Avertir le modérateur

Europe Echecs - Page 4

  • Le gambit Léo et autres hallucinations

    Le gambit Léo
    Tram T3 vendredi. Un texto à un ami pour lui signaler que je vais être en retard à la Léo-réunion organisée par 'Tous aux échecs', l’un des deux clubs de Montreuil (Seine-Saint-Denis).
    Réponse en blitz : « Tu seras un peu en avance, c’est la semaine prochaine. *:) Heureux» Cela s’appelle le gambit Léo (Battesti) : sacrifier du temps pour l'initiative... en marche arrière ? Pas d’amende au retour dans le tram.

    Île-de-France : 8 minimes qualifiées sur 8
    Dans la série « développons les échecs féminins chez les jeunes », la ligue d’Île-de-France vient de faire très fort. Pendant que 600 jeunes se battent par catégorie pour obtenir une place au championnat de France, la catégorie des minimes filles (moins de 8 ans) avait déjà son quota : 8 places qualificatives pour… 8 participantes. Elles joueront une ronde de moins. Pas d’amende en vue pour ce règlement génial.


    Déjà qualifiés
    Dans le même tournoi, les cadets et juniors semblent jouer pour du beurre. Ils sont peu nombreux par catégorie. Paraît qu’il n’y a plus de qualification pour ces catégories dorénavant. Il faut faire du chiffre pour le championnat de France. Pas d’amende pour redevenir jeune.

    Les noirs ont l’avantage
    Dans un récent tournoi, un joueur m’a assuré que « dès le premier coup, les noirs ont l’avantage. Ils peuvent en effet choisir leur ouverture. Et ce n’est pas un débat philosophique, c’est un avantage technique ». Diantre, des années de recherche assurant le contraire, des statistiques qui font mentir cet assertion. Mais ce champion des noirs n’en a pas démordu. Ah j’oubliais, son Elo tourne autour de 1500. Pas d’amende pour les hypothèses farfelues.

    Un Mémorial Alekhine sans mémoire
    Un tournoi 'Mémorial Alekhine' est annoncé du 21 avril au 1er mai au musée du Louvre et au palais Mikhaïlovski du musée russe de Saint-Pétersbourg. Des top joueurs seront au rendez-vous avec Vachier-Lagrave et Fressinet. L’idée est généreusement soutenue financièrement par deux hommes d’affaires russes qui organisent avec la Fédération de Russie des tournois.

    La biographie de ce génie des échecs entre la Russie et la France nous est brièvement résumée par Europe Échecs.
    Le site de la revue de référence, si soucieux de nous apporter des informations à partir des fiches Wikipédia a cette fois, fait l’impasse sur celle d’Alekhine.

    Pas de chance, elle est très intéressante et notamment sur la conception par Alekhine des « échecs aryens » et des écrits qu’on lui a attribués dans le Pariser Zeitung.
    Le génie russo-français a fait des simultanées et tournois dans de nombreux territoires occupés par les Allemands pendant la guerre. Après et pendant la guerre, il s’est mis à dos de nombreux maîtres... Toute l’histoire est racontée en long et en large dans cet article de Chesshistory.com et Alekhine est décédé seul en 1946 à Estoril, au Portugal. Une
    amende pour cette biographie à trous.

    Kim Kardashian voudrait apprendre les échecs avec Aronian
    « Je veux apprendre à jouer aux échecs. Je me demande si Aronian pourrait me donner des cours. » Ce message du 12 janvier a été posté sur le compte tweeter par Kim Kardashian, la productrice, actrice et animatrice américaine dont le père était d’origine arménienne. Ben elle aurait dû demander direct à la copine philippine du champion arménien, Arianne Caoili et son joli sourire en... amande!

    Twitter Echecs64 : le 100e abonné va recevoir un collector
    Le twitter ‘Echecs64’ a été lancé le 12 août 2012. Le 100e abonné est l’ancien docteur de la fédération et voici le 138e gazouillis posté le 11 mars : « Herr Doktor Guy Bellaïche 100e abonné recevra 1 ex. dédicacé du collector '16 Champions à Paris' (Immopar 1991) :) »
    immopar 1991


  • Les élections en caleçon sur Europe Échecs

    Toutes les élections honnêtes se gagnent dans les urnes. Les multiples sondages préalables ne servent que leurs commanditaires ou la machine à facturer de l’institut.

    Toutes les élections malhonnêtes ont pour socle les procurations, « l’élément structurel de la triche en politique » comme l’explique en détail dans cet article de L’Express le député PS de Marseille Patrick Menucci.

    Grande première pour cette campagne qui désignera fin mars le nouveau président fédéral :

    • Les deux listes (bloquées à 28 membres) ont un site de campagne.
    • Le débat est inexistant et les noms d’oiseau volent côté Battesti via quelques factotums comme Moingt.
    • Tout se passe à coups de communiqués relayés par la revue de référence Europe Échecs.

    Cerise sur le gâteau, un institut de sondage – Callson – lié indirectement par le passé à la FFE et au présent à EE, a interrogé par téléphone des dirigeants de clubs en février. Cet institut dont le président est un certain M. Poggi, contribuerait « depuis 2010 au développement du jeu d’échecs ». Ah bon ? Sans plus de précision d’après un message anonyme d’EE dans le forum faisant suite au sondage.

    Le titre de l’article est toutefois humoristique (‘Les clubs ont la parole’). Il reprend un thème de campagne du candidat... Salazar : « Redonnons la parole aux clubs. »

    Le sondage lui-même
    Bien que l’échantillon soit très représentatif (316 clubs touchés sur les 830-850 potentiellement votants), j’ai arrêté de l’analyser quand j’ai lu la nature biaisée des questions et la pondération pour les clubs pesant plus de 5 voix.

    Aucune question non plus sur le fait de savoir si le club va voter pas plus que sur le taux clubs répondants/clubs refusants.

    D’ailleurs, le 22 février 2013, la FFE s’était sentie obligée de publier un communiqué dans lequel elle affirmait être "totalement étrangère à ce sondage". Mais qui est donc le responsable fédéral de la communication pour avoir pondu ce communiqué inutile ?

    Et puis cette phrase qui tue et qui démontre que les sondeurs ne connaissent rien aux présidents de clubs et à la mathématique gagnante de cette élection : « L’élection pour une présidence, c’est d’abord le choix d’un homme. »

    Ben… pas seulement et vraiment pas quand on lit le PROGRAMME des candidats. Ils seront 28 au comité directeur dont le président. Des membres (en minorité) de la liste perdante se retrouveront avec la liste gagnante.

    GENS UNA TRAVAILLAMUS
    Tout ce beau monde devra, de par la nature associative de la FFE, travailler en bonne intelligence une fois l’élection passée même si en pratique, la liste précédente a démontré que les décisions se prenaient avec quatre personnes TTC.

    Une élection se gagne sur le terrain et en allant chercher (par téléphone) les voix une par une pour obtenir des PROCURATIONS. La victoire s
    obtient en convainquant les clubs de moins de 3 voix de voter et tout dépendra donc du taux de participation traditionnellement inférieur à 50 % ...

    Le président payé des bévénoles gratuits
    Mais déjà, il y a une chose sur laquelle les deux têtes de liste Battesti et Salazar sont d’accord : le président des bénévoles sera payé. Variante promue par « l’ex », Jean-Claude Moingt... et contrairement au président actuel par intérim Henri Carvallo : non seulement il refuse toute rémunération, mais ne se fait rembourser aucuns frais. Du coup, ils l’ont gardé dans l’équipe Battesti.

    Site Battesti

    Site Salazar

    Dossier EE sur les élections

  • Haïk et Giffard, la paire reconstituée

    Aldo. Vous connaissez ? Non, pas cet acteur italien copain de Charles Gérard et Belmondo. Pourtant, quand, dans les années 1970, on disait Aldo (ou Haïk), venait immédiatement Nicolas (ou Giffard) en écho. Comme Dupont et Dupond dans Tintin ou Roux et Combaluzier.

    En début de saison, le choc. J’apprends par mon camarade de club Nicolas Giffard une nouvelle épatante : « Aldo » va rejouer et intégrer l’équipe de Nationale I. Haïk et Giffard dans la même équipe au XXIe siècle, c’est du scoop ! Coup de chance en ce 13/1/13 ? Notre équipe de Nationale II jouait aussi à Drancy. Une occasion unique de revoir les deux compères et de fixer sur pellicule l’événement.

    Haïk et Giffard : les inséparables
    Aldo Haïk et Nicolas Giffard ont été de grandes vedettes dans les années 1970 et au début des années 1980. Deux inséparables. Deux combattants acharnés dans leurs duels malgré leur amitié indéfectible (photo de N. Giffard, Le Touquet 1995, nulle). Un modèle de tenue à la table. Et surtout, surtout, un premier titre de maître international décroché par Aldo Haïk en 1977. Une génération bouillonnante fut décomplexée. Elle s’engouffra dans la brèche, douze ans avant la chute du Mur.

    Lire la suite et télécharger des photos, cliquer ligne suivante

    haïk,giffard

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu