La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

29 janvier 2014

Gilles Andruet : le procès de Sacha Rhoul

Le maître international Gilles Andruet a été retrouvé mort dans un cours d’eau de l’Essonne le 22 août 1995. L’article du Point résume assez bien une affaire complexe où l’on retrouve les membres d’une même famille qui ont été accusés.

Depuis lundi, dix-huit ans après les faits, Sacha Rhoul comparaît devant la Cour d’assises de l’Essonne. En 1995, le jeune Sacha avait fui au Maroc tandis que son oncle et son cousin étaient également soupçonnés. Son dossier avait été disjoint.

Son oncle Joseph Liany (frère de sa mère), flambeur qui avait connu Gilles Andruet au casino d’Enghien avait été condamné en première instance à 15 ans de réclusion criminelle avant d’être acquitté trois plus tard grâce au doute sur l’ADN mitochondrial d’un élément pileux retrouvé sur l’une de ses alèses et qui pouvait scientifiquement provenir d’une personne de même lignée maternelle.

Son fils a été condamné à 7 ans pour recel (de l’argent déposé en compte joint par Gilles Andruet à la banque Chaabi) et a purgé sa peine.

Restait donc Sacha Rhoul, condamné par contumace. L’un des protagonistes pouvant entrer dans la cause, Loïc Simon, s’était suicidé. Sacha Rhoul a été extradé en 2010 et a dû, depuis, rester sous contrôle judiciaire. Son extradition est en soi étonnante pour un ressortissant ayant la double nationalité franco-marocaine.

Les débats ont débuté lundi et seront écourtés, le verdict étant attendu jeudi dans la soirée. Les parties, en accord avec la présidente Mathieu ont passé outre un certain nombre de témoignages.

Dans le premier procès de 2003, 18 personnes convoquées par la justice pour être interrogées concernant l’entourage des Liany avaient présenté des certificats médicaux.

Mercredi, en dehors de quelques incidents d’audience et de crêpage de chignon entre Me Éric Dupond-Moretti (avocat de Sacha Rhoul avec Me Bottai) et Me William Bourdon (avocat de Jean-Claude Andruet, père de Gilles) des experts ont défilé à la barre ainsi que des témoins. Jean-Claude Andruet, pilote de rallye au palmarès monstrueux (à 73 ans, il court toujours!) est longuement revenu, avec sincérité et parfois la même naïveté que l’on retrouvait chez son fils, sur sa propre histoire et sa relation tumultueuse et de fascination réciproque avec Gilles. Ils n’avaient que 17 ans et demi d’écart.

Sacha Rhoul a dit et répété qu’il était innocent. Il a répondu à toutes les questions et connaissait bien son dossier, reprenant parfois ou la présidente ou Me Bourdon sur des imprécisions de formulation.
Il risque au plus 30 ans de réclusion à moins que son avocat, Me Dupond-Moretti, paraissant bougon et pratiquant parfois la rupture, ne lui décroche un acquittement.

Relire les anciens sur Gilles Andruet sur ce blog.

Fiche Wikipedia de Gilles Andruet

22 janvier 2014

Karpov-Kasparov sur France 5

Un documentaire de 52 min est diffusé sur France 5 le jeudi 23 janvier à 21 h 35. C’est le premier de la série Duels. Duels n’est pas le fils illégitime du téléfilm de Spielberg où un homme est poursuivi par un poids lourd pendant 90 min, mais bien un résumé des matches de championnat du monde Karpov-Kasparov entre 1985 et 1990.

Résumé n’est pas vraiment le mot approprié. Le prisme de l’histoire est passé par là avec la chute du communisme et l’image des deux champions a été polie. Quelle est l’idée de la série Duels ? : « Il s’agit de portraits croisés de deux personnalités observées à travers le prisme de leur rivalité. Ce ne sont pas des ennemis par nature ou des guerriers dont le métier, l’engagement ou même l’Histoire rendraient inévitable la confrontation.

Mais ce sont des adversaires, des concurrents, qui ont parfois eu le même rêve, poursuivent en général le même but, mais que la vie, le tempérament, l’ambition et toute une série de ressorts intimes ont mis en situation d’affrontement. Leur rivalité (…) se fera à la fois révélatrice et amplificatrice de fractures et divisions déjà existantes dans la société.
Signé : dossier de presse.

kk_image-accueil.jpgLes 17 prochains documentaires promettent avec   Delon-Belmondo, Anquetil-Poulidor, Pétain-Blum, Picasso-Matisse, De Gaulle-Beuve Méry etc.

La première vertu de ce documentaire – et ce n’est pas une mince affaire –, est d’avoir réussi à faire parler LES DEUX champions SANS langue de bois. N’importe quelle personne qui ne sait pas jouer peut imaginer la somme de travail et les rivalités en coulisse lors d’un championnat du monde.

Et les joueurs d’échecs ? Ils sont comme les autres. Ils ont peut-être vu le déroulé des 100 et quelque parties, ce haut de l’iceberg. Ils ont cru comprendre. Mais « les deux K » avaient des d’années d’avance. Ils ont écrasé la concurrence et ont élevé leur niveau l’un l’autre. Sans un mot, et via des centaines d’heures d’affrontement, ils se connaissent mieux que leur femme respective. Kasparov : « J’ai vu, à l’expression de ses yeux, un instant après avoir joué, qu’il avait compris qu’il venait de rater un coup gagnant. »

De nombreux collaborateurs ou témoins des deux camps sont interrogés. Le fameux Nikitine parle aux caméras comme il l’avait écrit dans sa biographie sur Kasparov (Payot). Congédié par Karpov car il critiquait le fait que son patron ait cherché à contacter Bobby Fischer pour jouer un match, il s’était promis de se venger. Et c’est ainsi qu’il forma ce jeune homme d’un père juif (mort trop tôt) et d’une mère arménienne déniché dans la pétaudière de Bakou, loin, bien loin du tout-puissant comité des sports moscovite.

Les intervenants russes ont été interrogés par une équipe russe avec à quelques endroits, une traduction inappropriée (ex: "séance" mot russe désignant une "séance de parties simultanées"). Ils sont à l’aise et les questions ont été bien préparées.

Les images d’archives montrent à quel point les échecs étaient l’instrument sportif utilisé par la propagande soviétique pour démontrer la supériorité de ses théories sur le reste du monde. Oui, Kasparov et Karpov, tout comme leurs précédesseurs soviétiques dans les championnats du monde, jouaient dans des théâtres grandioses et bondés. Oui la théâtralité, le rite étaient en soi une propagande.

Jusqu’au jour où tout explosa. Jusqu’au jour où Kasparov fit voler en éclats ce décorum en s’adressant à la presse internationale suite à l’interruption du match de 1984, quelques longs mois avant l’arrivée de Gorbatchev.

Pour tous ceux qui n’ont pas suivi ces joutes ou n’ont jamais vu ces images, ce documentaire reconstitue le film de matches au sommet. Il dépasse le cadre des 64 cases, il préfigure le changement radical de cette Russie éternelle et une implosion de « l’Empire ». Dommage que la mère de Kasparov n’ait pas été interrogée ou plus probablement, ait refusé de l’être.

Mais qui a gagné la partie dans ce duel à distance où les deux champions ont joué le jeu du question-réponse ? Il semble que, comme sur l’échiquier, Kasparov a marqué les points dans la guerre médiatique (le score final de leurs rencontres est signalé dans le générique de fin) mais que Karpov est à la manœuvre et démontre d’une manière brillantissime et discrète sa compréhension du jeu et de ses enjeux.

A la fin du documentaire, Kasparov confie en effet que dans sa prison de Moscou (suite aux manifestations) il ne voulut pas croire que la revue d’échecs que lui faisait passer un gardien était un geste de Karpov. Il ne savait pas non plus que Karpov avait cherché à lui rendre visite et qu’on le lui avait interdit.

C’est alors que Kasparov, dont la modestie n’est pas la spécialité, s’est mis à respecter face caméra l’homme Karpov, au-delà des rivalités de champion, d’ex-champion et de caractères totalement opposés ; la grande force de Kasparov a toujours été de savoir analyser ses erreurs. Dans cette touche finale et humaine, Kasparov montre son vrai visage. Les deux K sont indissociables.

Extraits de toutes les vidéos de la série Duels

Présentation de France 5 avec dossier de presse téléchargeable.

Rediffusions : 28/01 à 23 h 50 et 3/02 à 5 h 40

En différé sur Internet (streaming) sur le site de France 5

Un quiz sur le site de France 5 a été mis en place à l'occasion de ce documentaire et un jeu en érable est en jeu (parrainage de la librairie spécialisée Variantes).

Duels (2013)

Auteurs : Frédéric Gazeau et Jean-Charles Deniau
Réalisateurs : Jean-Charles Deniau et Sergueï Kostine

Production : Roche Productions avec la participation de France Télévisions
Disponible en audiodescription

Les Français interrogés dans le documentaire : Éric Birmingham, Christophe Bouton, Pierre Nolot, Olivier Renet. La diffusion en avant-première a été organisée à l’Opéra comique. L’agent de Kasparov en France Dan-Antoine Blanc-Shapira était présent.
Le Tout-Paris du documentaire et de la production convié par France Télévisions était là. Le "cocktail dinatoire" de luxe était suivi d’une soirée avec un DJ et de la musique des années 1980.

03 janvier 2014

Moi, Sven Magnus Øen C., 23 ans, drogué des échecs…

2014_Carlsen_itw_stufftolearn.JPGSven Magnus Øen Carlsen est devenu, à 22 ans et 358 jours, le nouveau champion du monde. Dans un entretien totalement face à face sur le plateau de la télévision norvégienne, sa colonne vertébrale en diagonale sur une chaise tournante, Magnus a répondu à un paquet de questions autour du jeu.
Quand un champion parle dans sa langue maternelle, et pas seulement celle des 64 cases, il se laisse plus facilement aller. Fischer, Kasparov, le champion compare son style à ces deux monstres sacrés.

L’entretien est sous-titré en anglais. Pour ceux qui ne maîtrisent pas le norvégien, un seul mot de français a surgi dans ces 26 minutes d’entretien : « trist ».

Voici le résumé impertinent de ce qu’a pu dire Carlsen et qu’il n’a pas vraiment révélé dans ses entretiens d’après-match.

  •  Je lis encore des BD de Donald Duck. Oui, d’accord dans les avions pour me détendre. Mais d’autres plus âgés le font aussi et me l’ont avoué. Je ne dirai pas leurs noms.
  • Trois semaines avant le match, j’étais à Oman. On a travaillé les échecs à fond pendant deux semaines et la dernière semaine, j’ai fait du sport et je me suis détendu.
  •  Oui, je suis superstitieux sur les stylos. Beaucoup d’autres joueurs le sont. J’ai tellement mal joué les deux premières parties que j’ai jeté le stylo. On m’en a donné un neuf et ensuite, ça a été.
    Une personne est venue me demander de signer le livre du match Botvinnik-Tal 1960. J’ai refusé car Tal a gagné ce match, mais n’a plus jamais été champion du monde ensuite.
  • Pour jouer à l’aveugle en simultanée, il est important pour moi de voir le visage de mon adversaire. J’associe la table et la place à ce visage et à la partie. Des fois, j’oublie tout. Je suis alors obligé de me concentrer très fort. Et parfois de procéder par élimination pour retrouver le fil.
  • Pourquoi chui fort ? Ché pas expliquer.
  • Il y a encore beaucoup de choses que je ne comprends pas aux échecs. Et tant que j’aurai toutes ces choses devant moi et la motivation, je continuerai. Comme le dit Simen (Agdestein) en plaisantant à moitié, le problème n’est pas d’être le plus fort, mais le moins faible.

  •  Oui, la célébrité fait que plus de jeunes femmes viennent vers moi. Mais avec tous ces engagements, ces voyages, je suis célibataire actuellement.

31 décembre 2013

Bonne année 2014 à tous!

Bonne et heureuse année 2014 à tous les joueurs et à leur famille ! Tournois, clubs, convivialité, échecs à l’école… et même à la fédération, débattez-vous avec le sourire et la poignée de mains avec votre adversaire avant de faire semblant de faire sérieux quand vous réfléchissez !

2013 ? Un flot de nouvelles sur lesquelles nous reviendrons. Un nouveau président de la fédération, un nouveau champion du monde, un champion du monde vétéran français, plus de femme obligatoire dans les équipes de Nationale III la prochaine saison, la révolution culturelle 2.0 est en marche, camarades internautes.

On vend moins de livres d'échecs, mais en lit-on moins ? Les tablettes et autres téléphones intelligents amènent des joueurs inconnus des services de la fédération ou des revues spécialisées à consommer du jeu en direct ou des leçons.

Les clubs ? Ils s’adapteront et joueront peut-être de vraies coupes de France… par Internet avec tirage au sort intégral et non une coupe de France « régionalisée » comme actuellement.

Nous changeons d’ère, mais les tournois traditionnels restent debout : Hastings depuis 1895, Wijk aan Zee qui débute le 11 janvier avec Carlsen et le plus fort open français en mars, Cappelle-la-Grande. Et bien sûr n’oublions la vivacité des tournois de toutes cadences sur l’Hexagone. La France est l’un des pays qui valide le plus de tournois auprès de la FIDE pour le classement international.

jeu_boutique2.JPG

28 décembre 2013

Sauver un club : mode d'emploi

Peuple virtuel des 64 cases, tu m’as manqué. Plus de 15 jours sans aucuns clics et aucunes claques, c’est en trop.

Une envie incommensurable d’association loi 1901 en est la cause. Sommé par un quarteron de camarades d’aider à sauver mon club (Drancy) de belle facture mais sans facture, je fus pris à l’insu de mon plein gré dans une petite annonce qui aurait pu avoir l’intitulé suivant :
« Stage accéléré de bénévole généralement assuré par de bienveillants enseignants à des fins de sauvetage. Minimum de qualification : junior. Gros potentiel en huile de coude. »

Page suivante, vous découvrirez les aventures sûrement déjà vécues par de joyeux bénévoles au sein de l’un des 800 et quelque clubs d’échecs français. Et qui explique le fait qu’Echecs64 avait l’air d’être victime d’une grève « d’une certaine catégorie de personnel ». Il n’en était rien.

En attendant une bonne fin d’année 2013 et un bon début d’année 2014, l’indigestion de chocolats ou l’abus d’alcool, la digestion de nouvelles et l’abus d’interviews presque imaginaires est recommandé : consulter les archives.

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu