Avertir le modérateur

Moingt - Page 4

  • La FFE offre huit premières dames de France à François Hollande !

    EXCLUSIF ! Dans un communiqué presque imaginaire en provenance du siège fédéral à Élancourt (Yvelines), la Fédération Française des Échecs, par la voix de son président, nous relate la visite du président fédéral Diego Salazar au Palais de l’Élysée. Jaloux du plan média du jeune Fahim, ce jeune Bangladais qui a pu rester avec son père sur le territoire français grâce au Premier ministre François Fillon, Diego a tapé tout en haut. Magnéto, Diego.

    Echecs64 : Diego, comment t’es venu cette idée géniale de fournir un casse-tête supplémentaire à notre président à tous ?
    Diego Salazar : Tout d’abord, j’avais trouvé le comportement présidentiel en scooter un peu CAVALIER. Le cavalier saute par-dessus sa barrière de pions, mais tout de même…

    Echecs 64 : Mais tu es FOU de dire cela ! La FFE risque une suspension des subventions !
    Diego Salazar : Tu ne me connais pas. J’ai tellement de bagout que je serais capable de vendre de la glace aux Esquimaux et de jouer un sacré TOUR à n’importe qui. Regarde mon député Benoist Apparu, je l’avais dans ma poche avec mon club Châlons-en-Champagne quand il était adjoint au maire.

    Echecs 64 : Mais Diego, tu es à l’Élysée, ce n’est pas la même catégorie !
    Diego Salazar : C’est pour cela que j’ai eu l’idée d’offrir un sac’ de DAME à la présidence. Stylé, non ?

    Echecs 64 : Un sac de marque ? Mais le président est officiellement célibataire.
    Diego Salazar : Tu es vraiment un enfant en politique. On dirait l’ancien président fédéral  Jean-Claude Moingt, fraîchement exclu du PS à Clichy ! Je pensais à un sacrifice de DAME puis je me suis ravisé. Je me suis dit qu’il fallait toutes les mettre en valeur.

    Echecs64 : Diego, tu es le ROI de l’esbroufe. Et dire que dans ta campagne tu disais redonner la parole aux 800 et quelque clubs et que depuis presque un an, ils la ferment tous. Génial. Comment as-tu fait avec le président ?
    Diego Salazar : Au début, j’ai voulu poser la colle du loup et des PIONS-agneaux sur l’échiquier. Mais j’ai pensé qu’on pourrait friser l’incident diplomatique avec cet exercice pour débutants. Alors je suis arrivé avec un bel échiquier fabriqué en France : on m’avait prévenu, Arnaud de Montebourg attendait à la porte depuis deux heures. Il tweettait. D’ailleurs, je suis passé avant lui. L’huissier m’a fait entrer, j’ai mis les huit dames sur le bel échiquier sans qu’elles puissent se prendre. Le président Hollande a été fasciné !

     

    8D.jpg

    Echecs64 : Encore plus fort que dix passages de Fahim à la radio-tévé ou celui de notre championne Marie Sebag dans une émission de télé-réalité !
    Diego Salazar : Sûr et certain. Le président était tellement émoustillé qu’il a voulu absolument jouer une partie contre moi. J’ai quand même 2000 Elo...  Un copain ministre lui avait conseillé la variante Caro-Strauss-Kann, mais quand je lui ai dit que c’était une défense passive et que la Défense Hollandaise était douteuse, il a renoncé. Tu sais, au PS, les François sont de fins tacticiens finalement.

    Echecs64 : En guise de remerciement, quelle mission t’as confié le président ?
    Diego Salazar : Rien, nada. Je rentre écœuré avec mon salaire de président des pièces de buis. Mais, j’ai eu droit à un secret. Ce problème des huit dames ne comporte que 12 positions fondamentales. Et pour cela, il faut même un lemme en maths, tu imagines ? Alors il a avoué : « C’est vrai, je l’aime. Mais surtout, ne le répétez pas. » Et tu sais quoi ? Il est vraiment très fort en politique ce Hollande. Car il ne m’a pas dit laquelle des huit dames était concernée.

    Problème des 8 dames, un vrai problème mathématique (Wikipedia)

  • Décès de l’organisateur Jean-Paul Touzé

    Jean-Paul Touzé est décédé samedi 26 octobre au centre hospitalier de Belfort au cours d’une opération chirurgicale. Il avait 63 ans. Une occlusion intestinale serait à l’origine de la mort du « Monsieur Echecs » de Belfort depuis 1973. L’Est Républicain a annoncé sur son site la triste nouvelle dimanche vers 11h avec un court témoignage de sa fille Stéphanie.

    Ses obsèques ont eu lieu jeudi 31/10 à 10 h 30, en l’église Saint Joseph de Belfort (7 rue Voltaire).

    Sur le territoire français, Jean-Paul était la plupart du temps l’agent puis était devenu l’ami de Karpov, actuellement en démonstration dans un tournoi de parties rapides, le Trophée Karpov. ("tu te rends compte, j’ai fait des centaines de blitz avec lui, je n’en ai jamais gagné une").
    Il avait multiplié les tournois de haut niveau, un championnat du monde des moins de 17 ans dès 1979, une Coupe du monde en 1988 (photo ci-dessous) avec Karpov et Kasparov et où il avait fait venir les champions du monde Smyslov et Botvinnik, des tournois fermés, une finale du top 16, un championnat du monde de problèmes, un match homme-ordinateur sur Minitel, une co-organisation avec l’open de l’Étang Salé à la Réunion sans son rôle, un temps, de secrétaire générale de la FFE et d'arbitre international.

    On ne compte plus le nombre de joueurs professionnels passés par Belfort Échecs à une époque où son équipe cherchait un titre national. Bien sûr, Andrei Sokolov fut la première pierre d’un long édifice. Une année, même Karpov avait joué ! Pendant des années aussi,  Richard Goldenberg a été aux manettes de l’enseignement sur le territoire de Belfort avant que les deux hommes ne se séparent.

    2013_Karpov_Touze_1988_Belfort_Cpedumonde.jpgQue ce soit avec sa ligue, les journalistes, les réunions fédérales officielles, la FFE – il a plusieurs fois tenté en vain d’en être le président – , Jean-Paul était un fort en gueule.
    Sa dernière sortie avait consisté à demander d’être suspendu de la liste FIDE car il n’acceptait pas ses méthodes non démocratiques pas plus que la mollesse du combat de la FFE en ce sens.

    Il ne se laissait pas faire jusqu’à la procédure. Ainsi, Air France lui avait demandé de payer en 1998 un supplément car, avec ses 170 kg, Jean-Paul occupait deux sièges dans un vol pour la Chine. Il avait refusé d’obtempérer. Par la suite, il avait mouché dans un débat télévisé le patron de la compagnie Jean-Cyril Spinetta.

    Mais Jean-Paul avait un cœur gros comme ça et un amour des échecs que l’on retrouve rarement et sur une aussi longue période en France. Il faisait. Il bâtissait, alors les râleurs… C’était aussi un homme fidèle en amitié, notamment avec l’ancien maire de Belfort et ex-ministre Jean-Pierre Chevènement (son ‘Che’ comme il le nomme sur sa page Facebook) qui l’a toujours soutenu pour le développement des échecs dans ce territoire enclavé qui était, à force, devenu un rendez-vous international des années 1980-1990.

    Chaque fois qu’il pouvait pousser un jeune qui montait dans l’un de ses tournois, Jean-Paul était au rendez-vous. Étienne Bacrot à Saint-Martin, Ponomariov au 3e Masters Comtois et tant d’autres.

    Une grande figure des échecs français part trop tôt aujourd’hui. Comme il l’écrit sur sa page Facebook sur une légende d’une photo réglant une turbine : « D’Alsthom à la FAC de droit, que de chemin. Excellent fraiseur maîtrisant le micro, l’on avait confié l’usinage du prototype des ailettes du stator de la turbine de la centrale de Fessenheim (date supposée 1972/73). »

    Echecs64 présente ses condoléances à sa femme, sa fille, son gendre et leurs enfants à qui il était fier d’avoir appris à jouer. En repassant le film depuis Belfort 1983 où je fis sa connaissance au championnat de France (Jean-Marc Degraeve jouait l’open et avait 12 ans) à aujourd’hui, il n’y a pratiquement pas une seule année où Jean-Paul est resté inactif au niveau national comme international.

    La cérémonie à l'église Saint Joseph, cliquer ligne suivante.

    Lire la suite

  • Les textos texto

    texto.JPG Vous êtes nombreux à envoyer des textos. Des joueurs, des indics de la FFE et d’ailleurs, des informations sérieuses et pas mal de blagues pour ce bli-blog.

    Voici une sélection des meilleurs moments pour faire revivre la campagne côté cour avec les petits et grands secrets.

    Les textos reçus sont entre guillemets. Des titres ont été rajoutés pour ne pas rire. L’orthographe a été "rattroupée" comme l’on dit dans le Doubs. Bon zapping !

    Élan-court : grosse pointure
    "Le Diego, c’est vrai qu’il aime les photos, mais question discours, c’est quand même une pointure. En plus yapa photo avec le Moingt ou le Léo."

    Comme la comm’
    "Plan médiatique du Grand Prix : la FFE fait un bide. Après Léo, Moingt, Salazar, le changement dans la continuité et cure d’amaigrissement du chiffre des affaires obligatoire."

    Médiatisation dans un champ de patates
    "Je veux organiser un match Carlsen-Bacrot. Dans un champ de patates près de Denain, ça aurait de la gueule. Encore mieux qu’à Élancourt."

    Formation Babar accélérée
    "Je vais peut-être changer de métier et faire Bachar dans la vie. Ou pire, faire JCM."

    Regrets éternels
    "Question à poser à tous les enseignants de la FFE : avez-vous mis moins de temps à regretter Sarkozy après l’élection de Hollande qu’à regretter Battesti après l’élection de Salazar ?"

    Fress va ouvrir une chaîne de cagoules
    "Fress a encore fait gravier contre Bac. Vraiment sa bête noire. C’est plus un nouveau magasin de cagoules qu’il veut ouvrir, mais une chaîne ! On dirait qu’il a rien compris à cette ouverture. Après avoir récité Ff3 comme son chef Kramnik, il s’est mis en mode 'grosse louz'."

    Francis Heaulme à Élancourt
    "J’en ai marre d’entendre le sosie petit format de Francis Heaulme, Tiviakov, expliquer aux GMI les échecs dans les commentaires en direct !"

    Video killed the radio stars
    "J’ai tenu 1 min 26 (sur 27 au minimum) sur la vidéo de la cérémonie de clôture du GP à Élan-court. Z’on dû se gaver au buffet."

    Un Clint Eastwood des échecs wanted
    "Club cherche Clint Eastwood des échecs. Stop. Objectif : ramener président parti sans laisser d’adresse et avec documents. Stop. Regardez Le Bon, la Brute et le Truand, extrait Et toi, tu creuses pour châtiment. Stop et presque fin.

    Une licence licencieuse ?
    Licence de Carlsen à Clichy. Il n’y jouera jamais, c’est pour gratter une subvention ‘Élite’ maousse ?*:-$ Chut, c’est un secret

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu