Avertir le modérateur

trégoubov - Page 2

  • Encore une triche en Bundesliga ?

    Un grand-maître allemand de 22 ans pointant à 2532 Elo, Falko Bindrich, est suspecté de triche. En raison de fréquents aller-retour aux toilettes dans la première ronde de Bundesliga jouée samedi contre Tregoubov, le joueur était déjà dans le collimateur de l’arbitre et des joueurs de l'équipe adverse.

    Tregoubov alias "Très beau gosse" s’en est plaint à l’arbitre. Bindrich a dû ensuite rester vissé à sa chaise trois heures. Sa victoire dans une partie très compliquée a été décisive dans le match.

    Dans la deuxième ronde jouée dimanche matin, rebelote. Cette fois, l’arbitre l’a suivi au p’tit coin et lui a demandé s’il avait un téléphone portable (un ‘Handy’ en allemand)."Ja, ja" a répondu le joueur d’Eppingen, mais il a refusé de donner son appareil au motif qu’il contenait des analyses personnelles. L’arbitre a appliqué le règlement à la lettre : zéro pointé en cas de refus.

    Ben oui, dans le championnat d’Allemagne, on fait de la prévention. La partie en était au 10e coup. La pointe, si l’on peut dire, c’est que Bindrich affrontait Sebastian Siebrecht, le joueur qui avait énergiquement poursuivi dans les toilettes un tricheur confondu en juin dans le même championnat d’Allemagne ! Mais cette fois, Siebrecht n’avait rien soupçonné et a été alerté des manèges aux toilettes par ses coéquipiers.

    Le club de Mülheim qui a perdu samedi à cause de la victoire de Bindrich a demandé le dimanche la disqualification de la partie de Bindrich.

    Ce joueur doué très jeune est bien connu en Bundesliga (nulle avec Adams) et dans le championnat suisse (nulle avec Bauer, Kortchnoï). Pointe finale : il a battu le tricheur sanctionné Christoph Natsidis dans un tournoi du Premier Samedi à Budapest, en avril 2011.

    bindrich_2009.jpg

    Lutter contre la triche électronique
    Finalement, la triche dans les échecs professionnels est peut-être aussi répandue que le dopage dans le football professionnel. Mais c’est encore l’omerta sauf quand certains se font prendre.

    La parade arbitrale allemande « refus de confier un appareil électronique à la demande de l’arbitre » (en France, les téléphones sont conservés par les joueurs. Ils pourraient être confiés aux capitaines non joueurs...) semble temporairement éviter la fraude. En tout cas, cela évite toute poursuite gênante dans les toilettes...

    Communiqué de la fédération allemande (allemand)
    Le championnat d’Allemagne en direct, un vrai bonheur (même en différé).
    Les faits et une réflexion sur le "dopage électronique" sur ChessBase (allemand).

    • Toute cette histoire n'est pas claire? Falko se retrouvera-t-il au poste condamné à écoutez en boucle sur You Tube le grandissime Falco dans "Alles klar Herr Kommissar ?"


    Parlons échecs
    'Bac'
    (notre Bacrot national) s’est "décagoulé" en Bundesliga et marque deux points superbes de technique.
    Un jeune allemand de 15 ans, Rasmus Svane, met une bulle enthousiaste à l
    ancien champion du monde Kasimdjanov qui s’est emmêlé les crayons.

    Dans les autres équipes, on retrouve d’anciens et nouveaux champions : Jansa, Ribli, Hector, Nikolic et côté "péril jeune" l
    armada de Baden-Baden (Bacrot, Naidistch, Vallejo, Kasim, Nisipeanu, Gustaffson) et ailleurs Ipatov, Alekseïev, Howell, Parligras, Navara, Motylev etc.

    Pour continuer la visite gratuite, allez sur la page Facebook d'Echecs 64

    Pas le temps ? Zap rapide sur le compte Twitter de ce blog

  • Olympiade : révélations (presque imaginaires) du capitaine Tregoubov

    L’Arménie a une fois de plus remporté les Olympiades le 10 septembre. C’est son 3e titre sur les 4 dernières éditions. Seulement 8,5 points d’un départage fort compliqué l’ont séparé de la Russie qui termine ex æquo au nombre de points de matches.

    Sur onze rondes, les deux équipes n’ont cédé qu’un match nul (entre elles) et une défaite 1,5-2,5 : l’Arménie contre la Chine (7e ronde) et la Russie contre les États‑Unis (à la 9e ronde), Kramnik et Grichtchouk perdant au 1er et 2e échiquier !

    Et la France ? Partie avec le dossard numéro 8, elle s’est glorieusement classée 19-33e et 23e au départage. Oh ! Rien de grave. Trois défaites (Croatie, Ukraine, Roumanie) contre deux équipes à notre portée, deux matches nuls (Angleterre et Israël) et six victoires dont deux convaincantes contre la Bulgarie et Cuba.

    Vlad Tkatchiev remporte la médaille d’or au 4e échiquier avec un score de 6,5 sur 8 et une performance à 2750 Elo.

    Comment l’équipe de France (ÉdF) en est-elle arrivée là ? Nous avons, par chance, pu obtenir le point de vue – dans un entretien presque imaginaire – du capitaine Pavel Tregoubov alias Très Beau Gosse.

    Classement final des Olympiades

    L’Arménie célébrée et suivie par la presse arménienne tout au long des Olympiades.

    olympiade,istanbul,arménie,aronian

    Les 5 joueurs et le pitaine A. Petrossian accueillis en héros par le président arménien, Serge Sargsian, (à dr.) également président de la fédération arménienne.

    Interview presque imaginaire chic et un peu choc du capitaine de l’ÉdF, Très Beau Gosse, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Olympiades : l’EdF - équipe de France - en manque de jus

    L’équipe de France (EdF) n’est-elle composée que de super techniciens sur la surface des 64 cases avant d’être une équipe animée d’un esprit, poussée par des entraînements et encouragée par un entraîneur gérant les joueurs et leur psychologie ? C’est du moins l’impression qu’une EdF sans jus a donnée lors des Olympiades d’Istanbul rassemblant 158 équipes chez les « mixtes ».

    Voir le parcours de l’équipe échiquier par échiquier.

    5 joueurs techniciens d’une surface de 64 cases carrées pour quelques milliers d’euros et deux semaines de travail avec un « entraîneur » en guise de contremaître, dans la pratique, un préparateur de variantes.

    Avant la 11e et dernière ronde qui se joue dimanche à 10 h en direct quel est le bilan pour la France ? Bof. Un gâchis car 'pas de Bacrot'. Une fatigue liée au National joué juste avant ? Un manque de forme ? Un manque d’énergie lié à la construction du capitanat vu par la FFE ? L’absence totale de préparation physique collective ?

    Les Olympiades se jouent par équipes de 4 avec systématiquement un joueur au repos et le capitaine qui peut assister aux matches, en l’occurrence Pavel Tregoubov.

    Cette équipe de 6 personnes doit vivre pratiquement deux semaines dans les meilleures conditions en oubliant le téléphone perso ou fédéral, les commentaires sur l’Internet et le qu’en dira-t-on. Pas simple à l’ère du Net.

    Oublions en passant la franche rigolade des chiffres : L’EdF classée numéro 8 sur la ligne de départ et les clairons fédéraux sur la France numéro 3 mondiale en comptant les 10 meilleurs joueurs classés FIDE et voyons concrètement son parcours.

    Cliquer ici pour le festin. Et sachez, en consultant le géocompteur en bas de  la colonne de droite, que l’EdF a régulièrement consulté ce blog d’Istanbul. Étonnant et détonant, non ?

    P.S. : Après son match perdu contre la Roumanie à la 10e ronde, l’EdF rencontre l’Afrique du Sud. 4-0 est le score attendu. Qui fera nulle ? A moins que l’EdF nous fasse une redite d’un certain match de football?

    Photo: © Davil Llada
    Avant une partie, le capitaine A. Petrossian rassure Movsesian (qui 'adoube'), échiquier n° 2 de l’équipe d’Arménie.

    20120830_olympiad_llada_r3_017_movsesian.JPG

    Lire la suite

  • Mitropa Cup : Elle est Pavel la vie ?

    La Coupe Mitropa est une compétition annuelle par équipes sur 4 échiquiers. Hommes et femmes de pays d’Europe centrale s’affrontent gentiment depuis 1976. Cette compétition n’a jamais été une priorité pour la FFE. Elle l’organise tous les dix ans environ et un quarteron de jeunes est envoyé pour se faire les dents de lait.

    Devinette : Sachant que la FFE a un capitaine grand maître salarié, contractuellement censé passer deux jours par semaine au siège fédéral de Magny tiret les tiret Hameaux entre parenthèses Yvelines ou bien se déplacer avec les équipes représentant la France, dont le titre ronflant officiel est ‘Délégué international et haut niveau, entraîneur des élites’, où Pavel a-t-il mis sa science ? Où est notre Pavel ?

    Réponse : Prendre une boussole. Ne pas se fier à ce cher professeur Tournesol (‘toujours à l’Ouest’) car c’est la mauvaise direction. Remonter dans les Hauts-de-Seine. S’arrêter sur le site de Clichy, Clichy, Clichy, le club dont la fédération analyse les résultats toujours du point de vue de ses victoires, jamais du point de vue sportif.
    Miracle ! Pavel est là ! Car oui, il a aussi un contrat avec Clichy, Clichy, Clichy. Connecter ses neurones toujours plus à l’est. Au hasard à Belfort. Réaliser que s’y joue le Top 12. Regarder la compo de l’équipe de Clichy. Miracle ! Notre Pavel joue à Belfort-trop-fort!

    Adieu veaux, vaches et cochons de la Mitropa Cup. Il eût été en effet un comble que le Clichois manquât à ses devoirs clichiens.
    Une dernière info sans malice, mais tristounette. Un participant de la Mitropa Cup s’est plaint auprès de ses amis Facebook de l’absence d’encadrement en Croatie. Ce râleur est condamné à deux mois avec sursis de stage d’arbitrage avec Dervieux ou, au choix, un travail d’intérêt général à Magny tiret les tiret Hameaux à son retour.


    • Le site officiel est à cette adresse. Les échecs féminins français dont on nous rebat les oreilles… ne sont pas représentés en Croatie. Les meilleures joueuses sont au Top 12 ? Mais alors, nous n’avons plus d’espoirs derrière?
    • Pavel Tregoubov, lorsqu’il était pitaine piteux en Mitropa Cup l’an passé à Merlimont.
    • Se rendre compte des conditions de jeu sur Youtube.
    • Le maître international français Guillaume Sermier joue désormais sous le drapeau FIDE suisse. Il participe à la Mitropa Cup sous les couleurs suisses. 
    • La Suisse a aligné Werner Hug, son ancien champion du monde junior… de 1971. Autant Hug fut un héros en son temps, autant ses commentaires lors du récent match amical Kramnik-Aronian avec le GMI Pelletier furent atroces, particulièrement en allemand. Comme d’autres, il avait le nez collé sur l’évaluation de l’ordinateur. Pffff.
  • Équipe de France: interviews imaginaires

    Le championnat d’Europe par équipes de 4 s’est déroulé à Porto Carras, en Grèce, du 3 au 11 novembre 2011. Classée 6e par le classement v’Elo en moyenne sur les 5 joueurs (4 + 1 remplaçant), l’équipe de France termine 19e au classement final en mode trottinette. L’Allemagne, à la surprise générale, remporte ce championnat. Wunderbar!

    Quelles sont les raisons de cet échec au-delà des deux dernières rondes cruciales dans un tournoi court (9 rondes) de ce type?

    •  Pourquoi l’équipe de France n’a pas marché?
    • Pourquoi Bauer a cartonné au 4e échiquier?
    • Pourquoi Bacrot, premier échiquier a presque tout le temps tenu?
    • Pourquoi Vachier-Lagrave a eu un score très grave?
    • Istratescu a-t-il été sous-employé?
    • Comment Trégoubov, le pitaine rentré piteux, sera-t-il puni?

    Réponses impertinentes (presque) imaginaires page suivante avec la présence fantôme des ex-entraîneurs perso de certains d’entre eux: Prié, Dorfman et Hauchard.

    Et pour les gens sérieux, un chouette tableau de statistiques résumant le jeu de massacre.
    Stats établies à partir du tableau officiel des appariements et des résultats sur l’excellent chess-results.com.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu