Avertir le modérateur

lautier - Page 3

  • Lautier, champion du monde junior 1988: flashback

    Lautier champion du monde junior à Adélaïde, cela vous parle? C’était en 1988, et la nouvelle nous parvint du bout du monde. Le niveau n’avait rien à voir avec un championnat du monde d’aujourd’hui, mais les meilleurs cadors de la planète étaient là. Ex aequo avec de gros calibres d’URSS, Joël fut non seulement le premier Français à rafler un tel titre, mais aussi le le plus jeune champion du monde junior tout court : 15 ans tout mouillé. Ce titre, il le dut à une volonté exceptionnelle pour son âge et dont il ne se départit pas dans la suite de sa carrière et aussi à un petit ou gros « morceau de chance » comme on dirait en anglais. Hormis une victoire indispensable avec les noirs dans une finale ajournée avec D contre T+pion, il fallait aussi que les résultats des premières tables lui soient favorables. Son père présent sur place sur la fin du championnat, estimait ses chances à 1 sur 84. Ce championnat avait en effet la particularité d’avoir opté pour un départage au plus grande nombre de victoires! Et tout se passa comme dans un rêve ou presque.
    Points communs entre ce championnat remporté par les deux Français: il se jouait à l’autre bout du monde, Eric Birmingham a travaillé avec les deux joueurs – il était secondant de Joël –, et une firme immobilière se déclara sponsor des deux zigues peu de temps après leur titre.

    Parcours progressif avec score et Elo des adversaires et ce que son devenus ses covainqueurs:tablo_prog_lautier_adel1988.doc

    Les 13 parties de 1988  (à remettre en pgn via txt): lautier_adel_w.doc

    Cliquer ici même pour lire les potins de l’époque, les réactions indignées parfois, la remise d’une médaille par un certain Jacques C., et le problème toujours actuel du non partage du titre dans cet open de 13 rondes assez aléatoire. Sinon, lire en piqûre de rappel le parcours de Maxime Vachier-Lagrave au championnat du monde 2009 dans ce bli-blague.

    Lire la suite

  • L’équipe de France découvre le communisme!

    Le championnat d’Europe par équipe s’est déroulé à Novi Sad (Serbie) du 21 au 31 octobre 2009. L’Azerbaïdzan obtient la première place devant la Russie et l’Ukraine. Tout s’est joué sur une partie, une seule, dans la dernière ronde. Un GMI néerlandais a complètement craquiert dans une finale de tours longtemps égale. Il permet à l’Azerbaïdzan de terminer seul pays en tête.

    Et la France ? Vingt ans après la chute du Mur, elle a découvert le communisme pragmatique. Et avec Lautier comme capitaine, un comble! J’adoube. Adoptons un langage politiquement-fédéralo-correct : "Dans un grand élan de partagitude, l’équipe de France masculine a joué en équipe, en se partageant les préparations et les variantes."

    À un mois et demi du passage du Père Noël dans les foyers, cliquer ligne suivante pour la suite de la fable. Et de son analyse post-mortem, forcément mortem.

    Lire la suite

  • Les chroniqueurs d’échecs gaffeurs

    Chez le coiffeur, un Paris Match empilé. J’ai craqué en le feuilletant. Et Étienne Bacrot m’a fourni la matière d’une chronique. La semaine suivante, c’était Lautier dans Le Monde. Et il y a quelques jours, pour finir en apothéose, Jean-Pierre Mercier, dans Libération. Tous ont joué à Gaston Lagaffe. Et soudain, en tant que lecteur de base, je me suis dit qu’on se moquait du monde!

    Lire la suite

  • Le zapping de la rentrée

    Un Lautier sachant sélectionner sans son Oingt...
    … est un bon sélectionneur, sachez-le. Pour jouer en équipe de France, il faudra désormais se faire oindre. Une fois par le président, de manière officieuse, et une seconde par Joël Lautier qui prépare ses normes de Domenech. Double peine, car d’ordinaire, les obligés passaient la pommade.

    Un Babar, ça se trompe énormément !

    Babar Kouatly est censé avoir commis deux livres. Feuilletage en blitz: 7 min et pas mal de contre-vérités. Classement vertical et remise sur la pile. Rire avec quelques joueurs présents. En quatrième de couverture de l’un deux, on lit que les échecs ont près de quatre mille ans. Ce qui nous mènerait à environ 2000 ans avant J.-C. (le vrai, pas Jicé président). Je barris que ce n’est pas vrai. Demandons à son porte-plume et obligé Jean-Michel Péniblet. Il a publié en 1997, dans un accès de lucidité, un excellent ouvrage sur l’histoire des échecs: Les échecs, roi des jeux, jeu des rois (Gallimard-Découvertes). En feuilletant ce livre de référence, on est loin du compte.

    Le téléchargement un peu lourdingue
    Demande de transfert de club. Téléchargement du fichier sur le site de la ligue d’IDF. C’est le même depuis trois ans (référence 2006-2007). Je m’emmêle les pinceaux. En quelle année sommes-nous et pourquoi mon numéro de licence est-il si vieux? 33 ans de compétition et tout ça pour ça! Promis, je ne jouerai jamais au poker. Constant dans l’erreur.

    La Petroff à la cancoillotte
    Retrouvé par hasard sur le site d’un club du Sud, un ex-Bisontin: Fabrice J. et sa Défense Petroff, son Début de Londres. Pfff... Tristes ouvertures. Mais qu’est-ce qu’on rigolait dans nos blitz !

  • Tkatchiev: roi de France, tête coupée

    Vlad Tkatchiev est de nouveau champion de France. Il y a mis l’art et la manière. Il a joué énergiquement dans l’ouverture, a débordé ses adversaires en milieu de jeu et a joué malin avec les noirs. Résultat: un petit demi-point d’avance devant Maxime Vachier-Lagrave qui partait favori au classement. Son sacrifice de dame contre Sokolov est une merveille. N’en jetons plus ou plutôt jetons-le. Le roi de France a fait pschitt!
    Le 84e champion de France est out de l’équipe de France. Ainsi en a décidé le nouveau sélectionneur Joël Lautier, avec un léger sourire en coin.

    Sinon, Sophie Millet s’est promenée chez les dames dans un National de playa à 6 joueuses (absence de Sebag et Skripchenko), le vétéran Vaisman a repris un abonnement d’un an, l’accession féminin n’a aucun intérêt – beaucoup de fortes joueuses préférant jouer l’open –, et le vétéran Roger Ferry n’a pas pris de veste dans l’open A avec son éternel imperméable. La pointe: il a bronzé. Avec 40° C à l’ombre. Mention spéciale aux super rafraîchisseurs de la salle nîmoise et aux parties (PGN) saisies en araméen, à la bonne ambiance de cette fête annuelle et à tous ces jeunes qui montent, qui montent, dans les tournois.

    Interview (presque imaginaire) d’un Vlad presque nu au château de Versailles, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu