Avertir le modérateur

Fontaine - Page 4

  • 2007 dans le rétroviseur et bonne année 2008!

    Avant de regarder dans le télescope 2008, jetons un dernier coup d’œil bloguesque et tout à fait subjectif des bonnes et mauvaises nouvelles de l’année 2007. Avant de revoir 2007 avec votre clic sans vous prendre de claques, voici quelques astuces pour aller plus vite.

    Comment se balader utile sur ce blog ?

    -         une à deux fois par semaine en suivant les informations à la queue leu-leu ;

    -         en cliquant dans une date bleutée du calendrier ;

    -         en lisant les informations selon leur catégorie (colonne de gauche, en dessous des livres) ;

    -         enfin par les mots clés (‘tags’) figurant en bleu et en petit caractère, au-dessous de chaque information.

    Voici une sélection impitoyable des notes, folles, idiotes, informatives, énervantes, ridicules, presque ou pas du tout imaginaires.

    Bon zapping et un grand merci à tous ceux qui sont intervenus sur ce blog!

    16f5dea319a31f38f3e2b7c1862e1c8e.jpg
    Excellente photo de 'Kubante' sur flickr.com

    Mes préférées

    Kasparov battu par la machine

    Supercalifragilisticexpialidocious!

    Les photos de l’automate turc de von Kempelen dans l’album ou ici à l’exposition de Budapest.

    Élections présidentielles du 6 mai 2007, un peu avant 20 h: le résultat (presque) en clair... et record absolu de visiteurs uniques sur une nouvelle (1620 en quelques heures). Merci mon papa!


    Le vécu en direct

    « Ici Nagano… »

    Ici Villandry…


    Nos très chers disparus

    Le journaliste russe Alexandre Rochal

    Le collectionneur Jean Mennerat


    Les VIP

    Blitz au Salon du livre

    Bataille sans Fontaine, van Ryumbeke etc.

    Allô, c’est Karpov…


    Interview imaginaire

    Jean-Michel Péniblet avec Bayrou

  • Le coming out juridique de Kouatly à Europe Échecs

    Le 9 octobre 2007 est une date historique pour Europe Échecs: Bachar Kouatly est enfin quelqu’un de juridiquement responsable. « Directeur de publication », « rédacteur en chef gratuit » dans la société Promotion Jeux de l’Esprit qui édite la revue depuis 2002, Babar est maintenant gérant de fait. Beau coming out. Exit Sandrine Mélanjoie, la gérante de paille, ci‑devant femme de Grégory Vanobbergh, ex‑maquettiste d’EE qui facturait à sa femme ses prestations et est par ailleurs le fils de Mme Kouatly. Babar a mis un coup de pied dans son propre mécano. Tel le petit oligarque, il a racheté l’entreprise dont il tirait les ficelles dans la coulisse.
    Sandrine Mélanjoie? Virée avec un chèque de 20 000 euros pour qu’elle ne repasse pas par la case départ. Grégory est allé se promener dans les bois pendant que le loup n’y est pas. Mme Kouatly s’éclabousse toujours dans les coquilles d’EE et a été attachée à l’administration. Péniblet est à la niche et continue de faire des phrases. Un vrai jeu de massacre.

    Que va devenir EE? Pourquoi en est-on arrivé là ? Quels sont les dessous des cartes ? Pourquoi EE n’a aucun salarié malgré un chiffre d’affaires de plus de 700 000 euros? Pour en savoir plus, cliquez ligne suivante pour lire l’interview imaginaire de Bachar Kouatly.

     

    Lire la suite

  • Clichy champion de France : impressions

    C’est toujours comme cela à Paris : on a tout à portée de main, et on rechigne à y aller. Un ticket de mét’bus (© de l’expression : JP Mercier) et en route pour l’hôtel Holiday Inn qui accueille la phase finale du championnat de France par équipes à Clichy. Conseil pour la prochaine visite : se shooter avec un i-pod dans les oreilles. En effet, depuis tant d’années, le niveau des décibels n’a pas baissé entre la sortie du métro et l’arrivée à Clichy (une avenue, une station-service et le passage sous le périf’…).

    Cliquer sur 'lire la suite' ligne suivante, à gauche

    Lire la suite

  • Van Ruymbeke, Bataille sans Fontaine, De Greef

    La moyenne est maintenue. Quand ce n’est pas des joueurs d’échecs, ce sont des « pipol » : 2 à 3 par mois. Croisés au hasard dans les rues de Paris, dans le métro. Par ordre d’apparition, Pascal Bataille sans Fontaine. Normal, l’une des sociétés de Bataille a son siège dans le XVe, près de chez moi. Régulièrement, il s’engonce le soir dans sa Berline aux vitres fumées. Une blonde, nettement plus jeune, le suit.

    Autre rencontre rajeunissante et rafraîchissante : l’ancien directeur des programmes et directeur général de Canal +, Alain de Greef. Toujours dans le même quartier, reconnaissable entre mille : une pile de journaux sous le bras, un dimanche matin, seul. À la sortie de la seule boulangerie ouverte du quartier Balard, il balance nonchalamment une pièce au mendiant du coin. J’entends la voix des Guignols le moquant : « Ça vaaaaaa. »

    Mais le plus hallucinant, c’était aujourd’hui, 4 avril. Assis par hasard à côté d’un monsieur à moustache poivre et sel. Imparable. Dossiers avec cette couleur verte inimitable des pochettes d’instruction. Lisant Le Monde. C’est le juge Renaud van Ruymbeke. Je l’avais vu en direct lors d’un procès avec des juges professionnels contre des poseurs de bombes corses. Mais sur le coup, son nom m’échappe.
    medium_van_ruymbeke.JPG


    Pourquoi ? Un article du même jour de 20 Minutes m’a pollué : le juge Fabrice Burgaud vient de remporter un procès pour « injure publique », allégeant Libération de 20 000 euros. Deux stations de la ligne 12 pour temporiser et j’attaque : « Excusez-moi, vous n’êtes pas juge ? » Réponse au couteau, aimable : « Si. ». Je décide de passer en comparution immédiate devant cet as de l’instruction : « Je me disais bien que vous étiez suspect avec ce journal et la pile de dossiers ». Un sourire arraché, c’est toujours cela pris pour un gars qui mange de l’affaire Clearstream nuit et jour. Trois stations pour causer, moi de mon passé de journaleux, lui des bâtons dans ses roues, sur ses routes, passées ou futures. Il me lance trois mots qui résument sa philosophie : « Faut jamais transiger.» Merci, d'juge. On est sur la même longueur d’ondes. Comme aux échecs, faut toujours s’accrocher. Et ne jamais lâcher.

  • Bob Fontaine : le Français qui gagne

    Le GMI Robert Fontaine, 26 ans au compteur vient de remporter en solitaire le fort open de neuf rondes de Stockholm (Suède), la traditionnelle « Rilton Cup ». C’est qu’il est devenu coriace à battre le jeune. Bob n’avoue consacrer que « quelques minutes » par mois aux ouvertures. Vous le croyez ? Moi oui. Après cinq mois sans jouer, il avait manifestement faim. En juin 2006, il remportait le tournoi de Las Vegas suivi d’une première place partagée à Val Thorens pour finir en trottinette 3e du championnat de France.

    Robert Fontaine, l’air sérieux à Stockholmmedium_fontaine_rilton0607.2.JPG --> Photo : D.R.

    Bon, c’est vrai, on l’avait vu venir de loin. Dans les années 1990, ce bonhomme n’était qu’un gosse qui jouait déjà bien. Il était membre du club de Clichy. Le président d’icelui, Jean-Claude Moingt, lui promettait un bel avenir. En blitz :
    1995 : 1re norme de MI à Enghien.
    2e norme l’année suivante au tournoi de Savigny-le-Temple.
    3e norme en 1997 due au fait qu’il fait sa 1re norme de GMI. Il faut attendre
    2001 (le National de Marseille) pour la deuxième norme de GMI.
    Et la troisième en 2002 à Novi Sad lui donne le titre de GMI. À vie, comme pour les autres.
    © R. Fontaine pour sa mini-bio citée de tête.

    Voir un Français gagner un fort open, c’est plaisant. Surtout quand on sent l’aisance. Il en a encore dans la chaussette le brave ! Impression bizarre tout de même. Au fur et à mesure de sa marche vers la victoire, une image m’est revenue. Je ne voyais plus « Bob » mais me remémorait Robert Fontaine, ce gamin qui prenait des cours avec Polougaïevsky en 1994-1995, peu de temps avant le décès de ce super GMI. L’enterrement de Polou en septembre 1995 au cimetière Montparnasse, fut très émouvant. Rochal, le rédacteur en chef de 64, était en train de déclamer en russe devant sa sépulture quand le môme Fontaine arriva légèrement en retard avec sa mère. L’émotion fut trop grande et le gosse tomba dans les pommes !

    Lundi 8, dans une conversation informelle avec Bob, il raconte : « J’ai été en contact avec Lev car à l’époque il entraînait Adrien Leroy. Durant un championnat jeunes à l’étranger, mon père est allé le voir et il lui a demandé ‘cash’ s’il accepterait de me donner des cours. Il a accepté. »
    Ensuite, Dorfman a pris le relais. Dorfi n’a pas son pareil pour transformer de jeunes pousses en de bonnes plantes. Les joueurs d’échecs le trouvent cher, mais ils ont en tous pour leur argent! « Il a consolidé mon jeu positionnel, et c’est sûr que sans lui, je serais peut-être devenu GMI, mais cela m’aurait pris des années. » Et depuis ? Eh bien, Robert a continué, un peu tout seul, sans sponsor et sans entraîneur. Il est dur à battre et il progresse à sa manière, fidèle à Cannes-Échecs où il est entraîneur.

    Devant un échiquier, il a l’air si sérieux. La concentration incarnée. Continuer comme un pro ? La réponse fuse : « Si je peux faire autre chose, j’arrête les échecs. Je ne suis pas fan de ça. Si j’atteins 2600 Elo, c’est bien, mais ce n’est pas une super priorité, il faut que je gagne ma vie. » Et en plus, il a du bon sens… Comme il fallait aller à la pêche pour voir les parties sur le site de la Rilton Cup, Robert nous a fait un cadeau : ses parties sous format cbv.
    – Ah, au fait, Christophe, tu as ChessBase ? « Bob. J’étais en reportage à Monaco, il y a quelques années, en train de prendre des photos pendant les cinq premières minutes quand tu m’as appelé de nulle part pour savoir comment on fusionnait les parties. »
    - Euh…

    Bon, chers zoditeurs, j’ai dû enlever toutes les annotations de la base envoyée par le gé-aime-i, de sorte qu’elles sont « sèches »: Fontaine_Rilton_lavage.pgn Fontaine_Rilton_2006-2007_lavage.cbv


    Et pour ceux (celles) qui veulent en savoir plus, une visite sur son blog s’impose.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu