne compte pas et l’une des deux équipes a les blancs au 1 et au 4 (BNNB).

Rentraient en lice les équipes du Top 12. La surprise est l’élimination du tenant du titre, Bois-Colombes. Avec un match nul 2-2 contre Drancy mais une défaite au premier échiquier (Bijaoui-Dionisi 1-0), Drancy passe en 1/16e.


Les parties du match sur le site de Drancy

Étonnant car Bois-Co était favori et avait battu les Drancéens 1-0 l’année dernière avec une équipe plus forte de part et d’autre grâce à une victoire de Dionisi sur… Bijaoui !

Des 64 équipes, celle qui semble afficher les plus grandes ambitions est Strasbourg. Avec 2 GMI (Doettling et Vaïsser), 1 MI (Louis Roos) et un maître FIDE (Heinz), les Strasbourgeois ont sorti Mundolsheim 4-0 et avertissent sans coup férir leurs futurs adversaires.

Résultat des 1/32e et 100 € d’amende pour 4 équipes forfaitistes.

Le tirage au sort du prochain tour prévu le 8 mars sera encore régional. Ensuite, il sera intégral. A propos d’intégral sur la plage des 64 cases, la FFE fait peu de cas de cette compétition de masse, bien antérieure à 1961 contrairement à la liste en ligne sur le site fédéral.

La Coupe de France en stats et dans tous ses états: archives du blog.

12 décembre 2014

Un Indien dans le carnet

Carnet de problèmes d’échecs, janvier 1982
C’est ce qui est inscrit page 2 du calendrier offert par le Crédit agricole de La Brie. Une quarantaine de positions et de problèmes remarquables ont été collectées plus 26 mats en deux coups.

On trouve de tout pour s’amuser dans la déviance des règles du jeu d’échecs des mats, problèmes ou études.
L’écriture est celle d’un étudiant. La solution est inscrite au stylo rouge. Les numéros des coups entourés aussi. 2 ou 3 positions dont une jouée en rapide à Drancy, en 1983. Du Petroff, du Sam Loyd, le fameux Arbre de Noël, la grandiose étude de 1935 de Kasparian.

Mais en tout petit, alors que je cherchai à la reconstituer de tête depuis plusieurs mois (vainement) pour faire phosphorer des jeunes, tilt!
Le problème représentatif du « thème indien » s’est présenté au détour d’une page. Enfin retrouvé pour ze blog !



2_coups_indien.JPG
Les blancs jouent et font mat en 3 coups.


La solution est unique.
SVP, ne pas mettre en marche un « moteur » d’analyse pour le résoudre.

Réfléchissez vous-même.
La solution est logique et magnifique.

Vous séchez ? Cliquez ligne suivante.

 

 

Lire la suite

02 décembre 2014

2e tour de la Coupe de France : rires et délire

Petit exercice de mathématique économique.
Sachant que la Coupe de France est l’une des plus vieilles compétitions de l’Hexagone, comment inciter le maximum d’équipes à participer nonobstant la volatilité du club et une fonction affine pas fine du second degré avec une constante décroissante de son compte en banque ?

Réponse : lire le polar-club-fiction page suivante après avoir épluché le tableau ci-dessous.

Or donc, ce 2e tour de la Coupe de France, 1/128e de finale en langage révolutionnaire, fut joué le 31 frimose de l’an 2014. C’était il y a deux jours autant dire une éternité car à J+2 et alors que 100% des joueurs ont un téléphone intelligent ou un ordinateur abrutissant, une poignée de clubs retardataires n’avaient pas encore saisi les résultats en ligne.

Que nous dit ce tableau muet ? Les grandes régions échiquéennes en désaccord avec la vraie géographie suivent la mécanique des ligues et la densité de population de notre beau pays :

  •   142 clubs se sont lancé dans la danse ;
  •    les clubs de Nationale II entraient directement dans ce 2e tour ;
  •    568 participants (moins quelques forfaitistes d’équipe ou individuels) ont phosphoré dont 2% de femmes ; le jeu d’échecs connaît la paire de fous, mais pas la parité.

Les rares clubs forfaitistes s’exposent, sans excuse valable, à 50 € d’amende et pas de rendez-vous chez le surgé.

Au 3e tour (1/64e de finale), les clubs de Nationale I entrent en piste. La magie de cette Coupe  à élimination directe oblige la FFE ou plutôt son bon samaritain en la personne de Christian Cureau, à retomber fatalement sur une puissance de deux. La boucle est bouclée, 64 cases nous délivrent une racine carrée.

La suite presque imaginaire en riant et en ripaillant ou histoire délirante d'un président de club, cliquer en bas du tableau.

 

Grande
région

Matches
 
(4+ 4 personnes)

Nb joueurs

Nb joueuses

Équipe(s) forfaitiste(s)

Centre

19

149

3

Villepinte

Est

17

132

4

Montrevel, Pontarlier

Sud

14

111

1

Hyères,
Toulon

Ouest

11

86

2

Nord

10

78

2

Bihorel

Totaux

71

556

12

6

Lire la suite

26 novembre 2014

Carlsen champion du monde du YABB

 Or donc le Norvégien Carlsen a conservé son titre de champion du monde en battant Anand 3 victoires à 1 à Sotchi (Russie) à l’issue de la 11e partie le 23 novembre sur un match prévu en 12 parties seulement.

logo.JPG
Le match s’est joué sur les nerfs et Anand, d’ordinaire si impénétrable, s’est heurté à un mur ; non seulement Carlsen est un champion du monde qui commet un minimum d’erreurs – en plus de jouer le coup optimal le plus souvent –, mais c’est un monstre au niveau psychologique.

La preuve ? Sa maîtrise du YABB, l’acronyme anglophone  pour Yet Another Boring Berlin : encore une défense berlinoise ennuyeuse. Carlsen a reconnu en conférence de presse que cette ouverture lui convenait « avec les deux couleurs ».

Dans Der Spiegel (mais aussi dans L’Informateur), Kasparov ne dit pas autre chose en ne parlant qu’en lui, avec lui et pour lui : « Sur une note plus personnelle, il est assez ironique de constater que quatorze ans après que j’ai été critiqué de ne pas vaincre la Défense Berlinoise de Kramnik quand j’ai perdu mon titre à Londres, elle est devenue un standard absolu au plus haut niveau. Les amateurs la trouvent peut-être ennuyeuse. Elle ne débouche sûrement pas sur des finales, mais sur un milieu de jeu complexe sans les dames qui peut s’avérer très aigu comme nous l’avons vu dans la dernière et 11e partie. »

Bien vu 13e champion ! A l’époque, les secondants de Kramnik (Illescas, Bareïev… et le Français Lautier) avaient eu l’idée géniale d’utiliser le « Mur de Berlin » comme arme secrète. Et grâce à elle, le loup Garri fut battu en match, ce que personne n’a réitéré !

Il reste que Carlsen-Anand, pour ce que l’on peut en comprendre, était perché sur les hauteurs de la préparation (on en a vu 1%), du pragmatisme et de la lutte mano a mano sur le pré carré des 64 cases.

yabb.jpgAnand est devenu, après quelques essais infructueux contre Kasparov et Karpov, champion du monde en 2000. Carlsen avait dix ans. Qui détrônera Carlsen ? A-t-il déjà dix ans voire moins ?

En attendant, Carlsen dispensera à la face du monde son attitude 'YABB', même à la table, afin que personne ne le détrône.


Kasparov a aidé Carlsen
Aide gratuite, support inconditionnel pour Carlsen ou fight contre Anand ? Kasparov ne supporte toujours pas la contradiction, comme d’hab.

La clé du match ? Les nerfs... et aussi une "grande aide" de Kasparov et des nerfs "plus fragiles à 45 ans qu
avant pour Anand" selon Carlsen dans un entretien avec Leontxo Garcia dans El País.

Les 11 parties du championnat du monde à télécharger

22 novembre 2014

Aronian et Seirawan jouent au blitz à la parlante !

En prélude du match Nakamura-Aronian à St Louis – 4 parties longues et 16 blitz pour une bourse amicale de 100 000 $ –, le numéro 4 mondial Aronian s’est échauffé en blitz (5 min + 2 s)  la veille au soir de la première partie contre l’un des meilleurs Américains du genre : l’ancien champion du monde… juniors Yasser Seirawan, la Rolls des commentateurs.

Selon le site ChessBase, Seirawan a très vite mené 5-2, mais Aronian est revenu comme une fusée et a gagné 4 parties d’un coup, remportant le match !
Tous deux devisaient comme des amis en commentant les coups et en buvant thé ou boissons gazeuses.
Le répertoire de Seirawan n’a pas varié au fil du temps : Caro-Kann avec les noirs et Anglaise avec les blancs. Le gaucho gaucher Aronian a su passer la surmultipliée et n’a pas laissé l’occasion de sacrifier comme dans la Caro-Kann de la vidéo.


seirawan,aronian,blitz
Jouer à la parlante reste toujours une attraction au sein d’un club.

Question « aronianne » à tout le corps arbitral français : est-il autorisé, en blitz, de jouer un coup avec la main gauche (en appuyant avec cette même main sur la pendule) et le suivant avec la main droite (en appuyant de cette même main) et ainsi de suite pour l’alternance.

A la parlante, ce procédé rend fou les joueurs. Du vécu.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu