Avertir le modérateur

Vu sur le ouaibe ou sur papier - Page 5

  • Coupure de courant entre Bacrot et l’EDF

    Les Olympiades de Bakou ont débuté le 1er septembre 2016 à Bakou (Azerbaïdjan)… sans Étienne Bacrot, absent de l’équipe de France (EDF). Où est-il ? Que fait-il ? Loup y es-tu ? La FFE ferme sa bouche sur son site. En passant, on apprend sur une petite ligne du site ChessBase qu’Étienne est secondant (masqué) de l’équipe d’Azerbaïdjan. Le poste est occupé officiellement par Dreïev.
    Le GMI russe et ex-candidat au titre mondial avait été pulvérisé par Anand à Madras en 1991. Ses propres secondants avaient littéralement gambité son prix dans le minibar de leur chambre d’hôtel proche de l’aéroport, là même où se jouait le match et d’où les avions américains venaient se ravitailler en douce en kérosène en pleine guerre du Golfe (j’y étais:). Mais on s’égare…


    Cela ‘Vachier’ entre la FFE et Bacrot ? Ben non. Étienne a sûrement obtenu le plan à pétrodollars grâce à son pote Naiditsch qui a changé de nationalité FIDE pour la circonstance (ex-Allemagne) et joue… pour l’Azerbaïdjan au 4e échiquier. Bizarre, j’avais vu Étienne sur la vidéo de promo avant les Olympiades, il semble avoir été remplacé-collé-effacé par Vachier-Lagrave qui affirme y aimer « ses coéquipiers et la Bermuda Party » (traditionnellement la grosse fête organisée le jour de repos par l’équipe des Bermudes). Ah. Quelle fracassante déclaration du numéro 1 français…

    Existe-t-il une discipline (les échecs sont administrativement un sport, mais pour le reste, je n’arrive pas à m’y faire) où l’un des 3 meilleurs joueurs QUITTE son équipe et ENTRAÎNE une équipe adverse dans une compétition mondiale par équipes ? Réponse dans le prochain Europe Echecs ? Interdit de rire.

    2016_bakou_ceremonie.jpgSans Bacrot, véritable bloqueur avec les noirs, habitué à graber un point par ci par là à l’échiquier n° 2, la France a le « bloqueur Bermuda-man » Vachier-Lagrave au 1, Mazé « c’était pourtant gagnant » au 2, Édouard « chéri j’ai encore raté le bus » au 3, Fressinet « j’en perdrai qu’une mais ce sera la mauvaise » au 4, Bauer « je promets,  je ne jouerai plus 1…b5 les mecs » et aura un futur communiqué fédéral de losers dans le style « on a fait ce qu’on a pu ». A la décharge de l’EDF, il n’y a plus de petites nations et tout est possible dans cette looonngue compétition de 11 rondes : d’ailleurs la Russie n’a pas crâné face à l’Ukraine et a pris 3-1.

    Et les franzouz ? Match nul contre la Grèce et l’Espagne en ronde 3 et 4. C’est un début. Où s’est passé le stage préparatoire de cette compétition prestigieuse ? Zéro info de la FFE car zéro stage ? Chuuut ou chute ?

    Finalement après tant d’années, les top joueurs font ce qu’ils veulent. National ou pas, EDF ou pas, la FFE ne les aide pas vraiment pourquoi en feraient-ils autant ?
    ‘Bac’ n’a pas la fibre patriotique d’un Joël Lautier. Oui, l’heure du ‘laitier’ comme l’écrit parfois 'la grande presse' dans un splendide lapsus, a passé... C’est un peu comme quand Kasparov jouait un tournoi fermé : tout le monde avait la pression et se devait de donner le meilleur sous peine de se faire balayer.

    L’EDF malgré son travail sérieux, ne donne pas une impression de « gagne » dans son jeu, mais celle d’une bande de potes jamais en retard d’une bonne blague sur twitter ou Facebook. Du moins dans ces 4 premières rondes où le rodage est interdit. Bon, ce n’est pas tout ça, mais Joël Laitier m’appelle sur la 2. Il me dit qu’il ne faut pas en faire tout un fromage. Ah! toujours aussi comique le Jojo. Le champion a sûrement raison. Question indépendance vis-à-vis de la FFE, il a très jeune été champion du monde.

    P.S. : Où sont les femmes ? Mêmes remarques. Sans ses deux meilleurs joueuses, Sebag et Skripchenko, la compét se résume à du tourisme et à une okaz de gagner des points Elo. Donc on s’en fout. Et je me boucherai les oreilles aux prochains discours lénifiants sur le développement des « échecs féminins ».

    • Site officiel en plusieurs langues, mais perso, j’ai de l’effet Larsen sans mauvais jeu de mots)
    • Les parties en direct sur Chessbomb (avec les analyses de l’ordinateur)
    • Vous avez loupé une nouvelle ces 10 dernières années ? Se plonger, se replonger voire se plon-plonger dans les ARCHIVES DU BLOG.
  • Jouons aux échecs comme Marcel Duchamp philosophait...

    duchamp,talCarlsen fait tourner les pièces en donnant lair de ne rien faire? Spectateur de sa propre vie comme Marcel Duchamp létait après avoir arrêté de peindre? Le reportage de 1963 intitulé Jeu d'échecs avec Marcel Duchamp nous livre la philosophie de vie du père de lart conceptuel qui affirmait que les échecs étaient une drogue. Lantidote ne semble pas avoir été trouvée à ce jour.

    Duchamp voulait introduire de lhumour "sérieux" dans ses œuvres. Quel champion déchecs à part Tal a fait de même?

    • A lire sur la plage: plus de 800 notes dans LES ARCHIVES DU BLOG classées par catégorie, par mois et par mot-clé.
  • Top 12 à Drancy

    Coucou, étant impliqué jusqu’au cou dans l’organisation du Top 12 à Drancy, mon club, je renvoie toutes les informations sur les excellentes, forcément excellentes nouvelles du portail officiel.

    Cette fois, aucun jeu de mots sur Évry-body (favori pour descendre), sur Mulhouse pas-la-top12_Ladoucette.JPGloose, habitués du "toujours content" sans parler de la vie de château pour tous au château de Ladoucette avec des bus à hoquets.

    Top 12 à digérer en différé avec photos, vidéos, prix Carrefour de la meilleure partie avec vote des internautes, selfies/questionnaires de certains joueurs, QCM à découvrir dans le portail fédéral. A déguster avec un bon Bordeaux et du Villa-lobos en fond sonore.

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu