La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

10 août 2014

Olympiade de Tromsø : qui fait quoi ?

Olympiade, définition : jeu individuel par équipe de 4 personnes jouant en même temps.

Où est l’équipe ?
Dans la tête des joueurs, leur entente et dans l’ambiance selon les résultats.

Que fait le capitaine ?
Il donne la composition de l’équipe. Même plus besoin de se lever tôt et d’aller à perpét, ils font ça par l’Internet ces feignasses. Avec un code secret bien sûr.

 

tromso_60.JPG

Pourquoi beaucoup de capitaines sont par ailleurs joueurs professionnels ?
Parce que dans les échecs, il n’y a pas d’argent pour la formation ou une direction technique digne de ce nom. Donc des GMI-pas-assez-forts-pour-aller-en-EDF viennent se faire un p’tit billet.
De plus, les forts joueurs ont un ego comme ça. Alors si un type non titré lui dit qu’il joue pas, il le rembarrera en lui disant qu’il ne comprend rien aux compo. Les grands joueurs ne comprennent souvent rien à la grande psychologie non plus.

Que fait le capitaine pour détendre les joueurs ?
Restaurants préférés, jeux de cartes tarifés ou pas, l’ambiance de potes, marches nocturnes/diurnes… Et on prépare qui veut. Car qui peut mijoter des plats échiquéens à Vachier-Lagrave ou Nakamura ? Eux-mêmes sont d’ailleurs souvent leur pire ennemi.

Comment gagne-t-on une Olympiade ?
A un pouillième de points. Il faut perdre peu, ne pas avoir de maillon faible dans l’équipe. Parfois, des équipes ayant fait le semi-sous-marin reviennent en force dans les trois dernières rondes et grattent un podium. Rien ne sert de courir, il faut donc arriver à point.

A quoi sert la Bermuda Party ?
A remplacer Meetic, mais en 3D. C’est une ‘boum’ internationale. Coucheries subséquentes ou pas, tout le monde danse ou essaie. Traditionnellement organisée par les Bermudes (41 classés FIDE) dont le président de la fédération est aussi trésorier et directeur exécutif de la FIDE (ça aide, les Bermudes sont un paradis fiscal) c’est plutôt sympa. Aronian y a jadis boxé pour défendre sa conquête qui est aujourd'hui sa compagne.

A quoi servent les arbitres ?
A voyager. A regarder. A dire ‘tombé’. A dire (rarement) « notez vos coups jeune homme/femme. » A faire signer la feuille de partie. A dégager ceux qui n'ont rien à faire dans l'aire de jeu. A faire des réunions. Le plus éclatant : faire respecter la règle « zéro tolérance » qui consiste au rester au garde-à-vous devant son échiquier avant le lancement de la ronde.

Pas convaincu ? Lire le blog du (presque) protestataire Stéphane Escafre ‘Arbitro voyage’. Vous saurez presque tout de la délégation arbitrale française. Et surtout Arbitro surveille l’équipe de Norvège. Il est donc en direct 5 h par jour à la télévision norvégienne. Une journaliste lui a demandé à quoi il servait. Pfff, ces journalistes...

Enfin, à quoi servent les élections présidentielles à la FIDE ?
A rien pour toi, camarade. Car à la fin, c'est toujours un Russe qui gagne. La fédération russe ne laissera jamais filer la FIDE dans un autre pays. Kasparov va perdre. Kirsan va gagner ce lundi. Et sur une démission, il cèdera à plus ou moins brève échéance la place au riche vice-président Filatov.


Parties et commentaires en direct sur le site officiel

30 juillet 2014

Olympiades : la FFE dit ‘no’ à Nino

Nino Maisuradze, championne de France 2013 grâce à une victoire au départage blitz sur Mathilde Congiu n’est pas sélectionnée en EDF (équipe de France) pour les Olympiades de Tromsø débutant le 1er août.
Le courant n’est apparemment pas passé avec le sélectionneur, le GMI Cornette. Pour info, le champion de France Hicham Hamdouchi n’a pas été pris non plus dans l’équipe masculine, même pas pour couper les citrons.

Tout débute par un chouinage public de Nino elle-même sur sa page Facebook. Le sélectionneur Cornette aurait justifié son choix par un génial et diplomatique « ton niveau est inférieur aux autres ». Bon…

Les « amis » de la toile s’en offusquent. La FFE se réveille et la contacte ou la fait contacter pour demander de bouche fermer. Mais Nino, elle sait pas fermer sa bouche. Alors, la réplique est venue comme un boomerang ce 29 juillet sur le site de ChessBase, qui fait une bonne pub sur ce coup… un vrai coup de comm’ de la championne de France !
Plus prosaïquement, elle viendra défendre son titre sur l’échiquier lors du championnat de France fin août à Nîmes.

Echecs64, toujours en embuscade virtuelle, a réalisé une interview presque imaginaire sur cette non sélection où la seule règle – comme dans d’autres sports collectifs – est dans les mains du seul sélectionneur.

*****

Echecs 64 : Alors, Nino, heureuse de rester sur le banc de touche ?
Nino M. : Je suis FIER du choix de la France par la voix de son sélectionneur. C’est normal, FIER, c’est le nom de mon grand maître de mari. Il est brésilien. Lui, il était fu-rieux. Il m’a dit en portugais, à la brésilienne : c’est la « li-qui-da-sa-on to-tchal ». En fait, il m’a arnaqué, ça veut dire « les soldes ». J’ai failli tomber dans le piège.

Echecs64 : Tu prends toujours tout avec le sourire. Même ton titre l’an passé, où tout juste après avoir accouché, tu as joué tout le tournoi sans perdre de parties longues.
Nino : En fait, ça me fait beaucoup rire, mais je vais me plaindre à François.

Echecs64 : François Ier ?
Nino : Non, tu sais, je suis une globe-trotteuse des tournois. Je vais demander direct à François Hollande. D’ailleurs, je l’ai rencontré à Tbilissi, va voir la photo sur Chessbase.com.
Il m’a à la bonne, mais lui aussi n’était pas content. Le président fédéral l’a écarté pour faire l’équipe de France féminine, tu te rends compte ?

2013_maisuradze_Nancy.JPGEchecs64 : Tu vas suivre les Olympiades ?
Nino : Oui, en direct sur l’Internet. Je veux voir ce que feront les copines sans moi. Je veux, une fois pour toutes, en avoir le « corps net ».

Echecs64 : Finalement, il n’y a pas que sur Facebook que tu veux te faire des « amis ».
Nino : Regarde les entraîneurs, ce sont aussi des joueurs en activité ! Mazé et ‘Corps-net’ vont tous deux participer au National à Nîmes, quelques jours après l’Olympiade. Mazé devra donc se battre contre les 3 joueurs qu’il aura supportés, Bacrot, Fressinet et Édouard.

Echecs64 : Merci Nino pour cette interview presque imaginaire.

***

Dossier complet du bin’s et le point officiel sur Europe Échecs

Les chances de l’EDF à Tromsø
9e au classement sur la ligne de départ avec Sebag, Milliet, Guichard, Collas et Congiu, l’équipe de France devra probablement, sans Skripchenko, se surpasser pour dépasser la 5e place légendaire obtenue à Calvià en 2004.

Un vrai stage d’hommes, zéro stage pour les femmes
Au nom de l’égalité des chances, pas de stage avant les Olympiades pour l’équipe féminine. Les hommes, les vrais, les durs, les tatoués en avaient eu un... risible : il n’y avait que 3 joueurs sur 5 et 2 entraîneurs !

Photo issue de la vidéo de Nancy Echecs 2013.

11 juillet 2014

La FFE vote pour Kaspied

"La Fédération Française des Echecs (F.F.E), par la voix de son comité directeur réuni les 21 et 22 juin 2014, a décidé d'apporter son soutien à la candidature de Garri Kasparov pour l’élection du Président de la Fédération Internationale des Échecs (F.I.D.E) qui se déroulera le 11 août 2014 à Tromsø (Norvège) pendant les Olympiades."

Publié 19 jours après la décision sur le site fédéral.

C’était notre minute : « Redonnons la parole aux clubs. »
Comme disait un ancien patron : "On sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on récupère." - tellement Kasparov est étouffé par la modestie.

17 mai 2014

La Nationale 1 féminine ? Connais pas

La Nationale 1 féminine ? Connais pas.
Vous n’avez pas loupé une miette des loupés techniques du top cheftaine 12 féminin. Vous allez adorer le silence fédéral sur la Nationale 1 féminine, jouée aux mêmes dates. Le gag est le même, la FFE adore le comique de répétition : on joue 2 fois moins de rondes qu’il n’y a d’équipes : 5 rondes pour le Top 12 et 3 rondes pour la N1F dans quatre groupes de 6 équipes. La première de chaque groupe grimpe de bonheur aux rideaux du Top 12F.

Coucou, dans la poule de Tours, il n’y avait que 5 équipes. Du coup, les équipes sont appariées au système Molter dixit le directeur de groupe, un truc qui me rappelle mes débuts, en... 1975 à Lésigny (Seine-et-Marne) sous la houlette de René-Yves Cotting, lequel vit arriver incrédule Manuel Apicella.
Pour accéder à tous ces résultats, pas de lien direct, l’internaute est invité à faire, du site fédéral :
(Rubrique Compétitions): Par Équipes clic,
Interclubs féminins clic,
Nationale I clic, et balade des gens heureux au sein des 4 groupes : Esbarres (prononcer 'ébar', petite village gaulois qui attire tous les joueurs de Dijon), Tours, Nîmes et Clichy montent en Top 12. C’était notre rubrique : le niveau des échecs féminins n’en finit plus de progresser et la FFE n’en parle pas.

Open monstre à Majorque
La petite ville de Llucamajor accueille un open de 185 joueurs avec une brochette de titrés. Agdestein et Granda Zuniga ont fait le déplacement, mais Fedortchouk a débuté avec 6,5 sur 7. Le GMI Thal Abergel est défait d’entrée par un espoir angolais de 47 ans à 1877 Elo, lequel enchaîne avec une nulle contre une joueuse polonaise à 2377.

Thal sera vengé par le deuxième représentant français, Vincent Schmit (2119), un jeune qui monte. Suivent Jean-Roger Louvrier Saint-Mary (2033) et Joël Léost (1445) partis bronzer. Les parties débutent à 20 h 30 !

Liste des joueurs, résultats, parties sur chess-results.com

Metz : Shoker a choqué
3e et dernière norme de GMI pour Samy Shoker, formé et récemment revenu à Bois-Colombes mais qui bat pavillon FIDE égyptien. Shoker termine premier au départage (6,5 sur 9) devant plein de gros z’Elo au traditionnel tournoi de Metz. Le site de Bois-Co retrace son parcours.

Ce tournoi est tellement traditionnel que le fidèle Aldo Haïk est sorti de sa tanière pour une honorable 16e place (5 sur 9). 

Quand Bricard joue serrure
En ouvrant une porte de la plus haute importance, mes yeux ont encore calculé une variante. La clé Bricard - c’est une marque - m’a rappelé que le GMI (nîmois depuis cette saison) ne joue pas que 1... Cc6 sur 1.e4. Il sait aussi jouer serrure avec les noirs comme avec les blancs et contre n’importe qui. Non, mais !

Mais où est donc OrniCAR ?
Carlsen, Caruana, Kariakine (et non car-jacking) : les meilleurs mondiaux n’ont pas trouvé de commandite dans l’automobile alors que la pub télé nous en abreuve. Bon OK, le pourcentage de ceux qui ont le permis de conduire est assez faible.

10 mai 2014

Les 12 coups du Top 12 féminin

Ce devait être l’excellence des échecs féminins. La crème de la crème française avec une étrangère autorisée sur 4 échiquiers. Trompettes, ci-devant le Top 12 féminin à Mulhouse.
Mais une partie a fait tache ce 10 mai, à la 3e ronde. Perte d’une pièce en… 12 coups par une petite Française, Clara Le Bail contre une ex-prodige hongroise, Idliko Madl.

Les mauvais jours peuvent arriver, même à 1975 Elo. Mais au lieu d’abandonner sur-le-champ face à un grand maître féminin expérimenté (respect au 2328 Elo et MI masculin…), la Française joue les prolongations avec zéro complication. Le supplice tourne à la farce pour les spectateurs. Les blancs, avec une pièce de moins, continuent pendant des heures avant d’arrêter les frais au 33e coup.

 1811_2012_face_à_église_Mulhouse_blog.JPGC’était notre rubrique « la politique de développement des échecs féminins porte ses fruits ». Débauche de fonds, échiquier féminin imposé contre toute logique dans les équipes de N2 et supérieures, cette partie tragi-comique nous montre dun clin d’œil comme dans Le Maître et Marguerite que le diable est dans les détails.
Le Top féminin biberonné par la FFE et quelques caciques défrayés pour, une fois arrivé vers les 18 ans, est plutôt ‘topless’. Traduction : on cherche les joueuses, les vraies, les tatouées. Celles qui ont la compétition dans le sang encore et encore.

Pourtant, l’organisation mulhousienne ronronne comme à l’accoutumée. Salons de l’hôtel Mercure face à la gare. Faut juste prendre l’ascenseur pour jouer. Sympa, non ? Le président fédéral est là pour la photo. Il adore ça. Il lance la partie en présence d’un adjoint au sports. Deux paires de main sur le même pion blanc, j’ai envie d’écraser ma larme.

Madl n’a pas dû apprécier cette petite plaisanterie. Sur l’échiquier, elle a toujours été une tueuse. En dehors, elle sourit rarement. Sa carrière se conjugue au passé. Elle boude les opens et aujourd’hui, à 45 ans, elle ramasse des cachets dans le championnat féminin de Hongrie, d’Allemagne et de France. L’an passé, elle avait d’ailleurs annulé aisément avec les noirs contre Marie Sebag.

Partie d’anthologie Le Bail-Madl à rejouer en téléchargeant la partie sur le site fédéral (ronde 3, match Migné-Juvisy)

Le site dédié au top 12 féminin

Le ronde par ronde sur le site fédéral

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu