Avertir le modérateur

lautier - Page 2

  • Mémorial Alekhine : 3 minutes au journal télévisé russe de 21h

    Passionné averti, si tu veux suivre la ronde 3 du Mémorial Alekhine, va voir ton site préféré. Sache que Guelfand a bullé le leader Adams. C’est propre, c’est positionnel, c’est russe. Toutes les autres parties se sont achevées par le partage du point. Trois joueurs sont à « +1 » : Vachier-Lagrave, Adams et Guelfand.

    Le héros du jour est sans contestation possible Maxime Vachier-Lagrave. Il sort une grande partie contre Kramnik. Il ne s’est pas laissé avoir par le style de boa du grand Russe. Très vite, ça a pétaradé dans tous les sens ; Maxime a voulu rendre dingue le GPS milieu de jeu positionnel-transposition en finale de celui qui comprend peut-être le mieux les échecs parmi les dix participants.

    La finalR3_Kramnik_MVL_analyse01.jpge de tours est passionnante et la nulle est obtenue après un dur combat. Le défi était difficile car les deux hommes se connaissent bien et pour contourner Kramnik avec les noirs, il faut se lever de bonne heure. Ce qu’a dû faire MVL tout en anticipant sur le résultat du match de football Bayern-Barcelone abondamment commenté sur son compte twitter. Comme une délivrance.

    Après la partie, Maxime Vachier-Lagrave a analysé de concert avec Kramnik, a répondu de bonne grâce aux diverses sollications de la presse puis est resté longtemps avec la fine équipe d’Europe Échecs au complet en commentant vaguement la finale Cavalier + pions contre Tour et pion entre Guelfand et Adams. Mais pour lui, la messe était dite et pour Madame Fontaine, plus connue des listes FIDE comme la GMI Lahno, elle s’amusait beaucoup à analyser la position à l’aveugle.

    L’autre événement du jour, ce sont trois petites minutes.
    La routine en Russie, un OVNI médiatique pour la France. Trois minutes consacrées au Mémorial Alekhine. Rubrique ‘sport’. Case ? « Plus forts grands maîtres de la planète qui s’affrontent à Paris ».

    Où ? Sur la première chaîne de télévision russe ORT. Quand ? Le mardi 23/4 au grand journal de 21 h, Vremia (équivalent de notre 20 h).


    Une journaliste interroge brièvement Anand, filme la première ronde. Le co-sponsor Timtchenko et Karpov donnent leur avis. Ce dernier se souvient de l’importance de la victoire de son premier Mémorial Alekhine. Kramnik explique qu’il connaît pratiquement toutes les parties d’Alekhine car cela faisait partie de son éducation « échiquéenne ».





    Les têtes françaises dans le filet de la caméra russe

    Des millions de téléspectateurs russophones intéressés ou pas par le jeu d’échecs ont écouté d’une oreille distraite ou passionnée ces trois minutes. Paris était au programme et cela méritait un soulèvement de paupière. Paris est toujours une fête.

    Kramnik, Karpov sont des noms et des visages connus en Russie. Blitzés en 3 min avec une réalisation et une lumière impeccables contre zéro minute sur une chaîne majeure au pays de Descartes, au pays de la logique, au pays qui investit pourtant des milliers d’euros d’argent public via des associations dans des cours optionnels à l’école.


    Mais rions un peu. En Russie, des millions d’yeux ont vu champions et échiquiers. Les Français ? Ils sont passés malgré eux à la tévé russe, pris dans le champ de la caméra baladeuse. Echecs64 a relevé le nom de ces prises dans les filets de la caméra. Saurez-vous les reconnaître toutes en 3 minutes ?

    La liste (club ou fonction entre parenthèses)

    Gérard Demuydt (magazine Europe Échecs)
    Maria Leconte (GMI féminin, Metz)
    Anda Safranska (GMI féminin, Villepinte)
    Bertrand Guyard (Drancy)
    Kirsan Ilioumjinov (président de la FIDE)
    Gilbert Grimberg (Paris, BNP-Parisbas)
    Joël Lautier (GMI à la retraite)
    Gilles Miralles
    (le GMI champion de France est venu avec huit jeunes, Monaco)
    Genna Sosonko (GMI, magazine néerlandais en anglais New in Chess)
    Anatoly Vaïsser (GMI, champion de France et du monde senior, Strasbourg)
    Vladimir Barsky (journaliste, entraîneur et auteur moscovite).

    La pointe ? Une Russe m’a alerté de l’existence de ce reportage… et m’a repéré dans dans le champ, loin derrière un Very Important People.

    Le surcontre ? J’ai dû me le repasser trois fois avant de me trouver ! Comme les gosses qui cherchent la petite souris cachée dans chaque page d’une B.D.

    Suivre tous les jours le tournoi avec quelques gazouillis en direct sur le compte twitter d'Echecs64 (inutile d'avoir un compte, on peut zapper comme sur un blog)

  • Mémorial Alekhine-Paris : super luxe made in Russia

    2013_Paris_Mémorial_Alekhine.jpg5 rondes à Paris, 4 rondes à Saint Pétersbourg. Le Mémorial Alekhine est 100% porté par deux sponsors russes, M. Filatov (qui a financé la réfection de la tombe d'Alekhine à Paris suite à la tempête de 1999) et un associé en affaires de Karpov, M. Timtchenko lequel a expliqué qu’il était également parrain de tournois de hockeys en Russie.

    Ce tournoi « des musées » ne se déroule pas au Louvre ni dans l’une de ses salles, mais dans une tente de luxe sortie de nulle part dans le Jardin des Tuileries. L’organisation à la française ? Non, plutôt une efficacité à la russe avec une débauche de moyens. Dommage qu’un tel aréopage de talents n’ait pu jouer et montrer son art dans une vraie salle de musée…

    En attendant, Echecs64 a gratté une invitation à la cérémonie d’ouverture à 80% russe, opulente et jamais vue pour un tournoi d’échecs.

    C’est le plus fort tournoi jamais joué à Paris, même s’il ne s’agit que d’une moitié de tournoi avec les champions du monde Anand et Kramnik, Aronian, Guelfand, le Pétersbourgeois Svidler, Ding Liren et les Français Vachier-Lagrave et Fressinet.

    Sauf erreur, l’appariement de la première ronde du dimanche 21/4 à 14h est le suivant :
    Kramnik-Vitiougov
    Ding Liren-Aronian
    Svidler-Guelfand
    Anand-Adams
    Vachier-Lagrave–Fressinet.

    Mini live tweet de la cérémonie sur Echecs64

     Site officiel ici

     Précisions sur la cadence etc. sur le site d’Europe Echecs

    Pourquoi on a tronqué la bio du « héros » Alekhine, compte rendu de la cérémonie d’ouverture et de la conférence de presse, cliquer ligne suivante.

    Répétez après moi : pas « alé-kine », mais « a’lio-khin »

    Lire la suite

  • Les échecs passent trois radios

    Les échecs deviennent-ils à la mode en radio ? Radio Nova, la mythique « sono mondiale », prolongement du journal Actuel de Jean-François Bizot (1944-2007) a programmé le 21 novembre quatre heures de direct sur le jeu d’échecs. Le partenaire ? Europe Échecs avec une partie majoritaire de Babar Kouatly lui-même contre les auditeurs. Une première mondiale selon les organisateurs.

    Techniquement, le début de cette prouesse technologique fut difficile, mais au fur et à mesure de l’avancement dans la nuit, le processus marcha bien. Les zoo-diteurs eurent la mauvaise idée de jouer une Est-Indienne. Ils mangèrent une « quatre pions », le dessert préféré de Bachar qui ne qu’une bouchée de ses adversaires (nombre inconnu, partie non publiée par EE ?!).

    La prouesse de Radio Nova et de sa bête d’antenne Mathilde Serrell fut de replacer les échecs dans la culture au sens large. Les invités parlaient court, étaient interrompus par quelques jabs sonores magnifiquement préparés et des interventions 'dada' telles celles de Jean Rouzaud. Tout y est passé : le jazz, un homme politique, un joueur qui a failli être expulsé, des extraits grandioses, forcément grandioses de Marcel Duchamp et son inoubliable phrasé d’avant-guerre etc.

    Yves Marek nous raconta une fois de plus que sacrifier, c’est « romantique »... Le camarade Lazarre (Cap d’Agde), copain de Babar et co-fumeur de cigares était là avec sa belle voix de radio et son rire gras. Mais je n’ai aucun souvenir d’un propos marquant ou percutant dans son (long) texte préparé. Et sur la vidéo, il danse version Club Méd.


    L’érotisme a occupé quelques « coups ». Ca, c’était « l’piège d’la Mathilde » comme on pourrait dire avec un accent breton en roulant les « r ». Et tous les mâles sont tombés dedans. A partir de jeux de mots sur les expressions du jeu d’échecs, Mathilde Serrell a fait marcher - que dire - courir Babar et Lazarre. Elle voulait se marrer avec ses auditeurs (elle anime la tranche 9h-12h). Eux sont carrément tombés dans cette approche radiophonique faussement potache comme deux ados frétillants.

    Perso, je n’ai pas vu passer ces quatre heures. Babar était pratiquement muselé. Tant de culture autour de lui, il ne l’a pas ramenée. Il n’a pas essayé de tromper énormément. Il était dans son rôle du GMI-qui-donne-une-simul et ses explications techniques étaient claires.

    Cette émission ne ressemblait à aucune autre car Radio Nova ne ressemble à aucune autre radio. Le travail en amont, celui des éditorialistes décalés et brillantissimes a été énorme. Celui de Serrell aussi, qui biffait sa prépa-papier au fur et à mesure. Cette émission aurait pu/dû être diffusée sur France CULTURE depuis fort longtemps. Je confirme : les échecs, c’est dans la culture. Je confirme : les échecs sont dans toute la France.

    Une fois de plus, Nova a été à l’avant-garde. Cela m’a rappelé la patte de feu Bizot, croisé dans les années 1980 et qui m’avait donné une chance à mes débuts dans le journalisme. Le magazine Actuel faisait des coups journalistiques. Son bébé radiophonique Nova continue dans la même veine et nous en met plein les oreilles.

    Bravo à Nova et EE pour cette première. Quatre heures en radio sur un seul sujet, c’est même pas un match de Coupe du Monde de foot avec prolongations. Le Grand Mix nous a fait une bonne mayonnaise d'échecs dans un vrai bain de culture. En dehors des 64 cases. En dehors de notre village d’Astérix fédéral. En dehors du bourrage de crânes sur les échecs à l’école. Quelle bouffée d’oxygène !

    Dommage qu’on ne puisse réécouter cette émission sur la page spéciale de l’émission. En revanche, EE nous fait revivre en vidéo quelques moments sur son site. L’émission a été suivie d’un cocktail avec alcool (gratis) à gogo d’après les invités présents sur place.

    • Les fréquences FM de Radio Nova (101.5 à Paris), également diffusée sur Sat et ADSL.

     

    20121125_Cluny.JPGFrance Inter recevra le 28 novembre de 13h20 à 14h Éric Birmingham dans son émission culte ‘La Marche de l’Histoire’. Cette émission animée par Jean Lebrun est le prolongement de l’exposition unique ‘Art du jeu, jeu dans l’art, de Babylone à l’Occident médiéval’, au Musée de Cluny, du 28 novembre au 4 mars 2013 à Paris.
    Explications détaillées sur le site fédéral qui fournira un GMI. Chouchou Fressinet ?

    Musée de Cuny
    Musée national du Moyen-Âge
    Ouvert tous les jours de 9h15 à 17h45. Fermé le mardi.

    6, place Paul Painlevé
    75005 Paris
    Tél : 01 53 73 78 16

    www.musee-moyenage.fr

    France Culture (info FFE)
    France Culture a reçu le 19/11 Joël Lautier et le pianiste Nikolaï Lougansky. JL parle à partir de la 10e minute et on parle du jeu à partir de la 30e minute ici tout comme Almira Skripchenko, interrogée hors studio apparemment.

  • Women Chess: Are French that fresh ?

    Souvent femme varie,
    Et bien fol qui s’y fie.

    François Ier

    Le National féminin débute le 13 août à Pau. Six joueuses s’affrontent dans un double rondes. Aucun suspens : le titre se joue entre les deux plus gros Elo, Sophie Milliet et Almira Skripchenko. Sur les six joueuses, une seule a été formée en France et a moins de 30 ans. Échec (mais pas encore mat) de la politique des "échecs féminins" auxquels la FFE accorde depuis plus de quinze ans des crédits ?

    220px-ASkripchenko10.jpgA quoi sert ce National ? Combien de parties ont joué les participantes en un an ?
    Notre rubrique ‘mon mari m’a dit’ : Tiens, toutes sauf une vivent et/ou ont vécu avec un joueur d’échecs.
    Leurs titres et leur ‘casotype’, où est Marie Sebag, pourquoi une seule a moins de 30 ans alors que dans le National masculin, la moitié des joueurs ont moins de 30 ans ? Pourquoi Milliet dansera le Mia et Skripchenko n’en fait plus trop ? Réponses en tableau, en chiffres, en mots et en photos, cliquer ligne suivante.

    Les commentaires, VOS COMMENTAIRES

    Lire la suite

  • Marzolo joue contre le Pap !

    Premier tournoi en parties longues pour le gracié Cyril Marzolo à San Sebastian. Avec 5 points sur 6 (+4 =2 dont une nulle contre Spraggett), il a joué et gagné en 7e ronde (sur 9) ce jeudi contre le Hongrois Gyula Pap (Elo 2538). Sanctionné par la commission d’appel de la FFE (suspension de licence de cinq années) il y a moins d’un an, Marzolo pouvait toutefois jouer à l’étranger. Mais la FFE, suite à un accord passé avec ce maître international, a réduit sa peine et l’a autorisé à rejouer sur l’Hexagone un cas juridiquement pas si clair...pope_playing_chess.jpg

    Et Feller et Hauchard ? Autorisés à jouer par le tribunal de Versailles, ils jouent ensemble dans leur club d’Évry, merci ! Ce dernier week-end, ils ont difficilement battu « Boisco minute soupe », le club banlieusard de Bois-Colombes en seizième de finale de la coupe de France.

    Pour être plus précis, ils ont fait match nul 1-1, mais le premier résultat décisif par ordre d'échiquier a primé selon un règlement que l’on pourrait discuter : Feller a battu au premier échiquier le Suisse Landenbergue. Shirazi, pour Boisco, a gambité deux pions contre Sochacki et a gagné.

    Comme le disait toujours le GMI Lautier, « quand Shirazi gambite un pion, tu prends sans regarder, quand il gambite le deuxième tu cherches le piège en 2-3 coups et tu le prends, quand il gambite le troisième, tu fais attention ou alors t’es foutu ». Sochaki est trop jeune et ne connaissait sûrement pas ce conseil. Avec ses deux pions d’avance, il n’a pas tenu compte du talent monstrueux de Shirazi qui joue toujours dans un style unique et apparemment détaché voire décontracté.

    Quant à Hauchard, l’ex-entraîneur de l’équipe de France, il a dû se contenter d’une nulle avec les blancs face à Jérémy Piétrasanta. Évry passe un tour sans massacrer alors que leur supériorité au Elo était manifeste. C’est aussi cela la coupe de France.


    Interclubs belges
    Tout comme Marzolo, Feller joue en interclubs belges où il a retrouvé... Fressinet au premier échiquier. Le chouchou de la fédé et champion de France en titre a proposé nulle très vite au 19e coup avec les blancs, se souvenant qu’il n’était ni en Corse ni au championnat de France et que la proposition de nulle avant le 40e était donc possible.

    Feller, il est vrai, avait égalisé les doigts dans le nez. Son équipe a d’ailleurs gagné aisément et ceci constitue un exploit grâce notamment à la victoire du GMI belge Winants contre Christian Bauer qui a enchaîné avec Cappelle-la-Grande... avec deux rondes de retard !

    Les parties des Interclubs belges

    Résultats et photos sur le site de Bois-Colombes.

    Forum belge de la fédération échiquéenne francophone de Belgique avec résultats et commentaires

    Résultats des 1/16e de la coupe de France (4 échiquiers). Bonne chance pour les retrouver sur le site anti-ergonomique de la FFE sinon, allez sur le site d’Évry qui a copié/collé la page en java de la FFE (cliquer sur Coupe de France, 1/16e).

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu