Avertir le modérateur

carlsen - Page 4

  • Carlsen et son « client » du Qatar

    Oui Carlsen est le plus fort. Oui, on a l’impression que c’est facile, qu’il renvoie la balle dans des positions simples avant de rincer son adversaire en finale. Mais certains joueurs craquent leur slip avant même de le rencontrer. C’est le cas de Nakamura, son client mené quelque chose comme 12 à 0. Et rien n’y fait.

    Dans un genre tout aussi craqueur, le GMI azéri Mamedyarov est comme un petit lapin face à un lion féroce chaque fois qu’ils s’assied face à Magnus Carlsen. En son temps, on disait de Tal qu’il « hypnotisait » ses adversaires. Idem pour Karpov et ses nerfs d’acier en toute circonstance. Ou Petrossian qui prévenait toute menace avant même qu’elle survienne dans la tête de l’adversaire. Leur point commun ? Euh… champions du monde.

    Voilà comment a été résumé dans des termes mesurés ce qu’est un « client » et comment « un fort joueur a toujours de la chance ».

    En mode texto le passionné d’échecs parisien "Grabbi Jacob" résume l’affrontement de la 8e ronde Mamedyarov-Carlsen de ce tournoi d’anthologie qu’il a suivi en direct sur le net :

    « Mamed en mode truffo-patzer, mais Minus est monstrueux : il joue tous les coups de l’ordi ! Et Vlad a les noirs demain… »

    2015_QAT_Mam_

    carlsen,mamyedarov,petrossian,karpov,tal,savina

    Photo site officiel de Katerina Savina

    Site officiel avec parties et moult photos

    La partie entre les deux champions se rejoue ici

  • Carlsen champion du monde du YABB

     Or donc le Norvégien Carlsen a conservé son titre de champion du monde en battant Anand 3 victoires à 1 à Sotchi (Russie) à l’issue de la 11e partie le 23 novembre sur un match prévu en 12 parties seulement.

    logo.JPG
    Le match s’est joué sur les nerfs et Anand, d’ordinaire si impénétrable, s’est heurté à un mur ; non seulement Carlsen est un champion du monde qui commet un minimum d’erreurs – en plus de jouer le coup optimal le plus souvent –, mais c’est un monstre au niveau psychologique.

    La preuve ? Sa maîtrise du YABB, l’acronyme anglophone  pour Yet Another Boring Berlin : encore une défense berlinoise ennuyeuse. Carlsen a reconnu en conférence de presse que cette ouverture lui convenait « avec les deux couleurs ».

    Dans Der Spiegel (mais aussi dans L’Informateur), Kasparov ne dit pas autre chose en ne parlant qu’en lui, avec lui et pour lui : « Sur une note plus personnelle, il est assez ironique de constater que quatorze ans après que j’ai été critiqué de ne pas vaincre la Défense Berlinoise de Kramnik quand j’ai perdu mon titre à Londres, elle est devenue un standard absolu au plus haut niveau. Les amateurs la trouvent peut-être ennuyeuse. Elle ne débouche sûrement pas sur des finales, mais sur un milieu de jeu complexe sans les dames qui peut s’avérer très aigu comme nous l’avons vu dans la dernière et 11e partie. »

    Bien vu 13e champion ! A l’époque, les secondants de Kramnik (Illescas, Bareïev… et le Français Lautier) avaient eu l’idée géniale d’utiliser le « Mur de Berlin » comme arme secrète. Et grâce à elle, le loup Garri fut battu en match, ce que personne n’a réitéré !

    Il reste que Carlsen-Anand, pour ce que l’on peut en comprendre, était perché sur les hauteurs de la préparation (on en a vu 1%), du pragmatisme et de la lutte mano a mano sur le pré carré des 64 cases.

    yabb.jpgAnand est devenu, après quelques essais infructueux contre Kasparov et Karpov, champion du monde en 2000. Carlsen avait dix ans. Qui détrônera Carlsen ? A-t-il déjà dix ans voire moins ?

    En attendant, Carlsen dispensera à la face du monde son attitude 'YABB', même à la table, afin que personne ne le détrône.


    Kasparov a aidé Carlsen
    Aide gratuite, support inconditionnel pour Carlsen ou fight contre Anand ? Kasparov ne supporte toujours pas la contradiction, comme d’hab.

    La clé du match ? Les nerfs... et aussi une "grande aide" de Kasparov et des nerfs "plus fragiles à 45 ans qu
    avant pour Anand" selon Carlsen dans un entretien avec Leontxo Garcia dans El País.

    Les 11 parties du championnat du monde à télécharger

  • La Nationale 1 féminine ? Connais pas

    La Nationale 1 féminine ? Connais pas.
    Vous n’avez pas loupé une miette des loupés techniques du top cheftaine 12 féminin. Vous allez adorer le silence fédéral sur la Nationale 1 féminine, jouée aux mêmes dates. Le gag est le même, la FFE adore le comique de répétition : on joue 2 fois moins de rondes qu’il n’y a d’équipes : 5 rondes pour le Top 12 et 3 rondes pour la N1F dans quatre groupes de 6 équipes. La première de chaque groupe grimpe de bonheur aux rideaux du Top 12F.

    Coucou, dans la poule de Tours, il n’y avait que 5 équipes. Du coup, les équipes sont appariées au système Molter dixit le directeur de groupe, un truc qui me rappelle mes débuts, en... 1975 à Lésigny (Seine-et-Marne) sous la houlette de René-Yves Cotting, lequel vit arriver incrédule Manuel Apicella.
    Pour accéder à tous ces résultats, pas de lien direct, l’internaute est invité à faire, du site fédéral :
    (Rubrique Compétitions): Par Équipes clic,
    Interclubs féminins clic,
    Nationale I clic, et balade des gens heureux au sein des 4 groupes : Esbarres (prononcer 'ébar', petite village gaulois qui attire tous les joueurs de Dijon), Tours, Nîmes et Clichy montent en Top 12. C’était notre rubrique : le niveau des échecs féminins n’en finit plus de progresser et la FFE n’en parle pas.

    Open monstre à Majorque
    La petite ville de Llucamajor accueille un open de 185 joueurs avec une brochette de titrés. Agdestein et Granda Zuniga ont fait le déplacement, mais Fedortchouk a débuté avec 6,5 sur 7. Le GMI Thal Abergel est défait d’entrée par un espoir angolais de 47 ans à 1877 Elo, lequel enchaîne avec une nulle contre une joueuse polonaise à 2377.

    Thal sera vengé par le deuxième représentant français, Vincent Schmit (2119), un jeune qui monte. Suivent Jean-Roger Louvrier Saint-Mary (2033) et Joël Léost (1445) partis bronzer. Les parties débutent à 20 h 30 !

    Liste des joueurs, résultats, parties sur chess-results.com

    Metz : Shoker a choqué
    3e et dernière norme de GMI pour Samy Shoker, formé et récemment revenu à Bois-Colombes mais qui bat pavillon FIDE égyptien. Shoker termine premier au départage (6,5 sur 9) devant plein de gros z’Elo au traditionnel tournoi de Metz. Le site de Bois-Co retrace son parcours.

    Ce tournoi est tellement traditionnel que le fidèle Aldo Haïk est sorti de sa tanière pour une honorable 16e place (5 sur 9). 

    Quand Bricard joue serrure
    En ouvrant une porte de la plus haute importance, mes yeux ont encore calculé une variante. La clé Bricard - c’est une marque - m’a rappelé que le GMI (nîmois depuis cette saison) ne joue pas que 1... Cc6 sur 1.e4. Il sait aussi jouer serrure avec les noirs comme avec les blancs et contre n’importe qui. Non, mais !

    Mais où est donc OrniCAR ?
    Carlsen, Caruana, Kariakine (et non car-jacking) : les meilleurs mondiaux n’ont pas trouvé de commandite dans l’automobile alors que la pub télé nous en abreuve. Bon OK, le pourcentage de ceux qui ont le permis de conduire est assez faible.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu