La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

12 décembre 2014

Un Indien dans le carnet

Carnet de problèmes d’échecs, janvier 1982
C’est ce qui est inscrit page 2 du calendrier offert par le Crédit agricole de La Brie. Une quarantaine de positions et de problèmes remarquables ont été collectées plus 26 mats en deux coups.

On trouve de tout pour s’amuser dans la déviance des règles du jeu d’échecs des mats, problèmes ou études.
L’écriture est celle d’un étudiant. La solution est inscrite au stylo rouge. Les numéros des coups entourés aussi. 2 ou 3 positions dont une jouée en rapide à Drancy, en 1983. Du Petroff, du Sam Loyd, le fameux Arbre de Noël, la grandiose étude de 1935 de Kasparian.

Mais en tout petit, alors que je cherchai à la reconstituer de tête depuis plusieurs mois (vainement) pour faire phosphorer des jeunes, tilt!
Le problème représentatif du « thème indien » s’est présenté au détour d’une page. Enfin retrouvé pour ze blog !



2_coups_indien.JPG
Les blancs jouent et font mat en 3 coups.


La solution est unique.
SVP, ne pas mettre en marche un « moteur » d’analyse pour le résoudre.

Réfléchissez vous-même.
La solution est logique et magnifique.

Vous séchez ? Cliquez ligne suivante.

 

 

Lire la suite

10 décembre 2014

Archives : des cadeaux de rire pour Noël

Jean contre Jeanjean
Vu sur le désopilant site du Roy René (club d’Aix-en-Provence) un duel entre l’Aixois Dominique Jeanjean (2119) et le Marseillais bien connu Olivier Jean (2201) joué en Nationale III. L’échiquier Marseillais 1872 a gagné de justesse, les joueurs sont passés à la postérité.

Kasparov dans mes cartons même
Ce n’est pas la prochaine œuvre de Marcel Duchamp. Juste un numéro spécial de 1997 de la revue fédérale américaine Chess Life & Review avec le grand Garri en couverture. Les deux mains sur les joues dans sa position typique. A voir sur le compte twitter du bli-blog.

Quelques brèves inoubliables du blog dans les archives, une source inépuisable de rigolade.

Le meilleur aphorisme de Kortchnoï
Nataf-Kortchnoï, match des Générations, 1998 : Kortchnoï est complètement foutu contre le jeune chien fou qui va graber un pion de trop. Et Kortchnoï sort une phrase d’anthologie avec sa façon typique de chercher l’air en aspirant, je peux l’imiter mille fois. A relire ici

Aventures et mésaventures de Marie Sebag, « la meuf brouillée »
Le titre est du Canard Enchaîné ; née en Russie ou en Chine, Marie ne serait passée à la télévision que grâce à ses super performances et non dans une télé-réalité où elle resta muette. Mais nous sommes en France et elle a progressivement abandonné le haut niveau. Dur d’être pro.

Dame contre Tour et match de crêpes
La dame seule gagne contre la tour seule, mais ce n’est pas si simple contre l’ordinateur qui joue les coups parfaits en défense. Ce fut l’occasion d’un pari fou agrémenté… d’un match de crêpes au domicile du futur chroniqueur de Libération, Jean-Pierre Mercier, importateur de ChessBase en France à cette époque. Le programme 'KDKT (Koenig Dame - Koenig Turm) fonctionnait encore… sur disquette ! Lire cette histoire dingue.

C’est qui l’patron ?
On l’a oublié, mais un drôle d’oiseau avait fait une intrusion remarquée sur la scène du National du championnat de France 2011. Il fut sanctionné malgré les rires des amis… et de certains participants titrés. Depuis, il rejoue en toute quiétude, mais la vidéo est toujours là.

A3 de jouer
Encore du Naf-naf / Nataf. Mais elle restera dans les annales. Ce premier coup 1.a3 fut joué par le grand-maître Igor-Alexandre Nataf en finale de la Coupe de France en 2006. Ce coup a depuis fait quelques émules... au championnat de France junior. En URSS, jouer une telle ouverture aurait envoyé nos amis dans une mine de sel.

02 décembre 2014

2e tour de la Coupe de France : rires et délire

Petit exercice de mathématique économique.
Sachant que la Coupe de France est l’une des plus vieilles compétitions de l’Hexagone, comment inciter le maximum d’équipes à participer nonobstant la volatilité du club et une fonction affine pas fine du second degré avec une constante décroissante de son compte en banque ?

Réponse : lire le polar-club-fiction page suivante après avoir épluché le tableau ci-dessous.

Or donc, ce 2e tour de la Coupe de France, 1/128e de finale en langage révolutionnaire, fut joué le 31 frimose de l’an 2014. C’était il y a deux jours autant dire une éternité car à J+2 et alors que 100% des joueurs ont un téléphone intelligent ou un ordinateur abrutissant, une poignée de clubs retardataires n’avaient pas encore saisi les résultats en ligne.

Que nous dit ce tableau muet ? Les grandes régions échiquéennes en désaccord avec la vraie géographie suivent la mécanique des ligues et la densité de population de notre beau pays :

  •   142 clubs se sont lancé dans la danse ;
  •    les clubs de Nationale II entraient directement dans ce 2e tour ;
  •    568 participants (moins quelques forfaitistes d’équipe ou individuels) ont phosphoré dont 2% de femmes ; le jeu d’échecs connaît la paire de fous, mais pas la parité.

Les rares clubs forfaitistes s’exposent, sans excuse valable, à 50 € d’amende et pas de rendez-vous chez le surgé.

Au 3e tour (1/64e de finale), les clubs de Nationale I entrent en piste. La magie de cette Coupe  à élimination directe oblige la FFE ou plutôt son bon samaritain en la personne de Christian Cureau, à retomber fatalement sur une puissance de deux. La boucle est bouclée, 64 cases nous délivrent une racine carrée.

La suite presque imaginaire en riant et en ripaillant ou histoire délirante d'un président de club, cliquer en bas du tableau.

 

Grande
région

Matches
 
(4+ 4 personnes)

Nb joueurs

Nb joueuses

Équipe(s) forfaitiste(s)

Centre

19

149

3

Villepinte

Est

17

132

4

Montrevel, Pontarlier

Sud

14

111

1

Hyères,
Toulon

Ouest

11

86

2

Nord

10

78

2

Bihorel

Totaux

71

556

12

6

Lire la suite

01 décembre 2014

Velten – Apicella : duel cocon et comm dodo

Le match défi entre le MI Paul Velten (2464 Elo, champion de France junior 2012 et 2013) et le GMI Apicella (2510) a eu lieu du 18 au 21 novembre. Il était organisé par Châlons-en-Champagne, le club du président fédéral Diego Salazar.

Je l’ai découvert par hasard en cherchant des stats sur la coupe de France dont les 128e de finale ont eu lieu dimanche (2e tour en jargon FFE).

Les deux joueurs se sont lâché mais étaient tendus ; il y a eu pas mal de fautes dans les quatre parties à cadence lente. Après avoir remporté la première contre sa défense favorite, la Française, « Api » a perdu deux parties de suite ! Obligé de gagner dans la quatrième où son Est-Indienne lui a rapporté le point égalisateur.
Dans les deux parties rapides de départage, ses batteries étaient à plat et le local de l’étape (si l’on peut dire d’un pur produit échiquéen du Pays basque) a balayé le GMI 2-0.

Il faut dire que Velten est une terreur en blitz, mais aussi qu’il est un drogué nocturne du jeu rapide sur playchess.com. Cela aide pour les réflexes, moins pour le fond de jeu et le sommeil.

Résultat : Velten, 21 ans, remporte le match au départage ; les six parties ont été décisives. En février, le champion du monde vétéran et ancien champion de France Anatoly Vaïsser avait eu raison du jeune 2,5-1,5.

Duels cocons
Châlons organise depuis des années des matches-défi entre un jeune pas cher de son équipe du Top 12 et une pointure toujours prenable. Souvent les gros z’Elo se font surprendre comme ce fut le cas avec le GMI Belkhodja contre Dourerassou.

Comm’ coco
Le site fédéral n’a pipé mot de ce match. Chat alors ! Le correspondant (et non président) du club Diego Salazar devrait se plaindre au président fédéral Salazar Diego de cette discrimination. Le préposé à l’info du site fédéral aura le choix de la sanction : un stage en alternance sur ouah-ouah-ouah-ligue corse ou une séance de mille photos-sourire avec Président.

Rejouer les parties avec le résumé sur le site de l’Échiquier châlonnais

22 novembre 2014

Aronian et Seirawan jouent au blitz à la parlante !

En prélude du match Nakamura-Aronian à St Louis – 4 parties longues et 16 blitz pour une bourse amicale de 100 000 $ –, le numéro 4 mondial Aronian s’est échauffé en blitz (5 min + 2 s)  la veille au soir de la première partie contre l’un des meilleurs Américains du genre : l’ancien champion du monde… juniors Yasser Seirawan, la Rolls des commentateurs.

Selon le site ChessBase, Seirawan a très vite mené 5-2, mais Aronian est revenu comme une fusée et a gagné 4 parties d’un coup, remportant le match !
Tous deux devisaient comme des amis en commentant les coups et en buvant thé ou boissons gazeuses.
Le répertoire de Seirawan n’a pas varié au fil du temps : Caro-Kann avec les noirs et Anglaise avec les blancs. Le gaucho gaucher Aronian a su passer la surmultipliée et n’a pas laissé l’occasion de sacrifier comme dans la Caro-Kann de la vidéo.


seirawan,aronian,blitz
Jouer à la parlante reste toujours une attraction au sein d’un club.

Question « aronianne » à tout le corps arbitral français : est-il autorisé, en blitz, de jouer un coup avec la main gauche (en appuyant avec cette même main sur la pendule) et le suivant avec la main droite (en appuyant de cette même main) et ainsi de suite pour l’alternance.

A la parlante, ce procédé rend fou les joueurs. Du vécu.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu