Avertir le modérateur

andruet - Page 3

  • Le Gambit Rhoul, variante Bamberski ?

    Selon le quotidien Le Monde daté du 16 novembre 2009, l’avocat du père de Gilles Andruet, Me Pascal Garbarini, a écrit au procureur général de Paris en signalant que Sacha Rhoul, condamné en 2006 par contumace pour le meurtre de Gilles Andruet, circulait librement en France.

    « Mon client s’interroge sur l’opportunité d’adopter la méthode Dieter Krombach » a « persiflé » l’avocat corse. Krombach a été reconnu coupable du meurtre de la fille d’André Bamberski, lequel l’a récemment enlevé en Allemagne pour le ramener de force en France avant de le laisser en pleine rue, à la disposition de la police puis de la justice française.

    Sacha Rhoul reste tout seul dans le dossier du meurtre non élucidé de Gilles Andruet. D’une part, pour un poil d’alèse - son ADN pourrait correspondre à celui qui a, dans le doute, permis à Joseph Liany de bénéficier d’un acquittement (son fils Frank avait accepté sa condamnation en 2003 pour recel aggravé et n’avait pas fait appel. D’autre part, parce qu’il ne s’est jamais plus présenté aux policiers français depuis sa fuite. Tout seul donc, mais si riche et au soleil : il vit au Maroc. Sacha a changé de prénom et se fait appeler Chahine. Son hôtel cinq étoiles, le Palais Rhoul, à Marrakech, enchante la presse invitée, ravit les vedettes du show-biz qui viennent s’y marier. On peut lire ceci dans Marie-Claire : « chambre avec petit-déjeuner : 290 €. Formule hammam avec massage à l’huile d’argan, pédicure et déjeuner autour de la piscine : 150 €, ou encore une réflexologie plantaire ou une manucure avec en fond sonore le chant des oiseaux. » Et il n’est pas question, comme dans le dossier, de batte de base-ball.

    Un article avec plein d'éléments, notamment sur la maman de Sacha Rhoul. A lire dans backchich.info

    Le JT de France 2 relate l'ouverture du procès d’Assises, en 2003: père Liany in ze box, fils libre à l’audience. Rhoul en fuite, affaire disjointe (archives INA).

    Un reportage de M6 avec Sacha Rhoul filmé en caméra cachée! (en 3 parties). Il existe un reportage similaire diffusé sur 13e Rue et présenté par Karl Zéro, mais KZ, toujours aussi approximatif, a fermé la porte. Le reportage n’est plus sur le site de la chaîne ni ailleurs sur la toile.

    Quelques notes de ce blog où l’affaire Andruet est évoquée: lire les commentaires d'internautes éclairés dont certains semblent bien renseignés.

  • Meurtre d’Andruet: 2 reportages

    La télévision de la TNT W9 diffuse et rediffuse un reportage ancien de M6 sur la mort de l’ancien champion de France et maître international Gilles Andruet ce soir. En « seconde partie » – si l’on peut dire – d’un sujet sur le parcours du tueur présumé Yousssouf Fofana dont le procès se déroule en ce moment à Paris.
    Le reportage de 13e Rue diffusé le 7 novembre 2008 est bien plus fouillé. Et il est rediffusé le 5 mai à 23h55. La photo du visage sans vie de Gilles est montrée en boucle et Karl Zéro en fait trop, mais l’enquête tient vraiment la route. L'entretien avec le magistrat instructeur est effarante... et accablante. Elle montre le gouffre entre une réalité d'un dossier perçue comme 'vérité' et la vérité judiciaire.

    Le meurtre de Gilles Andruet est devenu un sujet pour les médias. Ce n’est plus un sujet d’enquête. Son ou ses meurtriers n’ont pas été identifiés à ce jour.

    Lire la suite

  • Qui a tué Gilles Andruet?

    Mercredi à 0h55, à vos cassettes ou DVD. Branchez aussi les amis qui sont abonnés au bouquet diffusant la chaîne 13e Rue. Sous la houlette du producteur Karl Zéro, un documentaire réalisé par deux Corses téméraires revient sur l’assassinat de Gilles Andruet. andruet.jpg Je découvrirai comme vous ce documentaire mercredi (ou plutôt dans les jours suivants), et il sera sûrement rediffusé. Des personnes nouvelles et proches de l’enquête parlent aujourd’hui.
    Il est tout de même incroyable que cette enquête ne soit pas, d’une manière ou d’une autre, relancée.

    M6 avait déjà fait un docu, notamment avec une caméra cachée sur un accusé, à l’époque en fuite; javais refusé d'être interviewé. Pourquoi? Primo, ces docus sont souvent très bien 'scénarisés'. On raconte une histoire à un spectateur. Oui, d'accord, comme le  fait un journaliste dans son article. Mais les images en reconstitution, non merci.
    Deuxio, le double statut de scripteur au premier procès des accusés et de pote déchecs de Gilles Andruet me mettait mal à laise devant une caméra. Aujourd'hui, en 2008, treize ans après la découverte de son corps le 22 août 1995, le ou les assassins restent introuvables.

    Aucune nouvelle officielle de la police ou de la justice. Dans les premiers mois de l’enquête, la police avait suspecté un père et son fils: les Liany. Le fils avait ouvert un compte-joint dans la banque Chaabi avec Gilles. Ce dernier, interdit bancaire, venait d'hériter dune somme rondelette. Il était aux abois et cette banque lui offrait une solution pratique. Le compte a été vidé le lendemain de sa mort.
    Manquaient des preuves ou des éléments de preuve.

    Des années après, un poil découvert sur une alèse fut remonté des scellés par le juge Pirès. Et après enquête, un premier procès avait eu lieu avec le père et le fils Liany dans le box et un autre en fuite; aucun représentant de la banque n’était présent au premier procès. Le père, condamné, a été acquitté en appel et le fils n
    avait pas fait appel. En toute logique juridique, le père Liany a dû être indemnisé par lÉtat, mais je n’ai pas vérifié.

    Le troisième accusé, Sacha Rhoul, dont le cas avait été disjoint, est toujours à la tête dun hôtel de super luxe au Maroc.

    Le site de 13e Rue avec le programme (non détaillé)

    Quelques notes où l'affaire Andruet est évoquée sur ce blog: (lire les commentaires d'internautes éclairés dont certains sont bien renseignés!) en cliquant sur le tag 'Andruet' au bas de cette note ainsi qu'ici, sur ce lien ancien.

     

     

  • Ch. B(ernard) vs Ch. B(outon) : accident!

     Un ChB en cache un autre. Fin juin 2008. En sortant du garage souterrain à voie unique, une voiture inique bloque le passage. Reculade ou enguelade ? La journée pourrait se terminer en onomatopées, mais le conducteur arbore un large sourire. Pas un Parisien, celui-là, pour sûr. Il n’est que sympathique. C’est l’impétrant et maître international cé-hache-bé alias Christophe Bernard, de passage pour une visite familiale. En plein championnat de Paris, on se promet de s’envoyer des « meïlles ».

    Christophe ne nous décevra pas dans la semaine qui suit : il enverra son fichier attaché avec trois parties légèrement commentées. Je le décevrai en publiant cette note à la vitesse d’un (ancien) sénateur.

    Voir ces 3 parties, celles du championnat de son titre de champion de France 1987 : lire la suite.

    Lire la suite

  • Société Générale: un Bouton peut en cacher un autre

    Mettons fin à un suspense insoutenable, à quelques interrogations voire à des quolibets : Daniel Bouton ne fait pas partie de ma famille. Mais il est président d’une grande banque, ce qui force le respect. Le rapport avec le jeu d’échecs ? Assez lointain : 1983-1984. Jean-Pierre Girard, un ami de Jean-Pierre Mercier entre autres, a convaincu la Société Générale d’être partenaire de différents tournois open en région parisienne. Ce Grand Prix Société Générale avec des vedettes comme Toro, Scholz, Giffard, Haïk, feu Andruet, Thébault, Abravanel etc. sera un véritable succès. Quelques-unes de ces joutes sont consignées dans un livret avec une sélection de parties des différents tournois (livre rare !).

    Fort enthousiaste d’une telle aide à une époque où le partenariat privé dans les échecs français était quasi inexistant à ce niveau, je décidai de changer de banque et d’ouvrir un compte à la Société Générale. Après quelques mois et un découvert par étourderie de cent malheureux francs (15 euros), icelle banque appuya très fort sur le bouton des agios. Ce qui motiva mon retour blitzique à ma banque originelle.
     
    Plus de dix ans plus tard, un ami russe voulut ouvrir un compte en France. Entre-temps, Daniel Bouton était passé aux commandes de cette grande banque. Appel téléphonique à l’agence du coin. Quinze secondes d’obséquiosité et de gêne totale après que j’eus décliné mon identité.
    Tilt! ‘Non, madame, je ne fais pas partie de la famille de M. Bouton’ – (enfin le ‘vôtre’) pensai-je. Enfin rabaissé au rang de quidam, la préposée me renvoya avec délectation sur le bord de l’échiquier comme un vulgaire cavalier aux sabots élimés. C’était la minute absolument pas nécessaire des aventures d’un autre monsieur Bouton avec la Société Générale.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu