La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

31 décembre 2013

Bonne année 2014 à tous!

Bonne et heureuse année 2014 à tous les joueurs et à leur famille ! Tournois, clubs, convivialité, échecs à l’école… et même à la fédération, débattez-vous avec le sourire et la poignée de mains avec votre adversaire avant de faire semblant de faire sérieux quand vous réfléchissez !

2013 ? Un flot de nouvelles sur lesquelles nous reviendrons. Un nouveau président de la fédération, un nouveau champion du monde, un champion du monde vétéran français, plus de femme obligatoire dans les équipes de Nationale III la prochaine saison, la révolution culturelle 2.0 est en marche, camarades internautes.

On vend moins de livres d'échecs, mais en lit-on moins ? Les tablettes et autres téléphones intelligents amènent des joueurs inconnus des services de la fédération ou des revues spécialisées à consommer du jeu en direct ou des leçons.

Les clubs ? Ils s’adapteront et joueront peut-être de vraies coupes de France… par Internet avec tirage au sort intégral et non une coupe de France « régionalisée » comme actuellement.

Nous changeons d’ère, mais les tournois traditionnels restent debout : Hastings depuis 1895, Wijk aan Zee qui débute le 11 janvier avec Carlsen et le plus fort open français en mars, Cappelle-la-Grande. Et bien sûr n’oublions la vivacité des tournois de toutes cadences sur l’Hexagone. La France est l’un des pays qui valide le plus de tournois auprès de la FIDE pour le classement international.

jeu_boutique2.JPG

28 décembre 2013

Sauver un club : mode d'emploi

Peuple virtuel des 64 cases, tu m’as manqué. Plus de 15 jours sans aucuns clics et aucunes claques, c’est en trop.

Une envie incommensurable d’association loi 1901 en est la cause. Sommé par un quarteron de camarades d’aider à sauver mon club (Drancy) de belle facture mais sans facture, je fus pris à l’insu de mon plein gré dans une petite annonce qui aurait pu avoir l’intitulé suivant :
« Stage accéléré de bénévole généralement assuré par de bienveillants enseignants à des fins de sauvetage. Minimum de qualification : junior. Gros potentiel en huile de coude. »

Page suivante, vous découvrirez les aventures sûrement déjà vécues par de joyeux bénévoles au sein de l’un des 800 et quelque clubs d’échecs français. Et qui explique le fait qu’Echecs64 avait l’air d’être victime d’une grève « d’une certaine catégorie de personnel ». Il n’en était rien.

En attendant une bonne fin d’année 2013 et un bon début d’année 2014, l’indigestion de chocolats ou l’abus d’alcool, la digestion de nouvelles et l’abus d’interviews presque imaginaires est recommandé : consulter les archives.

Lire la suite

11 décembre 2013

Carlsen champion du monde: interview presque imaginaire!

Happé par les médias du monde entier, Magnus Carlsen n’a pas eu le temps de nous consacrer un entretien. C’est maintenant chose faite. Un entretien presque imaginaire où Carlsen revient sur son match et ses petits secrets, le rôle de Fressinet et son secondant officiel Hammer.

Le monde se divise en deux catégories. Ceux qui croient aux interviews officielles. Et ceux qui creusent… et qui tombent sur l’entretien presque imaginaire avec le 16e champion du monde !

Echecs64 : Magnus, tu es devenu le 16e champion du monde depuis le 22 novembre 2013 en gagnant 3 parties sur les 10 jouées contre Anand. Ton sentiment ?
Magnus Carlsen : Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui veulent un match en 24 parties pour devenir champion du monde et ceux qui creusent. Toi, tu creuses avec ton p’tit stylo.

Echecs64 : Mais Magnus, le match était en 12 parties !
MC : Faute. En 8 parties : les 2 premières nulles d’échauffement en 16 et 25 coups comptent pour du beurre. Après, tout s’est joué sur 8 parties où j’ai marqué 3 points. Et bonsoir Clara.

Echecs64 : Qui as-tu remercié en premier en France ?
MC : Lautier. Mais il n’est plus dans les Pages Blanches. T’as pas son adresse en Russie ? Il a participé à la Dream Team qui a battu Kaspied (c’est une trouvaille de Fressinette, je l’adore !) via Kramnik en 2000. Ah ! La Défense Berlinoise ! Elle me donne des érections, même la nuit. Je lui avais demandé avant le match quelques tuyaux. Trop pris, il m’a aiguillé sur Fressinet. Merci les Frenchies !

Echecs64 : Concrètement, qu’a-t-il fait ?
MC : Il m’a amené un catalogue de bagnoles. Il croyait que je voulais acheter une Berline à Chennai. Laurent a vraiment du mal avec l’anglais.

Echecs64 : Ah ! tu es vache, il met l’ambiance avec son accent du Sud.
MC : Oui, mais en anglais, il le perd ! T’aurais vu comme mes sœurs se marraient en lui faisant répéter ‘My tailor is rich’. C’est vrai qu’il est sympa. Mais il est ‘too weak, too slow’ *:) Heureux !

carlsen,anand,agdestein,Echecs64 : Tu n’as révélé que ton vieux pote Ludwig Hammer comme secondant. Tu continues de te moquer du monde ? On cite Nepomiachti et même Kramnik !
MC : Ils sont tous jaloux parce qu’ils ne peuvent pas chanter la version norvégienne de Si j’avais un marteau. Je te conseille la VO. Bah oui, Hammer, cela veut dire marteau. Et franchement, il a bossé comme une brute.

Echecs64 : Quand viens-tu jouer en France ?
MC : Justement, tu ne connais pas un club qui peut m’embaucher ? Je vais déchirer ma licence à Clichy ! Je reste tout le temps sur le banc de touche. Tu te rends compte, ne pas sélectionner le premier joueur au Elo ?! Avec un nouveau club, ça ira sûrement mieux et ptet bien que ça leur rapportera des subventions publiques.

Echecs64 : Tu maîtrises l’argot, c’est impressionnant.
MC : En toute modestie, j’ai appris en 15 jours. La Fress, c’est un bon prof. Too strong et très quick en argot.

Echecs64 : Revenons au match. Franchement, c’était chiant. Que des parties techniques, du gavage de Berlinoise.
MC : Désolé pour mes fans, mais je me lève à midi et j’ai horreur de calculer. Alors j’échange les dames et je gratte les cases pendant des heures. Ils n’ont pas l’habitude ces patzers de GMI. S’ils savaient… J’ai fait des séances de spiritisme ! Capablanca m’a tout expliqué pour trouver le meilleur coup instantanément.

Echecs64 : Kasparov t’a félicité après ta victoire ?
MC : Tous les e-mails qui arrivent de Kaspied vont direct dans le pourriel. La boîte à spams en bon français. Paraît qu’il me cire les pompes sur twitter. Il est venu faire son kéké à Chennai pendant le match pour gêner Anand. C’était pathétique. J’ai battu Anand d’une seule main…

Echecs64 : Mais en 2009, tu t’es entraîné avec lui pourtant !
MC : C’est plutôt lui qui a appris sur moi ! J’avais pas besoin de ses variantes. Je suis un échangiste de dames et je passe en finale. Il est devenu fou. Il m’a dit qu’on ne pouvait pas mélanger le sexe et les échecs. Tu vois, il n’a rien compris. Il n’a aucun humour.

Comme Karpov jeune, tu ne me feras jamais lever avant midi.

J’ai envoyé un texto à Papa et à mon manager, Espen Agdestein, le frère de Simen : on lui a donné son chèque et on l’a effacé. Espen lui a envoyé le CD des Doors avec This is The End. J’étais mort de rire !

Echecs64 : Quels sont tes objectifs ?
MC : Gagner tous les tournois. Comme Karpov dans les années 1970-1980, mais sans placer mes potes pour faire des nulles faciles et moins bosser. Je veux tous les rincer. Too weak, too slow.

Echecs64 : Tu vas demander cher ?
MC : Oui, Espen fait bien le job pour les royalties. Mais c’est surtout mes adversaires qui vont prendre cher. Tous des crevards. Ils attendaient l’échec et mat d’Anand. Car en tant que punching ball, grâce à moi, ils vont gagner plus d’argent dans tous les tournois auxquels je participerai !

Echecs64 : Ce n’était pas trop dur l’ambiance en Inde ?
MC : Visité aucun temple. Suis pas sorti de l’hôtel. Mes sœurs se sont éclatées à essayer des saris dans tous les sens. Ma mère et mon père m’ont dit que ce pays avait plus d’un milliard d’habitants.

Echecs64 : T’as une tête de jeune boxeur, tu dis tout le temps ‘may be’. D’où te vient ce sympathique côté de nerd ?
MC : Je veux faire du ChessBoxing. Non, mais arrête, dans tes rêves ! Depuis que j’échange les dames sur l’échiquier, j’ai une girlfriend. Scoop : je ne l’ai pas rencontrée au tournoi du Cap d’Agde.

Echecs64 : Tu nous la présenteras ?
MC : Sur CNN d’abord. Sur Facebook ensuite. Bah oui, MC en France, c’est un rappeur. Moi, je suis une marque internationale. Tu verras, sur Facebook, je ne ferai pas comme Aronian qui montre les citrouilles du jardin de sa mère ou les photos de sa copine sous toutes les coutures.

Echecs64 : Qui pourrais-tu remercier parmi les anciens champions du monde ?
MC : Lasker. Je kiffe la Berlinoise.

Echecs64 : Et Fischer ? Bobby, quand même. Il jouait à fond toutes les positions comme toi.
MC : Qui ça ? Connais pas. Il a joué un tournoi récemment ?

Echecs64 : Quand tu viendras en France, quel monument historique visiteras-tu en premier ?
MC : La fédération française. Tivi (Tiviakov) m’a raconté ; la mare aux canards l’a fait rigoler. On ira en famille. On louera un hélico.

Echecs64 : Mais pourquoi ? T’es pas écolo ! Y’a les transports en commun.
MC : Tivi a mis 5h pour y aller de Paris. OK, il s’est cru dans une Défense Scandinave et est parti au nord de Paris alors que c’est au sud-ouest. Quel poireau !

Echecs64 : Tu rencontreras le président Diego Salazar ?
MC : D’abord une simultanée contre l’équipe de France. Un ‘Faites vous la main’. Ensuite la grosse bouffe avec Diego.

Echecs64 : Amateur de cuisine française ?
MC : Tu vois, le monde se divise en deux catégories. Ceux qui aiment la cuisine française. Et ceux qui aiment Quick. Toi, ton président, il aime Quick. D’ailleurs il va me pistonner pour ma carte de fidélité.

Echecs64 : Merci Magnus, de ta disponibilité.
MC : (Carlsen prend alors son téléphone) Espen, prépare la facture pour l’interview d’Echecs64. Rajoute quelques zéros à 64, ce type dit n’importe quoi.

01 décembre 2013

Équipe de France : interview de Sébastien Mazé

La France est vice-championne d’Europe par équipes de 4 derrière l’Azerbaïdjan et devant… la Russie ! Le tournoi s’est déroulé du 7 au 18 novembre 2013 à Varsovie. Battue sur le fil à la 9e ronde par la Russie qui revenait de nulle part, elle fête une deuxième place après avoir été en tête tout le tournoi.

Joie, bonne ambiance, symbiose avec le capitaine et le préparateur, on se demande pourquoi la FFE n’avait pas trouvé avant une telle formule magique. L’ancien entraîneur de l’équipe de France, licencié récemment, pourra s’en inspirer lors de lointaines responsabilités. Et les anciens responsables aussi car les joueurs ne demandaient qu’une chose : jouer pour la gagne.

Ils se connaissent tous depuis des années et ne jouent pas vraiment pour une haute récompense. Cette deuxième place a rapporté 9 000 € à la fédération, ce qui a permis de partiellement répartir les primes équivalentes à chaque joueur du fait de ce bon résultat : un peu plus de 4 000 € chacun.

Avec un impardonnable retard, Echecs64 parle de l’événement. Le nouveau champion du monde Carlsen et notre champion du monde vétéran Vaïsser attendront. C’est pourquoi nous avons posé dix courtes questions au capitaine : le GMI Sébastien Mazé.

La consigne était : « Réponses impertinentes et dans la déconne. » Pitaine a encore réussi ! Il est arrivé au moins deuxième !

Echecs64 : Salut Seb. Ton pseudo est mazetovic sur twitter. Comment s’est passée la préparation des cinq mousquetaires avant la compétition ? Réunion de choc à la fédé, suivi des matches de foot avec MVL, footing à Clairefontaine, stage de hors-bord en Corse ?
Sébastien Mazé : Cette année, on n’a pas trouvé le financement pour le hors-bord en Corse ! Plus sérieusement, on espère faire un stage tous ensemble avant les Olympiades [août 2014 à Tromsø, Norvège.]


Echecs64 :
La FFE a annoncé l’absence de Fressinet pour « raisons personnelles ». On supputait sa présence aux côtés de Carlsen, mais ce dernier a affirmé qu’il n’avait « qu’un marteau » (le GMI Hammer) comme secondant. Avec Fressinet, c’était la médaille d’or ou la mauvaise ambiance assurée dans l’équipe du fait d’une rivalité Bacrot-Fressinet sur l’échiquier ?

SM : L’époque des rivalités est révolue. Laurent était occupé cette année, mais sans aucun doute, il sera là l’année prochaine.

Echecs64 : Combien de fois avez-vous chanté ‘Étienne, Étienne’ avant de décider de le mettre au 1 en bloqueur plutôt que d’envoyer MVL planter ses banderilles ?
SM : Plusieurs compos étaient possibles mais on a opté pour l’expérience d’Étienne au 1. Par contre, on a pas mal chanté Papayou de Carlos !

Echecs64 : Combien d’heures par jour dormait Gozzoli resté en France ?
SM : Yannick récupère encore, quinze jours après la fin de la compétition. Il a effectué plusieurs nuits blanches de travail pendant le tournoi.

Echecs64 : Y a-t-il eu une frayeur du type : « Mon joueur ne s’est pas réveillé, il va arriver 20 s en retard et on se prend une bulle à cause de la règle zéro tolérance ? »
SM : Pour les joueurs, pas de frayeurs ! En revanche, pour donner la compo à 8 h du mat, c’est une autre histoire...

Echecs64 : A propos de bulles, à quelle ronde est arrivé le président fédéral ? A-t-il amené son champagne ?
SM : Diego est arrivé à la ronde 7 [Azerbaïdjan-France, 2-2] avec une sacrée bonne humeur et une grosse envie de gagner.

Echecs64 : Quels étaient les restaurants préférés de l’équipe ? On a vu sur Facebook des photos de MVL se bâfrer de brochettes. Cela faisait Obélix, mais en version Mickey Mouse pour le format.
SM : On a trouvé le meilleur resto Sushi d’Europe ! Du coup, c’est devenu notre QG.

Echecs64 : Comment expliquer la baisse de régime de Tkachiev dans le match contre la Russie ?
SM : Vlad a joué en moyenne 7 h sur ses 8 parties ! Il n’a pas baissé de régime. Il était au top tout le tournoi, mais il est tombé sur un grand Andreikin.

Echecs64 : Même si on ne refait pas le match, vous avez envoyé une boîte de chocolats à Van Kampen après qu’il ait raté un gain évident dans une finale T contre C contre Morozevitch, ce qui permet à la Russie de gagner contre les Pays-Bas au lieu du match nul et qui aurait du coup changé l’appariement de la dernière ronde ?
SM : Van Kampen était déçu lui-même qu’on l’ait laissé tranquille. Mais c’est vrai que c’est un tournant.

Echecs64 : Quelles sont les cinq parties mémorables de l’EdF que tu vas agrafer dans ta chambre et qui rallumeront une tonne de souvenirs ?
SM : Les parties de Romain et Vlad contre l’Ukraine [Édouard-Efimenko 1-0, Moissenko-Tkachiev 0-1]. Un régal.
Les parties d’Étienne contre Mamedyarov (nulle) et Aronian (défaite). La première de toute beauté et la seconde, un gros ascenseur émotionnel. Et les deux boucheries de Max contre la Grèce et l’Arménie.


Échecs64 : Médaille d’or d’Édouard au 3e échiquier. Franchement, pour celui que Lautier appelait « la chèvre », il n’a pas forcé son talent *:D La banane !
SM : Je crois qu’il n’était pas trop en forme ?

Merci Sébastien, à bientôt dans le cyber-espace ou en observateur au stage de hors-bord !


Page FFE dédiée avec photos

Site officiel

Chess-results : Tous les résultats dans tous les sens, équipes, échiquier par échiquier etc.

Et l’équipe de France féminine ? A joué sur la case i9. Tournoi raté. Interdit de rire, cliquez ligne suivante.

Lire la suite

14 novembre 2013

Varsovie : les mousquetaires font leur marché

Après 6 rondes sur 9, la France est seule en tête au championnat d’Europe par équipes sur 4 échiquiers. Pour une fois, la force fait l’union et non pas l’union fait la farce comme déjà vu. Parmi les gros z’Elo, seul Fressinet est absent : il doit passer des nuits blanches à travailler pour Carlsen, cloîtré dans une chambre d’hôtel à Chennai.

 En attendant, nos mousquetaires font leur marché contre des équipes fortes mais pas favorites. En effet, les gros calibres comme la Russie, l’Arménie, l’Azerbaïdjan et la Géorgie ont multiplié les faux pas par des matches nuls voire perdus et se sont parfois neutralisés.

Dans l’intervalle, les Français ont gagné 5 matches : 4 grâce à une courte victoire d’avance (et 3 nulles) contre la Slovénie, le Belarus, la République tchèque et la Grèce. L’Ukraine (sans Ponomariov et Ivantchouk) a pris un 3-1 tandis que la Hongrie de Judit Polgar (3e échiquier et en l’absence de Leko, secondant d’Anand à Chennai) prenait un match nul (4 nulles).

vachier-lagrave,mvlAu 1, Bacrot fait draw : hormis le premier match, épargné contre la Slovénie, Étienne Bacrot bloque. Il a enchaîné 5 nulles dans un style : « On ne passe pas. » C’est du propre et du pro.

Au 2, Vachier-Lagrave, pas (encore) grave joue des parties compliquées et longues. Quelques (petites) frayeurs, mais tout est sous contrôle car l’ambiance est excellente dans l’équipe. On a connu moins bien… Il se rattrape via des batailles de commentaires sur twitter avec Short, Giri et d’autres à propos de la 4e partie du match Anand-Carlsen.
Accessoirement, des photos postées sur Facebook montrent l’appétit de l’échiquier n° 2.

MVL incite les ‘twittos’ (personnes ayant un compte twitter) à encourager l’EDF.
L’idée de faire monter Bacrot en bloqueur et MVL en buteur potentiel est excellente et s’est concrétisée à la 6e ronde du 14/11 contre la Grèce où il a été le seul à marquer.


Au 3, le Roi Édouard est en super forme : 3 victoires et 3 nulles. Et surtout jamais en danger. Bon pour le moral, culture de la gagne pour l’équipe, le capitaine local Sébastien Mazé a de quoi se réjouir.

Au 4, Tkachiev a marqué 2 fois. On dirait qu’il n’aime plus ces dames ! Il aurait pu marquer un but supplémentaire dans une finale… de dames gagnée (D + pion f et h contre D seule). Mais la cadence, la fatigue et le match déjà gagné pour l’équipe l’ont conduit à la nulle. Ses parties longues l’ont sûrement fatigué, ce qui sera un facteur de risque pour les trois dernières parties.

Au 5, Hamdouchi n’a joué que 2 fois (deux nulles). Il rentrera si et seulement si l’un des quatre mousquetaires est épuisé.

A trois rondes de la fin, le championnat débute en fait. C’est la grandeur et la décadence du système suisse par équipes. Les grosses cylindrées ont commencé à s’entretuer ou à se neutraliser. La France a tiré son épingle du jeu et optimisé.

Mais maintenant, même en cas de défaite l’EdF jouera du bon, du beau mais il ne faudra pas jouer du bonnet :
Azerbaïdjan-France pour la 7e ronde du 15/11 ! Elle a l’occasion de monter sur le podium, ce qui serait grandiose.

Résultats par échiquier ronde par ronde.

Parties en direct à partir de 16 h

Site officiel

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu