Avertir le modérateur

mazé - Page 3

  • Match joueurs-FFE: le CD va céder?

    Le Comité directeur de la Fédération s’est réuni à Belfort le 31 janvier et le
    1er février 2009. La caméra épaulé-jeté d’Europe-Échecs présente sur son site un montage de ces heures de palabres. Résultat: les joueurs de l’équipe de France se font souffler dans les bronches. Babar Kouatly, directeur d’EE pleure dans son style pachydermique. Il se plaint des joueurs qui n’ont pas "pas joué le jeu [des interviews] et qu’on avait l'impression d'avoir affaire à des divas". Venant d’un ancien joueur à la modestie encore reconnue sur le plan international, la remarque venait fort à propos.

    Plus c’est gros, plus ça passe? Pas exactement. Aucun des joueurs (ou joueuses) de l’équipe de France n’étant présent au CD de Belfort, la réplique a mis 3 semaines à mûrir: le 20 février 2009, Fressinet, Mazé et Vachier-Lagrave ont fait publier sur le site de la FFE une sorte de droit de réponse de 5 (!) pages (non signataires: Bacrot et Tkatchiev). Ils manient l’insolence subtile, allant jusqu’à regretter 'l’amnésie passagère de M. Kouatly'. Un Babar sans mémoire? Allons, jeunes hommes. Vous oubliez également de préciser aux internautes quelque chose vous concernant. Échecs64 répare cette omission en livrant un mini-scoop dont personne n’a parlé. Les joueurs, la FFE comme EE. Par pudeur sans doute...
    Enfin, lire le compte-rendu (presque) imaginaire d’une troisième mi-temps inoubliable! Suite de ce suspense à la cloche-merle: cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Olympiades: du bon, du beau des benêts

    Quelques impressions en vrac sur les Olympiades.

    Kramnik:
    venu pour se refaire une santé Elo, il gagne toujours aussi peu mais tient son rôle au premier échiquier.

    Anand
    , le champion du monde, a séché. Tu reviens quand, Viswanathan?

    Topalov:
    bouuu-ch'rie! Le premier échiquier bulgare fait une performance à plus de 3000 Elo après la 9e ronde. Défaite? Nulle? Connais pas! Vive la règle Corsica-Sofia: pas de proposition de nulle. Et pour couronner le tout, il place un "échec et mat" contre le Suédois Berg, à la 9e ronde
    La facilité avec laquelle il dispose de ses adversaires me rappelle ses performances à l'Olympiade de Erevan, en 1996. Il avait balayé Manuel Apicella de la main gauche. Etienne Bacrot faisait son entrée dans l'équipe de France. Le président de la FFE, Jean-Claude Loubatière, l'avait imposé contre les règlements, mais son niveau le justifiait. Quelques grands-maîtres dont il vaut mieux oublier les noms aujourd'hui avaient fait une pétition pour que le gosse ne joue pas. Il avait répondu sur l'échiquier en battant Roublevsky dans le match contre la Russie.

    Pour lire la suite, cliquer ligne suivante

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu