Avertir le modérateur

spassky - Page 2

  • Spassky « pat » dans de drôles de pattes ?

    Le 16 août 2012, le dixième champion du monde Boris Spassky a disparu de son domicile à Meudon, en région parisienne. Assisté d’une personne suite à son AVC en 2010, le champion, très diminué, vivait chez lui et reprenait doucement la marche.

    Sa femme Marina, s’est absentée une partie de la journée. A son retour, son mari n’était plus là et l’assistante de vie avait disparu. Affolée, elle a appelé immédiatement son fils Boris Junior qui est revenu en catastrophe de Madrid. La suite ? « Un mauvais polar » selon Marina.

    Le 19 août, dans un entretien qui ressemble fort à une manipulation des meilleures années du journalisme soviétique, Spassky indique qu’il a « fui Paris pour Moscou ». Comment un homme dans une telle situation médicale a-t-il pu prendre un billet d’avion et voyager plus de 5 heures, transfert compris ? Pas seul, c’est certain.

    Spassky_Larsen_Stockholm_1969.jpgAlors que la sœur de Boris (qui fut championne de dames 8x8) le défend de Saint-Pétersbourg et ne croit pas un mot de cette histoire, une ancienne capitaine de l’équipe féminine soviétique parle à la place de son frère et dit que Boris voulait « ces deux dernières années, retourner en Russie ». Une photo la montre dans l’article de WhyChess toute souriante avec un groupe de femmes, Averbakh et Boris.

    Depuis août, Boris Spassky est donc en Russie. Qu’est devenue la femme qui s’occupait médicalement de Boris à son domicile ? Comment le champion est-il soigné en Russie ? Par qui ? Qui paie les frais d’hôpital où son fils Boris junior a fini par le localiser ? A qui profite ce retrait en Russie ? Quelles sont les motivations d’une femme qui s’interpose systématiquement entre un Boris affaibli et son fils quand ce dernier parvient à lui rendre visite ? Les autorités russes suivent-elles le dossier ?

    Le dernier rebondissement est le lancement d’une vraie enquête à partir de la France. Dans un entretien publié le 26 septembre sur le site Internet du quotidien Le Figaro, Boris Junior affirme au journaliste Bertrand Guyard que son père a été « enlevé et séquestré ». Cet entretien a été repris par les médias russes comme l’agence officielle RIA qui parle de Boris comme « le champion soviétique ».

    Installé à Meudon depuis 1976, Boris Spassky était retourné ces dernières années dans sa Russie. Russe toujours, soviétique jamais. Au-delà du choix personnel ou de l’enlèvement supposé ou avéré de Spassky, l’urgence est la qualité des soins d’un homme affaibli, immensément populaire en Russie comme en France sur les 64 cases.

    Fiche Wikipédia de Boris Vassiliévitch en russe

    Photo: Spassky-Larsen, Stockholm 1969.

  • Averbakh : mon cours s’appelle « Théâtre de pièces d’échecs »

    Le site russe WhyChess est animé par le GMI russo-français Vlad Tkatchiev. Un très long entretien (traduit en français) entre Vlad et le GMI et historien Youri Averbakh a été mis en ligne le 7 août 2012.

    Averbakh nous livre une théorie passionnante sur les origines du jeu d’échecs et ses cheminements dans les différents pays.

    La fin de l’article donne un aperçu sur la technique employée pour captiver l’attention des 6‑9 ans lors d’un cours collectif que nos pédagogues patentés pourront méditer.

    averbakh,tkatchiev,whychess,kgb,bronstein,spasskyAverbakh divise les profils des joueurs d’échecs en six groupes : « rage de vaincre », « combattants », « joueurs purs » etc. Il est fascinant de voir à quel(s) groupe(s) appartiennent les plus grands noms comme Fischer, Karpov, Kasparov, Lasker, Tarrasch,  Spassky et Bronstein.

    Dans cet entretien modeste et génial, Vlad renvoie toutes les balles du fond de court comme au filet.

    Ma préférée est cette anecdote concernant Spassky.

    Averbakh le range dans le groupe des artistes « même s’il n’en est pas toujours conscient ». (
    Photo : © Irina Stepaniuk / WhyChess)

    "La Averbakh-anecdote"
    « En 1962, à Erevan, lors d’un banquet suivant le championnat d’URSS, Spassky prit la parole et dit :

    « Je souhaite porter un toast ni à la santé des grands joueurs d’échecs, ni aux dirigeants, mais à la santé de mon modeste voisin ».
    En effet il avait remarqué que tout le monde buvait du vin sauf son voisin qui ne buvait que de l’eau. Puis il garda un moment le silence et ajouta « … pour mon voisin et son carnet ! ».

    V.Т.: Donc c’était un type du KGB ?
    Y.А.: Mais bien sûr. A l’époque ceci eut l’effet d’une bombe ! Chercher à attirer l’attention des autres est typique pour les artistes. »

  • Touzé en mode auto-suspension contre la FIDE

    L’organisateur et arbitre international Jean-Paul Touzé a encore rugi en direct de Belfort. Dans une lettre ouverte de deux pages adressée au président fédéral Henri Carvallo, Touzé proteste contre la FIDE et son vice-président turc Ali Aziri. Cet affidé du président Ilioumjinov a en effet déclaré qu’il ne donnerait aucune place aux arbitres des pays ayant soutenu la liste Karpov (contre le président réélu Ilioumjinov) lors des prochaines Olympiades disputées à Istanbul. La France a lutté contre Kirsan aux dernières élections et quand on touche à Karpov, JPT se met à r(o)ugir...

    Touzé rappelle dans sa lettre que les « messages de protestation [comme celui émis par la FFE] est pour moi nettement insuffisant. En effet, l’histoire a montré, s’il en est, que l’isolement pour des causes justes est beaucoup plus fort qu’une majorité de circonstance en faveur de telle ou telle cause contraire à l’éthique au sens large ».


    touzé,botvinnik,smyslovConséquence ? Touzé demande à la FFE d’attaquer cette décision devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne et devant la Cour européenne des droits de l’homme.

    Supplément touzéesque :
    Jean-Paul demande à la FFE de « faire suspendre, hors de France, son titre d’arbitre international et ne plus envoyer, à partir du 1er septembre, les résultats de ses parties comptant pour le classement FIDE ».

    Que fera la FFE ? Ben… un mouvement de menton et on enverra comme qui rigole nos équipes masculine et féminine dans cette compétition sacrée par le président de la FIDE, vous savez celui qui rend visite au dictateur lybien et syrien en pleine guerre civile. Un représentant FFE ira sur place faire des moulinets dans un discours et affaire suivante.

    Autre variante, (presque) imaginaire : Les Clichiens aboieront, la Caravano passera. A moins que la FFE se saisisse du problème dans un comité Théodule basé à Bastia, France. Auquel cas, il faudra « débattre, débattre, oui mais débattresti »

      Télécharger le Touzé-communiqué dans son entièreté (PDF).

    Photo (© Facebook JPT) : Grande première en 1988 : Jean-Paul Touzé, organisateur du tournoi de la Coupe du monde à Belfort, avait invité deux ex-champions du monde : Smyslov (à g., 1921-2010) et Botvinnik (à dr., 1911-1995). Ce fut l’une des premières sorties à l’Ouest de Botvinnik, un an avant la chute du Mur de Berlin tandis que des légendes telles Tal, Kortchnoï, Spassky, Kasparov et Karpov jouaient ce tournoi d’anthologie. Quelle époque épique !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu