Avertir le modérateur

Joyeux anniversaire!

  • Pal Benko, né à Amiens !

    Dans les années 1980, j’ai mis la main sur un bijou écrit par Arpad Elo : The Rating of Chess Players, Past and Present. Ce mathématicien américain d’origine hongrois a développé une théorie statistique permettant d’établir notre classement et a donc simulé les classements des joueurs du passé.

    Principalement technique (et encore en vente sur Internet), le bouquin comporte toutefois une carte du monde où l’on voit les pays de naissance des GMI d’avant 1960 (année de publication du livre, pas moyen de remettre la main sur le bouquin à date dans ma bibliothèque).

    La France ne comportait qu’un seul point. Quel GMI pouvait donc être né en France ? Il s’agit curieusement d’un ex-compatriote : Pal Benko !

    Ni une ni deux, la mairie d’Amiens m’a gracieusement fourni l’acte de naissance : c’est possible (acte de naissance > 75 ans). Paul Charles Antal BENKO est né le (dimanche) quinze juillet mil neuf cent vingt-huit à treize heures au 109 rue Saint Leü. Son père s’appelle Paul également.

    Que faisait la famille en France alors que les parents sont retournés plus tard en Hongrie ? Mystère. De son côté, Arpad Elo est né en Hongrie dans un village qui compte en 2015 moins de 600 habitants et est mort en 1992. Ses parents étaient fermiers.

    Pour jouer, et avant Kortchnoï, Benko a pris la tangente du monde communiste en 1957 à Reykjavik. Il avait à peine vingt ans.

    Fiche Wikipedia de Benkő Pál comme on dit en hongrois.

    Fiche Wikipedia de Arpad Elo

    Historique du Elo en France déjà expliqué sur ze blog (avec photo du Arpad !)

    Archives du blog par mois, catégorie et mot-clé.

    Eléments sur la biographie de Benko, cliquer ligne suivante

    Lire la suite

  • Un président champenois a pris sa bulle

    Surprise pudiquement passée sous silence par le site fédéral : le président Salazar a joué en huitièmes de finale de la Coupe de France pour son propre club, Châlons-en-Champagne. L’événement a eu lieu le 5 avril à Paris en même temps que de nombreux tournois organisés par Lutèce.

    Ce n’est plus un président, mais un résident. A l’analyse, il assure avoir joué « par défaut, nous avons eu une série de joueurs forfaits ».
    Résultat : le club s’est fait sortir par Lutèce. Résultat n’est pas le mot juste car le MI Dourerassou avait une position complètement gagnante contre Julien Lamorelle et n’a fait que nulle. Le match nul 2-2et les deux victoires de Châlons au 1 et 2 les auraient fait passé d’un tour.

    La volatilité ne pardonne pas dans ces matches disputés sur quatre échiquiers où les équipes ont la même couleur au 1 et au 4 et où il n’y a aucune restriction pour le placement des joueurs par classement.

    Autrement dit, on peut envoyer une « chèvre en sacrifice au 1 » et bétonner avec des gros z’Elo si on est sûr de marquer.

    Une fois le match plié, Diego a repris son sport favori : serrer des mains à la chaîne, dire bonjour aux z’élus et leur vendre les échecs. Gloria victis.

    Le site de Lutèce-Échecs

    Les résultats de tous les matches échiquier par échiquier (qualification de Clichy,Monaco, Clichy, Grenoble, Monaco, Mulhouse…)

    Le compte twitter de ze blog

  • Cappelle, trop grande et trop belle pour nous

    La 31e édition de l’open de Cappelle-la-Grande, dans la banlieue de Dunkerque bat son plein depuis le 28 février. Plus de 180 joueurs et joueuses tiitrés (!), 55 nations représentées pour un total de… 555 participants, le tournoi est vraiment international à tel point que les petits ou grands maîtres français ne s’y risquent pratiquement plus : ils perdent de l’argent et toutes les chances de se faire plumer des points Elo.

    Au fil des ans, Cappelle a vu passer une grande partie de gosses qui sont, plus tard, devenus des stars mondiales telles le petit Howell avec son regard perdu d’enfant, Aronian et son air déjà espiègle ou Morozevitch déjà dans les nuages.

    Cette année, le favori est Li Chao (2728). Ce Chinois de 26 ans est sûrement un jeune renard en reconnaissance pour une délégation étoffée l’an prochain… L’équipe soudée autour de l’organisateur Michel Gouvart a grandi avec le tournoi et tout fonctionne à la bonne franquette. Les repas sont pris en commun pour les dizaines de joueurs invités et hébergés. C’est le côté cantine sympa qui rend aussi ce tournoi unique.
    Sur l’échiquier, la lutte reste féroce : une défaite et hop ! vous rencontrez un joueur motivé et souvent de même niveau voire plus fort.

    2014_cappelle_salle_feyn.jpgL’inconvénient de ce tournoi ? Ses dates sont plus ou moins calquées sur les vacances scolaires de février de la zone B différentes de la région parisienne ou d’autres pourvoyeuses de joueurs de compétition.

    Qu’à cela ne tienne, plus de 550 participants ont fait le déplacement. Ce tournoi rester un succès peu médiatisé et mis à l’écart par la fédération, quel que soit son président… Nous sommes en Gaule…

    Les normes de maître et de grand maître pleuvent pourtant chaque année. L’heure semble enfin venue de voir le talent du junior parisien Jules Moussard éclater via une norme supplémentaire de GMI, ce qui serait un excellent apéritif avant sa participation au National 2015 où il est attendu et fera partie des petits z'Elo. Si seulement il travaillait autant que les jeunes Russes ou Chinois de son âge…


    Moussard sur la chaîne YouTube de Echecs64 : au CHIP 2012, en position « j’aime pas les caméras quand Don Diego annonce qu’il va concourir à la présidence de la FFE. »

    Le site du tournoi

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu