Avertir le modérateur

Livres - Page 4

  • Olympiade de Nice 1974 : qui admire Petrossian?

    PetrossianDevinette: qui prend du bon temps à l’Olympiade de Nice 1974 en compagnie de Petrossian? En plus de Petro, j’en ai 4. Et vous? Réponse en cliquant ici.

    Petit retour en arrière: il y a 37 ans, la France organisait l’Olympiade à Nice. Sous la chaleur du mois de juin, d’une salle non climatisée et mal éclairée, les meilleurs joueurs de la planète étaient au rendez-vous. L’organisation subit de nombreuses critiques, aggravées par un manque de personnel officiel dans la préparation à cause de la mort du président Pompidou survenue en avril 1974.

    L’équipe d’URSS domina outrageusement l’épreuve: 8,5 points de parties d’avance sur les 15 rondes du groupe final... Elle avait envoyé, par ordre d’échiquier: le jeune Karpov, l’étoile montante, Kortchnoï, Spassky, Petrossian, Tal et Kouzmine!

    Les Olympiades étaient organisées avec une phrase préliminaire comprenant des groupes de force de 9 à 10 équipes. Après un toutes rondes, les équipes qualifiées s’affrontaient pour la finale dans un toutes rondes de 16 équipes tandis que les autres équipes étaient redistribuées dans d'autres groupes. La France termina ainsi dans les choux du groupe B (28e au final, avec Maclès, Todorcevic, Seret – l’homme en forme –, Puhm, Bessenay et Benoit).

    Keene,LevyQuelques parties mémorables sont restées: Karpov-Unzicker (Espagnole, 24.Fa7!) et le sacrifice de tour de Tal contre le Mongol Miagmasuren en e6
    à la 7e ronde!

    A rejouer aussi à la dur dans le collector, le livre de Keene et Levy, en anglais et en notation
    descriptive :( Tristesse . Téléchargez les bulletins rassemblés sous un fichier PDF: entretiens passionnants avec le Dr Euwe, Mme Chaudé, Muffang, des articles de Lecomte, du Dr Roos, de Zinser, le règlement en français, anglais, espagnol et russe et les parties (oops! à zapper, merci ChessBase!).

    Statistiques, parties à rejouer (et à télécharger) et long article (en anglais) dans la fabuleuse base des Olympiades.
    Question supplémentaire: nommez les joueurs en photo sur le livre de Keene/Levy.

    Lire la suite

  • Bacrot, Feller, Naidistch, Mazé: 4 mousquetaires commentent

    Quatre grands maîtres viennent de publier Chess Evolution un recueil de 98 parties commentées suivant pas à pas l’évolution de la théorie des ouvertures. Des ‘top analyses’ de la top compétition. Joli programme et beau menu. Calqué sur ce bon vieil Informateur yougoslave des temps pré-informatiques, cet ouvrage de 225 pages diverge par quelques lignes d’introduction en anglais sur les parties fraîches comme au marché, une mise en page aérée et aucun déchet ni partie commentée par complaisance: la qualité (98 parties) a remplacé la quantité de l’Informateur (plus de 700 parties).

    Aventure éditoriale
    Les commentateurs sont essentiellement Bacrot, l’Allemand Naiditsch, Feller et Mazé (écrit sans accent dans le recueil, ce qui est fâcheux ou ‘labyrinthique’ au choix). Ils ont uni leurs forces dans cette aventure éditoriale. Car c’est en une. Comment, à l
    heure où les revues papier semblent en perte de vitesse (sauf New in Chess), peut-on demander à un lecteur de sortir son échiquier, lire des analyses si poussées que l’on se demande quel est le public de ce livre?

    Les lecteurs
    La réponse? Toi compétiteur fidèle! Car au fond si le prochain numéro gagnerait à élaguer nombre de variantes, copiées directement de l’ordinateur et parfois peu lisibles, ce recueil a le mérite de nous tenir au courant de toutes les positions critiques des ouvertures les plus en vogue. Et donc forcément de l’une jouée par toi, compétiteur zélé.

    Chess Evolution fait le tri pour nous
    La Méran, c’est pas marrant? Les dernières nouveautés sont servies sur un plateau sans maître d’hôtel.

    Tu oses jouer la Catalane avec Ray Ban? Enlève tes lunettes petit lecteur, et suis les indications des maîtres dans cette ouverture gratte-cases.

    Si Slave, si ce n’est toi, si ce n’est toi, c’est donc la fédération! Ne triche pas avec les mots, et attends le choc des photos... manquantes comme il se doit dans ce genre d’ouvrage. Ose lire en
    anglais sans penser aux Monthy Python et va rêver sur fide.com en pensant quun jour, grâce à ce livre, ton gros zElo sera une réalité!

    Vous analysez à côté de Bacrot
    Trève de flagrants délires. D’ailleurs on ne plaisante pas quand on lit les variantes. On a réellement l’impression d’être à côté de Bacrot et de Feller quand ils analysent ensemble, loin, très loin, du cellulaire de Jean-Claude Moingt. On comprend aussi mieux pourquoi l’Allemand Naiditsch est le méga-buteur de la Bundesliga et comment Sébastien Mazé a joué son rôle de sparring-partner de Bacrot.
    Un peu de repos? Il y a des combinaisons à résoudre. Des finales? Il y en a, comme au temps de l’Informateur.

    Pourvou qué ça doure
    Combien de temps durera cette aventure également éditée à Belgrade? Le plus longtemps possible, on espère. Après tout, on ne donnait pas cher de la peau de New in Chess, revue néerlandaise éditée en anglais au début des années 1990. Les Mousquetaires avisés n’ont pas pris de risque commercial: le tirage est indiqué en page 2,
    comme dans les bons vieux livres soviétiques: 2000 exemplaires. Dans les bonnes librairies spécialisées.

    Chess Evolution,
    225 pages, 98 parties commentées, 25 combinaisons, 8 finales typiques, résultats de tournois, résumé des principaux événements des 64 cases de janvier et février 2011.
    Plus d'infos et quelques exemples de pages sur le site: chess-evolution.com

  • Les aphorismes de Kortchnoï

    « Je m’excuse, mais c’est mat! » C’est ainsi que Kortchnoï annonça le mat au jeune grand maître français Igor Nataf, à Cannes, au match des Générations, en 1998. Nataf avait battu Kortchnoï dans la première partie. Ce dernier était totalement perdant dans la revanche. Mais Igor ne vit pas une pointe avec sacrifice de dame...

    Annoncée en anglais (‘I am sorry, but it’s mate’) avec une inspiration d’un ex-fumeur, cette phrase en dit long sur le caractère de ‘teigne’ de Kortchnoï et sur la pression qu’il met sur ses adversaires à la table: il essaie de briser psychologiquement le caractère de ses adversaires... pour la prochaine rencontre.fisch-vk.jpg

    Kortchnoï vient de fêter ses 80 ans entre entretiens et parties simultanées. En dehors de ses parties extraordinaires à jouer ou à rejouer (lire absolument My Best Games with White et l’autre volume consacré aux noirs, photo ci-contre prise à Curaçao 1962), son humour reste impitoyable et cruel, spécialement à l’adresse des jeunes ou vis-à-vis de ces grands maîtres ‘génération ChessBase’ alors que Viktor a connu le blocus de Leningrad... et toutes les embûches possibles du système soviétique...
    nataf-vk.JPG

    Les blancs (Nataf) n’ont qu’à jouer 31.Fb2 ou ou 31.Fa3 et Igor aurait ainsi infligé un 2-0 à Viktor-le-terrible. Mais trop gourmand, il prit le pion par 31.Dxd5, laissant la première rangée affaiblie.
    La réponse ne tarda pas: ‘I am sorry but it’s mate’. Et Kortchnoï joua: 31...Dg2+. Les blancs abandonnèrent car après 32.Rxg2 h1D fait effectivement mat!

    Dernière victoire de Kortchnoï contre un grands maître de tout premier plan, à Gibraltar: une leçon face au jeune GMI italo-américain Fabio Caruana.

    Photos superbes et vidéos de Kortchnoï sur le site néerlandais Chessvibes.


    La simultanée de Kortchnoï contre des jeunes en Suisse sur le site de ChessBase.

    Les vraies mimiques de Kortchnoï dans une fausse-vraie vidéo

    Kortchnoï colère dans son blitz contre Sofia Polgar: « C’est la première et la dernière fois dans votre vie que vous gagnez une partie contre moi. » Anecdote déjà racontée sur ce blog ici en avril 2007.

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu