Avertir le modérateur

carlsen - Page 6

  • Carlsen, Le Point et ce n'est pas tout...

    Le Point n’a pas mis de guillemets au jeu d’ échecs, mais a consacré deux bonnes pages à Magnus Carlsen avec de superbes photos et des témoignages humains, forcément humains. Cet article a été publié par l’hebdomadaire dans la semaine du 12 janvier 2012, il avait totalement échappé à ma tête à trous…
    Le journaliste, Claude Askolovitch, signe ce remarquable portrait et a fait le déplacement jusqu’au tournoi de Wijk aan Zee.

    La presse française s’est souvent distinguée en se pâmant devant le tsar Kasparov ou en restant béate devant les bienfaits du jeu d’échecs
    à l’école pour les petits n’enfants . Mais il est assez rare de lire un article sur un champion hors normes sans pratiquement aucun cliché et avec des témoignages « du premier cercle » alors que ses adversaires ne parviennent point à sentir ni son jeu ni ses émotions.

    carlsen,askolovitch,le point,wijk aan zee,agdesteinCarlsen n’est en effet pas un « client » (jargon journalistique) comme les autres : il a dit « niet » à Kasparov. Son apparence de mauvais garçon buté et ses performances stratosphériques lui ont valu de devenir modèle pour une campagne mondiale de blousons. Un champion d’échecs « bankable », pensez donc, c’est presque péché dans le petit monde impécunieux des 64 cases.

    L’article ne rentre dans pratiquement aucun détail technique à part des flashes d’inspiration que Magnus nomme des ‘pop-ups’ en référence à ces fenêtres apparaissant sur les pages du Web. Le plus intéressant est la façon dont Askolovitch, grand reporter et connecté sur le monde politique approche par petites touches la personnalité du champion en sondant son entourage. Il fait ainsi parler le père de Carlsen, les sœurs et l’un des premiers entraîneurs du gosse, le GMI et ex-footballeur pro Simen Agdestein. Comme souvent, le « primo-entraîneur » a servi de fusée de lancement avant d’être mis sur une orbite « cimetière ». Aujourd’hui privé de contact avec son ex-poulain, il suit évidemment et avec admiration les prodigieux matraquages de celui dont il connaît si bien le monstrueux potentiel.

    L'article du Point

    Le blog de Magnus Carlsen

    Simen Agdestein (fiches Wikipedia : assez complète en anglais ou légère en français)

  • Kasparov, entraîneur « rebrousse-poil » 2011

    Un champion du monde entraîneur. Une fois de plus, Kasparov a innové en 2011. Toutes ses analyses dans les ouvertures qui dormaient dans son ordinateur ont été mises à la disposition de Carlsen. Mais Kasparov a perdu ses nerfs et a brisé le tabou : contacter Carlsen avant l’une de ses parties. Trop intrusif vis-à-vis du calme Norvégien qui l’a gentiment congédié avec la diplomatie de son papa.

    La seconde fois, Nakamura a bénéficié du million de dollars de son sponsor pour se payer Kaspi. Mais ‘Naka’ a fait ‘tapis’ très vite, précisant que Garri était bon dans la préparation des ouvertures, mais bon… Et puis, il ne supportait pas les remarques de GK sur la façon de vivre de Nakamura. Finalement, deux échecs pour un beau chèque histoire de financer les aventures risquées de Kasparov en politique intérieure russe.

    kasparov,carlsen,nakamura,shortShort, entraîneur lui-même pour arrondir ses fins de mois, a définitivement scellé les qualités d’entraîneur de Kasparov dans le dernier numéro de New in Chess (8/2011): Depuis sa retraite, Garri est devenu un personnage beaucoup plus conciliant, affichant jusqu’ici qualités insoupçonnées telles que la capacité d’écouter et de patience avec les autres. Mais un caractère autoritaire ne disparaît pas du jour au lendemain et il est évident qu’il est parvenu à prendre Magnus à rebrousse-poil. »

  • Robot-Kramnik: partie nulle!

    kram_robot.JPG

    Au récent tournoi de Moscou, Kramnik a joué une partie de démonstration contre un robot conçu par Konstantin Kosteniouk, le père de la championne du monde Alexandra K.

    Non seulement ce robot joue très bien (j’ai cru reconnaître le programmateur de Junior aux manettes) mais surtout il déplace les pièces à une vitesse hallucinante et replace les figures prises dans la boîte! Les grincements avec ventouses à air comprimé font un bruit charmant.

    La scène se passe sous les yeux ébahis mais rieurs des GMI du tournoi tels Guelfand, Carlsen (et son père), Mamyeradov et d’autres.

    Kramnik avait affronté en 2002 Deep Fritz en parties lentes. Mais il n’avait pas joué gratuit! Il avait ramassé plus d’un million de dollars pour un match nul et nul 4-4...

    L’atmosphère est bon enfant et Kramnik parle (en russe) à l’assistance ET au robot (mot d’origine tchèque voulant dire 'travail pénible, corvée'). La partie a débuté par une Sicilienne théorique où Kramnik a les noirs: il a le pion f doublé car le fou c1 s’est échangé contre le cavalier f6. (Kramnik, pense un moment mettre hors bibliothèque l’ordi par h7-h6, et lui dit: Vas-y, réfléchis, réfléchis! L’ordi prend le Cf6 par Fxf6 a tempo.)

    Voir la vidéo et les coups, cliquer ligne suivante.


    Lire la suite

  • Le train-train d’Ivantchouk-tchouk

    tchouk.JPG

    Regardez cette position. Disputée mardi 28/10 dans le match Ukraine-Géorgie, Ivantchouk (blancs) affronte Jobava. J’ai éclaté de rire et cru à une farce. Seul un génie comme Ivantchouk peut, dès l’ouverture, créer le déséquilibre et dérégler ses adversaires. Les blancs sont complètement gagnants dans une position abracadabrantesque.

    Conséquence immédiate: mettez à fond le tube « J’adore... » et lisez la suite devant l’ordi en faisant ‘clic, clic’ avec la souris.
    Tchouki a coincé la dame noire alors que toutes ses pièces sont ‘groupiert’ autour du roi blanc. La pointe? Le dernier coup blanc 34.Ta8! provoque l’abandon.

    La tour blanche empêche toute nuisance de la tour e8 sur la colonne e: 34...Cg2+ 35.Txg2 Txa8 36. Cxc1 fxg2 37.Rf2 et gain rapide.

    C’est donc le SIXIEME gain sur 6 parties de l’Ukrainien au premier échiquier aux Olympiades de Khanty-Mansïïsk, en Sibérie. Mis au repos à la 3e ronde contre la Croatie, son équipe avait fait match nul 2-2. ‘Tchouki’ met alors un mammouth dans son moteur.
    Dans sa besace de chasseur: I. Sokolov, Beliavsky, Leko (!) et le Géorgien Jobava, vainqueur de Carlsen. Une bonne idée: lui obtenir la double nationalité française pour qu’il vienne un peu refuser les nulles d’Annulator-Dorfman et autres pétochards dans le National.

    Direct à partir de 11h heure de Paris. Pour ceux qui sont au bureau, faire ALT TAB avant l
    entrée du chef, les autres continuer au thé ou au café.

    Rejouer cette partie dingue en cliquant ici.

    Résultats de l’équipe d’Ukraine et de Tchouki en particulier ici

    Résultats échiquier par échiquier avec perf et gain/perte Elo de toutes les équipes ici.

    La même chose pour les Français ici, vainqueurs d’un match solide contre l’Espagne 2,5-1,5 à la ronde 7 mardi.

    Sans oublier les Françaises qui jouent également sur 4 échiquiers

    ivanchuk-foto.jpg
  • Olympiade: les Bleus et des bleus

    Les bleus des Olympiades
    Pas mal de bobos dans cette Olympiade avec les inévitables ‘surprises’ où les gros méchants loups se font surprendre par des apprentis sorciers de variantes. Ainsi Magnus Carlsen devient Minus Carlsen.

    Après sa défaite contre Jobava, Magnus Carlsen semble avoir perdu les pédales face à Adams. Adams, vous savez, l’Anglais, le ‘Mister Interesting’ tant il arbore le même masque et la même efficacité à nettoyer les cases de ses adversaires depuis des lustres. Carlsen, avec les noirs, a joué une spécialité ‘blitzique’ du GMI français Christian Bauer: 1.e4 g6 2.d4 Cf6 3.e5 Ch5?!

    Cette belle provocation veut dire: "Je te prends pour un poireau, viens me chercher." Était-ce un pari à la vodka un lendemain de Bermuda Party? J’ai entendu de Paris XVe les bramements (de colère) - c’est la période - de Kasparov en voyant cette horreur positionnelle.
    Adams ne s’est pas démonté. Il est venu à la vitesse d’un postier suisse. Il a livré son attaque à l’heure sans céder son fou blanc contre le cavalier de la bande et a maté Minus en prenant tout son temps!!  Voir la partie ici. Résultat: la Norvège s’incline 2,5-1,5. Merci qui?

    Lagrave.jpg

    Où est Bacrot?
    Maxime Vachier-Lagrave découvre le poids du rôle de leader aux Olympiades. Sans Bacrot. Lors de sa conférence de presse commune avec son entraîneur Arnaud Gauchard (c'est le tarif Garry pour Harry en langue russe, mdr) l’interviewer a fait planter le logiciel MVL. Question: ‘Où est Étienne Bacrot?’ Réponse (après un long silence): Devant son ordinateur, je pense; il vaudrait mieux lui demander pourquoi il n’est pas venu. Concluons pour Max: ‘Je sais, mais je ne veux pas le dire’.

    Dommage, MVL est plus prolixe sur les résultats de l’équipe de France. Et cette fois, sans ses smileys préférés dont il pollue ses commentaires de parties dans New in Chess ou ses onomatopées sur son Facebook.
    (Photo site officiel: www.ugra-chess.com)

    Suite des anecdotes partielles et partiales, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu