Avertir le modérateur

lautier - Page 5

  • Allô, Larsen?

    Tout comme Karpov, il ne faut jamais appeler Larsen avant midi. Etant donné que le nettoyeur du milieu de partie des années 1970 vit dans la banlieue de Buenos Aires, il fallait calculer. Les éditions Payot ont publié deux livres en français de l’immense Larsen: son inoubliable Mes 50 meilleures parties et Les coups de maître aux échecs.

    Je l’ai contacté pour un troisième qui me trotte dans la tête depuis plus de cinq ans... J’espère pour Larsen et pour tous ceux qui apprécient son style inimitable de commentateur, que ce projet verra le jour.

     
    Cliquer ligne suivante pour lire la suite...

    8f44767063c3f91abcbbcdd6dee6ae75.jpg

    Copyright La Nación

    Lire la suite

  • Noyeux Joël et bonnes années!

    Le Père Joël est arrivé en retard...
    ... aussi vous en aurez deux pour le prix d’un. Histoire de surfer sur de bons souvenirs, célébrons deux Joël: Benjamin qui, contrairement à son nom, est l’aîné des deux. Le GMI américain aura marqué la fin des années 1990 par sa collaboration en matière grise avec Deeper Blue avec pour objectif (réussi) de battre de Kasparov en match.

    Le second est notre Joël (Lautier) national, semi-retraité de la compétition expatrié pour raison professionnelle extra-échiquéenne dans la mère patrie des échecs: la Russie. Son palmarès mériterait un numéro spécial, mais avant qu’un livre potable ne sorte sur ses exploits, voici quelques bons (et trop courts) souvenirs: cliquez sur les liens et abracadabra, une fenêtre s’ouvre et vous rejouez la partie.

    Lautier se fait placer une super arnaque de pat par Apicella

    Joël B. perd contre Joël L. à Paris, à l’open du cht de Paris, en 1989.

    Joël L. gagne avec les noirs (Linares 1994) contre Kasparov avec sacrifice de pièce !
    Kasparov a même exagéré et a tardé à abandonner!

    8c46f2923abd7cd2385c5e6f2cfe94ab.jpg

    Joël L. gagne avec les noirs (Amsterdam 1995), mais cette fois, c’est Garri qui sacrifie.
    Pas glop, Kasparov se prend encore sa bulle !


    Alekhine parle, Capablanca sexy?
    Dans notre société surmédiatisée, j’aime quand un acteur se contente de jouer ou un sportif se contente d’enchaîner les exploits, sans passer par la case micro du style « ambiance formidable sur le plateau » ou « esprit de groupe qui nous a fait gagner ». Mais révisons nos batteries. Quand on entend la voix d’Alekhine, le mythe du génie prend la forme d’un être de chair et de sang.

    Alekhine n’est plus ce surhomme parlant x langues, mais un Russe blanc avec une voix fluette, «à la Karpov», qui devise, pendant quelques minutes, en anglais sur les ondes de la BBC en 1938.
    Son accent russe roule les « r ». Autres archives radiophoniques alekhinesques bienvenues.

    Comme il était de coutume dans ces années-là à la radio, Alekhine lit son texte et cela s’entend. Ses réponses ne sont pas spontanées mais préparées à l’avance en fonction des questions préalablement données: exactement comme à l'Assemblée nationale française de nos jours, lors des questions au gouvernement du mercredi pour le cirque de la tévé! Écoutez Alekhine, c’est un régal !

    Qui a dit que Capablanca n’était pas un séducteur? Les images sont en noir et blanc, mais ses yeux de braise ont dû faire chavirer nombre de dames et ont dû impressionner tant d’adversaires. À part ça, j’ai craqué sur son feutre. Un film court mais muet du génie cubain.

    Actualités russes

    - Suivez les commentaires en direct sur chesspro.ru du secondant de Morozevitch, Vladimir Barsky. Un régal! Pour ceux qui n’entendent pas le russe parfaitement, il y a une astuce: faites un copier/coller des commentaires et reportez-les sur un site de traduction automatique et avec le jargon échiquéen, on s’en sort! Bon OK, il faut être en vacances ou faire cela de temps en temps de son bureau. Bonne chance.

    - Kortchnoï prépare un livre sur la Sicilienne Rauzer. Il a même fait le déplacement à Moscou pour relire les épreuves et terminer les détails techniques. Voir sa longue et passionnante interview par le même Barsky où Kortchnoï, dans son style inimitable, déclare que Kramnik est le champion du monde « de la paix » (photo: chesspro.ru)

    78e465643d0d4e89429a7fd9a3fbb7ed.jpg
  • La combinaison du week-end

    medium_Tim-Api.JPG


    Timmer – Apicella, Cht de Paris, 1988

    Les noirs jouent et gagnent.

    Il ne suffit pas de voir la bonne suite, mais de calculer toutes les variantes et ramifications. Pour vous encourager, André Muffang (1897-1989) a trouvé, quelques mois avant sa mort, cette combinaison. Le champion de France 1931 était alors quasiment aveugle. À peine avais-je terminé de lui dicter l’emplacement des pièces sur son échiquier sensitif (le cavalier à c6) à la suite d’une interview, qu’il trouvait a tempo cette combinaison d’extra‑terrestre...
    Voir son portrait dans L’Almanach 1988 des échecs (Payot, 1989) où il y a également un compte-rendu complet de la victoire de Joël Lautier au championnat du monde junior, à Adélaïde. Joël avait 15 ans.

    Solution: cliquer sur ‘Lire la suite’ ligne suivante.

     

    Lire la suite

  • Le Monde : C. Lemoine éjecté et remplacé par Lautier

    Quand Claude Lemoine a débuté sa chronique dans le quotidien Le Monde, il y a quarante-deux ans, beaucoup d’entre vous ignoraient les règles ou étaient dans les limbes. Claude Lemoine, lui, était, un jeune champion de France (1958) enthousiaste. En quarante-deux ans, la formule de sa chronique n’a pas varié: une partie d’actualité légèrement commentée, peu d’analyses, parfois avec des erreurs, et une superbe ‘étude’ dont la solution était donnée aux lecteurs fidèles la semaine suivante. Du jour au lendemain, sans quasiment un mot d’explication, M. Lemoine a été congédié pour être remplacé par le n° 2 français au classement Elo et également vice-président de la FFE, le grand maître Joël Lautier.
    Comment en est-on arrivé là? Simple comme un coup de fil! M. Lemoine a pris connaissance de l’oukase par un réd-chef, un ancien rédacteur de Libération – brillant au demeurant – qui était, pour l’anecdote, devenu totalement ‘accro’ à un jeu sur Minitel qui faisait fureur en 1986. Remercié comme un manant, M. Lemoine, l’un des acteurs de la décentralisation de France 3, aujourd’hui producteur bien qu’à l’âge de la retraite, est fort marri mais peu surpris. En effet, le rédacteur préposé aux articles échiquéens du Monde, Pierre Barthélémy, voulait sa peau depuis belle lurette. Voilà chose faite. Ainsi va la vie dans les journaux. D’autres ont essayé de prendre la place de Jean-Pierre Mercier à Libération, sans succès. Et le grand maître anglais Nigel Short, l’un des meilleurs commentateurs du monde, vient d'être remercié sans explication par le journal qui l
    avait débauché.

    medium_Ojjons.2.jpg

    Joël Lautier en pleine discussion avec Mme Ojjeh, ex-présidente de l’ex-club NAO

     

    L’élégance du ‘licenciement-remplacement’ et la réponse faussement naïve du directeur du Monde, Jean-Marie Colombani à Claude Lemoine («Cher ami, si j’avais su…») sont un modèle de courage. De plus, M. Colombani n’entend rien aux jeux et s’en vante dans les dîners en ville. Pas bon pour les échecs tout ça. C’est sûrement l’une des raisons pour lesquelles les articles sur le jeu d’échecs dans Le Monde ne passent plus comme s’en explique P. Barthélémy dans son blog, personnel à défaut d’en avoir un au sein du site du journal qui l’emploie.

    Les lecteurs ont-ils gagné au change? La suite nous le dira peut-être… avant quarante-deux ans. Mais pour l’instant, Joël Lautier parle de lui à la première personne. Il s’aime beaucoup, ce vice-président fédéral. Les anecdotes sont souvent intéressantes, mais il a toujours le beau rôle. Il n'omet jamais d'écrire qu'il a battu les plus grands, ce qui est vrai. Quelques subjonctifs ornent sa prose... Mais personnellement, je préférais les chroniques d’antan, celles d’un passé simple. Celles, Monsieur Lemoine, où vous m’épatâtes chaque semaine.

  • Nataf: “a3” de jouer!

    Dimanche dernier, c’était la finale de la Coupe de France au Sénat, à Paris. Paraît k’faut un carton d’invitation. J’ai pas et puis, trop long, trop de pluie. Ce n’est qu’en branchant tardivement l’ordi que j’ai lu un communiqué qui sentait le triomphalisme retenu : Clichy avait battu NAO en finale !

    Quatr’ saisons que la Coupe était chez NAO-le-grand, avenue Foch. Bon, un p’tit tour dans les parties sur le site de la FFE. Les Elo sont faux, tous les joueurs blancs ont 2688 et les joueurs noirs ont 2524. Surf soft sur fide.com pour la mise à jour. Quoi ? NAO a perdu deux parties et n’en a gagné qu’une seule ? Qui a marqué l’point ? C’est Nataf. Igor. Le joueur. En jouant 1.a3. Pour se moquer de son adversaire ? Pour éviter toute préparation et jouer en terra incognita ? En tout cas, la technique a marché à merveille : rendre un temps dans l’ouverture et dire « a3 de jouer », a permis au NAO-iste de prendre l’avantage définitivement dès le 15e coup.

    Mais franchement, pour une finale de la Coupe, jouer ainsi de part et d’autre, doit-on rire ou pleurer ? Sais pas, mais ça déstabilise. Ça me rappelle un Russe. Il m’avait sorti 1.Ch3 dans un open, à Saint-Quentin-en-Yvelines. J’avais failli éclater de rire. M’étais fait éclater en une vingtaine de coups pour finir. Bon. Appel sur le portable d’Igor : 32 secondes de félicitations à son répondeur. Les deux victoires clichoises sont convaincantes : Apicella sur Vachier-Lagrave et l’Allemand Naiditsch sur Lautier. Bon vissage de Naiditsch, mais un sentiment de panique finale de la part des noirs…

     

    I. Nataf (2558, NAO) – J.-B. Mullon (2344, Clichy)

    Finale de la Coupe de France au Sénat, Paris, 25 juin 2006

    1.a3 d5 2.Cf3 Cf6 3.g3 c6 4.Fg2 Fg4 5.0–0 Cbd7 6.d3 e6 7.Cc3 Fd6 8.De1 Dc7 9.e4 0–0–0 10.b4 h5?

     

    medium_nataf-mu.2.JPG

    11.Cg5 dxe4 12.Cxf7 exd3 13.Cxh8 Txh8 14.cxd3 h4 15.Fb2 hxg3 16.hxg3 Ce5 17.De3 Df7 18.f4 Ced7 19.Ce4 Fc7 20.Cxf6 gxf6 21.a4 Dh7 22.Rf2 De7 23.b5 e5 24.bxc6 bxc6 25.Tfc1 c5 26.Fa3 Te8 27.Fxc5 Cxc5 28.Txc5 Dd6 29.Tac1 Te7 30.De4 Rd8 31.Td5 1–0

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu