Avertir le modérateur

spassky - Page 2

  • Touzé en mode auto-suspension contre la FIDE

    L’organisateur et arbitre international Jean-Paul Touzé a encore rugi en direct de Belfort. Dans une lettre ouverte de deux pages adressée au président fédéral Henri Carvallo, Touzé proteste contre la FIDE et son vice-président turc Ali Aziri. Cet affidé du président Ilioumjinov a en effet déclaré qu’il ne donnerait aucune place aux arbitres des pays ayant soutenu la liste Karpov (contre le président réélu Ilioumjinov) lors des prochaines Olympiades disputées à Istanbul. La France a lutté contre Kirsan aux dernières élections et quand on touche à Karpov, JPT se met à r(o)ugir...

    Touzé rappelle dans sa lettre que les « messages de protestation [comme celui émis par la FFE] est pour moi nettement insuffisant. En effet, l’histoire a montré, s’il en est, que l’isolement pour des causes justes est beaucoup plus fort qu’une majorité de circonstance en faveur de telle ou telle cause contraire à l’éthique au sens large ».


    touzé,botvinnik,smyslovConséquence ? Touzé demande à la FFE d’attaquer cette décision devant le Tribunal arbitral du sport de Lausanne et devant la Cour européenne des droits de l’homme.

    Supplément touzéesque :
    Jean-Paul demande à la FFE de « faire suspendre, hors de France, son titre d’arbitre international et ne plus envoyer, à partir du 1er septembre, les résultats de ses parties comptant pour le classement FIDE ».

    Que fera la FFE ? Ben… un mouvement de menton et on enverra comme qui rigole nos équipes masculine et féminine dans cette compétition sacrée par le président de la FIDE, vous savez celui qui rend visite au dictateur lybien et syrien en pleine guerre civile. Un représentant FFE ira sur place faire des moulinets dans un discours et affaire suivante.

    Autre variante, (presque) imaginaire : Les Clichiens aboieront, la Caravano passera. A moins que la FFE se saisisse du problème dans un comité Théodule basé à Bastia, France. Auquel cas, il faudra « débattre, débattre, oui mais débattresti »

      Télécharger le Touzé-communiqué dans son entièreté (PDF).

    Photo (© Facebook JPT) : Grande première en 1988 : Jean-Paul Touzé, organisateur du tournoi de la Coupe du monde à Belfort, avait invité deux ex-champions du monde : Smyslov (à g., 1921-2010) et Botvinnik (à dr., 1911-1995). Ce fut l’une des premières sorties à l’Ouest de Botvinnik, un an avant la chute du Mur de Berlin tandis que des légendes telles Tal, Kortchnoï, Spassky, Kasparov et Karpov jouaient ce tournoi d’anthologie. Quelle époque épique !

  • Montpellier 1985: revivez le tournoi des Candidats

    En 1985, Montpellier accueillait le tournoi des Candidats au championnat du monde. Souvenirs et photos: l’organisateur Jean Py, vient de consacrer un site, Caissa1000 à ce super tournoi. Anecdotes et informations sont publiées régulièrement.

    Les parties étaient retransmises sur le service échecs Minitel de Libération, animé par Jean-Pierre Mercier et moi-même. Les minitélistes payaient à l’époque 1 franc la minute, soit 9 euros de l’heure pour suivre les parties! Libération avait même un stand sur place!

    Les champions étaient accessibles pour les joueurs de l’open adjacent, mais la bataille était féroce sur l’échiquier. Spassky, à cause d’une partie analysée un peu légèrement à l’ajournement contre Beliavsky en dernière ronde, ne put gagner sa finale de tours gagnante, gâchant sa dernière chance de jouer pour le titre mondial (il aurait alors joué la place qualificative dans un match triangulaire avec Tal et Timman). Mais il nous avait préalablement gâtés avec un Gambit du Roi contre l’Américain Seirawan, de superbes parties et même une arnaque de nulle contre ‘Riblitz’.

    L’un des trois vainqueurs, le Soviétique Andreï Sokolov, chaperonné par son entraîneur Jourkov, était en pleine ascension. Parlant déjà français, il se détendait en jouant de la guitare avec sa tignasse bouclée. Après le tournoi, il fut tout gêné de sortir de sa poche un prix de plusieurs dizaines de milliers de francs à la fin du tournoi. Oui, c’est lui qui allait donner tant de mal à Karpov en demi-finale des Candidats à Linares, en 1987, le ratant de peu. Il ne savait pas qu’il s’installerait, quelques années plus tard, avec toute sa famille à Belfort.

    Voici ce que nous écrit Jean Py:« J’ai eu beaucoup de chance de pouvoir côtoyer (au siècle précédent!) des GMI de premier plan dont plusieurs avaient obtenu le titre de champion du monde d’échecs. Ils m’ont tous fasciné, moi simple joueur amateur, par leur très grande maîtrise échiquéenne, bien sûr. Boris Spassky a en plus, je peux en témoigner, une qualité humaine hors norme. Nos amis anglo-saxons diraient que c’est un ‘gentleman’. »


    Voir le site Caissa1000 ici et cliquer dans la grille du tournoi pour voir les résultats. Ce site n'est pas seulement consacré à Montpellier 1985 mais a pour vocation de rassembler documents et photos sur des événements majeurs.

    montpleus1985.JPG


  • Ukraine reine et Spassky état stable

    Spassky: état stable
    D’après l’Anglais russophone Steve Giddins, l’état de santé de Boris Spassky est stable. L’adresse de son blog passionnant est ici. Giddins traduit de nombreux livres russes en anglais.

    Olympiades: Ukraine reine
    L’Olympiade s’est terminée presque sans surprise. Le suspense était léger, mais il fallait que l’Ukraine ne perde pas et que la Russie gagne à tout prix pour que le parcours royal des Ukrainiens soit récompensé de la médaille d’or. Et il le fut: la Russie n’est même pas venue à bout de l’Espagne! Kramnik avec les blancs a mis une bulle à Chirov (1.d4 d5 2.c4 c6 3.Cf3 Cf6 4.Cc3 e6 5.Fg5 Cbd7 6.Db3... et Chirov est hors théorie!) mais Svidler s’est totalement fait déborder et a littéralement explosé contre le jeune Salgado Lopez qui a joué une Philidor bizarroïde. Résultat 2-2

    Et la France? Match nul contre l’Arménie et ravalage de mon chapeau. Ronde du matin ou autre explication? Selon le site de ChessBase, Vachier-Lagrave et Aronian ont blitzé comme des malades! À peine les autres échiquiers en étaient au 15e coup qu’ils en étaient au 40e! Aronian, avec l’ajout de temps, a même terminé la partie avec plus de temps qu’il n’en avait au départ!! En rejouant la partie a posteriori, je ne comprends pas une telle vitesse pour un tel match. Pas glop. Fressinet a heureusement mis du temps, mais a marqué le point contre Akopian. Le reste, deux nulles et la France termine 5-10e, mais 10e au départage, une véritable usine à gaz.

    L’équipe féminine russe a remporté la médaille d’or une ronde avant la fin et a été reçue avec tous les honneurs à Moscou, tout comme l’équipe masculine. Alexandra Kosteniouk raconte tout sur son blog. Photos sympa avec iPads en récompense.


    Classement final, cliquer ici

    Classement de toutes les autres équipes avec le détail par échiquier ici

  • Spassky en soins intensifs à Moscou...

    spassky2007_Elista.jpg

    L’ancien champion du monde Boris Spassky, 73 ans, est hospitalisé depuis samedi à Moscou.
    A l’arrivée de l’ambulance dans son appartement moscovite, il était à demi-inconscient, allongé dans son lit. Apparemment, il a été victime d’une hémoragie cérébrale.

    Son état est critique et Boris a perdu le contrôle de la partie gauche de son corps. En soins intensifs à l’hôpital 13 de Moscou, l’équipe médicale, interrogée par le site russe Lifenews.ru, a dit qu’elle faisait « tout son possible » pour Boris Spassky. L’équipe médicale fait par ailleurs état des problèmes de pression sanguine du champion. Ils ne sont malheureusement pas nouveaux et l’ont handicapé tout au long de sa carrière.

    Spassky avait eu un malaise sans conséquence en 2006 à la suite d’une conférence et d’une séance de parties simultanées à San Francisco.

    Voir l’information en anglais sur chessdom ici

    Photo ChessBase: Spasskky à Elista, en 2007.

  • Bent Larsen est mort

    larsen.jpg

    Le grand champion danois Bent Larsen est mort le 9 septembre à Buenos Aires à la suite d’un accident vasculaire cérébral. Il était soigné dans une clinique depuis trois semaines. Il avait 75 ans.

    Diabétique, très affaibli ces dernières années, il était encore visité par son compatriote, le grand maître Peter-Heine Nielsen (secondant d’Anand) et restait toujours aussi intarissable à refaire le monde des 64 cases en anecdotes comme en variantes.

    Il y a moins d’un an, j’avais rappelé Larsen pour le relancer sur le projet d’un livre pour les éditions Payot. La conversation avait été brève. Larsen était fatigué et avait simplement laissé tomber, terriblement: ‘Me murio’. Que dire après cela?

    Larsen, développait une rare énergie sur l’échiquier. Celle des Fischer, Kasparov et Guelfand, spécialement en milieu de jeu et en finale. Il avait cet incroyable talent d’embrouiller ses adversaires, et pas seulement avec ses ‘coups de flanc’ tels 1.f4 ou 1.b3, mais aussi dans les positions-type grâce à sa science de la transition.

    En espagnol
    L’article du quotidien de Buenos Aires, La Nación : ‘L’adieu à une légende: Bent Larsen’

    Plus détaillé, un article sur les circonstances de son décès et son palmarès.

    En anglais
    ChessBase lui avait consacré un long portrait il y a quelques mois

    Sur ce blog
    Un article de Larsen à partir d’une conversation de 52 min que j’avais eue avec lui en mars 2008. A relire ici

    La photo ci-dessus a été prise en 1957 à l’aéroport de Copenhague. Elle est publiée sur le site ChessBase à partir d’un article et de photos fantastiques de Larsen.

    De gauche à droite, Mikhaïl Tal, Bent Larsen, Miroslav Filip et Boris Spassky analysent avant de se rendre au championnat du monde universitaire.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu