Avertir le modérateur

Fressinet - Page 4

  • Équipe de France : interview de Sébastien Mazé

    La France est vice-championne d’Europe par équipes de 4 derrière l’Azerbaïdjan et devant… la Russie ! Le tournoi s’est déroulé du 7 au 18 novembre 2013 à Varsovie. Battue sur le fil à la 9e ronde par la Russie qui revenait de nulle part, elle fête une deuxième place après avoir été en tête tout le tournoi.

    Joie, bonne ambiance, symbiose avec le capitaine et le préparateur, on se demande pourquoi la FFE n’avait pas trouvé avant une telle formule magique. L’ancien entraîneur de l’équipe de France, licencié récemment, pourra s’en inspirer lors de lointaines responsabilités. Et les anciens responsables aussi car les joueurs ne demandaient qu’une chose : jouer pour la gagne.

    Ils se connaissent tous depuis des années et ne jouent pas vraiment pour une haute récompense. Cette deuxième place a rapporté 9 000 € à la fédération, ce qui a permis de partiellement répartir les primes équivalentes à chaque joueur du fait de ce bon résultat : un peu plus de 4 000 € chacun.

    Avec un impardonnable retard, Echecs64 parle de l’événement. Le nouveau champion du monde Carlsen et notre champion du monde vétéran Vaïsser attendront. C’est pourquoi nous avons posé dix courtes questions au capitaine : le GMI Sébastien Mazé.

    La consigne était : « Réponses impertinentes et dans la déconne. » Pitaine a encore réussi ! Il est arrivé au moins deuxième !

    Echecs64 : Salut Seb. Ton pseudo est mazetovic sur twitter. Comment s’est passée la préparation des cinq mousquetaires avant la compétition ? Réunion de choc à la fédé, suivi des matches de foot avec MVL, footing à Clairefontaine, stage de hors-bord en Corse ?
    Sébastien Mazé : Cette année, on n’a pas trouvé le financement pour le hors-bord en Corse ! Plus sérieusement, on espère faire un stage tous ensemble avant les Olympiades [août 2014 à Tromsø, Norvège.]


    Echecs64 :
    La FFE a annoncé l’absence de Fressinet pour « raisons personnelles ». On supputait sa présence aux côtés de Carlsen, mais ce dernier a affirmé qu’il n’avait « qu’un marteau » (le GMI Hammer) comme secondant. Avec Fressinet, c’était la médaille d’or ou la mauvaise ambiance assurée dans l’équipe du fait d’une rivalité Bacrot-Fressinet sur l’échiquier ?

    SM : L’époque des rivalités est révolue. Laurent était occupé cette année, mais sans aucun doute, il sera là l’année prochaine.

    Echecs64 : Combien de fois avez-vous chanté ‘Étienne, Étienne’ avant de décider de le mettre au 1 en bloqueur plutôt que d’envoyer MVL planter ses banderilles ?
    SM : Plusieurs compos étaient possibles mais on a opté pour l’expérience d’Étienne au 1. Par contre, on a pas mal chanté Papayou de Carlos !

    Echecs64 : Combien d’heures par jour dormait Gozzoli resté en France ?
    SM : Yannick récupère encore, quinze jours après la fin de la compétition. Il a effectué plusieurs nuits blanches de travail pendant le tournoi.

    Echecs64 : Y a-t-il eu une frayeur du type : « Mon joueur ne s’est pas réveillé, il va arriver 20 s en retard et on se prend une bulle à cause de la règle zéro tolérance ? »
    SM : Pour les joueurs, pas de frayeurs ! En revanche, pour donner la compo à 8 h du mat, c’est une autre histoire...

    Echecs64 : A propos de bulles, à quelle ronde est arrivé le président fédéral ? A-t-il amené son champagne ?
    SM : Diego est arrivé à la ronde 7 [Azerbaïdjan-France, 2-2] avec une sacrée bonne humeur et une grosse envie de gagner.

    Echecs64 : Quels étaient les restaurants préférés de l’équipe ? On a vu sur Facebook des photos de MVL se bâfrer de brochettes. Cela faisait Obélix, mais en version Mickey Mouse pour le format.
    SM : On a trouvé le meilleur resto Sushi d’Europe ! Du coup, c’est devenu notre QG.

    Echecs64 : Comment expliquer la baisse de régime de Tkachiev dans le match contre la Russie ?
    SM : Vlad a joué en moyenne 7 h sur ses 8 parties ! Il n’a pas baissé de régime. Il était au top tout le tournoi, mais il est tombé sur un grand Andreikin.

    Echecs64 : Même si on ne refait pas le match, vous avez envoyé une boîte de chocolats à Van Kampen après qu’il ait raté un gain évident dans une finale T contre C contre Morozevitch, ce qui permet à la Russie de gagner contre les Pays-Bas au lieu du match nul et qui aurait du coup changé l’appariement de la dernière ronde ?
    SM : Van Kampen était déçu lui-même qu’on l’ait laissé tranquille. Mais c’est vrai que c’est un tournant.

    Echecs64 : Quelles sont les cinq parties mémorables de l’EdF que tu vas agrafer dans ta chambre et qui rallumeront une tonne de souvenirs ?
    SM : Les parties de Romain et Vlad contre l’Ukraine [Édouard-Efimenko 1-0, Moissenko-Tkachiev 0-1]. Un régal.
    Les parties d’Étienne contre Mamedyarov (nulle) et Aronian (défaite). La première de toute beauté et la seconde, un gros ascenseur émotionnel. Et les deux boucheries de Max contre la Grèce et l’Arménie.


    Échecs64 : Médaille d’or d’Édouard au 3e échiquier. Franchement, pour celui que Lautier appelait « la chèvre », il n’a pas forcé son talent *:D La banane !
    SM : Je crois qu’il n’était pas trop en forme ?

    Merci Sébastien, à bientôt dans le cyber-espace ou en observateur au stage de hors-bord !


    Page FFE dédiée avec photos

    Site officiel

    Chess-results : Tous les résultats dans tous les sens, équipes, échiquier par échiquier etc.

    Et l’équipe de France féminine ? A joué sur la case i9. Tournoi raté. Interdit de rire, cliquez ligne suivante.

    Lire la suite

  • Interview (presque) imaginaire de Diego Salazar

    Reprise des entretiens presque imaginaires. Aujourd'hui, le président fédéral Diego SALAZAR répond du tac au toc à des questions échevelées préparées après une longue enquête de faits divers presque imaginaires au sein de la Fédération.

    Alors, "Diego +17", quoi de neuf sept mois après ton élection un peu surprenante et gagnée de si peu ?

    Je vais m’inspirer de la politique de transparence de l’équipe précédente et on va voir ce qu’on va voir!

    Justement il paraît qu’un audit est en cours sur la gestion...
    Mort de rire ! Un audit n’est pas fait pour les auditeurs. Vive les affaires publiques, vive la France!

    Diego, t’es euphorique, où en est le débat sur l’échiquier féminin obligatoire en équipe ?
    Quel débat? Je décide tel Napoléon. Après des années où on n’a rien fait et où d’ailleurs cette mesure n’a aucun effet, je vais prendre une grande décision : on va organiser un championnat de France féminin par équipes en Corse. Pour encourager le développement des « échecs féminins » au-delà de 15 ans. Lol !

    Attention, j’émets une condition : il y aura un échiquier masculin (déjà) obligatoire et le reste que des femmes. C’est ma surprise et mon hommage à mon Léo, mon bon perdant. Cela coûtera tellement cher au sponsor local qu’il finira en pièces détachées. Voici les bonnes pratiques de la FFE : faire payer de vrais sponsors qui aiment les échecs, et pas seulement les échecs « continentaux ».

    Quel humour, guide suprême. Peut-on rapidement revenir sur cette élection?
    J’ai commis une grosse erreur. La prochaine fois, on louera des bus pour faire venir les clubs lointains. Ah ces 17 voix d’écart, je me les repasse ligue par ligue des fois avant de m’endormir. Quel pied ! Je rigole encore des gaffes de communication commises par la liste adverse.

    Mais multi-président, quid de la communication ou du débat sur ces licences B dites « loisir » qui gonflent les effectifs de moult clubs et que tu avais tancées pendant la campagne ?
    Quel débat? Je te donne la réponse en trois mots : « C’est-comme-avant ». Les clubs prennent des licences B pour les écoliers. Cela coûte moins cher et pour les subventions, ça fait du chiffre. Sur les 60 000 licenciés, je ne suis pas sûr qu’on ait 7 000 licenciés majeurs, vaccinés et résidents sur notre territoire qui jouent au moins 3 parties de compétition dans l’année.

    Ah si ! Une seule ligue a suivi mes instructions : la ligue de Corse. Pour rigoler à la FFE, son acronyme est CRS. Ils ont fait du bon boulot, une purge exemplaire. Au 31 août 2012, chiffres arrêtés pour les quotas de l’élection, la ligue de Corse était le bon soldat : 837 licenciés A et 5490 licenciés B (dont 1591 à Bastia et 1556 à Ajaccio).

    Maintenant l’île termine en Beauté avec seulement 8 clubs et compte 127 licenciés A et 0 licenciés B. Bastia n’a plus que 20 licenciés A contre 42 à Ajaccio. Des chiffres des années 1980 et encore.
    Je suis inquiet. Ou les mômes jouent à cache-cache dans le maquis pendant la leçon d’échecs ou ils ont arrêté les échecs pour le macramé et il s’agit alors d’une chute gravissime du « développement de notre sport ». Cela va sûrement mettre des instructeurs au chômage ! Mais bon, sans la Corse, même pas peur ! La FFE continue sa politique de l’autruche et la variante « planche à billets » des licences B.

    Diego_solo.JPGDiego, tu es le président qui a battu le record de "ma trombine partout" sur le site et les revues fédérales ou remises de prix, comment vois-tu nos relations avec la FIDE?
    Comme sur les photos. Cheese devant et attaque de mat par derrière. Bon c’est vrai que je vois Kasparov partout en ce moment. Il est même venu dans nos locaux pour voir ma belle cravate. Il n’en avait pas ce jour-là et me demandait des conseils pour se présenter contre Kirsan à la FIDE.

    Bachar Kouatly a cassé l’ambiance quand il a rappelé à Garri que le trophée Korloff (un cavalier serti de diamants) gagné à Lyon suite à sa victoire au championnat du monde en 1990… ben c’était Kirsan l’acheteur et Babar (le coup) intermédiaire.

    Mais Garri n’est pas mauvais joueur avec les arnaques de Kirsan ; j’ai découvert que c’était un pro du sourire faux-cul. Faut que je m’entraîne comme lui car je fais trop sympa on m’a dit.

    J’ai dit à Garri qu’on était des grands démocrates désormais et que les clubs allaient voter pour décider de la position de la France. Échecs participatifs... il a éclaté de rire ! Il m’a fait remarquer que et lui et Kirsan savaient que j’étais le seul à mettre le bulletin dans l’urne au final. Quelle rigolade autour des petits fours et mon champagne à pas cher que j’avais ramené à la Fédé.

    Parlons maintenant de la FFE...
    Ah tais-toi, même depuis les élections, mon GPS bogue pour retrouver la Commanderie des Templiers. Au bout de la 7e visite après cette élection historique, je m’étais repéré grâce au Léon de Bruxelles à proximité ! Tu te rends compte, ils n’ont pas de carte de fidélité ! Moi, c’est le McDo ma cantine, pas la mezzanine de la FFE où chaque salarié apporte sa gamelle. Ah ça m’donne faim. Je voudrais un Maxi Best...

    Et le personnel ?
    Comme je dis à ma nouvelle recrue Marie Sebag alias Souris blanche sur le Net, quand le chat long est parti, les soucis dansent.

    Mais Diego, le dicton, c’est les souris, pas les soucis.
    Non pas à la FFE. Tu sais on se régale quand même. A chaque fois qu’on soulève le tapis d’un dossier, j’ai envie d’inviter le Comité directeur au McDo pour faire des économies sur les frais de bouche et d’entamer une psychothérapie de groupe. Impossible de faire ça dans mon bureau, c’est tout pour la pomme du Dg Laurent Vérat.
    Il fait 35 m2, c’est plus grand que celui d’Elkabbach ou d’un sous-ministre ! Au moins, on est une grande fédération.


    En fait, tu annonces en exclusivité mondiale que n’as pas de bureau ?
    Si. J’en ai 3 : 3 téléphones mobiles, mais rien pour m’asseoir et pas d’ordinateur. Je suis un nain à côté de DSK qui en avait 7.

    Justement, la FFE compte faire du lobbying auprès des hommes politiques?
    Non c’est bidon. La dernière fois qu’on l’a fait, une sous-ministre est sortie de l’ombre grâce à nous pour un projet plus qu’incertain avec Garri à l’Unesco. Cela avait déjà foiré l’an passé…

    Remarque l’avantage avec DSK, c’est que sur l’échiquier, il était "le meilleur d’entre eux".

    Son niveau est, sans jeu de mots je le précise, 1700 Elo les bras levés.
    Si, si. Mais il fait baisser l’économie de la FFE : il n’a pas repris sa licence virtuelle dans le club anciennement hébergé administrativement par la FFE.

    echecs_pour_tous_et_partout_bd.JPGQuel est ton programme des visites à tous ces petits clubs qui ont voté pour ta liste et qui ne voient rien venir?
    Ch’te donne du scoop, et du lourd. Je vais me prendre un chauffeur, un photographe perso, une clé 4G pour que le reportage passe avant les infos en jet continu sur la Corse sur le site fédéral et me faire, de Châlons, 9h19 de route sans compter les arrêts. Ça coûtera 129 € à la fédération sans les Mc Do plus 43, 80 € de péage. Idem au retour. Faut pas que je me fasse taper sur les doigts pour les dépenses, j’ai tout organisé avec Mappy.com !

    Alors mon programme est le suivant : Départ de Châlons-en-Champagne, 3 clubs en 5 jours, hébergement chez l’habitant avec supers bouffes locales, tu m’connais.

    1. Le Cavalier Gaillard de Brive-la-Gaillarde: 14 licences A, 49 licences B. Ils ont d’excellentes méthodes d’apprentissage.
    2. Cahors Échecs (21  A, 3 B). Je zappe Toulouse, c’est trop gros trop fort. Et puis je suis sûr qu’ils m’auraient invité dans d’interminables banquets.
    3. Échiquier luchonnais à Bagnères de Luchon (7 A, 9 B), si possible pendant une étape du Tour de France cycliste. Si j’ai mal à la tête ou le rhume des foins, j’enchaîne avec une cure thermale.

    Faut quand même que je me rattrape.

    Pourquoi ?
    Eh bien, depuis que je suis président, je gagne tout le temps. Des points Miles, des bonus SNCF, des nouveaux amis sur Facebook. Alors le p’tit club, c’est vrai que je m’en fous depuis que j’ai été élu, mais il  faut comprendre, moi aussi je souffre : toutes ces mains à serrer les fins de semaine un peu partout en Europe avec des VIP, c’est dur !


    Que penses-tu de l’émulation du trio Vachier-Lagrave (MVL), Bacrot et Fressinet?
    Ils sont exemplaires et pensent déjà à leur reconversion. C
    est comme ça que la FFE supporte lélite. On m’a dit que MVL allait entamer un stage de fou-rire thérapie pour performer à la remise des prix et lors des entretiens pour se faire embaucher plus tard à La Défense. Lui, un joueur d’attaque, tu imagines ?
    Bacrot suit des cours intensifs d’anglais et d’amabilité devant la caméra. Il veut copier mon pote Fontaine, mais sans le côté Nelson Monfort. Un des ses secondants m’a dit qu’il s’entraînait tous les jours quand il ne se rase pas.

    Quant à Fressinet, il a le business dans la peau. Suite à ses défaites répétitives contre Bacrot où il se fait « cagouler » à chaque fois, il va ouvrir des magasins de cagoule. Il a prospecté et il paraît que ça va revenir à la mode dans les pays de l’Est. Il sera coach : comment porter la cagoule discrètement ou de manière ostentatoire, comment l’éviter, comment développer la cagoule dans un club, ce gars fourmille d’idées, il m’a bluffé ! Tu vois, en France, on a personne dans le top 10 mondial, mais on a des idées !

    Merci Guide suprême pour cet entretien vérité presque imaginaire et à un de ces quatre autour d’un verre de champagne à pas cher.

  • Les textos texto

    texto.JPG Vous êtes nombreux à envoyer des textos. Des joueurs, des indics de la FFE et d’ailleurs, des informations sérieuses et pas mal de blagues pour ce bli-blog.

    Voici une sélection des meilleurs moments pour faire revivre la campagne côté cour avec les petits et grands secrets.

    Les textos reçus sont entre guillemets. Des titres ont été rajoutés pour ne pas rire. L’orthographe a été "rattroupée" comme l’on dit dans le Doubs. Bon zapping !

    Élan-court : grosse pointure
    "Le Diego, c’est vrai qu’il aime les photos, mais question discours, c’est quand même une pointure. En plus yapa photo avec le Moingt ou le Léo."

    Comme la comm’
    "Plan médiatique du Grand Prix : la FFE fait un bide. Après Léo, Moingt, Salazar, le changement dans la continuité et cure d’amaigrissement du chiffre des affaires obligatoire."

    Médiatisation dans un champ de patates
    "Je veux organiser un match Carlsen-Bacrot. Dans un champ de patates près de Denain, ça aurait de la gueule. Encore mieux qu’à Élancourt."

    Formation Babar accélérée
    "Je vais peut-être changer de métier et faire Bachar dans la vie. Ou pire, faire JCM."

    Regrets éternels
    "Question à poser à tous les enseignants de la FFE : avez-vous mis moins de temps à regretter Sarkozy après l’élection de Hollande qu’à regretter Battesti après l’élection de Salazar ?"

    Fress va ouvrir une chaîne de cagoules
    "Fress a encore fait gravier contre Bac. Vraiment sa bête noire. C’est plus un nouveau magasin de cagoules qu’il veut ouvrir, mais une chaîne ! On dirait qu’il a rien compris à cette ouverture. Après avoir récité Ff3 comme son chef Kramnik, il s’est mis en mode 'grosse louz'."

    Francis Heaulme à Élancourt
    "J’en ai marre d’entendre le sosie petit format de Francis Heaulme, Tiviakov, expliquer aux GMI les échecs dans les commentaires en direct !"

    Video killed the radio stars
    "J’ai tenu 1 min 26 (sur 27 au minimum) sur la vidéo de la cérémonie de clôture du GP à Élan-court. Z’on dû se gaver au buffet."

    Un Clint Eastwood des échecs wanted
    "Club cherche Clint Eastwood des échecs. Stop. Objectif : ramener président parti sans laisser d’adresse et avec documents. Stop. Regardez Le Bon, la Brute et le Truand, extrait Et toi, tu creuses pour châtiment. Stop et presque fin.

    Une licence licencieuse ?
    Licence de Carlsen à Clichy. Il n’y jouera jamais, c’est pour gratter une subvention ‘Élite’ maousse ?*:-$ Chut, c’est un secret

  • Blitz Carlsen-Fressinet: "Too weak, too slow"

    "Too weak, too slow". (trop faible, trop lent) C’est ainsi que le numéro un mondial Magnus Carlsen a chambré Laurent Fressinet dans un blitz à la parlante joué à Kragerø (Norvège) sous le regard amusé d’au moins un GMI, Ludgwig Hammer. En plus de Nielsen, ces deux GMI seront ses secondants pour le match du championnat du monde contre Anand.

    La vidéo de ce blitz publiée le 7 août sur la page Facebook de Carlsen montre le numéro un mondial détendu et à l’aise avec son équipe.

    Fressinet était mieux et comme d’habitude, le numéro un mondial embrouille son monde en finale. Certes Fressinet lui fait remarquer qu’il avait des supporters, mais lui aussi l’a bien chambré ! Et presque chamboulé.

    La partie vaut le détour. On n’analyse pas les blitz, mais Echecs64 a reconstitué pour vous la partie jusqu’au mat placé en plein milieu de l’échiquier par Carlsen.

    Le slogan 'too weak too slow' fait partie de l’empreinte psychologique que cherche à imposer le champion. Et par là même de la confiance à gagner pour un match à haute tension. On note sur la table un livre sur les finales (Chess Endings). On ne sait jamais.

     

    Carlsen-Fressinet (blitz, août 2013)


    1. d4 Nf6 2. Bg5 e6 3. e4 h6 4. Bxf6 Qxf6 5. c3 d6 6. Nd2 g5 7. Bd3 Bg7 8. Ne2 Nc6 9. O-O Bd7 10. f4 O-O-O 11. e5 Qe7 12. exd6 Qxd6 13. Ne4 Qe7 14. Nc5 Nxd4 15. Nxd7 Nxe2+ 16. Qxe2 Rxd7 17. f5 Rhd8 18. Rad1 Kb8 19. fxe6 fxe6 20. Be4 a6 21. g3 Qc5+ 22. Kg2 Qe5 23. Rxd7 Rxd7 24. Re1 Rd6 25. Bf3 Qxe2+ 26. Rxe2 b5 27.Bg4 e5 28. Bf3 Ka7 29. Kh3 Kb6 30. Kg4 a5 31. Be4 b4 32. cxb4 axb4 33. Rc2 c5 34. b3 Rd4 35. Kf5 c4 36. bxc4 Kc5 37. Bd5 e4 38. Bxe4 Rxc4 39. Re2 Rc3 40. Kg6 Bd4 41. Bc2 Be3 42. Bb3 Kd4 43. Kxh6 Kd3 44. Rg2 Ke4 45. Kh5 Kf3 46. Bd5 mat

     

    2013_2weak_2slow.JPG

  • Tromsø : Bacrot et Fressinet massacrent une finale de tours... et perdent!

    Coupe du monde à Tromsø: ils avaient la victoire en poche pour continuer à rêver. Les deux Français ont craqué sous la pression. Ils ont tout deux saboté leur finale de tours gagnante... et ont même fini par perdre!

    Dorfman est-il mort de rire ? Villeneuve enrage-t-il? Karsten Müller intégrera ces exemples dans son prochain CD de ChessBase.

    Seul reste en lice Maxime Vachier-Lagrave alias MVL; d'une seule position perdante sur 4, il a tout de même réussi à gagner.

    Site officiel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu