Avertir le modérateur

Echecs 64 - Page 8

  • Revivre les matches K-K en Equipe

    Le site du journal L’Équipe rattrape le néant consacré aux échecs dans sa version papier avec un long reportage texte + vidéos qui revient, dix ans après, sur les affrontements entre Karpov et Kasparov. De nombreuses interviews vidéo y figurent: Kasparov, Lautier à la lucidité exemplaire, l'ex-secondant Dorfman nous fait revivre la vie soviétique...

    Les affidés français prennent inévitablement la parole. Ils ont gagné de l'argent dans "l'Université Kasparov": le représentant-manager-meilleur fan en France Dan-Antoine Blanc-Shapira, Jean-Claude Moingt, affublé du titre de "maître international" dans un sous-titre hasardeux et présent dans l'attelage perdant de Kasparov pour la conquête à la tête de la FIDE.

    Même si l'ensemble est assez bien fait, c'est quand même un panégyrique camouflé. Karpov n'a pas la parole, pas même dans une interview reprise d'une radio ou d'une télévision... alors qu'il continue à jouer certes des tournois de gala.

    Le verdict sur l'homme Kasparov vient finalement d'une citation de Spassky rapportée par Dorfman au moment où Kasparov voyait poindre des lueurs démocratie au sein de l'Association des Grands Maîtres (GMA) qu'il avait lui-même créée: "Alors Spassky a pris la parole : “ Je reconnais dans ton comportement les trois piliers d'un bolchevik. Le premier : qui n'est pas avec nous est contre nous ; le deuxième : si l'ennemi n'abandonne pas, on l'anéantit ; et le troisième : on ne sait pas où on va, mais on va y arriver  ”.»

    A oublier dans cet ensemble assez bien documenté: les images sur les joueurs de parc à Moscou comme à New York sont d'énormes clichés: musique de balalaïka et remplissage de la Place Rouge pour Moscou, gratte-ciel et musique de jazz pour New York. N'imp.

    Lien sur lequipe.fr

  • Anand: apprendre les échecs à la télé

    Interview passionnante d'Anand sur ses débuts à la télé indienne. Sa mère enregistrait les programmes diffusés à la TV par... Campomanès. Il se les repassait en boucle... et accédait ensuite aux livres.

    Interview de 36 min en anglais sur youtube

  • Quand Spassky parlait de Fischer en 1985

    En 1985, le tournoi des Candidats au championnat au championnat du monde eut lieu à Montpellier. Jean Py et son équipe en furent les organisateurs alors même que la fédération était installée dans cette terre d’échecs au domicile du président, dans la Sarthe.

    Plus de trente ans après, Jean Py se délecte encore de ces joutes magiques où le public découvrit sur place un Sokolov parlant un peu le français, jouant de la guitare après sa qualification et maniant, en privé, ses 70 000 francs de premier prix (soit 10670 euros, environ 104 fois le smic mensuel de l’époque) en toute décontraction...

    Dans sa dernière livrée, car on revit ce tournoi et ses coulisses au compte-gouttes, on entend parler Spassky sur Fischer. Le tout dure moins d’une minute, mais on a tout de suite envie d’en savoir plus quand Boris explique qu’il a vu Fischer pour la première fois à Moscou en 1957 quand le kid était venu se mesurer aux maîtres de la capitale dans des blitz (Petrossian, Geller…)

    L’interview de Tal est aussi prémonitoire (doublée par Jean Py « avé l’assen ») sur la trace qu’a laissé ce tournoi et pour ceux qui n’ont jamais entendu le vainqueur Sokolov parler russe, ils seront gâtés.

    Le site de Jean Py sur le tournoi des Candidats et bien d’autres choses sur les 64 cases.

    On a déjà parlé de ce site sur ze blog…

    Les vidéos de Montpellier 1985

    La grille du tournoi avec les 4 qualifiés

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu