Avertir le modérateur

Les miscellanées

  • Yoccoz : un génie mathématique part dans l’infini

    Jean-Christophe Yoccoz est décédé le 3 septembre 2016 d’une longue maladie. Il avait 59 ans. La nouvelle n’a été rendue publique que le 5 septembre par l’Académie des Sciences et a été suivie d’un communiqué de l’Élysée.

    Yoccoz était un génie des maths. C’était aussi un joueur de compétition qui jouait décontracté à 2200 Elo (550e joueur français à ce jour).

    Né en 1957, il remporte l’Olympiade de maths en 1974 et termine major à Normale Sup l’année suivante. La médaille Fields sera obtenue en 1994 et consacrera ses recherches.

    Les quadras et quinquagénaires parisiens connaissaient bien Jean-Christophe Yoccoz.

    A 200 m de Normale Sup, il y avait le café « Chez Max », rue des Feuillantines, où se réunissaient les meilleurs blitzeurs parisiens : Manouck, Fornasari, Benaribi, Jolliez, Lemoine et tant d’autres.

    Sacha Ladisic, devenu prof de maths, témoigne : « Dès qu’il a su qu’il y avait un club dans les parages, il est venu s’inscrire. Il était d’une simplicité et d’une modestie incroyable : il n’avait pas mentionné qu’il était normalien ni qu’il était déjà une vedette dans sa spécialité. En arrivant, il avait déjà un bon niveau et voulait être reconnu comme joueur d’échecs, je crois. Il est d’ailleurs devenu l’un des piliers du club. »

    Vite accepté parmi les blitzeurs, il prolonge les séances jusque tard dans la nuit. Il joua aussi dans les années 1980 le championnat de Paris et les Accession du championnat de France. Fort joueur de l’Accession à l’époque, Ladisic se souvient : « Il a passé une nuit entière à m'aider à préparer une partie contre Goldenberg (variante Sveshnikov) que j'ai gagnée le lendemain en grande partie grâce à son aide. Aldo Haïk l’avait d’ailleurs commentée sa chronique du Figaro.»

    Yoccoz, c’était aussi la décontraction même avec une immense tignasse bouclée, un sourire rêveur en coin, des sandales et une corpulence qui en imposait sur l’échiquier.

    Pour l’ancien champion de France Nicolas Giffard, membre actif de la bande, c’est aussi la tristesse : « J’ai rarement connu quelqu’un d’aussi sympathique, très brillant et très humble en même temps.

    Cela faisait quelques années que je ne l’avais pas vu et j’ignorais qu’il était malade. Dernier souvenir, chez lui en banlieue sud : il avait invité tous les joueurs de l’Échiquier latin [club avec pas mal d’anciens membres de Chez Max] et sa femme brésilienne nous avait fait danser la samba ! »

    Toutes nos condoléances à sa famille (de scientifiques également) et à son autre famille, les chercheurs en mathématiques.

    • VIDÉO : Quatre médaillés Fields présentent leurs travaux à l’Institut Poincaré (1994). J.-C. Yoccoz explique que les mathématiques sont [par rapport à l’accumulation des connaissances] « une pyramide posée sur sa pointe (contrairement à certains aspects de la physique) et qu’en Terminale, le niveau de mathématiques enseigné s’arrête à peu près à 1850. » Il conclut avec la décontraction de celui qui maîtrisait cela très très jeune : « De la fac jusqu’à la maîtrise, cela va jusqu’à la Première Guerre mondiale. »
    • Suivre diverses conférences de Yoccoz (liens YouTube)
  • Coupure de courant entre Bacrot et l’EDF

    Les Olympiades de Bakou ont débuté le 1er septembre 2016 à Bakou (Azerbaïdjan)… sans Étienne Bacrot, absent de l’équipe de France (EDF). Où est-il ? Que fait-il ? Loup y es-tu ? La FFE ferme sa bouche sur son site. En passant, on apprend sur une petite ligne du site ChessBase qu’Étienne est secondant (masqué) de l’équipe d’Azerbaïdjan. Le poste est occupé officiellement par Dreïev.
    Le GMI russe et ex-candidat au titre mondial avait été pulvérisé par Anand à Madras en 1991. Ses propres secondants avaient littéralement gambité son prix dans le minibar de leur chambre d’hôtel proche de l’aéroport, là même où se jouait le match et d’où les avions américains venaient se ravitailler en douce en kérosène en pleine guerre du Golfe (j’y étais:). Mais on s’égare…


    Cela ‘Vachier’ entre la FFE et Bacrot ? Ben non. Étienne a sûrement obtenu le plan à pétrodollars grâce à son pote Naiditsch qui a changé de nationalité FIDE pour la circonstance (ex-Allemagne) et joue… pour l’Azerbaïdjan au 4e échiquier. Bizarre, j’avais vu Étienne sur la vidéo de promo avant les Olympiades, il semble avoir été remplacé-collé-effacé par Vachier-Lagrave qui affirme y aimer « ses coéquipiers et la Bermuda Party » (traditionnellement la grosse fête organisée le jour de repos par l’équipe des Bermudes). Ah. Quelle fracassante déclaration du numéro 1 français…

    Existe-t-il une discipline (les échecs sont administrativement un sport, mais pour le reste, je n’arrive pas à m’y faire) où l’un des 3 meilleurs joueurs QUITTE son équipe et ENTRAÎNE une équipe adverse dans une compétition mondiale par équipes ? Réponse dans le prochain Europe Echecs ? Interdit de rire.

    2016_bakou_ceremonie.jpgSans Bacrot, véritable bloqueur avec les noirs, habitué à graber un point par ci par là à l’échiquier n° 2, la France a le « bloqueur Bermuda-man » Vachier-Lagrave au 1, Mazé « c’était pourtant gagnant » au 2, Édouard « chéri j’ai encore raté le bus » au 3, Fressinet « j’en perdrai qu’une mais ce sera la mauvaise » au 4, Bauer « je promets,  je ne jouerai plus 1…b5 les mecs » et aura un futur communiqué fédéral de losers dans le style « on a fait ce qu’on a pu ». A la décharge de l’EDF, il n’y a plus de petites nations et tout est possible dans cette looonngue compétition de 11 rondes : d’ailleurs la Russie n’a pas crâné face à l’Ukraine et a pris 3-1.

    Et les franzouz ? Match nul contre la Grèce et l’Espagne en ronde 3 et 4. C’est un début. Où s’est passé le stage préparatoire de cette compétition prestigieuse ? Zéro info de la FFE car zéro stage ? Chuuut ou chute ?

    Finalement après tant d’années, les top joueurs font ce qu’ils veulent. National ou pas, EDF ou pas, la FFE ne les aide pas vraiment pourquoi en feraient-ils autant ?
    ‘Bac’ n’a pas la fibre patriotique d’un Joël Lautier. Oui, l’heure du ‘laitier’ comme l’écrit parfois 'la grande presse' dans un splendide lapsus, a passé... C’est un peu comme quand Kasparov jouait un tournoi fermé : tout le monde avait la pression et se devait de donner le meilleur sous peine de se faire balayer.

    L’EDF malgré son travail sérieux, ne donne pas une impression de « gagne » dans son jeu, mais celle d’une bande de potes jamais en retard d’une bonne blague sur twitter ou Facebook. Du moins dans ces 4 premières rondes où le rodage est interdit. Bon, ce n’est pas tout ça, mais Joël Laitier m’appelle sur la 2. Il me dit qu’il ne faut pas en faire tout un fromage. Ah! toujours aussi comique le Jojo. Le champion a sûrement raison. Question indépendance vis-à-vis de la FFE, il a très jeune été champion du monde.

    P.S. : Où sont les femmes ? Mêmes remarques. Sans ses deux meilleurs joueuses, Sebag et Skripchenko, la compét se résume à du tourisme et à une okaz de gagner des points Elo. Donc on s’en fout. Et je me boucherai les oreilles aux prochains discours lénifiants sur le développement des « échecs féminins ».

    • Site officiel en plusieurs langues, mais perso, j’ai de l’effet Larsen sans mauvais jeu de mots)
    • Les parties en direct sur Chessbomb (avec les analyses de l’ordinateur)
    • Vous avez loupé une nouvelle ces 10 dernières années ? Se plonger, se replonger voire se plon-plonger dans les ARCHIVES DU BLOG.
  • Agen: la liste (secrète?) des prix

    Comme chaque année, les prix du championnat de France sont tabous et connus des participants sur place, scotchés sur une vitre... Le site dédié au championnat de France d’Agen pourtant très complet ne l'a pas publié, sauf erreur. Parler d’argent en France, c’est péché surtout dans une fédération longtemps dominée par le corps enseignant.

    Réparons donc cet outrage. Un vilain joueur capitaliste jouant à Agen et voyageant professionnellement du Japon à l’Iran s’est amusé à m’envoyer la liste des prix affichée sur place. Quel insolent !

    Résumé perso20160817_agen_prix.jpg

    21 900 € (National) : en dehors des 4 premiers, tu as raté ta vie de maître à partir de la 5e place. 1600 € pour 9 parties de 4h en moyenne sans compter la préparation. A combien est donc payé un maître d’échecs ?

    14 400 € (National féminin) : 2/3 des prix du National masculin de fait contre des palanquées de points Elo de différence. Pour les commentaires, « j’adouble ».

    2 650 € (Vétérans) : Légèrement mieux doté que l’open A... de toute façon nos vieux maîtres ne défileront pas dans les rues d’Agen et les autres ont au moins une retraite. Personne ne joue pour les prix sauf trois ou quatre, alors…

    6 500 € (Accession) : Ce genre de tournoi qualificatif pour le National ne devrait plus exister. Il devrait être unifié avec le National dans un grand open. Les meilleurs viendraient s’ils le veulent. C’est déjà le cas et cela a toujours été le cas. Au total, cela coûterait moins cher à la Fédé et donnerait sûrement des surprises. Pour rappel, Michael Adams a mouillé sa chemise et joué récemment le championnat de Grande-Bretagne sur ce modèle: il a rincé tout le monde comme un Vachier-Lagrave en forme.

    Open A, B, C, D voir la photo. Ils ont les miettes mais sont contents de venir jouer en short.

    Total des prix: 51 790 €. Quissé ki finance en dehors des inscriptions? Réponse dans un prochain audit, peut-être.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu